24 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 janvier 2012

Un moment birman historique


Charles Boulanger Lavoie
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2017
Déclaration des Nations unies sur la situation des Rohingyas au Myanmar (Birmanie)

novembre
2015
Élection au Myanmar (Birmanie) de la Ligue nationale pour la démocratie

avril
2012
Élection d'Aung San Suu Kyi à l'Assemblée du peuple au Myanmar (Birmanie)

novembre
2010
Libération d'Aung San Suu Kyi au Myanmar (Birmanie)

mai
2008
Cyclone au Myanmar (Birmanie)

septembre
2007
Début des manifestations de moines bouddhistes au Myanmar (Birmanie)

septembre
1988
Renversement du gouvernement de Maung Maung en Birmanie (Myanmar)

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

mars
1962
Renversement du gouvernement de U Nu en Birmanie (Myanmar)

novembre
1961
Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Proclamation d'indépendance de l'Union birmane

« Votre visite est la première en cinq décennies. Votre visite est historique...» a affirmé le président birman Thein Sein lors de la visite de la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, entre le 30 novembre et le 3 décembre 2011 (1). Le chef de l'État fait ici référence aux 50 ans d'absence de relation séparant les États-Unis de la Birmanie. Washington avait tôt fait de couper les liens lors de la prise de pouvoir de la junte militaire en 1962.

Aujourd'hui, les deux États se rapprochent et entrent dans un processus d'exploration des possibilités pour poursuivre la récente transition démocratique du nouveau gouvernement birman. Washington se dit prêt à donner tout encouragement si cette tendance se maintient (2).

En effet, depuis mars 2011, le nouveau gouvernement civil birman adopte des réformes démocratiques. Libération de prisonniers politiques, assouplissement de la censure, liberté syndicale et le retour à la diversité des partis politiques ne sont que des exemples des réformes birmanes (3). Plus important encore, les autorités ont demandé aux militaires de cesser les combats contre les armées révolutionnaires et les armées de libération. La plupart d'entre elles ont accepté le cessez-le-feu (4).

Washington encourage par les mots, sans plus

Pour Clinton, il n'est pas encore envisageable de défaire les sanctions et le boycottage américain. L'administration de Barack Obama veut plutôt adoucir les pénalités à mesure que l'État birman chemine vers la fin de l'oppression (5).

La voie est encore loin d'être tracée lorsque la secrétaire s'immisce dans la politique intérieure du pays en demandant la libération totale de tous les prisonniers politiques. Washington en vient aussi à soupçonner les autorités birmanes d'avoir importé des matériaux nucléaires de Corée du Nord, sans pour autant envisager qu'elles aient un programme dit « dangereux ». Thein Sein se défend et se dit prêt à recevoir les inspecteurs de l'Agence internationale de l'Énergie atomique (AIEA) (6). Cette déclaration est tout le contraire d'il y a deux ans, lorsque le gouvernement birman avait refusé les demandes d'enquête de l'agence (7).

À court terme, Washington pourrait, si les réformes se maintiennent, envoyer de nouveau un ambassadeur après 20 ans d'absence. Il en est de la même condition concernant l'apparition de l'aide au développement. Les Américains seraient peut-être un jour intéressés à la grande diversité de ressources naturelles présentes en Birmanie, si de nouvelles relations économiques voient le jour (8). Avec cette ouverture, plusieurs représentants de compagnies occidentales et Sud-est asiatiques commencent d'ailleurs à tâter le terrain et à voir les possibilités d'association avec l'État birman (9).

Ce sont les premières étapes à court terme que les Américains pourraient enclencher avec le pays. C'est après mure réflexion que la secrétaire d'État jugera s'il est bon ou non de reprendre les relations diplomatiques et économiques. Pour ce faire, l'administration Obama aura besoin de ses recommandations, en plus d'un éventuel accord du Congrès américain (10).

Les rencontres de la secrétaire d'État

Durant sa visite de trois jours, Hillary Clinton a rencontré son homologue Wunna Maung Lwin, ministre des Affaires étrangères, peu avant son entretien avec le président Thein Sein. Ce dernier, au pouvoir depuis mars 2011, est le premier chef d'État issu d'un gouvernement civil après 25 ans de junte militaire (11).

Dans les derniers temps de sa visite, Clinton a échangé avec l'opposante politique birmane et lauréate du Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi. La diversité des partis politiques maintenant réadmise au pays, San suu Kyi se présentera aux prochaines élections partielles en avril prochain (12). Elle est le symbole de la réconciliation nationale et de la fin des conflits ethniques. Après 14 ans de détention en tant que prisonnière politique, elle se dit aujourd'hui confiante par ce récent changement. Par sa popularité, elle a de fortes chances de se retrouver prochainement en chambre. Elle a d'ailleurs le soutien de la part de la Maison-Blanche (13).




Références:

1. TF1 Info, « Voyage historique d'Hillary Clinton en Birmanie », 1 décembre 2012, [en ligne] http://videos.tf1.fr/infos/2011/voyage-historique-... (page consultée le 14 janvier 2012)

2. LE MONDE. « Hillary Clinton se rend en Birmanie pour encourager l'ouverture », 1 décembre 2012 [en ligne] http://www.lemonde.fr/asiepacifique /article/2011... (page consultée le 14 janvier 2012)

3. TF1 Info, Op. Cit.

4. MARIANNE2, « Birmanie : une « révolution douche qui soulève des questions », 17 janvier 2012, [en ligne] http://www.marianne2.fr/Birmanie-une-revolution-do... (page consultée le 14 janvier 2012)

5. LE MONDE, Op. Cit.

6. Ibid.

7. RFI, « La Birmanie refuse à l'AIEA l'accès à des sites nucléaires présumé » 28 décembre 2010, [en ligne] http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20101228-birmanie... (page consultée le 14 janvier 2012)

8. LE MONDE, Op. Cit.

9. Ibid.

10. Ibid.
12. France 24, « Hillary Clinton rencontre l'opposante Aung San Suu Kyu », 2 décembre 2011, [en ligne] http://www.france24.com/fr/20111202-hillary-clinto... (page consultée le 14 janvier 2012)

13. Le Point, « Les États-Unis se rapprochent de la Birmanie, Monde, 18 novembre 2011

Dernière modification: 2012-01-23 10:08:09

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Myanmar : des premiers pas timides, mais prometteurs pour le président Win Myint
>janvier 2019


Rohingyas : une aide extérieure suffisante?
>novembre 2018


Rohingyas : fuir pour survivre
>février 2018


Fin d'une longue dictature militaire au Myanmar
>octobre 2016


Un exil forcé pour les Rohingyas
>novembre 2014


Démocratie et développement vont de pair au pays d'Aung San Suu Kyi
>février 2014


Une visite rare : Shinzo Abe de passage en Birmanie
>septembre 2013


Un moment birman historique
>janvier 2012


Un retour politique pour Aung San Suu Kyi ?
>novembre 2011


Un partenariat asymétrique complexe : rencontre sino-birmane à Beijing
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016