Université de Sherbrooke, Faculté des lettres et sciences humaines, École de politique appliquée Accueil 28 juillet 2016
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux


Un site pédagogique


Depuis 1945, le monde a changé. Des pays ont émergé, des régimes politiques sont tombés et des centaines d'évenements majeurs ont transformé nos sociétés. Pour mieux comprendre les phénomènes qui ont marqué le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour trouver des statistiques démographiques ou économiques, pour visualiser par des graphiques et des cartes la répartition de la richesse, utilisez le site Perspective monde.

Il ne s'agit pas d'un site spécialisé, mais d'un site pédagogique. On y a regroupé les données les plus importantes et les plus fréquemment utilisées par les étudiants et le grand public. Les informations, les illustrations graphiques ou les cartes peuvent être récupérées et reproduites sans permission ou restriction dans la mesure où la source est identifiée et dans le mesure où les récupérations demeurent ponctuelles.

Des données accessibles

Pays

Accédez à une foule d'informations sur plus de 150 pays. Des cartes, des graphiques, des statistiques, des données historiques et politiques, etc.

Statistiques

260 statistiques, regroupées en quinze grands thèmes, touchant presque tous les pays et qu'on peut voir sous forme d'histogrammes, de nuages de points, de cartes, etc.

Événements

Plus de 1400 événements qui ont marqué l'histoire mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, présentés et expliqués en un coup d'oeil, des hyperliens et des chronologies.

Analyses

Plus de 1000 bulletins d'analyse sur l'actualité mondiale rédigés par des analystes en formation surpervisés par notre rédacteur en chef.

Documents

Des grands textes (conventions, discours, rapports, etc.) et une présentation des grandes organisations internationales des Nations Unies.

Glossaire

Une centaine de termes définis simplement et clairement. Illustrées, associées à des exemples, ces définitions permettent de mieux comprendre le monde depuis 1945.

Quiz  

Des jeux de type choix de réponses sur les drapeaux, les cartes et les capitales. Participez souvent et améliorez votre score.

Un site de référence


14 000 pages vues par jour, 100 000 par semaine. À l'échelle d'une année, c'est plus de 5 millions de pages vues! (Données de Google Analytics)

Le site est principalement utilisé en France (57%), au Canada (18%), en Belgique (5%), en Suisse (3%) . Il a une vocation pédagogique reconnue dans des écoles, des lycées, des collèges et des universités. Ajoutez le site à vos favoris!

Un site en évolution, appuyé par l'Université de Sherbrooke et sa Fondation, la Faculté des lettres et sciences humaines de même que des généreux donateurs.

Le site repose sur des pages dynamiques générées par une combinaison de technologie: Apache, Tomcat, MySQL, Java, Javascript et JQuery. La plupart des graphiques découlent d'une adaptation des modules développés par l'équipe de Highchart.com.

Vous souhaitez nous souligner une erreur, formulez un commentaire, proposez un ajout... communiquez avec nous


Dans l'actualité


Un nouveau départ dans les relations canado-américaines

Gilles Vandal,
analyste, Ph.D.,
École de politique appliquée

Lors de l'arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, l'administration Obama n'a pu s'empêcher d'exprimer sa satisfaction devant la fin du règne conservateur à Ottawa. Le premier ministre Harper et le président Obama n'avaient pas de vision commune sur plusieurs questions, dont celles touchant l'environnement et le changement climatique. L'insistance du gouvernement Harper pour une expansion du pipeline Keystone XL était graduellement devenue un irritant majeur. Après sept ans d'un examen méticuleux, Barack Obama a rejeté le projet, invoquant pour ce faire des préoccupations environnementales.

Devenu chef du parti libéral en avril 2013, Justin Trudeau a consacré une partie de son temps à renforcer ses liens avec l'administration Obama par l'entremise de l'ambassade américaine. Ce fut un investissement heureux. Il s'en est suivi le développement d'une relation étroite et cordiale avec Barack Obama. L'âge d'or que les relations canado-américaines avaient connu sous les tandems Mulroney-Reagan et Chrétien-Clinton, semble être de retour.

Dès leur première rencontre en novembre 2015, Barack Obama et Justin Trudeau ont constaté qu'ils partageaient de profondes similitudes dans leur vision du monde : adhésion aux valeurs libérales et progressistes, soutien à une diplomatie douce, et engagement à une approche multilatérale. En conséquence, l'administration américaine est heureuse de soutenir le gouvernement Trudeau dans son désir de redonner au Canada une place de choix sur la scène internationale comme médiateur et promoteur de la paix.

Aussi, d'entrée de jeu, les deux dirigeants ont vu une opportunité d'oeuvrer dans un esprit d'amitié et de coopération pour renforcer les liens remarquables qui unissent les États-Unis et le Canada. Le rétablissement de la relation spéciale canado-américaine redevenait à l'ordre du jour.

Cette chimie personnelle entre Obama et Trudeau est apparue dès leur première rencontre en novembre 2015. Aussi, Obama a non seulement alors invité Trudeau à effectuer une visite officielle à Washington, mais il l'a convié à un somptueux souper à la Maison-Blanche, une première depuis 1997 pour premier ministre canadien. Obama offrait ainsi au premier ministre canadien les plus grands honneurs.

Partant tous deux d'une conception réaliste de l'art de gouverner, Barack Obama et Justin Trudeau partagent aussi des agendas politiques similaires. Rejetant toute approche idéologique ou dogmatique, ils comprennent l'importante d'oeuvrer dans une approche multilatérale. D'entrée de jeu, les deux dirigeants ont découvert que le développement de leur relation personnelle pouvait aider à améliorer les relations canado-américaines.

La promesse libérale de retirer les chasseurs canadiens des opérations militaires contre ISIS aurait pu devenir un irritant. Washington avait déjà manifesté l'automne dernier une certaine inquiétude à ce sujet. Toutefois, le gouvernement Trudeau a su rapidement faire taire ses inquiétudes en assurant les alliées de la coalition que le Canada continuerait de jouer un rôle important dans les efforts pour vaincre ISIS. Plus encore, Trudeau a rehaussé la participation militaire du Canada en déployant 830 soldats sur le terrain pour participer à la formation de forces de sécurité locales, à la planification opérationnelle et la cueillette de renseignement. L'engagement du Canada va durer jusqu'en mars 2017, soit au-delà de la fin de la présidence de Barack Obama.

Cette concordance de pensée a été vérifiée dès le début du mandat du gouvernement Trudeau avec la conférence de Paris sur les changements climatiques. Par l'entremise de la ministre Catherine McKenna, le Canada a joué un rôle important pour assurer le succès de la conférence. L'administration Obama n'hésita pas à louanger le premier ministre Trudeau pour son leadership au plan environnemental.

Cette collaboration s'est ensuite poursuivie entre les deux pays. Roberta Jacobson, secrétaire d'État adjointe, note d'ailleurs que l'arrivée au pouvoir de Justin Trudeau a permis le développement d'une coopération canado-américaine extraordinaire sur les questions du changement climatique, de la réduction des gaz à effet de serre et du développement d'énergies propres. Le changement de ton est remarquable, alors que les deux administrations accordent la même priorité au dossier environnemental.Ainsi, lors de leur récente rencontre, Obama et Trudeau ont annoncé l'adoption d'une approche continentale pour lutter contre le changement climatique en Arctique. Par exemple, ils se sont engagés à adopter une série de mesures pour protéger les zones marines sensibles, à fournir de l'énergie propre et renouvelable, comme l'éolienne et le solaire, aux collectivités éloignées, et finalement à établir une cartographie des routes maritimes en Arctique.

L'accord de 2006 sur le bois d'oeuvre va arriver à échéance dans six mois. L'administration Obama subit présentement des pressions des producteurs de bois américains qui accusent le Canada de subventionner injustement le bois canadien. Le règlement de ce différend est important pour le Canada. L'administration Obama s'est montrée ouverte à un nouvel arrangement.

