Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Mercredi 1 octobre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Un ministre chinois en visite à Taïwan : un voyage historique

Philippe Simard,
analyste en formation,
École de politique appliquée

Pour la première fois depuis plus de 65 ans, un ministre chinois a rendu visite à son homologue taïwanais, à Taipei, capital de Taïwan. En effet, le 25 juin 2014, Zhang Zhijun, ministre chinois des Affaires taïwanaises, a rencontré Wang Yu-Chi, vice-ministre taïwanais des Affaires continentales chinoises. Cette visite fait suite à l'entretien qu'avaient eu les deux hommes en février 2014, lors du voyage du vice-ministre Wang Yu-Chi, à Nanjing, en Chine (1).

Un agenda bien rempli

Le voyage du ministre chinois Zhang Zhijun en terre taïwanaise a donné lieu à une rencontre officielle entre celui-ci et le vice-ministre taïwanais, Wang Yu-Chi. Ce tête-à-tête entre les deux hommes a permis de faire avancer différents dossiers à caractère bilatéral, tels que le renouement du dialogue entre les deux rives du détroit de Taïwan; la couverture de l'assurance maladie pour les étudiants taïwanais qui étudient en Chine ainsi que des visites humanitaires chinoises dans les milieux carcéraux taïwanais (2). Par contre, selon l'agence de nouvelles chinoise Xinhua, la question de l'indépendance de Taïwan n'a pas été soulevée lors des discussions (3).

Mise à part cette rencontre marquante, la tournée du ministre chinois, qui s'est déroulée sur une période de quatre jours, a permis à celui-ci de s'entretenir avec les maires de trois différentes villes, soit Taipei, Kaohsiung et Taichung (4). Plusieurs sujets ont été évoqués lors de ces réunions, tels que l'amélioration de la coopération Chine - Taïwan ainsi que la résolution possible du conflit entre les deux pays (5).

Par contre, il est important de mentionner que, tout au long de son voyage, le ministre chinois a dû faire face à de nombreux rassemblements s'opposant à un rapprochement entre la Chine et Taïwan. Ces manifestations sont la conséquence, en majeure partie, d'un soulèvement populaire d'importance, communément appelé la révolution des tournesols, qui a eu lieu à la suite de la rencontre du mois de février 2014. En effet, à cette occasion, près de 500 000 manifestants, majoritairement des étudiants, ont descendu dans les rues pour s'opposer au projet de libre-échange qui avait été discuté lors de ladite rencontre (6). Qui plus est, c'est en réponse à ce soulèvement que le ministre chinois a profité de son passage à Taïwan pour s'entretenir avec différents experts, étudiants, agriculteurs et religieux, pour tenter de renouer avec l'opinion publique taïwanaise.

Une première depuis 1949

Comme l'a indiqué le ministre chinois Zhang Zhijun lors de sa rencontre avec son homologue taïwanais : « Il faut moins de trois heures pour voler de Pékin à Taipei, mais il nous a fallu soixante-cinq ans pour faire ce pas (7).» En effet, la visite officielle d'un ministre chinois à Taïwan est une première depuis 1949, année marquant la fin de la guerre civile chinoise.

Ce conflit, qui s'est étendu sur une vingtaine d'années, opposait les nationalistes du Kouo-Min-Tang et les communistes du Parti communiste chinois (PCC). La fin des hostilités avait abouti à la proclamation par Mao Zedong de la République populaire de Chine, causant par le fait même un repli des dirigeants de la République de Chine, et un transfert massif de population vers l'île de Taïwan (8).

Malgré le désaccord constant qui règne entre les deux gouvernements concernant la souveraineté du territoire, les tensions semblent s'apaiser au profit d'un dialogue et d'une coopération grandissante. À vrai dire, les pourparlers bilatéraux se sont améliorés de façon significative depuis l'arrivée au pouvoir du président Ma Ying-Jeou à la tête de la République de Chine, communément appelée Taïwan, en 2008. En fait, sous la gouvernance de Ma Ying-Jeou, une dizaine d'accords ont été signés entre la Chine et Taïwan (9).

Cela étant dit, ces visites officielles représentent une avancée importante en ce qui concerne la relation qu'entretiennent la Chine et Taïwan. Celles-ci sont peut-être les premiers pas menant à un possible accord mettant en place des mécanismes de communication permanents entre le Conseil taïwanais des Affaires continentales (MAC) et le Bureau chinois des Affaires taïwanaises (TAO) (10).

Des réactions mitigées

Ce rapprochement entre les deux entités ne fait pas consensus. C'est le cas d'analystes japonais, qui considèrent qu'un traité de libre-échange Chine - Taïwan représenterait une menace claire à la sécurité nationale de Taïwan. Selon eux, la Chine tenterait d'absorber l'économie taïwanaise par de la concurrence inégale, des fusions et des acquisitions de petites et moyennes entreprises (PME) par des entreprises publiques chinoises (11).

Dans le même ordre d'idées, les États-Unis croient qu'un rapprochement trop important pourrait affecter de façon négative la démocratie taïwanaise, mettant en péril les droits de l'homme et la liberté des individus. À cet effet, Joseph Wu, représentant du Parti démocratique progressiste de Taïwan à Washington, a déclaré que le président Ma Ying-Jeou doit être très prudent en ce qui concerne une future rencontre bilatérale avec le président Xi Jinping (12).

De l'autre côté, le ministère des Affaires étrangères continentales de Taïwan et le premier ministre taïwanais, Jiang Yi-Huah, affirment que la rencontre entre les deux hommes est bénéfique pour les deux rives, et que le développement des relations est nécessaire pour le bien des deux parties (13).

Du côté de la Chine, autant les agences de presse d'État, comme Chine Nouvelle, que les journaux quotidiens ont démontré un engouement face à la reprise du dialogue entre les deux parties et à une éventuelle rencontre entre les deux hommes d'État. De plus, faisant allusion à la révolution des tournesols, ceux-ci se questionnent sur la réticence du peuple taïwanais face aux échanges commerciaux entre la Chine et Taïwan, affirmant que ceux-ci ne sont que profitables pour ledit peuple (14).

Enfin, ce type de soulèvement populaire n'est pas propre à la Chine et Taïwan. En effet, ce désaccord de l'opinion publique, qui s'est traduit en mars dernier par la révolution des tournesols, peut être comparé à celui observé lors de la révolution orange qui a eu lieu en Ukraine, en 2004, par ses allures de défense de la démocratie et de résistance contre l'hégémonie économique et idéologique d'un grand voisin (15).




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 54 ans, soit le 1 octobre 1960: Proclamation de l'indépendance du Nigeria

Sept ans après être devenu une fédération composée de trois régions - Est, Ouest, Nord - , le Nigeria, l'État le plus peuplé d'Afrique avec ses 34 millions d'habitants, proclame son indépendance le 1er octobre 1960.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 69 ans, soit en 1945: [Syrie] Saadallah al-Jabiri accède à la tête du gouvernement.
Il y a 65 ans, soit en 1949: [Chine] Zhou Enlai accède à la tête du gouvernement.
Il y a 63 ans, soit en 1951: [Cuba] Óscar Gans y López Martínez accède à la tête du gouvernement.
Il y a 62 ans, soit en 1952: [Liban] Amir Khalid Chehab accède à la tête du gouvernement.
Il y a 32 ans, soit en 1982: [Allemagne] Helmut Kohl accède à la tête du gouvernement.
Il y a 23 ans, soit en 1991: [Roumanie] Teodor Stolojan accède à la tête du gouvernement.
Il y a 15 ans, soit en 1999: [Kazakhstan] Kasymzhomart Kemelevich Tokayev accède à la tête du gouvernement.
Il y a 13 ans, soit en 2001: [Belarus] Henadz Navitski accède à la tête du gouvernement.
Il y a 11 ans, soit en 2003: [Irak] Iyad Hashim al-`Allawi accède à la tête du gouvernement.
Il y a 8 ans, soit en 2006: [Thaïlande] Surayud Chulanont accède à la tête du gouvernement.
Il y a 4 ans, soit en 2010: [Corée du Sud] Kim Hwang Sik accède à la tête du gouvernement.
Il y a 66 ans, soit en 1948: [Panama] Domingo Díaz Arosemena accède à la tête de l'État
Il y a 65 ans, soit en 1949: [Chine] Mao Zedong accède à la tête de l'État
Il y a 62 ans, soit en 1952: [Panama] José Antonio Remón Cantera accède à la tête de l'État
Il y a 58 ans, soit en 1956: [Panama] Ernesto de la Guardia Navarro accède à la tête de l'État
Il y a 54 ans, soit en 1960: [Panama] Roberto Francisco Chiari Remón accède à la tête de l'État
Il y a 50 ans, soit en 1964: [Panama] Marco Aurelio Robles Méndez accède à la tête de l'État
Il y a 46 ans, soit en 1968: [Panama] Arnulfo Arias Madrid accède à la tête de l'État
Il y a 35 ans, soit en 1979: [Nigeria] Shehu Shagari accède à la tête de l'État
Il y a 31 ans, soit en 1983: [Nigeria] Shehu Shagari accède à la tête de l'État
Il y a 26 ans, soit en 1988: [Russie] Mikhail Gorbachev accède à la tête de l'État
Il y a 23 ans, soit en 1991: [Haïti] Raoul Cédras accède à la tête de l'État
Il y a 20 ans, soit en 1994: [Yémen] `Ali `Abd Allah Saleh al-Hashidi accède à la tête de l'État
Il y a 11 ans, soit en 2003: [Maurice] Raouf Bundhun accède à la tête de l'État
Il y a 9 ans, soit en 2005: [Guinée-Bissau] João Bernardo Vieira accède à la tête de l'État
Il y a 4 ans, soit en 2010: [Canada] David Johnston accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension