23 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

29 novembre 2011

Corée du Sud et États-Unis : rapprochement économique


Bruno Giuliani
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2018
Publication d’un rapport spécial du GIEC sur le réchauffement global des températures

avril
2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

février
2018
Ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud

mars
2017
Destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye

décembre
2012
Élection de Park Geun-hye à la présidence de la Corée du Sud

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

janvier
2007
Entrée en fonction de Ban Ki-moon au poste de secrétaire général des Nations unies

juin
2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

septembre
1988
Ouverture des Jeux olympiques de Séoul

février
1988
Assermentation du président Roh Tae-woo en Corée du Sud

juin
1987
Levée de l'état d'urgence en Corée du Sud par le président Chun Doo-hwan

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

octobre
1979
Assassinat du président sud-coréen Park Chung-Hee

octobre
1972
Suspension de la Constitution en Corée du Sud

octobre
1963
Élection de Park Chung-hee à la présidence de la Corée du Sud

mai
1961
Renversement du gouvernement en Corée du Sud

avril
1960
Annonce de la démission du président de la République de Corée, Syngman Rhee

septembre
1950
Début du débarquement d'Incheon, en Corée du Sud

Malgré la très forte contestation faite par les partis d'opposition, le chef de l'État et membre du Grand Parti national (GPN), Lee Myung-bak, signe un accord de libre-échange d'envergure avec les États-Unis (1). Dans la capitale, Séoul, c'est en larmes que le Parlement de la Corée du Sud l'a ratifié, le 22 novembre 2011.

En effet, les Sud-Coréens ont vécu des semaines très mouvementées en terme de manifestations et de bousculades, les « larmes » en question étant dues aux gaz lacrymogènes. Sur le site web ABCnews.com, on peut même visionner un extrait montrant le député Kim Sun-Dong, du Parti démocratique du travail, lançant une bombe de gaz lacrymogène vers les dirigeants du GPN afin de faire retarder le processus de ratification (2).

Un accord de libre-échange aussi gros que l'ALENA

Selon le même site web, il s'agit d'un accord d'aussi grande envergure que l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) passé en 1994, regroupant le Canada, les États-Unis et le Mexique. Cet accord devrait aider l'économie de la Corée du Sud en faisant croître celle-ci d'environ 5,7% en une décennie et en créant plus de 350 000 emplois, selon le ministère des Finances américain (3).

La commission internationale des échanges des États-Unis estime que l'accord pourrait accroître les exportations à 10,9 milliards de dollars dès sa première année.

Selon la Maison Blanche, cet accord, en supprimant notamment des droits de douane sur « 95% des exportations américaines de biens industriels et de consommation » dans les cinq premières années, favorisera les exportations américaines, ce qui soutiendra « plus de 70.000 emplois américains » (4).

Un acteur économique primordial pour les Américains

Malgré les opinions partagées en Corée quant aux bienfaits de l'accord de libre échange, il semble y avoir consensus chez les experts que le milieu de l'automobile bénéficiera grandement de l'accord. Comme l'explique l'analyste de Dongbu Securities Co. à Séoul, Yim Eun Young, Hyundai Motor Co. et Mando Corp. devraient voir leur chiffre d'affaires augmenter (5). Déjà en 2007, on établissait les exportations automobiles de la Corée du Sud aux États-Unis à plus de 800 000, contre 4000 allant dans l'autre sens (6).

L'économie de la Corée du Sud est la quatrième plus grosse en Asie et la quinzième au monde avec un PIB en 2009 de 832 milliards de dollars (7). La Corée est également le troisième plus grand partenaire commercial de la Chine et du Japon, le septième des États-Unis et le huitième de l'Union Européenne.

Enfin, l'économie prospère de la Corée du Sud n'empêche pas certaines confrontations liées au contexte de la mondialisation. Dans la foulée de la ratification du 22 novembre, les travailleurs ont peur pour leur emploi. La crainte est particulièrement forte en milieu rural. Cela explique la forte opposition des partis de gauche. Contrairement aux milieux de l'automobile, de l'électronique et du textile qui sont sans danger, les agriculteurs et les pêcheurs, eux, craignent le pire pour leur avenir (8).

Ces appréhensions ne seraient pas sans fondements. Déjà, l'Institut économique rural de la Corée prévoyait que les exportations américaines dans le domaine de l'agriculture pourraient se rendre jusqu'à 5,6 milliards de dollars (9). Cela pourrait entraîner une perte d'emplois pour 130 000 Coréens.




Références:

(1) South Korea ratifies landmark U.S. trade deal. Reuters. World News Digest. Facts On File News Services, 22 Nov. 2011. Web. 28 Nov. 2011

(2) ABCnews.com, « South Korea Tearfully Ratifies Free-Trade Pact With the U.S. » [En ligne] (22/11/2011), http://abcnews.go.com/blogs/headlines/2011/11/sout... (page consultée le lundi 28 novembre 2011)

(3) SEO Eunkyung et PARK Sungwoo, «U.S.-Korea Free-Trade Accord Wins Approval in Seoul Amid Violent Protests» [En ligne], Bloomberg (22/11/2011), http://www.bloomberg.com/news/2011-11-22/south-kor... (page consultée le lundi 28 novembre 2011)

(4) LeFigaro.fr, «Traité de libre-échange USA/Corée» [En ligne] (22/11/2011), http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/11/22/97002-... (page consultée le lundi 28 novembre 2011)

(5) SEO Eunkyung et PARK Sungwoo, op. cit.

(6) The New York Times, «SOUTH KOREA/US: FTA jumps major hurdles, faces others» [En ligne] (3/4/2007), http://www.nytimes.com/2007/04/03/news/03iht-oxan.... (page consultée le lundi 28 novembre 2011)

(7) «About Korea» [En ligne], U.S.-Korea free trade agreement (2011), http://www.koreauspartnership.org/facts/index.htm (page consultée le lundi 28 novembre 2011)

(8) ABCnews.com, op. cit.

(9) The New York Times, op. cit.

Dernière modification: 2011-12-05 09:05:04

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le succès du recyclage sud-coréen
>février 2019


Interpol choisit l'Occident
>janvier 2019


Soixante-cinq ans plus tard : l'armée sud-coréenne plus forte que jamais
>janvier 2018


Corée du Sud : face à un vieillissement de la population sans équivalent
>février 2017


Corée du Sud : destitution de la présidente sur fond de corruption
>février 2017


Élections sud-coréennes 2016 : conservatisme en crise
>septembre 2016


Du tintamarre à l'endroit de la présidente en Corée du Sud
>février 2016


Rapprochement Corée du Sud - Japon : la sécurité avant tout
>septembre 2015


La Corée du Sud : un dragon asiatique
>février 2015


Visite surprise de dirigeants nord-coréens en Corée du Sud
>janvier 2015


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019