Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Vendredi 24 octobre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Le sida : une situation toujours préoccupante en Afrique subsaharienne

Virginie Desmarais,
analyste en formation,
École de politique appliquée

Le 20 mai 1983, la communauté médicale et scientifique démontrait la responsabilité du virus Lymphadenopathy-Associated-Virus (LAV) dans le syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA) (1). Malgré l'introduction en 1996 de traitements permettant de stopper l'évolution de cette maladie, le nombre de personnes contaminées continue d'augmenter autant que le bilan des décès (2). En 2002, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaissait le statut de pandémie à l'épidémie du sida (3).

En 2013, ce sont 35 millions de personnes qui vivent avec le sida, dont 70,6% en Afrique subsaharienne (4). Néanmoins, depuis 2002, plusieurs efforts ont été faits afin de mettre un frein à la pandémie, notamment en permettant un plus grands accès aux traitements antiviraux au Lesotho, qui présente « le 3e taux de prévalence du VIH/sida dans le monde, avec 28,9% de la population infectée (...) (5) ».

Un accès difficile au traitement

Les statistiques de l'ONUSIDA de 2013 sont claires : « Depuis le début de l'épidémie environ 78 millions de personnes ont été infectées par le VIH et 39 millions sont décédées de maladies [qui y sont] liées (...) (6). » Tel que mentionné précédemment, 24,7 millions des personnes infectées sont en Afrique subsaharienne, dont 58% sont des femmes. Trente-sept pour cent des traitements couvre cette région géographique alors que 67% des hommes et 57% des femmes « ne bénéficiaient pas du traitement antiviral (...) en 2013 (7) ».

Toutefois, une amélioration est perceptible : « En 2010, 1,9 million (...) de personnes ont été nouvellement infectées (...) soit une diminution de 16% comparativement à 2001 (8) ». Une diminution de la mortalité liée à cette maladie est attribuable « (...) à l'amélioration de la disponibilité de la thérapie antirétrovirale ainsi qu'aux soins et soutien apportés aux personnes vivant avec le VIH (9) ».

La couverture et le dépistage du sida restent toutefois difficiles, compte tenu « (...) d'obstacles structurels, opérationnels, logistiques et sociaux - dont la stigmatisation, la discrimination et les lois et politiques punitives - [empêchant] (...) les populations clés d'accéder aux [soins et dépistages] (10) ». De plus, certains auteurs ont établi un lien entre « le climat politico-légal » et l'épidémie, c'est-à-dire que « dans la plupart des pays qui font face à une épidémie généralisée, la propagation du [virus] va de pair avec des taux élevés de pauvreté et [donc] des conditions de vie déplorables (11) ». Selon les données de la Banque mondiale de 2013, le revenu national brut (RNB) par habitant était de 1 615$ US en Afrique subsaharienne (12). Les discriminations de genre faites à l'égard des femmes poussent également celles-ci à la prostitution, en plus de ne pas leur permettre d'avoir la possibilité de « négocier les conditions dans lesquelles se déroulent les rapports sexuels (13) ».

Le Lesotho : une zone à risque

Le Lesotho, un pays enclavé en Afrique du Sud, est l'un des foyers les plus importants du VIH/SIDA avec 23% des habitants qui en sont infectés (14), dont 22 000 enfants en 2006 (15). Toujours en 2006, le président d'Unicef France déclarait que « [l]a situation du Lesotho est catastrophique. Ni les habitants ni le gouvernement n'ont pris la mesure de la catastrophe [,] (...) il y a donc un immense travail à faire pour arrêter l'épidémie et sauver un maximum d'enfants (16) ».

Depuis, des mesures ont été mises en branle afin d'éviter la progression de la maladie dans ce pays. Le nombre de circoncisions volontaires de même qu'à la naissance, une mesure réduisant la propagation du sida, a augmenté depuis 2009, passant d'un peu moins de 200 000 à 1 400 000 en 2012 (17). De plus, en 2001, la Société du compte du millénaire (MCC) a investi la somme de « 122 millions de dollars dans l'infrastructure sanitaire et les systèmes de santé de ce pays (18) ».

Bien qu'il soit encore un peu difficile de faire de la prévention au sein de la population adulte, l'objectif de l'élimination des cas de VIH chez les enfants et de réduction du taux de mortalité maternelle progresse. L'ONUSIDA a pu effectivement constater une amélioration du taux de femmes enceintes avec le VIH, passant de 75% en 2011 à 58% en 2012 (19).




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 50 ans, soit le 24 octobre 1964: Proclamation de l'indépendance de la Zambie

Après avoir été un protectorat britannique et un membre de la Fédération de la Rhodésie et du Nyassaland, la Zambie, un État d'Afrique australe connu auparavant sous le nom de Rhodésie du Nord, proclame son indépendance le 24 octobre 1964.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 58 ans, soit en 1956: [Hongrie] Imre Nagy accède à la tête du gouvernement.
Il y a 56 ans, soit en 1958: [Pakistan] Mohammad Ayub Khan accède à la tête du gouvernement.
Il y a 14 ans, soit en 2000: [Serbie] Milomir Minic accède à la tête du gouvernement.
Il y a 3 ans, soit en 2011: [Jordanie] Awn Khasawneh accède à la tête du gouvernement.
Il y a 57 ans, soit en 1957: [Guatemala] Col. Óscar Mendoza Azurdia accède à la tête de l'État
Il y a 54 ans, soit en 1960: [Qatar] Sheikh Ahmad bin Ali Al Thani accède à la tête de l'État
Il y a 50 ans, soit en 1964: [Zambie] Kenneth David Kaunda accède à la tête de l'État
Il y a 33 ans, soit en 1981: [Singapour] Chengara Veetil Devan Nair accède à la tête de l'État
Il y a 6 ans, soit en 2008: [Azerbaïdjan] Ilham Heydar oglu Aliev accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension