Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Mercredi 30 juillet 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Le double malaise turc

Khalid Adnane,
analyste en formation,
École de politique appliquée

C'est plutôt fascinant comment les choses peuvent évoluer rapidement, surtout au niveau international. Le cas de la Turquie est significatif à cet égard. Il y a à peine quelques années, on louangeait son modèle de développement caractérisé par une progression économique fulgurante et une grande stabilité politique. Mais ce modèle de développement a probablement atteint ses limites et présente, surtout depuis un an, des signes d'essoufflement. Comment expliquer cette soudaine mutation qui se traduit par un double malaise, à la fois sur le plan politique et sur le plan économique?

Une gouvernance remise en question

Sur le plan politique, le gouvernement du premier ministre Recep Tayyip Erdogan semble contesté plus que jamais. L'occupation du parc Gezi et les manifestations de la place Taksim qui ont mobilisé plus de 3,6 millions de citoyens à travers le pays il y a un an en sont un parfait exemple. Cette mobilisation qui perdure vise les années de règne du régime Erdogan. Un régime marqué par des scandales de corruption, mais aussi par un verrouillage politique de plus en plus visible : restrictions sur les libertés d'expression et de presse, licenciements abusifs de magistrats et de dirigeants militaires, violences et usage excessif de la force, détentions illégales, torture, etc.

Cette sorte de dérive autoritaire dans laquelle s'est engagé M. Erdogan est devenue le symbole de la résistance et de la mobilisation qui caractérisent désormais la société turque. Et les ambitions politiques du premier ministre pour les élections à la présidence du pays cet été ne font qu'alimenter cette contestation de la rue et exaspérer davantage ses frustrations.

Une économie fragilisée

Sur le plan économique, la situation de la Turquie est tout aussi morose. Il est vrai que la Turquie a fait des pas de géant en termes d'ascension économique pour se hisser aujourd'hui au 17e rang mondial. Mais cette ascension cache des problèmes structurels très importants. En effet, la croissance économique, qui était de 8 % en moyenne au milieu des années 2000, est passablement timide, voire médiocre, depuis les deux dernières années. Elle tourne autour de 3 % et pour 2014, ce sera un maigre 2,4 % selon les dernières estimations de la Banque mondiale. Par ailleurs, la Turquie affiche une grande dépendance énergétique vis-à-vis l'étranger et son taux d'emploi demeure assez faible à 50 % en comparaison avec la moyenne des pays de l'OCDE qui se situe à 68 %.

Mais c'est surtout son déséquilibre chronique de la balance commerciale et du compte courant (10 % du PIB) et sa dépendance aux capitaux étrangers qui la rendent très sensible face à la conjoncture économique internationale. On l'a bien vu cette année lorsque la Réserve fédérale américaine (FED) avait décidé de revoir sa politique d'achats massifs d'obligations américaines. Les capitaux étrangers ont soudainement migré vers des marchés émergents, comme la Turquie, vers les États-Unis. La monnaie nationale, la livre turque, a alors subi une forte dépréciation, perdant le tiers de sa valeur face au dollar, pendant que son marché boursier affichait une perte d'environ 20 %. Cet épisode est significatif à cet égard. Il traduit bien toute la fragilité de l'économie turque et illustre son incapacité à accéder à un stade de maturité.

Maturité oblige

Il y a un an et demi, j'avais signé, dans ces pages justement, une chronique intitulée Le miracle turc dans laquelle je retraçais l'ascension économique fulgurante de la Turquie et sa grande stabilité sur le plan politique. Je vantais ce modèle de développement en le comparant, entre autres, à celui des tigres asiatiques, comme la Malaisie ou l'Indonésie, et je mentionnais que même le réputé magazine britannique The Economist l'avait surnommée, dans une livraison parue en 2010, « la Chine de l'Europe ». J'avais alors terminé ma chronique en soulignant que la Turquie, ce jeune tigre « anatolien », avait soudainement découvert ses griffes.

Aujourd'hui, pour accéder au stade de maturité, ce tigre ne doit pas simplement se contenter d'avoir des griffes. Il doit surtout apprendre à toujours les conserver bien affutées!


Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 22 ans, soit le 30 juillet 1992: Tenue d'élections présidentielle et législatives en Mongolie

En dépit d'un difficile début de réforme économique et d'une refonte constitutionnelle des institutions politiques, les électeurs mongols reconduisent au pouvoir le Parti révolutionnaire du peuple mongol (PRPM) et le président sortant, Punsalmaagiyn Ochirbat.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 61 ans, soit en 1953: [Indonésie] Ali Sastromidjojo accède à la tête du gouvernement.
Il y a 22 ans, soit en 1992: [Arménie] Khosrov Arutyunyan accède à la tête du gouvernement.
Il y a 16 ans, soit en 1998: [Japon] Keizo Obuchi accède à la tête du gouvernement.
Il y a 15 ans, soit en 1999: [Mongolie] Rinchinnyamiyn Amarjargal accède à la tête du gouvernement.
Il y a 1 ans, soit en 2013: [Bhoutan] Tshering Tobgay accède à la tête du gouvernement.
Il y a 32 ans, soit en 1982: [Panama] Ricardo de la Espriella Toral accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension