Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Mercredi 23 juillet 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Le pari de Manuel Valls

Khalid Adnane,
analyste en formation,
École de politique appliquée

Dwans un entretien paru en juin dernier dans La Provence, Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur de la France, déclarait posément : « Si demain on me proposait d'autres responsabilités, je les assumerais, bien évidemment. J'ai toujours pensé que j'avais la capacité d'assumer les plus hautes responsabilités de mon pays. » Aujourd'hui, il prend la place de Jean-Marc Ayrault à titre de premier ministre de l'Hexagone. Mais le nouveau résident de Matignon est un homme politique ambitieux qui n'y voit probablement qu'une étape devant le mener plus tard vers le but ultime, soit la présidence de la République.

Un personnage ambitieux

D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que le président François Hollande, voyant en lui un rival sérieux, a longtemps hésité avant sa nomination. Déjà l'automne dernier, devant la grogne populaire à laquelle faisait face le gouvernement Ayrault, Hollande avait jonglé avec l'idée d'un remaniement pour finalement y renoncer. Mais devant la débâcle socialiste aux élections municipales de mars dernier, cette option devenait incontournable, tout comme le devenait la nomination de Valls au poste de premier ministre.

En effet, Valls était devenu le chouchou des Français, cumulant les hauts taux de popularité semaine après semaine, au contraire du président Hollande qui pâtissait dans les sondages.

Se présentant comme un politicien de gauche modéré, il croit fermement à l'ordre et à l'autorité. Ses thèmes favoris renvoient à l'immigration, à l'identité et à la sécurité. L'épisode sur les Roms ou encore celui sur l'interdiction des spectacles du controversé humoriste Dieudonné sont des exemples significatifs à cet égard. À ceux qui critiquent ses actions en cette matière, notamment ses camarades de la gauche, il répond que «la sécurité n'est ni de droite ni de gauche. C'est une valeur de la République

Un mandat complexe

Cela dit, maintenant qu'il est bien installé à la direction du gouvernement, la tâche qui l'attend est loin d'être facile : il a besoin de résultats rapides bien plus que de coups d'éclat, car les défis sont énormes et les arbitrages risquent d'être douloureux. En effet, la situation économique de la France demeure encore précaire et ne lui laisse que très peu de marge de manoeuvre. La croissance est assez faible, à peine 1 % du PIB, et le taux de chômage relativement élevé, avoisinant la dizaine de pour cent.

Mais c'est sur le plan des finances publiques que la situation se corse le plus pour lui. Le déficit budgétaire ciblé à 3,9 % du PIB pour 2013 est finalement de 4,3 %, ce qui fait grincer des dents du côté de la Commission européenne et de l'Allemagne bien évidemment. Celle-ci ne voit pas comment le pays réussira à tenir sa promesse de ramener le déficit en dessous de la fameuse cible de 3 % du PIB pour 2015, lui qui a déjà bénéficié d'un délai supplémentaire de deux ans.

D'ailleurs, la France devra présenter sa feuille de route à Bruxelles mardi prochain et, en attendant ce rendez-vous, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schaüble, campe sèchement la position de son pays sur ce dossier en rappelant que «la France connaît ses obligations».

Un pari risqué

En ce sens, Valls est conscient de l'ampleur de la tâche qui lui incombe. Cette semaine, il a promis de dire «la vérité sur la situation d'urgence de [son] pays et sur les solutions qu'il faut y apporter.» Il reste maintenant à savoir si la population acceptera les sacrifices qu'il exigera dans le cadre de ce plan de match envisagé afin de sortir le pays de sa torpeur.

S'il gagne ce pari, ça sera pour lui un tremplin extraordinaire qui le propulsera très favorablement vers la présidentielle de 2017 contre le président actuel, François Hollande. S'il échoue par contre, cela entachera son parcours politique et risque même de signaler la fin de son ascension vers la présidence de la République.

Parions que c'est un scénario que Valls n'envisage incontestablement pas et qu'il tentera d'éviter à tout prix.


Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 7 ans, soit le 23 juillet 2007: Élection en Turquie du Parti justice et développement de Recep Tayyip Erdogan

Le Parti pour la justice et le développement (PJD) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan remporte les élections législatives turques avec 340 des 550 sièges en jeu. Il devance nettement son rival le plus sérieux, le Parti populaire républicain (PPR), qui ne recueille que 99 sièges.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 62 ans, soit en 1952: [Égypte] Ali Mahir Pasha accède à la tête du gouvernement.
Il y a 60 ans, soit en 1954: [Albanie] Mehmet Shehu accède à la tête du gouvernement.
Il y a 40 ans, soit en 1974: [Grèce] Konstantinos G. Karamanlis accède à la tête du gouvernement.
Il y a 38 ans, soit en 1976: [Portugal] Mário Soares accède à la tête du gouvernement.
Il y a 37 ans, soit en 1977: [Sri Lanka] Junius Richard Jayewardene accède à la tête du gouvernement.
Il y a 30 ans, soit en 1984: [France] Laurent Fabius accède à la tête du gouvernement.
Il y a 25 ans, soit en 1989: [Italie] Giulio Andreotti accède à la tête du gouvernement.
Il y a 16 ans, soit en 1998: [Madagascar] René Tantely Andrianarivo accède à la tête du gouvernement.
Il y a 2 ans, soit en 2012: [Togo] Kwesi Ahoomey-Zunu accède à la tête du gouvernement.
Il y a 2 ans, soit en 2012: [Pérou] Juan Jiménez Mayor accède à la tête du gouvernement.
Il y a 44 ans, soit en 1970: [Oman] Qaboos ibn Said Al Bu Sa`idi accède à la tête de l'État
Il y a 43 ans, soit en 1971: [Liberia] William Richard Tolbert accède à la tête de l'État
Il y a 40 ans, soit en 1974: [Chypre] Glafcos Ioannou Clerides accède à la tête de l'État
Il y a 40 ans, soit en 1974: [Chypre] Makarios III accède à la tête de l'État
Il y a 24 ans, soit en 1990: [Ukraine] Leonid Kravtchouk accède à la tête de l'État
Il y a 17 ans, soit en 1997: [Serbie] Dragan Tomic accède à la tête de l'État
Il y a 15 ans, soit en 1999: [Maroc] Mohammed VI ben Al-Hassan accède à la tête de l'État
Il y a 13 ans, soit en 2001: [Indonésie] Megawati Sukarnoputri accède à la tête de l'État
Il y a 6 ans, soit en 2008: [Népal] Ram Baran Yadav accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension