Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Lundi 30 mars 2015      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Le génocide namibien : une lutte contre l'oubli

Marema Kamara,
analyste en formation,
École de politique appliquée

Il y a 111 ans, la Namibie, un pays d'Afrique du sud-ouest, a été victime d'un génocide ethnique qui, entre 1904 et 1907, a réduit près de 80% de l'ethnie Herero et 50% de l'ethnie des Namas (1). Perpétré par l'empire colonial allemand, ce génocide est considéré comme le premier génocide du XXe siècle. Depuis l'accession de la Namibie à l'indépendance, en 1990, les ethnies concernées et les groupes de pression sociaux luttent pour la reconnaissance de ce génocide presque oublié de l'histoire.

Une incroyable atrocité

Le 2 octobre 1904, Lothar von Troth, un général allemand envoyé par le IIe Reich, rédige un ordre d'extermination en réponse à une révolte menée par les Hereros contre la colonisation allemande. Cet ordre stipule que : « Tout Herero découvert dans les limites du territoire allemand, armé comme désarmé, avec ou sans bétail, sera abattu. Je n'accepte ni femme ni enfant. Ils doivent partir ou mourir. Telle est ma décision pour le peuple herero (2). » Ce même ordre d'extermination fut, en 1905, étendu à l'ethnie Namas. Son objectif étant de créer une Namibie entièrement constituée de Blancs (3).

Les méthodes d'extermination étaient des plus barbares. Assassinats, empoisonnement des puits, travaux forcés, capture et envoi dans des camps de concentration : ce génocide pourrait être considéré, selon les analystes, comme un laboratoire d'essai nazi avant la mise en place du génocide juif (4). Le bilan est tragique : près de 65 000 Hereros exterminés en moins de 3 ans (5). Ils ne représenteraient aujourd'hui qu'environ 10% de la population namibienne (6).

De timides réponses aux revendications

Les peuples Hereros et Namas ont lutté pour la reconnaissance de ce génocide par l'Allemagne. Un siècle plus tard, ils ont reçu une réponse de l'Allemagne qui a, par l'entremise de Heidemarie Wieczoreck-Zeul, un ex-ministre de la Coopération internationale, reconnu et accepté sa responsabilité et présenté ses excuses aux peuples victimes(7).

Les exigences ne se limitent pas à une reconnaissance des faits par l'Allemagne, mais aussi à des revendications financières de l'ordre de 4 milliards de dollars. Cette somme permettrait de compenser les dommages collatéraux, mais aussi les pertes de terres qui sont toujours en possession des ex-colons. Cette revendication fut refusée catégoriquement par l'Allemagne. Celle-ci estime déjà contribuer énormément financièrement; en effet, l'Allemagne est le premier fournisseur d'aide à la Namibie, à hauteur de 12 millions d'euros par an (8).

Les descendants des familles Namas et Herero réclament aussi qu'on leur rende leurs terres, mais aussi les crânes de leurs ancêtres. Ces crânes avaient été coupés dans les camps de concentration et envoyés en Allemagne dans les universités, dans le cadre de l'étude des races (9).

Actuellement, ce génocide fait partie des génocides oubliés de l'histoire de l'humanité. Les revendications et négociations s'avèrent compliquées entre Berlin, qui fait la sourde oreille, et le gouvernement namibien qui refuse de s'impliquer dans ce débat par peur de représailles économiques (10). Cependant, la lutte ne s'arrête pas pour autant. La présidente de l'Association pour la reconnaissance du génocide herero affirme : « Nous ne nous tairons pas, même s'il faut attendre cent ans de plus (11). »




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 67 ans, soit le 30 mars 1948: Création de l'Organisation des États américains

Lors de la neuvième conférence pan-américaine qui se déroule à Bogota, en Colombie, 21 pays participent à la mise sur pied l'Organisation des États américains (OEA). Sa mission consiste à maintenir la sécurité sur le continent en préconisant des règlements pacifiques lors des conflits impliquant les pays membres.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 34 ans, soit en 1981: [Trinité-et-Tobago] George Michael Chambers accède à la tête du gouvernement.
Il y a 31 ans, soit en 1984: [Bangladesh] Ataur Rahman Khan accède à la tête du gouvernement.
Il y a 23 ans, soit en 1992: [Jamaïque] Percival James Patterson accède à la tête du gouvernement.
Il y a 19 ans, soit en 1996: [Bangladesh] Mohammad Habibur Rahman accède à la tête du gouvernement.
Il y a 17 ans, soit en 1998: [Roumanie] Gavril Dejeu accède à la tête du gouvernement.
Il y a 9 ans, soit en 2006: [Jamaïque] Portia Simpson Miller accède à la tête du gouvernement.
Il y a 96 ans, soit en 1919: [Russie] Mikhail Kalinine accède à la tête de l'État
Il y a 66 ans, soit en 1949: [Syrie] Husni al-Zaim accède à la tête de l'État
Il y a 47 ans, soit en 1968: [Tchèque (Rép)] Ludvík Svoboda accède à la tête de l'État
Il y a 47 ans, soit en 1968: [Slovaquie] Ludvík Svoboda accède à la tête de l'État
Il y a 35 ans, soit en 1980: [Viêt Nam] Nguyên Hữu Tho accède à la tête de l'État
Il y a 30 ans, soit en 1985: [Grèce] Christos A. Sartzetakis accède à la tête de l'État
Il y a 4 ans, soit en 2011: [Myanmar] Thein Sein accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension