Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

24 January 2012

Panama : retour de Noriega 22 ans après la chute de son régime


Caroline Duteau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
1989
Intervention militaire des États-Unis à Panama

July
1981
Décès du leader panaméen Omar Torrijos

September
1977
Signature d'une entente à Washington sur le canal de Panama

October
1968
Renversement du président panaméen Arnulfo Arias

January
1964
Émeutes à Panama

July
1963
Création de l'École militaire des Amériques

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

January
1955
Assassinat du président panaméen José Antonio Remón

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

L'ancien dictateur Manuel Noriega a été extradé par la France le 11 décembre 2011. Il y était détenu depuis 2010, après avoir purgé une peine de près de 20 ans de prison aux États-Unis(1). Escorté par les autorités panaméennes, l'ex-général, âge de 77 ans, a quitté Paris pour se rendre au Panama où il est condamné à 60 ans de prison(2).

Manuel Noriega était chef d'un régime dictatorial à partir de 1983, jusqu'à l'invasion du Panama par les États-Unis en décembre 1989(3). Cet ancien agent de la CIA, devenu ennemi juré des Américains, a été incarcéré en 1992 dans une prison américaine pour trafic de drogues. Sa peine s'élevait à 40 ans, mais fut réduite à 17 ans(4).

À la suite de ses années de détention aux États-Unis, Noriega a été emprisonné en France pour blanchiment d'argent issu du trafic de drogues, par l'intermédiaire de comptes bancaires français(5). De plus, Noriega doit purger trois peines de 20 ans au Panama après avoir été reconnu coupable de la disparition et de l'assassinat d'opposants(6).

Le président panaméen, Ricardo Martinelli, a mentionné à la presse que Noriega « ira en prison comme n'importe quelle personne condamnée et sans aucun privilège (7)». Cependant, il a rappelé que, selon une loi panaméenne, il est possible pour un condamné âgé de plus de 70 ans de purger sa peine à domicile, soulignant que « c'est le système judiciaire qui décide, pas le politique (8)».

De nombreuses victimes et proches de victimes du régime de Noriega s'opposent fermement à la possibilité que l'ex-dictateur se voit accorder la possibilité de purger une peine à domicile(9). À cet égard, l'une des membres du Comité des familles des disparus (COFADEPA) a souligné sa crainte de l'utilisation du mauvais état de santé de Noriega comme argument à la défense(10).




Références:

1. LUPPINO, Ludovic. « Vingt-deux ans après sa chute, Noriega extradé vers le Panama », AFP, 11 décembre 2011, [En ligne], http://lejournaldemontreal.canoe.ca/actualites/int... (page consultée le 23 janvier 2012).

2. SANCHEZ, Isabel. « Noriega incarcéré à son retour à Panama », AFP, 11 décembre 2011, [En ligne], http://www.cyberpresse.ca/international/amerique-l... (page consultée le 23 janvier 2012).

3. C. ARCHIBOLD, Randal. « Noriega Is Sent to Prison Back in Panama, Where the Terror Has Turned to Shrugs », The New York Times, 12 décembre 2011, p. A 6, [En ligne], http://www.nytimes.com/2011/12/12/world/americas/n... (page consultée le 23 janvier 2012).

4. AFP, « Manuel Noriega : de l'ascension à la chute », 28 juin 2010, Le Nouvel observateur, [En ligne], http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20100628.OB... (page consultée le 23 janvier 2012).

5. Loc. cit.

6. AFP. « Les victimes de Noriega souhaitent le voir en cellule », Le Nouvel Observateur, 13 décembre 2011, [En ligne], http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111213.OBS6... (page consultée le 23 janvier 2012).

7. SANCHEZ, Isabel, op. cit.

8. Loc. cit.

9. AFP, op. cit.

10. LEIVA GAITÁN, Gloria. « Gobierno confirma estado de salud del exdictador Noriega », Panama America, 15 décembre 2011, [En ligne], http://www.panamaamerica.com.pa/periodico/edicion-... , (page consultée le 23 janvier 2012).

Autres références

LEIVA GAITÁN, Gloria. « "Noriega no tiene razón alguna para salir del centro penal", Calderón », Panama America, 16 décembre 2011, [En ligne], http://www.panamaamerica.com.pa/periodico/edicion-... (page consultée le 23 janvier 2012).

RODRIGUEZ, Juan José. « Compte-à-rebours pour le retour de Manuel Noriega au Panama », AFP, 8 décembre 2011, [En ligne], http://www.cyberpresse.ca/international/amerique-l... (page consultée le 23 janvier 2012).

Dernière modification: 2012-01-30 09:50:07

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016