Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 January 2012

Un retrait important et mouvementé du financement étatsunien de l'UNESCO


Jean-Sébastien Paré
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le 31 octobre 2011, la Palestine, jusque-là membre observateur des activités de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), devient membre à part entière de cette organisation. Cette adhésion s'est déroulée dans la polémique puisqu'elle a provoqué le retrait financier des États-Unis.

Une décision controversée

La décision des États-Unis a été prise à la suite d'un long processus de négociations et de pressions diplomatiques afin d'empêcher l'adhésion de la Palestine à l'UNESCO. Toutefois, les dirigeants palestiniens semblaient fortement déterminés à poursuivre leurs démarches. C'est pourquoi, les États-Unis, voyant qu'il leur était impossible de restreindre l'accès de la Palestine, ont fait appel à deux lois promulguées lors des présidences de George H.W. Bush en 1990 et de Bill Clinton en 1994(1).

Ces deux lois mentionnaient qu'en l'absence d'un traité de paix entre Israël et la Palestine, il devenait illégal pour les États-Unis de soutenir une organisation qui intégrait cette dernière comme membre à part entière (2). Les États-Unis, clamant le retrait de la Palestine et un retour aux tables de négociations, soutiennent que l'intégration de celle-ci au sein de l'UNESCO nuit considérablement à tout processus de paix entre les deux États (3).

Cette vision n'est toutefois pas partagée de tous. En effet, selon le Réseau Voltaire, un « réseau de presse non aligné » de gauche, il est contradictoire de prétendre que l'intégration de la Palestine au sein de l'UNESCO nuirait au processus de paix lorsque l'objectif premier de cette organisation est de créer un environnement propice à celui-ci(4). Par conséquent, ce ne serait pas tant l'intégration de la Palestine que le retrait financier des États-Unis qui nuirait au processus de paix en limitant les activités de l'organisation.

Cette situation n'est pas sans rappeler le retrait des États-Unis de l'UNESCO en 1984. Ceux-ci accusaient alors l'organisation d'avoir changé ses orientations idéologiques en servant notamment les visées politiques d'États membres plutôt que de suivre sa vocation internationale. Il est toutefois important de se souvenir que, depuis sa création, l'UNESCO intégrait de plus en plus de membres, ce qui réduisait par conséquent le pouvoir d'influence des États occidentaux(5).

Est-il possible de faire un parallèle entre cette situation et celle à laquelle l'UNESCO est confrontée aujourd'hui? La question se pose. En effet, selon M. René-Pierre Anouma, le retrait des États-Unis de l'UNESCO en 1984 pourrait s'expliquer par une crainte de voir leur influence s'effriter dû à un accroissement des États membres. Par conséquent, à la lumière des récents évènements, est-il possible que les États-Unis aient retiré leur financement de l'UNESCO, comme moyen de pression, de peur de voir leur influence diminuer face à une future résolution de conflit entre la Palestine et Israël?

Une organisation ébranlée

L'UNESCO, qui est officiellement née en 1946 (6), a pour objectif principal d'établir une culture de la paix au travers le monde. Pour y parvenir, l'organisation mise sur le développement et le partage à grande échelle de l'éducation, la science et la culture(7).

Pour ce faire, elle mise sur la collaboration financière des 195 États disposant d'une commission permanente au sein de l'UNESCO (8). Parmi l'ensemble de ces États, ce sont les États-Unis qui contribuaient à la plus grande part du budget pour un total de 22% (9). Ce qui rend la situation si précaire, c'est que le budget de l'UNESCO s'établit sur deux ans. Ainsi, le manque à gagner ne sera pas seulement pour cette année, mais pour les deux prochaines années, soit 2012 et 2013 (10).

Les conséquences d'une telle coupure sont inévitablement importantes. Bien que la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, soutient que les activités principales seront maintenues, des coupures importantes seront réalisées à plusieurs niveaux tels que dans les voyages, les publications, les rendez-vous et les frais de communications (11). La directrice générale soutient également que cette situation sera une occasion parfaite pour réévaluer le processus administratif afin de le rendre plus efficient et ainsi en diminuer les coûts.

La décision des États-Unis de retirer leur financement de l'UNESCO crée néanmoins d'importantes vagues au sein de cette organisation, mettant en péril de futurs projets et limitant l'exécution de d'autres. Comme l'UNESCO a opéré pendant près de 20 ans sans les États-Unis, ce sera peut-être l'occasion rêvée pour elle de revoir ses priorités ainsi que la gestion de ses projets.




Références:

(1) «EDITORIAL: UNESCO's loss: Congress must untie the hands of the United States», Pittsburgh Post-Gazette, 3 novembre 2011.

(2) AFP & REUTERS, « L'UNESCO suspend certains de ses engagements», Le Devoir, vendredi le 11 novembre 2011, p.B9.

(3) Mail Foreign Service, «U.S. and Israel fury as Palestine joins UNESCO», Daily Mail, 1er novembre 2011.

(4) «Washington embarrassé par son propre retrait de l'UNESCO», Réseau voltaire, 3 novembre 2011. [en ligne] : http://www.voltairenet.org/Washington-embarrasse-par-son (page consultée le 8 novembre 2012)

(5) ANOUMA René-Pierre, « Le retrait des États-Unis d'Amérique de l'UNESCO (1984) », Civilisations, [en ligne] : http://civilisations.revues.org/index1572.html (page consultée le 7 janvier 2012)

(6) «Histoire de l'organisation, Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. [en ligne] : http://www.unesco.org/new/fr/unesco/about-us/who-w... (page consultée le 16 janvier 2012)

(7) «L'UNESCO en bref», Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. [en ligne] : http://www.unesco.org/new/fr/unesco/worldwide/ (page consultée le 7 janvier 2012)

(8) «États membres», Organisation des Nations Unis pour l'éducation, la science et la culture. [en ligne] : http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=11170&UR... (page consultée le 7 janvier 2012)

(9) AFP & REUTERS, Op. cit.

(10) «L'UNESCO en bref», Op. cit.

(11) AFP & REUTERS, Op. cit.

Autres références

«US withdrawal of funds will "undermine" UNESCO, chief says», DPA, Hambourg, Allemagne, 2 novembre 2011. BUSSARD, Stéphane. «Les États-Unis menacent de couper les ponts à l'UNESCO», Le Temps, mercredi 26 octobre 2011.

LESSARD, Jean-François. «UNESCO», Perspective Monde. [en ligne] : http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 9 janvier 2012)

M'BOW, Amadou-Mahtar, «Communication du Secrétaire d'État des États-Unis d'Amérique concernant le retrait des États-Unis d'Amérique», Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, 119 EX/INF. 8, Paris, 17 mai 1984.

Dernière modification: 2012-01-23 08:33:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016