Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Lundi 26 janvier 2015      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Coup dur pour la CPI : les accusations contre le président kenyan retirées

Yoan Lebel Gaudreault,
analyste en formation,
École de politique appliquée

La Cour pénale internationale (CPI) a retiré les accusations qui pesaient contre le président kenyan Uhuru Kenyatta. C'est du moins ce que la procureure en chef Fatou Bensouda a annoncé le 5 décembre 2014 (1). L'actuel chef d'État du Kenya faisait face à des accusations de crime contre l'humanité à la suite de son rôle présumé dans les violences qui ont suivi les élections législatives kenyanes de 2007(2). Le Kenya avait alors connu la crise politique la plus violente de son histoire (3), et ce, jusqu'à ce que le gouvernement et l'opposition officielle en viennent à un accord de paix en 2008.

Preuves insuffisantes

Fils du premier président kenyan et issu de la tribu des Kikuyus, Kenyatta est aujourd'hui à la tête d'un influent empire financier représentant près d'un demi-milliard de dollars(4). Il a été accusé d'avoir fait usage de son influence pour financer une milice armée afin qu'elle venge la tribu des Kikuyus; principale cible des actes perpétrés par l'opposition désapprouvant l'issue du vote de 2007(5). Le conflit aurait ainsi causé la mort de plus de 1000 personnes en plus d'en chasser des centaines de milliers de leurs foyers (6).

La décision de la CPI survient après que les juges aient fortement recommandé à la procureure en chef qu'elle retire les accusations portées à l'endroit du président kenyan, faute de preuves suffisantes. Cette dernière remet toutefois la faute sur le gouvernement kenyan, l'accusant d'avoir intimidé et soudoyé certains témoins dans cette affaire (7). Lors de son intervention à la CPI, Mme Bensouda a ainsi fait référence aux témoins qui ont disparu et aux quatre autres qui se sont rétractés (8).

De plus, elle a dénoncé la non-coopération du gouvernement kenyan. Ce dernier, à la demande de la procureure, devait fournir à la CPI les données téléphoniques et bancaires de Kenyatta pour la période précédant et suivant les évènements de 2007-2008, ce qui n'a jamais été fait (9).

Le gouvernement kenyan jubile ! Pour combien de temps encore ?

Pour Fergal Gaynor, procureur représentant les victimes du conflit, il s'agit là d'une « décision frustrante tant pour les victimes que pour la CPI (10)». Selon lui, elle démontre l'incapacité de la CPI à pouvoir traiter en justice un homme d'État encore en fonction (11). Maina Kwai, représentante de Human Rights Watch au Kenya, a tenu des propos similaires, ajoutant que la CPI a été défaite par un gouvernement kenyan « qui n'a fait que prétendre qu'il coopérait tout au long de l'affaire [...] tout en oeuvrant en coulisse pour nuire au processus (12)».

Néanmoins, au Kenya, la décision fut accueillie favorablement, tant par l'ensemble des représentants du gouvernement que par le chef de l'opposition officielle, Raila Odinga, qui a qualifié cette décision de « victoire pour le Kenya tout entier (13)». Il faut savoir que lors de la dernière élection présidentielle, Kenyatta avait tourné les accusations à son avantage en qualifiant la CPI de « tribunal néocolonialiste (14)». Comme le constate Musambayi Katumanga, professeur de science politique de l'université de Nairobi, cette stratégie lui avait été favorable puisqu'il récolta 50,07% des voix dès le premier tour en 2013 (15). Les réactions favorables des Kenyans suivant le retrait des accusations s'expliqueraient, selon lui, par la méfiance d'une bonne partie de la population envers l'Occident colonialiste auquel est associé la CPI(16).

Bien que les accusations aient été retirées, le président kenyan n'a toutefois pas encore été acquitté. En effet, Mme Bensouda a souligné cet aspect tout en ajoutant qu'elle pouvait revenir avec d'autres accusations à l'endroit de Kenyatta advenant l'ajout de preuves (17). Notons également que le procès pour crime contre l'humanité de l'actuel vice-président kenyan, William Ruto, n'est pas terminé et qu'ainsi, d'autres témoins sont attendus (18). 




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 65 ans, soit le 26 janvier 1950: Entrée en vigueur de la première Constitution indienne

Après avoir obtenu son indépendance de la Grande-Bretagne en 1947, le nouvel État indien doit faire face à plusieurs défis. C'est dans ce contexte que l'Assemblée constituante se réunit pour écrire le nouveau texte constitutionnel.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 60 ans, soit en 1955: [Cambodge] Leng Ngeth accède à la tête du gouvernement.
Il y a 54 ans, soit en 1961: [Burundi] Joseph Cimpaye accède à la tête du gouvernement.
Il y a 50 ans, soit en 1965: [Iran] Amir Abbas Hoveida accède à la tête du gouvernement.
Il y a 49 ans, soit en 1966: [Australie] Harold Holt accède à la tête du gouvernement.
Il y a 40 ans, soit en 1975: [Bangladesh] Mohammad Mansoor Ali accède à la tête du gouvernement.
Il y a 27 ans, soit en 1988: [Suriname] Henck Alphonsus Eugène Arron accède à la tête du gouvernement.
Il y a 22 ans, soit en 1993: [Azerbaïdjan] Ali Masimov accède à la tête du gouvernement.
Il y a 5 ans, soit en 2010: [Guinée] Jean-Marie Doré accède à la tête du gouvernement.
Il y a 70 ans, soit en 1945: [Hongrie] Béla Miklós de Dálnok accède à la tête de l'État
Il y a 70 ans, soit en 1945: [Hongrie] Béla Zsedényi accède à la tête de l'État
Il y a 70 ans, soit en 1945: [Hongrie] Ernö Gerö accède à la tête de l'État
Il y a 65 ans, soit en 1950: [Inde] Rajendra Prasad accède à la tête de l'État
Il y a 53 ans, soit en 1962: [Salvador] Eusebio Rodolfo Cordón Cea accède à la tête de l'État
Il y a 29 ans, soit en 1986: [Ouganda] Yoweri Kaguta Museveni accède à la tête de l'État
Il y a 21 ans, soit en 1994: [Belarus] Vyachaslau Mikalayevich Kuznyatsou accède à la tête de l'État
Il y a 20 ans, soit en 1995: [Lesotho] Moshoeshoe II accède à la tête de l'État
Il y a 19 ans, soit en 1996: [Comores(Les)] Said Mohamed Djohar accède à la tête de l'État
Il y a 5 ans, soit en 2010: [Libye] Muhammad Abdul Qasim al-Zwai accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension