Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Samedi 1 novembre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Le phénomène Justin Trudeau relancera-t-il le Parti libéral du Canada?

Louis Lalonde,
analyste en formation,
École de politique appliquée

Le Parti libéral du Canada (PLC) émerge d'une des périodes les plus sombres de son histoire. Actuellement relégué à la seconde opposition, il souhaite retrouver sa place de premier plan d'autrefois. Afin de revigorer son image, la formation libérale s'est dotée d'un chef incarnant à la fois la gloire passée du parti et la jeunesse avec Justin Trudeau.

Une ascension fulgurante

Né le 25 décembre 1971, Justin Trudeau est le fils de l'ex-premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau. Diplômé en littérature et en éducation, Trudeau fait ses premiers pas en politique en 2006, devenant alors président du groupe de travail sur la jeunesse de la Commission du renouveau du PLC. Il est par la suite élu de justesse comme député de la circonscription de Papineau, le 14 octobre 2008 (1). Réélu facilement en 2011, il est durant ses mandats tour à tour porte-parole en matière de jeunesse, d'éducation postsecondaire, de sport amateur, de multiculturalisme ainsi que de citoyenneté et d'immigration (2). Il sera finalement porté à la tête du PLC le 14 avril 2013 avec un appui de plus de 80% (3).

Sa nomination à la tête du Parti libéral du Canada s'est inscrite dans un contexte difficile, alors que plusieurs estimait le parti en chute libre auprès de l'électorat canadien (4). À la suite de la démission du chef Michael Ignatieff, en mai 2011, et du désistement du chef intérimaire Bob Rae (5), Trudeau se lance dans une course à la chefferie qui peine à rallier les partisans du PLC. Plusieurs parlent alors du PLC comme d'un parti à reconstruire. Ultimement, Justin Trudeau, perçu par certains libéraux comme le sauveur d'un parti en déroute, est élu en misant sur « son habilité à projeter l'espoir et l'idéalisme (6) ».

La vision politique de Justin Trudeau est fortement inspirée par celle de son père durant ses 15 années à la tête du pays. Fédéraliste convaincu, le chef libéral se veut un grand défenseur du multiculturalisme et de la Charte canadienne des droits et libertés (7). Trudeau se dit progressiste et en faveur de l'amélioration des conditions de la classe moyenne (8).

À l'international, il souhaite la restauration de l'image traditionnelle d'un Canada pacifique à travers l'aide humanitaire et l'aide à la reconstruction. Le chef du PLC se place d'ailleurs ouvertement en opposition avec l'attitude « militariste » du premier ministre conservateur Stephen Harper durant les huit dernières années (9). À cet effet, Trudeau a régulièrement accusé l'actuel gouvernement conservateur, qu'il juge rétrograde, de dériver des véritables valeurs canadiennes (10).

Populaire malgré les critiques

Justin Trudeau s'est toutefois attiré de multiples détracteurs depuis qu'il a fait le saut dans l'arène politique canadienne. Durant la course à la chefferie du PLC, en 2013, son opposant Martin Cauchon avait affirmé que les positions de Trudeau sur le Québec étaient dépassées. Celui-ci avait alors relevé l'importance de sécuriser la place du Québec au sein du Canada par sa signature de la Constitution (11).

Cependant, la plupart des critiques à l'égard de Trudeau sont attribuables à sa montée rapide sur la scène politique canadienne, alors que plusieurs soutiennent qu'il s'agit d'un feu de paille. Ces mêmes détracteurs soutiennent aussi que le chef du PLC est porteur d'un discours vide, misant plutôt sur son charisme et son nom rappelant la gouvernance de son père (12).

Malgré tout, le chef libéral resterait le chef le mieux perçu sur la scène politique fédérale, selon un sondage effectué du 15 au 18 août 2014 par la firme Abacus. Jouissant d'impressions positives auprès de 38% des sondés, le chef libéral surpasse Thomas Mulcair du Nouveau Parti démocratique (NPD) et Stephen Harper du Parti conservateur (PC), tous les deux à 27%. Toutefois, des questions plus approfondies du sondage sur les valeurs, le jugement, les idées et l'attitude des trois chefs viennent nuancer les résultats. Ce qui porte la firme à conclure que chacun des chefs aura la chance d'obtenir l'appui de la majorité des électeurs lors du prochain suffrage en 2015 (13).

Quoi qu'il en soit, Justin Trudeau a, jusqu'à maintenant, su éviter les bourdes majeures que lui prédisaient ses opposants. Un an après sa nomination à la tête du PLC, l'engouement autour de sa personne ne semble pas s'essouffler.




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 36 ans, soit le 1 novembre 1978: Invasion de la Tanzanie par l'Ouganda

Deux semaines après avoir accusé la Tanzanie d'avoir envahi une partie de l'Ouganda à l'ouest du lac Victoria, l'armée ougandaise réplique en pénétrant le territoire tanzanien. Les troupes ougandaises se retireront totalement de Tanzanie le 14 novembre 1978.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 69 ans, soit en 1945: [Grèce] Panaiotis Kanellopoulos accède à la tête du gouvernement.
Il y a 63 ans, soit en 1951: [Grèce] Nikolaos Plastiras accède à la tête du gouvernement.
Il y a 47 ans, soit en 1967: [Afghanistan] Mohammad Nur Ahmad Etemadi accède à la tête du gouvernement.
Il y a 45 ans, soit en 1969: [Somalie] Muhammad Siyad Barre accède à la tête du gouvernement.
Il y a 34 ans, soit en 1980: [Jamaïque] Edward Philip George Seaga accède à la tête du gouvernement.
Il y a 27 ans, soit en 1987: [Syrie] Mahmoud al-Zuabi accède à la tête du gouvernement.
Il y a 23 ans, soit en 1991: [Congo (rep. dem.)] Bernardin Mungul Diaka accède à la tête du gouvernement.
Il y a 12 ans, soit en 2002: [Macédoine] Branko Crvenkovski accède à la tête du gouvernement.
Il y a 11 ans, soit en 2003: [Irak] Jalal at-Talabani accède à la tête du gouvernement.
Il y a 6 ans, soit en 2008: [Géorgie] Grigol Mgaloblishvili accède à la tête du gouvernement.
Il y a 4 ans, soit en 2010: [Somalie] Mohamed Abdullahi Mohamed accède à la tête du gouvernement.
Il y a 35 ans, soit en 1979: [Bolivie] Alberto Natusch Busch accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension