Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Lundi 20 octobre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Les petits États insulaires en développement : un enjeu réel pour l'ONU

Philippe Simard,
analyste en formation,
École de politique appliquée

C'est du 1er au 3 septembre 2014 que s'est tenue à Apia, dans l'État de Samoa, la 3e Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement (CIPEID), organisée par les Nations unies (ONU). À cette occasion, plus d'une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement, et près de 3500 délégués se sont réunis afin d'aborder le thème « [du] développement soutenable des petits États insulaires en développement grâce à un partenariat authentique et durable (1) ».

Une problématique grandissante

Selon l'ONU, les petits États insulaires en développement (PEID) sont caractérisés par leur petite taille, leur éloignement, leur manque de ressources ainsi que leur exposition aux crises écologiques mondiales. À titre d'exemple, la République des Kiribati et l'État des Tuvalu sont considérés comme des PEID (2).

Ce regroupement d'une trentaine d'États se trouve dans une situation précaire. En effet, les caractéristiques propres aux PEID, conjuguées à la crise financière mondiale de 2007-2010, aux crises alimentaire et pétrolière de 2007-2008 et aux importantes catastrophes naturelles de 2009-2010 ont gravement mis en péril l'économie et le développement desdits États, les rendant vulnérables aux chocs extérieurs (3).

Cette vulnérabilité se traduit, par exemple, par leur incapacité de faire face aux changements climatiques, et plus précisément face à la montée des eaux. C'est le cas de la République des Kiribati et des Tuvalu qui voient leur terre s'enfoncer progressivement sous le niveau de la mer. Ce phénomène entraîne de nombreuses conséquences telles que l'érosion côtière, la diminution de la quantité d'eau potable disponible ainsi que le ravage des récoltes dû à une salinisation des sols (4). Évidemment, le problème ne cessera de croître, à la suite de la montée inévitable du niveau de la mer dans les prochaines années (5).

Une conférence importante

D'entrée de jeu, la Coalition des atolls face aux changements climatiques (CANCC), qui comprend plusieurs États comme la République des Kiribati et les Tuvalu, a fait part de son mécontentement face à la communauté internationale. À ses yeux, celle-ci, « [n'aurait] pas pris conscience ni de la menace réelle que la crise climatique représente aujourd'hui pour eux, ni de leurs besoins (6)». À cet effet, le président de la coalition, Anote Tong, a insisté pour que la communauté passe à l'action.

Selon Wu Hongbo, le secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires économiques et sociales, la viabilité des PEID dépend de trois grands facteurs : la faculté de faire face aux catastrophes naturelles et aux changements climatiques, celle d'accéder à des ressources d'énergies renouvelables et celle de favoriser le développement social (7). Il croit donc nécessaire de concentrer les efforts dans ces domaines en particulier.

C'est dans cette perspective que la Banque mondiale a augmenté son budget annuel alloué à la lutte contre le changement climatique et aux catastrophes naturelles dans les petits États insulaires. Celui-ci est passé de 140 à 190 millions de dollars par année. De plus, l'Association internationale de développement (IDA), en collaboration avec la Banque mondiale, offrira des prêts à un taux d'intérêt faible, avec de longs délais de remboursement, afin d'encadrer la dette des PEID (8).

En ce qui concerne l'accessibilité aux ressources d'énergies renouvelables, près d'une centaine de dispositions ont été annoncées dans le cadre d'un partenariat déjà existant entre les PEID et l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (9). Ce programme, connu sous le non de SIDS - Lighthouses, vise à diminuer la dépendance des PEID face à l'énergie fossile (10).

En ce qui a trait au développement social, plusieurs initiatives ont été mises de l'avant. Plusieurs pays limitrophes aux PEID, comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ont oeuvré aux côtés de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Secrétariat général de la communauté du Pacifique, afin de mettre sur la table une feuille de route pour ralentir les maladies non transmissibles telles que le tabagisme, et d'accroître l'efficacité des dépenses reliées à la santé publique (11).

Malgré ces dispositions, qui donnent espoir à une amélioration des conditions des PEID, la possibilité d'avoir à faire face à des scénarios catastrophes a été évoquée. En effet, la déportation de réfugiés pourrait être nécessaire à leur survie. À cet effet, il est important de mentionner que le statut de « réfugié climatique » n'est pas reconnu par l'ONU (12).




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 52 ans, soit le 20 octobre 1962: Début d'une offensive militaire chinoise en Inde

Après une série d'incidents frontaliers entre l'Inde et la Chine, des troupes chinoises lancent une importante offensive qui refoule les Indiens dans leur territoire. La menace d'un conflit plus large s'éteint en novembre avec le retrait de la Chine.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 69 ans, soit en 1945: [Laos] Prince Phaya Khammao accède à la tête du gouvernement.
Il y a 53 ans, soit en 1961: [Burundi] André Muhirwa accède à la tête du gouvernement.
Il y a 36 ans, soit en 1978: [Belgique] Paul Vanden Boeynants accède à la tête du gouvernement.
Il y a 28 ans, soit en 1986: [Israël] Yitzhak Shamir accède à la tête du gouvernement.
Il y a 70 ans, soit en 1944: [Guatemala] Junte révolutionnaire du gouvernement accède à la tête de l'État
Il y a 69 ans, soit en 1945: [Laos] Prince Phaya Khammao accède à la tête de l'État
Il y a 47 ans, soit en 1967: [Nouvelle-Zélande] Herbert Richard Churton Wild accède à la tête de l'État
Il y a 15 ans, soit en 1999: [Centrafricaine (rep)] Ange-Félix Patassé accède à la tête de l'État
Il y a 15 ans, soit en 1999: [Indonésie] Abdurrahman Wahid accède à la tête de l'État
Il y a 10 ans, soit en 2004: [Indonésie] Susilo Bambang Yudhoyono accède à la tête de l'État
Il y a 5 ans, soit en 2009: [Indonésie] Susilo Bambang Yudhoyono accède à la tête de l'État
Il y a 0 ans, soit en 2014: [Indonésie] Joko Widodo accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension