Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Samedi 20 décembre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Relations Chine et Union européenne : foyer de tensions et source de rapprochements

Sofie Lafrance,
analyste en formation,
École de politique appliquée

Du 22 mars au 1er avril 2014, le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, effectuait une visite historique en Europe. Il s'agissait de la première visite officielle d'un dirigeant chinois auprès de l'Union européenne (UE) (1). Les relations d'ordre politico-économiques entre ces deux entités recevaient alors une attention particulière.

Unité recherchée

Les relations politiques entre la Chine et l'UE sont parsemées de tensions historiques et culturelles. En fait, malgré un profond désir de la part des deux parties d'éviter la discorde, plusieurs éléments obstruent la diplomatie.

Le 6 mai 1975 marque le début des relations bilatérales contemporaines entre la Chine et la Communauté économique européenne (CEE), alors que les relations diplomatiques sont établies officiellement (2). Néanmoins, en 1989, la répression sanglante employée par le gouvernement chinois contre des manifestants sur la place Tiananmen gèle temporairement les relations sino-européennes (3). L'UE met alors en place un embargo sur la vente d'armes en Chine.

Cet embargo est toujours actif, ce qui est une source de tensions entre les deux entités. Plusieurs facteurs empêchent de parvenir à un consensus européen. Cependant, les États-Unis exercent une pression grandissante sur les nouveaux États membres de l'UE pour l'abolition de l'embargo sur les armes (4).

Au sein même de l'UE, la France et l'Italie sont en faveur de l'arrêt de l'embargo, notamment en raison des multiples améliorations faites par la Chine. En effet, selon ces États, la Chine aurait accompli de grands progrès en ce qui concerne sa transition économique (5). Les pays qui s'y opposent affirment en contrepartie que l'embargo chinois est plus symbolique que pratique. De plus, la Chine n'aurait accompli aucun avancement pour les droits de l'homme chez elle.

Un autre ferment de dissension provient du fait que la Chine est, la plupart du temps, en faveur des décisions russes au Conseil de sécurité des Nations unies. Celle-ci s'est montrée discrète et s'est constamment abstenue au Conseil de sécurité en ce qui concernait l'Ukraine et plusieurs autres dossiers internationaux primordiaux (6). La Chine prétexte son principe de non-ingérence pour ne pas se mêler à plusieurs actions internationales.

En revanche, l'UE ne prend pas position sur les conflits qui affectent la Chine. C'est le cas, à titre d'exemple, des convoitises chinoises sur les îles Senkaku dans la mer de Chine orientale (7). L'UE ne s'est techniquement pas prononcée sur cette question, cause de graves dissensions entre les Philippines et la Chine. Il demeure toutefois important de souligner que lorsque l'UE désire intervenir dans les conflits qui affligent la Chine, par exemple au Xinjiang ou au Tibet, la Chine dénonce la violation de sa souveraineté (8).

En 2014, plusieurs rencontres d'ordre diplomatique ont eu lieu entre l'UE et la Chine. D'abord en octobre, le président de la Commission européenne, celui du Conseil européen et un représentant du président chinois se sont rencontrés à Milan. Ils ont entretenu des discussions sur la situation au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et au Sahel (9). Ils sont également arrivés à un consensus sur la question du terrorisme dans ces régions.

Comme énoncé auparavant, le président chinois, Xi Jinping, a réalisé une tournée de l'UE du 22 mars au 1er avril. Dorénavant, les deux entités collaborent pour renforcer la sécurité internationale, par exemple sur la question de la non-prolifération du nucléaire (10). Elles s'unissent sur l'Iran et la dénucléarisation de la Corée du Nord. La Chine a également soutenu des opérations de maintien de la paix des Nations unies, comme au Mali, où la France s'était engagée (11).

Bref, l'UE et la Chine s'entendent sur plusieurs questions qui les avantagent mutuellement. D'ailleurs, les relations entre les deux camps ont toujours principalement reposé sur les échanges commerciaux.

Le succès des relations économiques

Les relations économiques entre la Chine et l'Union européenne ne sont pas nécessairement liées à l'évolution des relations diplomatiques. Elles sont plutôt d'ordre privilégié et ne subissent pas de tensions récurrentes.

Aujourd'hui, l'UE est le premier partenaire économique de la Chine, alors que la Chine est le principal importateur de l'UE et son second partenaire commercial, après les États-Unis (12). Quotidiennement, les échanges commerciaux entre les deux parties s'élèvent à plus d'un milliard d'euros (13).

Lors des sommets annuels entre les ministres des Affaires étrangères de la Chine et de l'UE, les questions à l'ordre du jour tournent principalement autour de trois sujets. Il s'agit du dialogue politique, du dialogue économique et sectoriel et du dialogue interpersonnel (14).

Lors de la visite historique de Xi Jinping en Europe cette année, le président chinois s'est arrêté pendant quelques jours en France. Il a alors signé plusieurs contrats commerciaux avec ce pays, dont le montant serait estimé à 18 milliards d'euros (15). Les pays de l'UE et la Chine ont également convenu de l'importance d'une économie mondiale ouverte, dans « un environnement d'investissement équitable, transparent et règlementé » et se sont opposés « au protectionnisme (16)».

Le président chinois cherchait alors à approfondir les relations avec l'Europe et à accélérer les investissements bilatéraux (17). Au bilan, l'agenda de cette visite était dominé par le développement commercial (18).

Les deux parties possèdent également la conviction de coordonner leurs politiques économiques afin de garantir une croissance à long terme solide et répartie, ainsi que de renforcer leur coopération mutuelle en ce qui a trait à la gouvernance économique mondiale. En d'autres termes, elles désirent collaborer étroitement au sien du G20, du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) (19).

Bien que les relations économiques entre l'UE et la Chine soient florissantes et entretenues de manière adéquate, plusieurs experts estiment qu'elles sont déséquilibrées (20). Selon Philippe Le Corre, chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques et enseignant à Sciences-Po à Paris, les relations économiques seraient plus avantageuses pour la Chine, mais cette observation porte sur l'ensemble de l'UE. En effet, les relations économiques ne sont pas déséquilibrées en ce qui concerne l'Allemagne et la Chine par exemple (21).

L'explication de ce déséquilibre est que la Chine est un exportateur hors pair et que l'Europe a encouragé cette politique d'exportation chinoise. À vrai dire, nombreux sont les pays d'Europe à avoir délocalisé leurs unités de production en Chine. De plus, il semblerait que la Chine ait exploité les différences entre les membres de l'UE pour établir des relations plus solides avec certains d'entre eux (22).

À un autre niveau, plusieurs auteurs affirment que les relations privilégiées entre la Chine et l'UE sont stratégiques. Selon Justin McDonnell, spécialiste dans la résolution de conflits commerciaux, ces relations serviraient d'abord aux Européens pour faire contrepoids à l'économie du géant américain (23). De plus, depuis la fin de 2013, un accord dit « d'investissement » est en négociation entre l'Europe et la Chine (24).

En ce qui a trait à un accord de libre-échange entre la Chine et l'UE, elle provoque des réactions mitigées. L'EU est déficitaire dans ses échanges avec la Chine depuis 2012, ce qui risquerait de nuire davantage au marché européen (25). Un accord d'investissement demeure strictement économique, alors qu'un accord de libre-échange atteint la dimension politique. Or, l'absence d'accord de libre-échange entre UE et Chine devient de plus en plus injustifiable dans le contexte mondial actuel (26).




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 54 ans, soit le 20 décembre 1960: Création du Front national de libération du Viêt-nam

En réaction à la volonté du président de la République du Viêt-nam (sud), Ngo Dinh Diem, de restructurer son régime dans le but de liquider totalement les infrastructures viêt-minh, la résistance s'organise en un Front national de libération du Viêt-nam (FLN).

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 69 ans, soit en 1945: [Autriche] Leopold Figl accède à la tête du gouvernement.
Il y a 44 ans, soit en 1970: [Corée du Sud] Paik Too-chin accède à la tête du gouvernement.
Il y a 41 ans, soit en 1973: [Espagne] Torcuato Fernández Miranda accède à la tête du gouvernement.
Il y a 23 ans, soit en 1991: [Australie] Paul Keating accède à la tête du gouvernement.
Il y a 15 ans, soit en 1999: [Tadjikistan] Oqil Okilov accède à la tête du gouvernement.
Il y a 10 ans, soit en 2004: [Guinée] Cellou Dalein Diallo accède à la tête du gouvernement.
Il y a 7 ans, soit en 2007: [Lettonie] Ivars Godmanis accède à la tête du gouvernement.
Il y a 5 ans, soit en 2009: [Madagascar] Albert Camille Vital accède à la tête du gouvernement.
Il y a 71 ans, soit en 1943: [Bolivie] Gualberto Villarroel López accède à la tête de l'État
Il y a 69 ans, soit en 1945: [Autriche] Karl Renner accède à la tête de l'État
Il y a 47 ans, soit en 1967: [Bénin] Iropa Maurice Kouandété accède à la tête de l'État
Il y a 25 ans, soit en 1989: [Panama] Guillermo David Endara Galimany accède à la tête de l'État
Il y a 24 ans, soit en 1990: [Bosnie-Herzégovine] Alija Izetbegovic accède à la tête de l'État
Il y a 14 ans, soit en 2000: [Roumanie] Ion Iliescu accède à la tête de l'État
Il y a 10 ans, soit en 2004: [Roumanie] Traian Basescu accède à la tête de l'État
Il y a 9 ans, soit en 2005: [Burkina Faso] Blaise Compaoré accède à la tête de l'État
Il y a 4 ans, soit en 2010: [Burkina Faso] Blaise Compaoré accède à la tête de l'État
Il y a 4 ans, soit en 2010: [Papouasie-Nouvelle-G.] Michael Ogio accède à la tête de l'État
Il y a 3 ans, soit en 2011: [Congo (rep. dem.)] Joseph Kabila accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension