7 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 novembre 2011

Bhoutan : un pays en évolution


Bruno Giuliani
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

Un événement d'envergure s'est produit le 13 octobre 2011. Il s'agit du mariage royal au Bhoutan. Le cinquième roi-dragon, Jigme Khesar Namgyal Wangchuck, a épousé Jetsun Pema, une roturière de 21 ans (1). Lors d'un mariage fastueux et très coloré, ils se sont unis devant le plus sacré des monastères-forteresses du royaume. Cette union fut médiatisée et suivie à travers le monde. Alors que se déroule ce mariage, on constate que le Bhoutan est un pays unique en son genre. Que connaissons-nous réellement de lui?

D'abord, ce petit pays, situé entre l'Inde et le Tibet (en Chine), ne compte qu'environ 700 000 habitants sur un territoire d'une superficie d'environ 40 000 km2 (2). Cela équivaut en moyenne à 17 habitants par km2. Le pays est surtout connu parce qu'on y retrouve la chaine de l'Himalaya, qui comprend les plus hauts sommets du monde comme le mont Everest. Le Bhoutan est une monarchie constitutionnelle. En 2005, le roi, Jigme Singye Wangchuck, père du roi actuel, propose un projet de Constitution établissant un Parlement bicaméral. Ainsi, on assiste aux premières élections parlementaires le 24 mars 2008.

D'une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle

Le roi Jigme Singye Wangchuck a forcé la venue du système démocratique au Bhoutan en 2005. Jigme Thinley, du Parti de la paix et prospérité au Bhoutan, est devenu le premier chef du gouvernement élu. Le pays reste néanmoins une monarchie. Le chef de l'État est donc désigné de manière héréditaire.

Le roi croyait que la démocratie était nécessaire pour les Bhoutanais afin de s'ouvrir vers le monde dans le contexte de la mondialisation. En ce sens, l'installation d'un État démocratique met en relief l'ouverture vers le monde du Bhoutan. Cette ouverture internationale se fait en préservant l'identité bouddhiste et elle se fait de manière timide. Effectivement, les touristes peuvent entrer au Bhoutan, mais seulement de façon restreinte. En revanche, l'accès à la télévision et à l'internet est possible depuis 1999, car une loi les interdisait auparavant.

Bien qu'il s'agisse d'un État démocratique, le roi continue d'exercer des pouvoirs dans cette monarchie constitutionnelle. En 2008, un nouveau roi, Jigme Khesar Namgyal Wangchuck, fils du précédent roi, hérite du trône dans un pays qui a énormément évolué dans la dernière décennie. Il continue en gardant la même ligne directrice, c'est-à-dire, avec l'ouverture démocratique au premier plan. En ce sens, ses pouvoirs diminuent avec l'adoption de la Constitution du Bhoutan, passant de pouvoirs absolus à des pouvoirs limités. Cependant, le roi joue encore un rôle important en politique extérieure, bien que son rôle soit plus effacé au niveau de la politique intérieure.

Dans la Constitution du Bhoutan, les pouvoirs concernant le roi touchent principalement la politique extérieure et le définissent comme le symbole de l'unité du pays. À l'article 2, paragraphe 17, on dit que le roi peut promouvoir bonne relation et bonne volonté avec les autres pays en recevant leurs représentants ou en visitant leur pays. Parmi les nombreux pouvoirs énumérés à l'article 2, paragraphe 16, on retrouve la possibilité d'attribuer certains titres et décorations. Le roi a aussi la possibilité d'accorder la nationalité ou l'amnistie, le pardon et la réduction d'une sentence. Il exerce également les pouvoirs qui ne sont pas prévus par la Constitution. Ses pouvoirs ne touchent donc que légèrement le domaine de la politique intérieure du pays.

Un autre aspect très intéressant et unique au Bhoutan est le Bonheur national brut (BNB). En effet, cette mesure adoptée est substituée au Produit national brut (PNB). Elle comprend quelques critères : gouvernance et croissance économique responsable, défense de l'identité nationale et respect de l'environnement. D'ailleurs, le BNB est mentionné à l'article 9, paragraphe 2, de la Constitution. Il dit que l'État doit promouvoir les conditions qui permettront la poursuite du Bonheur national brut. C'est en 1972 qu'apparaît cet indice qui fut préconisé par le père du roi actuel, Jigme Singye Wangchuck. Cette mesure s'oppose au PNB, car le BNB reflète plus la réalité bouddhiste des Bhoutanais en tenant compte des vecteurs identitaires de leur société.

Le contrôle sur le tabac : une loi controversée

Ce regard sur la politique du Bhoutan nous mène vers un dernier aspect particulier dans ce pays : la loi sur le contrôle du tabac. C'est le 17 décembre 2004 que l'Assemblée nationale du Bhoutan interdit par une loi le commerce du tabac dans l'ensemble du pays. La loi, en tant que telle, ne consiste pas à interdire de fumer ou chiquer du tabac, mais elle n'accepte ces gestes qu'en autant que le consommateur ait acheté le tabac hors du pays et payé des taxes. Il s'agit d'une taxe de 100% sur le prix de vente, en plus de 100% sur le prix de droits de douanes sur les produits du tabac. Précisons toutefois que les produits achetés en Inde n'ont pas de taxes sur le prix de vente.

L'Organisation mondial de la santé (OMS) appuie cette initiative du Bhoutan qui veut décourager l'usage du tabac. Selon l'enseignement bouddhiste, on estime qu'il est un stupéfiant affaiblissant les capacités mentales. Rappelons que le bouddhisme est la religion dominante au Bhoutan. « Globalement, on décourage les fumeurs depuis un certain temps pour des raisons sociales, spirituelles et sanitaires», explique un responsable du ministère du Commerce.

Le fait de limiter le consommateur à 200 grammes par mois, équivalant à 200 cigarettes, doit assurément avoir un certain impact sur la situation du Bhoutan. Mais il peut également y avoir des abus. Un moine de 23 ans, qui avait sur lui des gommes à mâcher au tabac qu'il n'avait pas déclaré, a été condamné à trois ans de prison. On a aussi arreté un adolescent de 16 ans et un vieillard de 81 ans. Le fait de mettre des fumeurs occasionnels en prison, alors que ceux-ci ignoraient la loi, a soulevé une réelle contestation. En conséquence, le premier ministre, Jigme Thinley, a reconnu que ceux ayant été pris avec une petite quantité recevaient des punitions « excessives ».




Références:

(1) « Mariage dans le respect de la tradition pour le roi du Bhoutan » [En ligne], Le Nouvel Observateur (13/10/2011) http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111013.FAP6... (Page consultée le mardi 14 novembre 2011)

(2) « SOUTH ASIA :: Bhutan » [en ligne], CIA World Factbook (2011), https://www.cia.gov/library/publications/the-world... (Page consultée le lundi 14 novembre 2011)

(3) « Tenue d'élections parlementaires au Bhoutan » [en ligne], Perspective Monde (24/03/2008) http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le lundi 14 novembre 2011)

(4) DURAND-DASTÈS François, « Bhoutan » [En ligne], Encyclopaedia Universalis (2011), http://www.universalis-edu.com.ezproxy.usherbrooke... (Page consultée le mardi 14 novembre 2011)

(5) « Passation de la couronne au Bhoutan: continuité assurée » [en ligne], Perspective Monde (16/11/2008) http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le lundi 14 novembre 2011)

(6) BBC, « Bhutanese king steps down early », BBC News, http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/6184349.stm ( page consultée le 14 novembre 2011 )

(7) « The Constitution of the Kingdom of Bhutan », Government of Bhutan 2008-07-18. Retrieved 2011-03-02

(8) « Bhoutan: les fumeurs persona non grata du pays du bonheur » [en ligne], Cyberpresse.ca (17/12/2004), http://www.cyberpresse.ca/international/asie-ocean... (Page consultée le mardi 8 novembre 2011)

(9) « The Constitution of the Kingdom of Bhutan », op. cit.

(10) « Le Bonheur national brut » [en ligne], Bhoutan.org (2011) HTTP://WWW.BHOUTAN.ORG/BONHEUR-NATIONAL-BRUT/ (Page consultée le mardi 15 novembre 2011)

(11) « Le Bhoutan, 1er pays à interdire la vente de tabac » [en ligne], LALIBRE.BE (17/12/2004), http://www.lalibre.be/actu/international/article/1... (Page consultée le mardi 8 novembre 2011)

(12) Loc. cit.

(13) Cyberpresse.ca, op. cit.

(14) Loc. cit.

Dernière modification: 2011-11-21 08:52:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Bhoutan : un pays en évolution
>novembre 2011


Passation de la couronne au Bouthan : continuité assurée
>novembre 2008


Bhoutan : un nouvel État démocratique
>mars 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019