Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Samedi 31 janvier 2015      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

200 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1200 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Presque 500 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et la Faculté des lettres et sciences humaines!

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Mexique : le déclin de Pena Nieto

Caress Pinard,
analyste en formation,
École de politique appliquée

C'est le 1er décembre 2012 que le président mexicain Enrique Pena Nieto remporte l'élection présidentielle mexicaine. Le journaliste Patrick Bèle, du journal français Le Figaro, n'hésite pas à comparer le nouveau président mexicain à une «rock star», puisque ce dernier, en plus d'être très charismatique, est marié à une riche actrice de telenovelas. Ainsi, il a su utiliser son image pour plaire à la population et se faire élire (1). Par ailleurs, cette victoire ramène au pouvoir le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), qui avait dirigé le pays pendant 71 ans, jusqu'à sa défaite de 2000 (2). Deux ans plus tard, cette lune de miel avec le PRI semble cependant terminée et l'image du président commence à s'effriter !

L'enlèvement : un mandat politique ?

La méfiance face au gouvernement est actuellement à son comble, le passé teinté de corruption du PRI ne s'est pas totalement effacé de l'imaginaire des Mexicains (3) ! C'est l'enlèvement des 43 étudiants de l'école normale rurale d'Ayotzinapa par des policiers liés au crime organisé à Iguala, une ville située dans le sud du Mexique, qui accentua la colère publique (4). Selon les informations officielles, les adolescents auraient été tués et brûlés pendant quatorze heures par des narcotrafiquants. Or, comme les corps sont difficilement identifiables et que tous n'ont pas été retrouvés, les parents des victimes mettent en doute les affirmations des autorités (5).

On soupçonne le maire d'Iguala, José Luis Abarca, et son épouse, María de los Angeles, d'être impliqués dans ces présumés meurtres, puisque celle-ci serait liée de très près au crime organisé (6). De plus, les 43 étudiants et futurs instituteurs disparus ne cadrent pas avec l'idéologie néolibérale mexicaine en place. Sans parler du fait que lors de leur enlèvement, ils allaient manifester contre des politiques d'embauche discriminatoires. En effet, le but des écoles normales rurales, issues de la révolution mexicaine, est de donner une éducation de qualité aux paysans. Or, ces institutions, considérées de gauche, intensifieraient l'esprit de contestation des jeunes (7).

La population en a assez de Pena Nieto

Le 1er décembre 2014, à la suite de l'inaction du gouvernement face à la disparition des 43 étudiants, une violente manifestation a eu lieu à Mexico, la capitale du pays. Les gens sur place ont cassé les vitrines des commerces et mis le feu aux bâtiments ; trois personnes furent officiellement arrêtées par la police (8). Le mouvement, qui a débuté sur les réseaux sociaux avec l' hashtag #YaMeCanse (je suis fatigué), reflète la frustration de la population fasse à l'infiltration du crime organisé dans les autorités locales (9). Les citoyens accusent Pena Nieto de faire preuve de laxisme face aux narcotrafiquants et d'avoir protégé le maire d'Iguala (10). Les sondages démontrent le mécontentement de la population face au président en place. D'après le journal Reforma, en décembre 2014, 58 % des Mexicains ont une mauvaise opinion de Pena Nieto. C'est le pire résultat, depuis au moins deux décennies, pour un président mexicain (11).

Certes, le Mexique a un lourd passé de corruption. La population ne fait confiance ni au gouvernement ni à la justice, d'ailleurs elle craint ces instances (12). Est-il possible qu'en manifestant leur mécontentement les citoyens arrivent à influencer le pouvoir en place ? Pour le moment, il est difficile de s'avancer sur le dénouement, mais il sera très intéressant d'observer dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, ce qui adviendra.




Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Des événements en perspective


Il y a 53 ans, soit le 31 janvier 1962: Exclusion de Cuba de l'Organisation des États américains

La 8e conférence des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Organisation des États Américains (OEA) se tient en janvier 1962 à Punta del Este, en Uruguay. Lors de cette rencontre, les ministres adoptent plusieurs résolutions, dont la plus importante porte sur l'exclusion de Cuba.

Des réalités à explorer

Des graphiques à interpréter





Et plus encore.

Il y a 69 ans, soit en 1946: [Thaïlande] Khuang Aphaiwong accède à la tête du gouvernement.
Il y a 47 ans, soit en 1968: [Cambodge] Penn Nouth accède à la tête du gouvernement.
Il y a 39 ans, soit en 1976: [Pérou] Jorge Fernández-Maldonado Solari accède à la tête du gouvernement.
Il y a 36 ans, soit en 1979: [Pérou] Pedro Richter Prada accède à la tête du gouvernement.
Il y a 4 ans, soit en 2011: [Égypte] Ahmad Shafiq accède à la tête du gouvernement.
Il y a 69 ans, soit en 1946: [Brésil] Eurico Gaspar Dutra accède à la tête de l'État
Il y a 64 ans, soit en 1951: [Brésil] Getúlio Dornelles Vargas accède à la tête de l'État
Il y a 59 ans, soit en 1956: [Brésil] Juscelino Kubitschek de Oliveira accède à la tête de l'État
Il y a 54 ans, soit en 1961: [Brésil] Jânio da Silva Quadros accède à la tête de l'État
Il y a 43 ans, soit en 1972: [Népal] Birendra Bir Bikram Shah Deva accède à la tête de l'État
Il y a 21 ans, soit en 1994: [Algérie] Liamine Zéroual accède à la tête de l'État
Il y a 6 ans, soit en 2009: [Somalie] Shaykh Sharif Shaykh Ahmad accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension