19 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 novembre 2011

Un retour politique pour Aung San Suu Kyi ?


Marilou Vigneau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2017
Déclaration des Nations unies sur la situation des Rohingyas au Myanmar (Birmanie)

novembre
2015
Élection au Myanmar (Birmanie) de la Ligue nationale pour la démocratie

avril
2012
Élection d'Aung San Suu Kyi à l'Assemblée du peuple au Myanmar (Birmanie)

novembre
2010
Libération d'Aung San Suu Kyi au Myanmar (Birmanie)

mai
2008
Cyclone au Myanmar (Birmanie)

septembre
2007
Début des manifestations de moines bouddhistes au Myanmar (Birmanie)

septembre
1988
Renversement du gouvernement de Maung Maung en Birmanie (Myanmar)

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

mars
1962
Renversement du gouvernement de U Nu en Birmanie (Myanmar)

novembre
1961
Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

janvier
1948
Proclamation d'indépendance de l'Union birmane

Le 13 novembre 2011, on a annoncé l'éventuel retour d'une des figures de proue de la politique birmane. il s'agit d'Aung San Suu Kyi. Née à Rangoon en Birmanie le 19 juin 1945, celle-ci est la fille d'un héros de l'indépendance birmane, Aung San. Lauréate du prix Sakharov pour la liberté de pensée, du prix Rafto des droits de l'homme en 1990 et du prix Nobel de la Paix en 1991, Aung San Suu Kyi est le symbole de la démocratie pour son peuple et de la lutte contre l'oppression du régime militaire au Myanmar.

Sa lutte a commencé en 1988, alors que le dictateur Ne Win est au pouvoir. À ce moment, de fortes pressions pour la démission de ce dernier se font sentir. C'est donc dans une période de violentes manifestations, suivies de terribles répressions, que Suu Kyi commence son combat pacifique pour la démocratie (1). En septembre 1988 elle fonde, avec l'aide de quelques amis, la Ligue nationale pour la démocratie dont elle devient la secrétaire générale. Appuyée par la population, et influencée par Gandhi ainsi que Martin Luther King, elle prône la non-violence afin de renverser le régime en place pour instaurer, à l'aide de réformes, une démocratie durable (2).

À l'écart du jeu politique

L'année suivante, en 1989, elle est placée en résidence surveillée par la junte militaire au pouvoir. Elle y restera 6 ans, jusqu'en 1995. Malgré son absence sur le terrain politique, son parti remporte tout de même les élections avec 80% des voix en 1990. Mais le parti militaire, nommé le State Law and Order Restauration Council (SLORC), refuse de reconnaître le résultat et reste au pouvoir (3).

Pendant son assignation, elle ne verra son mari et son fils que deux fois. Madame Suu Kyi continuera d'écrire et publiera sa plus grande oeuvre, « Freedom for fear » (4). De 2000 à 2003, elle est réassignée en résidence surveillée, puis transférée et jugée en 2009 dans une prison du Nord du pays. Elle est alors condamnée à trois ans d'emprisonnement et de travaux forcés et est, de facto, exclue de la scène politique pour les élections de 2010. Par la suite, la Ligue nationale pour la démocratie est officiellement dissoute par la junte. Puis finalement, Aung San Suu kyi est officiellement libérée le 13 novembre 2010 (5).

Un retour politique possible?

En mars 2011, le général Than Shwe a annoncé sa retraite. La junte militaire, alors à la tête du pays, s'est autodissoute pour laisser place à un gouvernement dit « civil ». Au cours des derniers mois, ce dernier a posé des gestes d'ouverture concrets en libérant plus de 6 300 détenus birmans, dont 200 étaient prisonniers politiques (6). Le nouveau gouvernement a également entamé un dialogue avec madame Suu Kyi dans le but de travailler conjointement avec elle si elle acceptait de réenregistrer son parti. Ainsi, selon l'analyste birman en exil Aung Naing Oo, du Vahu Development Institute, ce retour politique constituerait une étape importante pour le pays. En effet, pour la première fois depuis 24 ans, « la Birmanie serait enfin vue comme un pays normal » (7).

Toutefois, il faut garder à l'esprit que la fin de l'assignation à résidence de madame Suu Kyi, ainsi que la volonté du nouveau gouvernement à vouloir collaborer avec elle, n'ouvrent pas nécessairement encore la voie à une ère de transition démocratique birmane. Il y a encore bien du chemin à faire pour en arriver là. Rappelons que l'armée birmane demeure en position de force. Le chercheur Renaud Egreteau affirme même que celle-ci se prépare « à dominer de façon indirecte (8) » pour la prochaine décennie.




Références:

(1) ENCYCLOPÉDIE LAROUSSE, Aung San Suu Kyi, [En ligne], 2011, http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Aun... (page consultée le 13 novembre 2011)

(2) BBC, Profile : Aung San Suu Kyi, [En ligne], 15 novembre 2010, http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-11685977 (page consultée le 13 novembre 2011)

(3) ENCYCLOPÉDIE LAROUSSE, Op. Cit.

(4) BBC, Op. Cit.

(5) Ibid.

(6) AFP, Nouveaux signes d'ouverture en Birmanie, [En ligne], 14 novembre 2011, http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/nouvea... (page consultée le 13 novembre 2011)

(7) THAN WIN, Soe pour AFP. Birmanie : « probable » retour pour Mme Suu Kyi sur la scène politique officielle, [En ligne], 12 novembre 2011, http://www.liberation.fr/depeches/01012371121-birm... (page consultée le 13 novembre 2011)

(8) EGRETEAU, Renaud pour CERI. Birmanie: Ne sublimons pas Aung San Suu Kyi, [En ligne], décembre 2010, http://www.ceri-sciencespo.com/archive/2010/decemb... (page consultée le 13 novembre 2011)

Dernière modification: 2011-11-21 09:06:38

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Myanmar : des premiers pas timides, mais prometteurs pour le président Win Myint
>janvier 2019


Rohingyas : une aide extérieure suffisante?
>novembre 2018


Rohingyas : fuir pour survivre
>février 2018


Fin d'une longue dictature militaire au Myanmar
>octobre 2016


Un exil forcé pour les Rohingyas
>novembre 2014


Démocratie et développement vont de pair au pays d'Aung San Suu Kyi
>février 2014


Une visite rare : Shinzo Abe de passage en Birmanie
>septembre 2013


Un moment birman historique
>janvier 2012


Un retour politique pour Aung San Suu Kyi ?
>novembre 2011


Un partenariat asymétrique complexe : rencontre sino-birmane à Beijing
>septembre 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019