21 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 novembre 2011

La montée fulgurante du sida en Europe de l'Est


Gwladys Sebogo
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Élection de Volodymyr Zelensky à la présidence de l’Ukraine

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

février
2014
Renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovytch

février
2010
Élection de Viktor Ianoukovytch à la présidence de l'Ukraine

décembre
2004
Élection de Viktor Yushchenko à la présidence de l'Ukraine

décembre
1991
Création de la Communauté des États indépendants

Le syndrome d'immunodéficience acquise, communément appelé sida, est un fléau qui frappe plusieurs personnes partout dans le monde. Environ 33 millions de personnes sont infectées de par le monde, principalement dans les pays en développement (1). Les personnes les plus infectées sont surtout les jeunes et les enfants. L'Afrique demeure la région la plus affectée.

Cependant, la croissance phénoménale de ce problème en Europe de l'Est capte l'attention. En effet, selon ONUSIDA, environ «1,6 millions de personnes sont atteintes du VIH en 2007» (2). Malgré le ralentissement de l'évolution du virus du sida partout dans le monde, celui-ci progresse fortement en Europe de l'Est, faisant des milliers de victimes. Plusieurs pays comme les États-Unis et des organismes comme l'Organisation des Nations unies (ONU), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) collaborent pour venir en aide à ces pays à travers différents projets de sensibilisation, de prévention et des moyens de financement pour lutter contre le sida dans les régions de l'Europe de l'Est. Il est important de préciser que cette catastrophe ne se retrouve pas dans tous les pays de l'Europe de l'Est, mais dans les pays touchés elle se répand de manière fulgurante.

L'expansion de l'épidémie

Cette progression fulgurante du sida en Europe de l'Est (l'Ukraine, le Kazakhstan, le Belarus et la Moldavie) inquiète la communauté internationale. De plus, ce sont les jeunes et les enfants qui sont le plus touchés, à cause de la pauvreté extrême dans laquelle ils vivent.

Plusieurs facteurs ont causé la propagation du virus en Europe de l'Est. Le changement des conditions sociales et politiques est l'un des facteurs les plus importants. En effet, plusieurs changements ont été apportés dans le système de santé comme : le manque de personnel, l'insuffisance des moyens de financement et aussi la privatisation du système de santé. Les jeunes, surtout les plus pauvres, se voient ainsi forcés d'être à la rue et sans couverture médicale (3). Ils ne peuvent pas avoir des traitements et ne possèdent pas les moyens financiers de se soigner, surtout lorsqu'ils sont atteints du sida. La pauvreté en elle-même entraine les jeunes à la prostitution dans le but de s'en sortir. C'est ainsi que les jeunes contractent facilement la maladie. D'autres facteurs importants qui causent cette accentuation du sida dans cette région seraient la toxicomanie des jeunes, aggravée par leur comportement sexuel à haut risque, le manque de traitement du sida et la pauvreté accrue.

Selon un rapport publié par l'UNICEF, les gouvernements et certains organismes de ces pays sont réticents à venir en aide aux jeunes les plus vulnérables, sous prétexte qu'ils donneraient alors l'impression d'être en accord avec leurs comportements (la drogue, la prostitution, etc.) considérés illégaux dans ces pays (4).

Le sida est une maladie qui a longtemps été banalisée. Aussi, c'est lorsqu'elle a commencé à se propager violemment dans plusieurs pays, comme l'Ukraine et la Russie, que les dirigeants de ces pays ont été obligés de reconnaitre cette maladie qu'ils ont longtemps ignorée. À eux deux, l'Ukraine et la Russie comptent environ 90% des cas identifiés en Europe de l'Est (5). Ce fort pourcentage inquiète la communauté internationale, car le sida est aujourd'hui stable dans plusieurs pays comme l'Afrique du Sud. Toutefois, en Europe de l'Est, le taux d'infection a augmenté de 700% depuis 2006 (6).

La sensibilisation au sida

Dans les pays touchés en Europe de l'Est, le faible taux de sensibilisation demeure le principal problème. Les jeunes ne sont pas informés des moyens à prendre pour lutter contre la contagion de cette épidémie. Dans ces régions, où environ 80% des infectés sont des jeunes qui sont aussi toxicomanes et drogués, ceux-ci se retrouvent mis à l'écart et peu informés sur les dangers de cette épidémie (7). Ces personnes infectées sont en grande majorité les usagers de la drogue par voie intraveineuse. Ils sont fortement marginalisés et ne veulent pas se soigner.

Soulignons le fait que les gouvernements de ces pays ont également pris du temps avant de déclarer l'apparition de ce fléau sur leur territoire. Ils continuent de mettre à l'écart les drogués et les toxicomanes, victimes du sida, et les privent de traitements (8). Ils privent ainsi une grosse partie de la société des soins adéquats, favorisant ainsi la propagation du sida.

Selon l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, les gouvernements des pays de l'Europe de l'Est doivent procurer des traitements aux malades sans discrimination et encourager la population à s'informer sur ce fléau (9). La prévention demeure un facteur important dans la lutte contre le sida. Il est crucial pour les pays touchés d'investir dans l'information et l'éducation afin de sensibiliser la population. Selon ONUSIDA : «700 000 séropositifs ont été sauvés en 2010 grâce à un meilleur accès aux traitements»(10).

Ces gouvernements doivent aussi investir dans la restructuration de leur système de santé et dans l'endiguement de la pauvreté. Selon l'ONU, il est important que les gouvernements, les services de santé et les organisations spécialisées en Europe de l'Est collaborent ensemble pour permettre d'endiguer la maladie sur l'ensemble du continent. Ils doivent conscientiser les pays sur l'exclusion des personnes atteintes du sida et sur l'importance de se protéger lors des relations sexuelles (11).

Par ailleurs, la sensibilisation sur la contraception devrait être faite auprès des femmes ayant le sida afin d'éviter qu'elles soient enceintes et de transmettre le virus à leur enfant. Elles doivent être informées des choix qui s'offrent à elles. L'utilisation du préservatif pourrait empêcher les grossesses non désirées et la propagation du sida.

Pensons par exemple à un des projets financés en Russie par la Banque mondiale, projet permettant de créer des établissements où les jeunes sont informés et sensibilisés aux dangers du sida. Ces projets ont apporté un franc succès et seraient un modèle à suivre dans les autres pays de l'Europe de l'Est. La Banque mondiale donne ainsi un exemple en matière de financement des projets en matière de lutte et de prévention du sida (12).

Enfin, à l'instar de la prévention et la sensibilisation, les personnes atteintes du sida, doivent se sentir soutenues dans la maladie et éviter que celle-ci soit un tabou.




Références:

(1) Sidaction, «Le Sida dans le monde», [en ligne], http://www.sidaction.org/ewb_pages/s/sida_dans_le_monde.php, date de consultation 15 novembre 2011

(2) Worldbank.org, «Asie de l'Europe de l'Est et de l'Asie centrale et VIH/SIDA», [en ligne], http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/ACCUEILEX... date de consultation : 13 novembre 2011

(3) World socialist web site, «Spectaculaire augmentation d'infections VIH en Europe de l'Est», [en ligne], http://wsws.org/francais/News/2010/aou2010/infe-a23.shtml, date consultation : 16 novembre 2011

(4) UNICEF, «L'UNICEF va publier un rapport sur l'épidémie «sous-terraine» de VIH en Europe de l'Est et en Asie centrale», [en ligne], http://www.unicef.org/french/aids/index_54288.html, date de consultation : 20 novembre 2011

(5) ONU, «Rapport Onu Sida», [en ligne], http://www.unaids.org/en/media/unaids/contentasset... date de consultation : 20 novembre 2011

(6) Le blogueur, «VIH fort comme la drogue», [en ligne], http://leblogueur.arte.tv/rubrique/sida/, date de consultation : 24 novembre 2011

(7) Stop santé, «Le SIDA fait beaucoup de ravage en Europe de l'Est», [en ligne], http://www.stop-sante.com/le-sida-fait-beaucoup-de... date de consultation : 13 novembre 2011

(8) Piste.fr, «Réduction des risques et traitement anti-VIH», [en ligne], http://www.pistes.fr/swaps/44_63.htm, date de consultation : 19 novembre 2011

(9) Conseil de l'Europe, «Le VIH/SIDA en Europe», [en ligne], http://assembly.coe.int/Documents/WorkingDocs/Doc0... date de consultation : 13 novembre 2011

(10) Le point.fr, «Le sida tue moins», [en ligne], http://www.lepoint.fr/sante/trente-quatre-millions... date consultation : 20 novembre 2011.

(11) ONU, «VIH/Sida : l'épidémie explose en Europe de l'Est», [en ligne], http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=22... date de consultation : 13 novembre 2011

(12) Banque mondiale, «Asie de l'Europe de l'Est», [en ligne], http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/ACCUEILEX... date de consultation : 20 novembre 2011

Dernière modification: 2011-11-28 08:57:35

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le désastre démographique ukrainien
>avril 2018


L'extrême droite en Ukraine : gains et recul
>mars 2017


Écrasement du vol MH17 : la guerre de l'information continue
>novembre 2015


Toujours le même refrain : guerre larvée dans l'est, luttes entre oligarques, endettement colossal, révisionnisme idéologique et, en prime, un raton-laveur venu de Géorgie
>juin 2015


La Voïvodine, nouvelle cible de désintégration des Balkans
>mars 2015


Accords de Minsk II : en attendant la reprise des combats
>février 2015


Vent de changement en Ukraine lors de la présidentielle
>septembre 2014


Une Ukraine en éruption
>février 2014


Des manifestations majeures en Ukraine divisent le pays entre deux camps
>février 2014


Élections en Ukraine : une démocratie à la dérive
>novembre 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019