14 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 octobre 2011

Chaude lutte en Pologne


Philippe Gauthier Graveson
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

octobre
2015
Élection en Pologne du parti Droit et Justice

avril
2010
Écrasement d'un avion transportant le président polonais Lech Kaczynski

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

octobre
2007
Élection en Pologne d'un gouvernement dirigé par Donald Tusk

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

avril
2003
Annonce de l'adhésion de dix pays à l'Union européenne

juillet
1997
Annonce de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque au sein de l'OTAN

mai
1997
Tenue d’un référendum constitutionnel en Pologne

décembre
1990
Élection de Lech Walesa à la présidence de la Pologne

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

septembre
1980
Fondation du syndicat Solidarnosc en Pologne

juin
1979
Premier voyage du pape Jean-Paul II en Pologne

octobre
1978
Élection du pape Jean-Paul II

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

décembre
1970
Soulèvements ouvriers dans plusieurs villes polonaises

juin
1956
Dénouement d'une grève spontanée à Poznan, en Pologne

mai
1955
Signature du pacte de Varsovie

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

janvier
1947
Tenue d'élections législatives en Pologne

C'est le 9 octobre 2011 qu'auront lieu les prochaines élections législatives en Pologne. Le Parti conservateur Droit et justice (PIS) de Jaroslaw Kaczynsky tentera de défaire le gouvernement libéral actuel de Donald Tusk. Outre le Parti conservateur, l'opposition est formée par le Parti paysan polonais (PSL), le Parti social-démocrate (SLD) et le nouveau Parti anticlérical de gauche, le RuchPalikota (1).

«La Pologne en construction»

Le principal enjeu de cette campagne fut certainement l'économie. Dans un contexte économique marqué par la récession, c'est sous le thème de la «construction» que les libéraux entreprirent cette dernière campagne électorale. Avec le slogan «la Pologne en construction», les libéraux ont clairement exprimé qu'ils entendaient poursuivre les privatisations, notamment dans le secteur de la santé (2).

Quant aux conservateurs, ils préfèrent, au contraire, garder les plus grandes entreprises sous le contrôle de l'État. Qu'il s'agisse du groupe pétrolier PKN Orlen, de l'assureur PZU ou du groupe de cuivre KGHM, il est inacceptable pour ceux-ci que ces entreprises soient déjà partiellement privatisées (3). De plus, l'équipe de M.Kaczynski s'oppose à toute forme de privatisation des services médicaux (4).

Toujours sur le plan économique, M. Tusk réaffirme sa position sur l'ouverture de son marché à l'Union européenne (UE). Ce dernier se dit fier des politiques économiques mises de l'avant par son gouvernement et qui ont fait de la Pologne le seul pays de l'UE à avoir connu une croissance durant la dernière crise économique mondiale (5).

Par contre, selon M. Kaczynski, le gouvernement polonais devrait faire preuve de prudence envers le marché européen. Selon lui, les politiques économiques du gouvernement actuel, axées sur l'UE, sont inefficaces et contre les intérêts de la Pologne. À son avis, si la Pologne était plus convaincante, elle serait perçue différemment (6).

Sur la question des pensions, tous les partis s'accordent pour dire que le plan de réforme devrait être analysé par un expert indépendant. Cette analyse permettra notamment d'en savoir plus sur les effets futurs de cette réforme. La Pologne ne peut se permettre de maintenir le système actuel en raison de son coût élevé. L'objectif de la réforme vise à réduire les coûts actuels et à faire économiser plusieurs millions de dollars à l'État (7).

Quant au marché de l'emploi, les partis s'entendent tous pour dire que les bureaux d'emploi doivent êtres réformés afin de déléguer certaines tâches aux bureaux de placement privés. De plus, les partis veulent réinstaurer l'obligation pour les compagnies de signaler tous les postes disponibles à un bureau d'emploi (8).

Goliath contre Goliath

C'est sans grande surprise que la course pour l'obtention du plus grand nombre de sièges, afin de former le prochain gouvernement, se déroule principalement entre deux géants politiques : les libéraux et les conservateurs. Selon un récent sondage, réalisé par la firme polonaise Homo Homini auprès de 1500 personnes, le PIS obtiendrait 31,4% des intentions de vote, contre 31,2% pour les libéraux. Quant aux autres partis d'opposition, le PSL obtiendrait 12,3%, le SLD 11,5% et le RuchPalikota 10,2% des voix (9).

À la lumière de ce sondage, on pourrait s'attendre à un retour en force des conservateurs. Ce résultat serait parfaitement cohérent si l'on se fie à la tendance historique. En effet, les six élections générales, depuis la fin du régime communiste en Pologne, ont produit un transfert de pouvoir entre la gauche conservatrice et le centre-droit (10). Ces élections revêtent donc une plus grande importance pour le parti des libéraux, puisque cette formation pourrait devenir le premier parti politique, depuis la chute du régime communiste, à gouverner pendant plus de deux mandats consécutifs.

Toutefois, les résultats de ce sondage contredisent ceux de l'Institut OBOP, publiés le 1er octobre 2011 dans le journal local GazetaWyborcza. Ils donneraient une avance de près de 10 points aux libéraux sur les conservateurs, 31% contre 22% (11).




Références:

1. AFP. «Élection en Pologne : un duel serré en vue entre libéraux et conservateurs», (France), 2 octobre 2011.

2. Loc. Cit.

3. Loc. Cit.

4. Loc. Cit.

5. AFP. «Tusk, Kaczynski face off in Polish general election», (France), 2 octobre 2011.

6. POLISH NEWS BULLETIN. «Kaczynski : Poland needs a strong government, and a brave Prime minister», (Pologne), 29 septembre 2011.

7. POLISH NEWS BULLETIN. «Partie's pre-election promises», (Pologne), 4 octobre 2011.

8. Loc. Cit.

9. AFP. «Pologne : l'opposition rattrape les libéraux » (France), 2 octobre 2011.

10. AFP. «Poland's ruling centrists brace for tough election battle», (France), 2 octobre 2011.

11. AFP. «Pologne : l'opposition rattrape les libéraux » (France), 2 octobre 2011.

Dernière modification: 2011-10-10 15:02:55

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Varsovie : un sommet qui divise
>septembre 2019


Une confrontation entre la Pologne et l'Union européenne
>octobre 2018


Pologne : des mouvements migratoires inégaux
>avril 2017


L'avortement en Pologne : volte-face du gouvernement
>novembre 2016


Élections en Pologne : un vent de changements
>janvier 2016


Une surprise lors de l'élection présidentielle en Pologne
>septembre 2015


Donald Tusk : la détermination que l'Europe attendait
>janvier 2015


L'héritage controversé de Wojciech Jaruzelski
>septembre 2014


Le parcours d'un célèbre politicien polonais : Lech Walesa
>janvier 2014


« Steadfast Jazz » de l'OTAN: un écho de la guerre froide ?
>janvier 2014


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019