24 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

29 janvier 2006

Munich : Un film controversé des plus actuels


Francis Lord
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

avril
2019
Élections législatives en Israël

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

mars
2015
Élections législatives en Israël

août
2014
Annonce d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit dans la bande de Gaza

janvier
2014
Décès de l'ex-premier ministre israélien Ariel Sharon

janvier
2013
Élections législatives en Israël

novembre
2012
Annonce d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

janvier
2009
Intervention militaire israélienne dans la bande de Gaza

juillet
2006
Début d'un conflit entre le Hezbollah et Israël dans le sud du Liban

janvier
2003
Tenue d'élections législatives en Israël

février
2001
Élection en Israël d'un gouvernement dirigé par Ariel Sharon

septembre
2000
Début d'un deuxième soulèvement (intifada) en Palestine

octobre
1998
Signature des accords de Wye Plantation entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne

novembre
1995
Assassinat du premier ministre israélien Yitzhak Rabin

septembre
1993
Signature d'un accord de paix israélo-palestinien à Washington

mars
1992
Attentat contre l'ambassade d'Israël en Argentine

décembre
1987
Début d'un soulèvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

septembre
1984
Formation en Israël d'un gouvernement d'union nationale dirigé par Shimon Peres

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

Le dernier film de Steven Spielberg, « Munich », est sorti en salle le 23 décembre dernier. Le cinéaste signe une fois de plus une oeuvre frappante, qui, cette fois, est inspirée des attentats terroristes survenus pendant les Jeux Olympiques d'été de 1972. La sortie du film provoque une controverse certaine, tout comme le roman « Vengeance », du journaliste canadien George Jonas, dont Spielberg s'est inspiré et a fait l'adaptation pour l'écran (1).

Le scénario de « Munich » se déroule sur les deux ans suivant l'enlèvement de 11 athlètes de la délégation israélienne, qui finit par un carnage horrible dont le monde entier avait été témoin. L'acte fut perpétré par le groupe terroriste palestinien Septembre noir, qui revendiquait la libération de 234 Palestiniens emprisonnés en Israël, et de deux autres prisonniers détenus en Allemagne (2). Israël répondit négativement et de façon catégorique à cette requête. Les autorités allemandes refusèrent pour leur part qu'Israël intervienne directement, en envoyant des forces spéciales sur place. La journée se finit dans un bain de sang : les 11 athlètes israéliens tués, ainsi que cinq Palestiniens, et deux policiers allemands (3).

Israël répliqua en effectuant des raids sur des camps et des villages palestiniens à la frontière du Liban. Sous l'ordre de la première ministre israélienne de l'époque, Golda Meir, les autorités israéliennes pourchassèrent aussi clandestinement les principaux responsables de l'enlèvement afin de venger la mort des athlètes olympiques (4). Le film est centré principalement sur le commando israélien secret formé de cinq personnes chargées d'éliminer les auteurs de l'attentat.

Le contexte actuel

Le film « Munich » traite d'un des événements les plus importants du conflit israélo-palestinien. Il dépeint le terrorisme, un sujet d'actualité encore frappant, en cette époque où la planète est sur le qui-vive.

La coïncidence est d'autant plus grande qu'il sort aussi au moment où le Hamas, un groupe islamiste et fondamentaliste, prend le pouvoir en Palestine. En effet, le 25 janvier 2006, soit un peu plus d'un mois après la sortie de « Munich », se tenaient les élections palestiniennes. Remplaçant le Fatah (organisation politique et militaire palestinienne fondée par Yasser Arafat en 1968) (5), le Hamas est toujours considéré d'un mauvais oeil par plusieurs. Le groupe, auteur de dizaine d'attentats suicide en Israël, est en fait le premier dans le monde arabe à former un gouvernement de façon démocratique (6).

La victoire du Hamas a par ailleurs été bien accueillie par l'Iran. Les gouvernements occidentaux, pour leur part, ont affirmé qu'ils refuseraient de négocier avec le Hamas, une « organisation terroriste » prônant la disparition d'Israël (7).

Un film au contenu hautement politique

Ce n'est pas la première fois que le créateur d' « E.T. » livre un long métrage à contenu politique. On se souviendra notamment de « La liste de Schindler », « Amistad » et « Il faut sauver le soldat Ryan », des films qui traitaient d'importantes réalités sociales du passé humain. Avec « Munich », Spielberg nous fait vivre une autre page d'histoire, faisant en sorte de remémorer des souvenirs pour certains et d'alimenter les connaissances historiques pour d'autres. Ce qui est certain, c'est que le réalisateur de renom montre au monde entier une guerre qui n'est toujours pas finie.

Les messages à saveur politique sont nombreux. Évoluant dans un monde post-11 septembre 2001, le public pourra faire un lien étroit entre la vision israélienne de l'époque et la politique-riposte prônée par le président américain George W. Bush. L'un des personnages principaux du film, Avner (Eric Bana), se questionne moralement sur la justice répressive et vengeresse qui anime Israël et, par le fait même, alimente sa quête. Le film nous amène à remettre sérieusement en question les politiques adoptées présentement par l'Occident face au terrorisme. Ce sont les propos de la leader israélienne de l'époque qui ressemblent le plus à la vision répressive actuelle. Elle affirme dans le film que la paix doit être mise de côté lorsque l'on lutte contre le terrorisme, et qu'Israël « doit montrer au monde sa dureté. » (8).

La scène finale illustre bien le message de Spielberg. Avner, le personnage principal, marche à Manhattan, lorsque la caméra monte lentement vers les buildings new-yorkais pour finalement s'arrêter sur les tours du World Trade Center. Le lien frappe en plein visage. Le cinéaste fait clairement un parallèle entre les représailles d'Israël suite au massacre de 1972 et la riposte des États-Unis suivant le 11 septembre 2001. Il étale ainsi aux gens son constat personnel ; la vengeance n'est peut-être pas la solution pour enrayer le terrorisme mondial (9).

De nombreuses critiques

Les premiers échos du film se font déjà entendre. Du côté israélien, un journaliste du « Haaretz », un quotidien de centre-gauche, a affirmé qu'il n'existe aucun doute dans la tête des Israéliens par rapport aux actes de leur gouvernement qui ont suivi l'attentat de 1972. Il indique que ce sont peut-être pas les cinéastes d'Hollywood qui sont les « mieux placés » pour parler de ce sujet controversé (10).

Ehud Danoch, consul général d'Israël à Los Angeles, avance une autre critique. La réaction d'Israël suite à l'attentat semble être responsable de la pente ascendante du terrorisme effectué envers le pays. Celui-ci renchérit en expliquant que le film, selon lui, met les Israéliens et les Palestiniens dans le même panier par rapport à l'utilisation de la violence pour en venir à leur fin. Il pense qu'il ne faut pas voir les deux acteurs du conflit sur un même pied, l'un étant un gouvernement respectable et l'autre une organisation terroriste. Le diplomate insiste enfin sur le fait qu'Israël fait preuve de bonne volonté en combattant le terrorisme afin de pouvoir revenir aux tables de négociations (11). Chose certaine, c'est que pour en venir à un équilibre mondial, le problème que représente le terrorisme est loin d'être résolu.




Références:

1. MARTINEAU, Richard. « Ondes de choc; Oeil pour oeil ». Voir, vol 20, num. 01, jeudi 5 janvier 2006, p. 16.

2. WIKIPEDIA. « Prise d'otages des Jeux Olympiques de Munich ». http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Munich. 26 janvier 2006. (page consultée le 27 janvier 2006).

3. QUEMENER, Tangi. AFP. « Sous haute surveillance, Avec Munich, Spielberg aborde un sujet explosif et risque la controverse », Le Soleil, mardi 20 décembre 2005, p. B5.

4. LUSSIER, Marc-André. « Munich Spielberg en zone d'ombre ». La Tribune, samedi 7 janvier 2006, p. E5.

5. WIKIPEDIA. « Fatah ». http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatah. 28 janvier 2006. (page consultée le 28 janvier 2006).

6. TAILLEFER, Guy. « Victoire coup-de-poing du Hamas ». Le Devoir, vendredi 27 janvier 2006, p. A1.

7. ibid.

8. CARIGNAN, Gilles. « Mission impossible ». Le Soleil, samedi 31 décembre 2005, p. G1.

9. MARTINEAU, Richard. « Ondes de choc? ». p. 16.

10. QUEMENER, Tangi. AFP. « Sous haute surveillance, Avec Munich, Spielberg aborde? ». p. B5.

11. HALBFINGER, David L. « Munich, vu d'un oeil israélien ». Le Soleil, samedi 24 décembre 2005, p. G3.

Dernière modification: 2007-12-17 15:28:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Israël : quand la gauche chute à droite
>mars 2018


Israël : un pays de contrastes socio-économiques
>janvier 2018


Avi Gabbay : rejoindre des votes de centre-droit avec un parti de gauche
>janvier 2018


Conflit syrien : rencontre entre la Russie et Israël
>octobre 2017


Crise identitaire à l'UNESCO
>octobre 2017


Shimon Pérès : un bilan ambigu
>janvier 2017


Réconciliation à intérêts partagés entre Israël et la Turquie
>septembre 2016


Le Foyer juif brouillera-t-il les cartes aux élections israéliennes ?
>février 2015


La place de l'or bleu dans le conflit israélo-palestinien
>février 2015


Cessez-le-feu entre Israël et la Palestine : du déjà-vu...
>octobre 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016