En contrepartie, l'administration Obama demande au Canada de ratifier l'accord controversé sur Partenariat Trans-Pacifique. Pour Obama, le temps presse. L'accord doit être adopté par le congrès avant mai. L'échéancier des élections américaines rend ensuite son adoption impossible. Or, pour Obama, cet accord représente une partie importante de son héritage politique.

L'histoire démontre que lorsque la chimie est bonne entre un premier ministre canadien et un président américain, des résultats très positifs en ressortent. Cela fut le cas entre Roosevelt/King, Mulroney/Reagan et Chrétien/Clinton. Les relations entre Obama et Trudeau démontrent un alignement similaire. Sur l'environnement, le bois d'oeuvre et les questions de frontières des résultats tangibles sont possibles dans la prochaine année.


Accès à l'article complet, références comprises. Vous y trouverez également une chronologie du pays concerné.


Dans le passé


Il y a 40 ans, soit le 28 juillet 1976:
Tremblement de terre à Tangshan, en Chine

Deux secousses sismiques d'une magnitude d'environ 8,2 sur l'échelle de Richter font des centaines de milliers de morts en Chine, particulièrement dans les villes de Tianjin et de Tangshan qui sont dévastées. Les autorités chinoises filtrant et contrôlant l'information, le bilan s'effectue toutefois au compte-gouttes.

Des réalités à explorer


                  Profil historique et politique
                  Une carte statique et dynamique
                  Leaders politiques au fil du temps
                  Portrait du commerce international

Des graphiques à interpréter



Pour en savoir plus



Pour en savoir plus

Et plus encore.

Il y a 67 ans, soit en 1949: [Égypte] Hussein Siri Pasha accède à la tête du gouvernement.
Il y a 43 ans, soit en 1973: [Congo] Henri Lopès accède à la tête du gouvernement.
Il y a 37 ans, soit en 1979: [Inde] Charan Singh accède à la tête du gouvernement.
Il y a 36 ans, soit en 1980: [Pérou] Manuel Ulloa Elías accède à la tête du gouvernement.
Il y a 26 ans, soit en 1990: [Pérou] Juan Carlos Hurtado Miller accède à la tête du gouvernement.
Il y a 21 ans, soit en 1995: [Pérou] Dante Córdova accède à la tête du gouvernement.
Il y a 15 ans, soit en 2001: [Pérou] Roberto Dañino Zapata accède à la tête du gouvernement.
Il y a 10 ans, soit en 2006: [Pérou] Jorge del Castillo accède à la tête du gouvernement.
Il y a 5 ans, soit en 2011: [Macédoine] Nikola Gruevski accède à la tête du gouvernement.
Il y a 71 ans, soit en 1945: [Pérou] José Luis Bustamante y Rivero accède à la tête de l'État
Il y a 66 ans, soit en 1950: [Pérou] Manuel Apolinario Odría Amoretti accède à la tête de l'État
Il y a 60 ans, soit en 1956: [Pérou] Manuel Prado y Ugarteche accède à la tête de l'État
Il y a 53 ans, soit en 1963: [Pérou] Fernando Belaúnde Terry accède à la tête de l'État
Il y a 36 ans, soit en 1980: [Pérou] Fernando Belaúnde Terry accède à la tête de l'État
Il y a 31 ans, soit en 1985: [Pérou] Alan García accède à la tête de l'État
Il y a 26 ans, soit en 1990: [Pérou] Alberto Fujimori accède à la tête de l'État
Il y a 21 ans, soit en 1995: [Pérou] Alberto Fujimori accède à la tête de l'État
Il y a 16 ans, soit en 2000: [Pérou] Alberto Fujimori accède à la tête de l'État
Il y a 15 ans, soit en 2001: [Pérou] Alejandro Celestino Toledo Manrique accède à la tête de l'État
Il y a 10 ans, soit en 2006: [Pérou] Alan Garcia accède à la tête de l'État
Il y a 5 ans, soit en 2011: [Pérou] Ollanta Humala accède à la tête de l'État
 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 6/7/2016    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension