22 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 janvier 2012

Élection présidentielle 2011 : la fin de l'ère socialiste en Bulgarie ?


Vincent Guimond
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2013
Tenue d’un référendum sur l’énergie nucléaire en Bulgarie

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

janvier
2007
Entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'Union européenne

novembre
1989
Chute du régime de Todor Jivkov en Bulgarie

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

Le 30 octobre 2011 a eu lieu le second tour de l'élection présidentielle en Bulgarie. Celle-ci s'est traduite par l'élection du conservateur Rossen Plevneliev, dont le slogan était « Nous édifions la Bulgarie ». Cette victoire marque la fin d'une décennie de présidence pour la gauche et le Parti socialiste bulgare (BSP).

Pour la première fois de leur histoire, en période d'incertitude économique, les Bulgares ont démocratiquement opté pour un président de centre-droit arborant une bannière récente, celle des « Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie » (GERB) (1). Le 5e président de l'histoire du pays est entré en fonction à la suite de l'assermentation du 22 janvier 2012 (2).

Malgré tout, ce scrutin a été une lutte serrée puisque Plevneliev (GERB) a recueilli 52,56 % des voix comparativement à 47,44 % pour son principal rival, Ivaïlo Kalfin du BSP. Par ailleurs, la Commission centrale électorale a déterminé le taux de participation au scrutin à 48,04 % (3).

Lors de la période électorale, Plevneliev a été appuyé inconditionnellement par Boïko Borissov, premier ministre de la République de Bulgarie et membre de la même formation politique (GERB). Bien qu'il est à la tête d'un gouvernement minoritaire au Parlement, le premier ministre a tiré avantage de la victoire de Plevneliev qui renforce sa position pour les élections législatives de 2013 (4).

Priorités au goût du jour

L'arrivée au pouvoir d'un nouveau président provenant d'un autre horizon politique engendre son lot de nouveaux engagements. À cet égard, trois orientations majeures ont été soulevées par Plevneliev lors de la campagne.

En premier lieu, un des enjeux a été celui des infrastructures. En effet, lui-même ancien ministre du Développement régional et des Travaux publics du gouvernement de Borissov, Plevneliev désire mettre à profit le ministère des Transports en lui attribuant la lourde tâche de moderniser les infrastructures nationales désuètes. Le président a promis de s'acharner auprès des institutions financières européennes pour qu'elles financent la modernisation des infrastructures (5). Son plan comprend notamment divers projets de construction de structures routières (6).

En deuxième lieu, le thème de l'économie fut prédominant étant donné que la Bulgarie est le pays le plus pauvre de l'Union européenne (UE) (7). Afin d'accélérer le développement et d'améliorer l'image de la Bulgarie, Plevneliev s'assurera que celle-ci s'intègre à l'espace Schengen et envisage une réingénierie de l'État en matière de finance (8). Cet espace favorise la libre circulation des individus et uniformise les contrôles des voyageurs au sein d'un accord institué par 22 États membres de l'UE (9). D'autre part, le président indique qu'il réaménagera les finances en instaurant des commissions de contrôle de la politique économique. Parallèlement à cela, pour atteindre ses objectifs en matière d'économie, il soutient une rigoureuse discipline fiscale (10).

À un autre niveau, Plevneliev a assuré vouloir entreprendre une restructuration du système judiciaire. Dans cet ordre d'idées, le chef d'État a indiqué son désir de combattre la criminalité et particulièrement la corruption sur la scène nationale. En effet, l'indice de la perception de la corruption (IPC) est fortement élevé en Bulgarie avec un taux de 3,3, 10 signifiant une absence de corruption (11).

Une présidence aux pouvoirs limités

Élu pour une période de cinq années avec une limite de deux mandats, le président est le chef d'État. Il représente le symbole de cohésion de l'État et constitue le représentant étatique sur la scène internationale. En plus d'être «le chef des forces armées de la République de Bulgarie, il est le président du Conseil consultatif de la sécurité nationale (12).» Ainsi, il occupe deux fonctions de taille au sein de l'appareil politique. En ce qui concerne les pouvoirs du premier ministre, chef et autorité suprême du gouvernement, celui-ci coordonne et administre la politique générale gouvernementale et en endosse la responsabilité (13).

Au final, l'autorité qui possède la majorité des pouvoirs et la capacité de réaliser les projets législatifs est le premier ministre. Le rôle du président se résume à chef d'État-major de l'armée et représentant de l'État dans les relations internationales. Ainsi, on peut affirmer que la réalisation des promesses de Plevneliev sera subordonné en grande partie à la volonté du premier ministre Borissov.




Références:

(1) GROFILS, Stéphanie, Plevneliev, un poulain sur le podium, La libre, [En ligne], 2 novembre 2011, http://www.lalibre.be/actu/international/article/6... (page consulté le 12 janvier 2012).

(2) SIWEL, Rossen Plevneliev devient le 5ème président de la Bulgarie, [En ligne], http://www.siwel.info/Rossen-Plevneliev-devient-le... (page consulté le 12 janvier 2012).

(3) DELOY, Corinne, Rossen Plevneliev est élu président de la République de Bulgarie, Fondation Robert Schuman, [En ligne], 31 octobre 2011, http://www.robert-schuman.eu/oee.php?num=734, (page consulté le 8 janvier 2012).

(4) Ibid.

(5) DELOY, Corinne, Rossen Plevneliev arrive largement en tête du premier tour de l'élection présidentielle en Bulgarie, Le Monde, [En ligne], 25 octobre 2011, http://www.lemonde.fr/idees/arti cle/2011/10/25/rossen-plevneliev-arrive-..., (page consulté le 8 janvier 2012).

(6) DÉCOUVRIR LA BULGARIE, Élections présidentielles bulgares, [En ligne], 30 octobre 2011, http://www.decouvrirlabulgarie.fr/divers/elections... (page consulté le 8 janvier 2012).

(7) L'EXPRESS, Second tour de l'élection présidentielle en Bulgarie, [En ligne], 30 octobre 2011, http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/second-t... (page consulté le 8 janvier 2012).

(8) Ibid.

(9) TOUTE L'EUROPE, L'espace Schengen, [En ligne], [s.d], http://www.touteleurope.eu/?id=2640, (page consulté le 12 janvier 2012).

(10) L'EXPRESS, Second tour de l'élection présidentielle en Bulgarie, [En ligne], 30 octobre 2011, http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/second-t... (page consulté le 8 janvier 2012).

(11) STATISTIQUES MONDIALES, Bulgarie, [En ligne], [s.d], http://www.statistiques-mondiales.com/bulgarie.htm, (page consulté le 12 janvier 2012).

(12) CONSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE DE BULGARIE, [En ligne], 12 juillet 1991, Constitution de la République de Bulgarie, http://host.uniroma3.it/progetti/cedir/cedir/ Lex... (page consulté le 8 janvier 2012).

(13) BULGARIE, Politique : Chef du gouvernement et Président, [En ligne], [s.d], http://www.bulgarie.net/Bulgaria/guidePoliticBG-fr.htm, (page consulté le 12 janvier 2012).

Autres références

AFP, Le conservateur Rossen Plevneliev remporte la présidentielle, [En ligne], 31 octobre 2011, http://www.france24.com/fr/20111030-bulgarie-elect... (page consulté le 8 janvier 2012).

CONSEIL DE L'EUROPE, Assemblée parlementaire, Observation de l'élection parlementaire en Bulgarie, [En ligne], 24 novembre 2011, http://assembly.coe.int/Documents/WorkingDocs/Doc1... (page consulté le 8 janvier 2012).

DELOY, Corinne, Le candidat du parti au pouvoir, Rossen Plevneliev, favori de l'élection présidentielle en Bulgarie à une semaine du scrutin, Fondation Robert Schuman, [En ligne], [s.d], http://www.robert-schuman.eu/doc/oee/oee-728-fr.pdf, (page consulté le 8 janvier 2012).

DELOY, Corinne, Présidentielle en Bulgarie : le candidat du parti au pouvoir est favori, Le Monde, [En ligne], 18 octobre 2011, http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/ 18/p... (page consulté le 8 janvier 2012).

FONDATION ROBERT SCHUMAN, Rossen Plevneliev arrive largement en tête du premier tour de l'élection présidentielle en Bulgarie, [En ligne], 24 octobre 2011, http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/inter... (page consulté le 12 janvier 2012).

IVANOVA, Rina, et TSOLOVA, Tsvetelia, Second tour de l'élection présidentielle en Bulgarie, [En ligne], 30 octobre 2011, http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/2011 1030.RE... (page consulté le 8 janvier 2012).

L'EXPRESS, Le Gerb au pouvoir à Sofia donné gagnant de la présidentielle, [En ligne], 30 octobre 2011, http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/le-gerb-... (page consulté le 12 janvier 2012).

ORANGE ACTU, Rossen Plevneliev élu président de la République bulgare, [En ligne], 30 octobre 2011,http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article... (page consulté le 8 janvier 2012).

THE SOFIA ECHO, Bulgaria's political horizons, [En ligne], 4 novembre 2011, http://www.sofiaecho.com/2011/11/04/1195805_bulgar... consulté le 12 janvier 2012).

Dernière modification: 2012-01-30 10:10:51

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Bulgarie : le journalisme, un métier dangereux
>mars 2019


Sommet en Bulgarie : la montée pacifique de la Chine se poursuit
>janvier 2019


Les fragiles assises de la démographie bulgare
>octobre 2018


Le trafic humain : la face cachée de l'Europe de l'Est
>mars 2017


Un nouveau virage pour la Bulgarie
>janvier 2017


Bulgarie : de retour aux urnes une deuxième fois en 17 mois
>septembre 2014


Bulgarie : des élections précipitées qui se terminent dans l'impasse politique
>septembre 2013


Élection présidentielle 2011 : la fin de l'ère socialiste en Bulgarie ?
>janvier 2012


La traite des femmes, un business mondial profitable à la Bulgarie
>novembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019