18 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

8 novembre 2011

RDC : un double scrutin législatif et présidentiel de tous les risques


Emmanuelle Munanga Nduang
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2019
Déclaration de l’Organisation mondiale de la santé sur l’épidémie d’Ebola

octobre
2012
Ouverture du quatorzième Sommet de la Francophonie

mars
2012
Verdict de culpabilité de la Cour pénale internationale contre le Congolais Thomas Lubanga

octobre
2006
Élection de Joseph Kabila à la présidence de la République démocratique du Congo

décembre
2002
Signature d'un accord de paix relatif au conflit en République démocratique du Congo

mai
1997
Renversement du président congolais Mobutu Sese Seko

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

mai
1978
Déclenchement de l'opération Léopard au Zaïre

mars
1977
Déclenchement du conflit du Shaba au Zaïre

septembre
1976
Apparition du virus Ébola en Afrique

décembre
1967
Fondation du Parti révolutionnaire du peuple au Congo

novembre
1965
Coup d'État portant Joseph Mobutu au pouvoir en République démocratique du Congo

août
1964
Rébellion à Stanleyville, au Congo

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Dag Hammarskjöld

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

janvier
1961
Assassinat de l’ex-premier ministre congolais Patrice Lumumba

juin
1960
Proclamation de l'indépendance du Congo

janvier
1959
Début des émeutes à Léopoldville, au Congo Belge

Le 28 novembre 2011, 32 millions de Congolais, répartis sur un territoire de 2.34 millions de kilomètres carrés, se rendront aux urnes de 7h à 17h 30 afin de participer à un double scrutin législatif et présidentiel (1). Les électeurs inscrits sur le fichier électoral départageront parmi les 18 386 candidats ceux qui occuperont les 500 sièges parlementaires à pourvoir. Dans la même journée, les électeurs devront aussi choisir celui qui occupera le poste de président de la République durant les cinq années à venir. Un de ceux-là est le président sortant Joseph Kabila. Celui-ci achève officiellement son mandat le 6 décembre 2011 (2).

La campagne électorale fut officiellement lancée le 28 octobre 2011 par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Ngoy Mulunda (3). Soulignons la présence des États-Unis, des Pays-Bas et de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco) parmi les acteurs étrangers qui participent à la bonne marche de ces élections.

Début d'une campagne inquiétante

La CENI est aux prises avec un casse-tête logistique depuis le début de l'organisation du scrutin. Le découpage électoral prévoit l'ouverture de 62 000 bureaux de vote ainsi que l'acheminement de 17 tonnes de matériel électoral dans les 11 provinces du deuxième pays le plus vaste de l'Afrique, qui compte environ 68 millions d'habitants (4). Selon la commission électorale, les urnes proviendraient de l'Allemagne, les isoloirs du Liban, les kits électoraux de la Chine et les bulletins de vote de l'Afrique du Sud (5).

Cependant, aux dernières nouvelles, la Chine n'a pas encore livré la totalité des 186 000 kits commandés. L'impression des millions de bulletins de vote en Afrique du Sud est encore inachevée. Et pour couronner le tout, il y a eu l'insuffisance du transport routier et aérien dans le pays due au blocage au sol de tous les avions de Hewa Bora. Plusieurs avions de cette entreprise ont subi des écrasements mortels au cours des dernières années, dont celui de la Monusco. Le manque d'appareils volants a rendu moins efficaces les opérations de la Ceni (6). Dans le but de tenir ces élections à la date prévue, la Monusco, chargée du transport durant la période électorale, a mis ses 80 avions et hélicoptères à la disposition de la Ceni pour le transport des urnes et des bulletins de vote (7).

Les violences ne cessent d'éclater un peu partout dans le pays, surtout dans les grandes villes telles que Kinshasa, au début de septembre, ainsi que Mbuji-Mayi et Lubumbashi, durant le mois de novembre. À Lubumbashi, il s'agit d'un conflit influencé par l'antagonisme traditionnel entre les Kasaïens du Kasaï, la province d'origine d'Étienne Tshisekedi, et les Katangais, qui ont comme candidat favori le président actuel Joseph Kabila. Plusieurs personnes ont été blessées dans ces affrontements au couteau, à la machette et au gourdin. Ces personnes étaient «des militants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d'Etienne Tshisekedi et ceux de l'Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec) à Lubumbashi de Gabriel Kyungu wa Kumwanza (8). »

Un seul tour au lieu de deux

Au début de l'année 2011, à onze mois de l'élection présidentielle, le président Joseph Kabila avait modifié la Constitution afin que l'élection compte un tour au lieu de deux. Et ce, sans la consultation du peuple. Selon l'opposition, cette révision précipitée de la Constitution par l'Assemblée nationale, sous la recommandation du président de la République, concourt à sa propre réélection.

À la suite de changements, le président de l'Assemblé nationale, Vital Kamerhe, quitte celle-ci et le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) pour créer l'Union pour la nation congolaise (UNC). Le 13 juin 2011, le Sénat congolais adopte la loi électorale sur le mode de scrutin proportionnel, sans le seuil de 10%, comme ce fut le cas en 2006 (9). Ces élections sont les deuxièmes à se tenir depuis le renversement du président Mobutu Sese Seko, en 1997.

Candidat à sa propre succession

À la suite de l'assassinat de son père, Laurent-Désiré Kabila, le 16 janvier 2001, Joseph Kabila Kabange est désigné à la tête de l'Alliance pour la majorité présidentielle (AMP). Il crée en 2002 le PPRD. Le 27 novembre 2006, il est déclaré par la Cour suprême de Justice gagnant du deuxième tour de l'élection présidentielle, organisé le 29 octobre 2006.

Pour le vote du 28 novembre 2011, le président sortant se présente en confiance avec des propos tels que: « Unie ou pas, l'opposition sera battue » (10). Joseph Kabila a présenté à son peuple, le 14 septembre 2011, un bilan retraçant les dix années précédentes au pouvoir. Ce bilan est basé sur son programme des cinq chantiers, lancé durant sa campagne en 2006. Il présente son bilan comme positif, à la fois sur les infrastructures routières, l'agriculture et l'énergie, ainsi que le rétablissement de la paix et la réunification du Congo. Kabila compte continuer sur cette route afin de propulser la République démocratique du Congo au rang des pays émergents (11).

Les tensions sociopolitiques et la crise postélectorale risquent toutefois de replonger le pays dans l'insécurité. L'Ong Human Rights Watch déplore les propos haineux que véhiculent certains chefs de partis. Ces propos sont la cause des affrontements entre leurs partisans. Democracy Index, l'indice qui mesure le niveau de la démocratie dans le monde, place la RDC en 2010 dans la catégorie «régime autoritaire», au 142e rang des pays. Pour l'année 2011, la RDC arrive en dernière position concernant l'indice du développement humain, selon le programme des Nations unies pour le développement (PNUD) (12).

Enfin, l'administration du pays doit composer avec une absence flagrante des normes internationales en matière de comptabilité et de données économiques. D'autant plus depuis 1998, les conflits armés ont causé le déplacement de 1,7 million d'individus de leurs villages, ainsi que la mort de plus de 3,5 millions de personnes.




Références:

(1) SIDY, Pierre. «Élections en RDC: tensions sociopolitiques et crise postélectorale en vue», CongoMaboke, publié le 06 novembre 2011, [En ligne], http://www.congomaboke.com/?p=3350 (page consultée le 07 novembre 2011)

(2) MOUNIER-KUHN, Angélique. «Les élections de tous les défis en RDC», LeTemps, publié le 28 octobre 2011, [En ligne], http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/132f0b50-00... (page consultée le 07 novembre 2011)

(3) COMMISSION ELECTORAL NATIONAL INDÉPENDANTE. [En ligne], http://www.cei-rdc.cd/ (page consulté le 07 novembre 2011)

(4) SIDY, Pierre. Op.Cit.

(5) MOUNIER-KUHN, Angélique. Op.Cit.

(6) RIGAUD, Christophe. «RDC: la champagne de l'UDPS detaillé», [En ligne], http://www.afrikarabia.com/ (page consultée le 07 novembre 2011)

(7) RADIO OKAPI. «Matériel électoral: la Monusco prête ses 80 avions et hélicoptères à la Ceni», publié le 02 novembre 2011, [En ligne], http://radiookapi.net/actualite/2011/11/02/materie... (page consultée le 07 novembre 2011)

(8) RADIO OKAPI. «Campagne électorale : Moïse Katumbi appelle l'UDPS et l'Unafec à la tolérance», publié le 06 novembre 2011, [En ligne], http://radiookapi.net/actualite/2011/11/06/campagn... (page consultée le 07 novembre 2011)

(9) RFI. «RDC/ loi électorale : majorité présidentielle et opposition rejettent la réforme du scrutin à la proportionnelle», publié le 12 mai 2011, [En ligne], http://www.rfi.fr/afrique/20110512-rdc-loi-elector... (page consultée le 07 novembre 2011)

(10) NGANDU, Étienne. «Unie ou pas, l'opposition sera battue», CongoOne, publié le 18 octobre 2011, [En ligne], http://www.congoone.net/one/index.php?option=com_c... (page consultée le 07 novembre 2011)

(11) RADIO OKAPI. «RDC: Joseph Kabila dresse un bilan positif de son mandat», publié le 14 septembre 2011, [En ligne], http://radiookapi.net/actualite/2011/09/14/rdc-jos... (page consultée le 06 novembre 2011)

(12) GERVAIS, Jean-Bernard. «La RDC arrive en dernière position dans le classement de l'Onu sur le développement humain», GrandsLac, publié le 05 novembre 2011, [En ligne], http://www.grandslacs.info/front/1314/11/11/05/la-... (page consultée le 06 novembre 2011)

Dernière modification: 2011-11-14 09:23:35

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les enfants en RDC sont en état de détresse perpétuelle
>avril 2019


La RDC : cobalt congolais ou chinois?
>septembre 2018


Le barrage Grand Inga en République démocratique du Congo : rêve économique ou désastre environnemental?
>janvier 2018


RDC : l'éveil d'un mouvement de résistance au sein de la diaspora
>octobre 2013


Une situation précaire en République démocratique du Congo
>octobre 2013


La déforestation : un problème pris au sérieux par les Africains
>septembre 2012


Élection en République démocratique du Congo : l'investiture de Kabila contestée
>janvier 2012


RDC : un double scrutin législatif et présidentiel de tous les risques
>novembre 2011


Renouvellement de la Monusco : beaucoup de travail à faire pour sécuriser le Congo
>septembre 2011


Le viol : arme de guerre
>février 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019