17 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 janvier 2012

Élection en République démocratique du Congo : l'investiture de Kabila contestée


Samuel Pépin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2012
Ouverture du quatorzième Sommet de la Francophonie

mars
2012
Verdict de culpabilité de la Cour pénale internationale contre le Congolais Thomas Lubanga

octobre
2006
Élection de Joseph Kabila à la présidence de la République démocratique du Congo

décembre
2002
Signature d'un accord de paix relatif au conflit en République démocratique du Congo

mai
1997
Renversement du président congolais Mobutu Sese Seko

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

mai
1978
Déclenchement de l'opération Léopard au Zaïre

mars
1977
Déclenchement du conflit du Shaba au Zaïre

septembre
1976
Apparition du virus Ébola en Afrique

décembre
1967
Fondation du Parti révolutionnaire du peuple au Congo

novembre
1965
Coup d'État portant Joseph Mobutu au pouvoir en République démocratique du Congo

août
1964
Rébellion à Stanleyville, au Congo

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Dag Hammarskjöld

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

juin
1960
Proclamation de l'indépendance du Congo

janvier
1959
Début des émeutes à Léopoldville, au Congo Belge

Pour la deuxième fois de leur histoire, les Congolais ont choisi leur chef d'État par le suffrage universel à la suite de l'élection du 28 novembre 2011. Sous la bannière du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Joseph Kabila a été reporté au pouvoir pour une seconde fois en 5 ans. Ce dernier est entré en fonction une nouvelle fois à titre de président de la République démocratique du Congo (RDC) le 20 décembre 2011 lorsqu'il a été assermenté dans la capitale(1).

Résultats électoraux controversés

Lors de l'élection, 18 millions de personnes se sont présentées aux différents bureaux de vote sur un total de 32 millions d'électeurs; ce qui représente un taux de participation de 58 %(2). Les citoyens avaient le choix entre onze candidats, ce qui a grandement augmenté la complexité du processus électoral. La tâche de la compilation des bulletins de vote est revenue à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), qui avait également pour mandat de coordonner l'ensemble du processus démocratique. Cette dernière a d'ailleurs fait connaître les résultats provisoires le 9 décembre 2011, annonçant une victoire de Joseph Kabila avec 48 % des suffrages(4).

Toutefois, dès la divulgation de ces résultats par le CENI, Étienne Tshisekedi, qui s'était présenté comme candidat à l'élection présidentielle, les a immédiatement contestés. Selon lui, des procès-verbaux de la Commission électorale stipulent qu'il aurait obtenu un score de 54 % contre 26 % pour Kabila, et non de 32 % comme l'avait mentionné le CENI(5). En s'appuyant sur ces derniers résultats, il se serait lui-même proclamé président de la République. Pour appuyer sa démarche, le camp de Tshisekedi a invité le peuple congolais à faire des manifestations pacifiques pour maintenir la pression sur le gouvernement dans le but de « trouver une solution(6) ».

Malgré tout, cela ne fait qu'accroître le conflit interne qui sévit depuis longtemps dans ce pays. Selon une annonce, datée du 22 décembre 2011, de l'Organisation non gouvernementale (ONG) Human Rights Watch (HRW) : « Les forces de sécurité de la République démocratique du Congo ont tué 24 personnes depuis que le président Joseph Kabila a été réélu lors d'un scrutin contesté(7). » La majorité des victimes ont été tuées dans la capitale, là où l'opposition est la plus forte. Selon la même ONG, entre le 26 et le 28 novembre, 18 personnes ont trouvé la mort à la suite de violences perpétrées lors de la campagne électorale.

La contestation n'est pas venue que de l'intérieur. Plusieurs pays étrangers ont également fait valoir leur opinion concernant le processus électoral. Les États-Unis ne se sont pas fait attendre pour contester le « manque de transparence(8) » flagrant observé tout au long des élections. Ceux-ci critiquent surtout le fait que la Cour suprême de Justice (CSJ) a rapidement confirmé les résultats provisoires du CENI, sans prendre en considération les irrégularités qui avaient été mentionnées dans de nombreux rapports.

L'Union européenne (UE) a aussi partagé ses craintes concernant les irrégularités et le manque de transparence lors de la compilation des bulletins de vote et de la divulgation des résultats(9).

Une vision d'avenir et de progrès

Malgré une opposition grandissante au sein de son pays, Joseph Kabila a promis durant sa campagne électorale de faire des démarches pour favoriser la paix au sein de la RDC et faire en sorte que la population puisse jouir d'une plus grande liberté. De plus, il a mentionné qu'il favoriserait l'émergence des technologies modernes et que le gouvernement allait continuer à développer le pays au niveau social et économique(10).

Lors de son discours d'investiture, Kabila a de nouveau fait valoir ses engagements vis-à-vis du peuple congolais. Il a énoncé qu'il voulait amorcer un grand « projet de société intitulé "la révolution de la modernité"(11) ». Il veut, entre autres, revaloriser les infrastructures urbaines et rurales, resserrer la gestion des finances publiques, créer des emplois et favoriser l'investissement local et étranger.

Joseph Kabila assure personnellement que toutes ces réformes ont pour but d'améliorer la qualité de vie de ses concitoyens(12). Toutefois, cela s'annonce difficile pour un président qui est fortement contesté dans son pays, et dont le régime est considéré autoritaire par la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH)(13).




Références:

(1) AFP ET CIE. Kabila assermenté, les irrégularités dénoncées, Radio-Canada, 20 décembre 2011, [En ligne], http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (page consultée le 24 janvier 2011).

(2) PEUCHOT, Emmanuel. Joseph Kabila déclaré élu, Tshisekedi se proclame président de la RDC, La Presse.ca, 9 décembre 2011, [En ligne], http://www.cyberpresse.ca/international/afrique/20... (page consultée le 24 janvier 2011).

(4) AFP. La victoire de Kabila est confirmée, Le Devoir.com, 17 décembre 2011, [En ligne], http://www.ledevoir.com/international/actualites-i... (page consultée le 24 janvier 2011).

(5) PEUCHOT, Emmanuel. Op. cit.

(6) TSHIPUKU, Adia. RDC : des élections valides malgré « des erreurs », selon Kabila, La Presse.ca, 12 décembre 2011, [En ligne], http://www.cyberpresse.ca/international/afrique/20... (page consultée le 24 janvier 2011).

(7) REUTERS ET CIE. RDC : 24 morts depuis le résultat de l'élection, Le Monde.fr, 22 décembre 2011, [En ligne], http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/12/22/r... (page consultée le 24 janvier 2011).

(8) AFP ET CIE. Op. cit.

(9) Loc. cit.

(10) RADIO OKAPI. Campagne électorale : Kabila parle de la paix, de la liberté et de la reconstruction à Kananga, 22 novembre 2011, [En ligne], http://radiookapi.net/actualite/2011/11/22/campagn... (page consultée le 24 janvier 2011).

(11) RADIO OKAPI. Joseph Kabila investi président de la République démocratique du Congo, 20 décembre 2011, Congo Planète, [En ligne], http://www.congoplanete.com/news/3400/joseph-kabil... (page consultée le 24 janvier 2011).

(12) Loc. cit.

(13) JEUNE AFRIQUE. La FIDH accuse le régime Kabila de « dérive autoritaire », 24 juillet 2009, [En ligne], http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090724... (page consultée le 24 janvier 2011).

Dernière modification: 2012-01-30 09:42:09

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les enfants en RDC sont en état de détresse perpétuelle
>avril 2019


La RDC : cobalt congolais ou chinois?
>septembre 2018


Le barrage Grand Inga en République démocratique du Congo : rêve économique ou désastre environnemental?
>janvier 2018


RDC : l'éveil d'un mouvement de résistance au sein de la diaspora
>octobre 2013


Une situation précaire en République démocratique du Congo
>octobre 2013


La déforestation : un problème pris au sérieux par les Africains
>septembre 2012


Élection en République démocratique du Congo : l'investiture de Kabila contestée
>janvier 2012


RDC : un double scrutin législatif et présidentiel de tous les risques
>novembre 2011


Renouvellement de la Monusco : beaucoup de travail à faire pour sécuriser le Congo
>septembre 2011


Le viol : arme de guerre
>février 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016