Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

16 November 2009

Swaziland : Les Swazis « en voie d'extinction? »


Élizabeth Nadeau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2005
Adoption d'une première Constitution du Swaziland par les Swazis

August
1982
Décès du roi du Swaziland, Sobhuza II

Le Swaziland est malade deux fois plutôt qu'une. Non seulement le pays - comme beaucoup d'autres pays africains - est aux prises avec une épidémie du VIH/Sida, mais il doit aussi combattre la propagation de la tuberculose chez ses habitants. Le Swaziland a une population d'environ 1,1 million d'habitants dont l'espérance de vie « en santé » à la naissance dépasse à peine les 30 ans en 2008. Fait inquiétant, ce chiffre régresse chaque année : en 2000, cette espérance de vie était en effet d'environ 35 ans (1).

La crise épidémique : la tuberculose et le VIH/Sida

On recense plus de 14 000 nouveaux malades de la tuberculose chaque année (2). Plusieurs de ces personnes sont touchées par les formes résistantes (MDR-TB) de la maladie qui résistent aux traitements ordinaires. De plus, les personnes infectées du VIH/Sida sont beaucoup plus vulnérables à ces formes de la tuberculose pour lesquelles les traitements sont plus « forts » et plus longs (3). Selon le Rapport 2009 de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), on dénombre pour 100 000 habitants environ 1198 personnes qui sont décédées des suites de cette maladie (4).

Concernant le VIH/Sida, ils sont environ 40% de la population adulte, c'est-à-dire de 15 à 49 ans, à en être atteints. Ce taux d'infection figure parmi les plus élevés en Afrique et dans le monde, et l'OMS rapporte pour l'année 2007 plus de 24 000 cas par 100 000 habitants (5). De plus, 55% des femmes sont affectées par le virus et 1% du nombre total des malades sont des enfants. Le taux d'infection des femmes enceintes est passé d'environ 4% en 1992 pour bondir à 39% en 2003 (6), ce qui a pour effet de toujours augmenter le nombre d'infectés par les naissances. Le VIH/Sida condamne les générations futures du Swaziland : en 2006, on dénombrait environ 84 000 orphelins du virus, et selon plusieurs estimations, ce nombre pourrait atteindre les 140 000 en 2010, ce qui représente 14% de la population (7).

Du 28 au 30 octobre 2009 s'est tenue une réunion de travail regroupant quelque 120 experts médicaux à Matsapha, au Swaziland. Cette réunion, orchestrée par l'organisation humanitaire médicale internationale et le ministère de la Santé du Swaziland, avait pour objectifs de trouver des solutions aux problèmes d'accès aux soins médicaux, mais aussi d'élaborer des stratégies pour contrer la double épidémie qui frappe l'ensemble de l'Afrique australe (l'Afrique du Sud). Il faut par exemple considérer que se rendre dans des établissements de santé est difficile pour les habitants qui vivent dans ces milieux et que les médecins manquent cruellement dans cette région. C'est dans cette ligne de pensée que le comité de travail en est venu à ces recommandations : « amélioration des systèmes de santé et modèles de prise en charge, gestion clinique des patients atteints de tuberculose résistante, contrôle des infections, systèmes de gestion des informations de santé, questions éthiques et approvisionnement en médicaments » (8).

La culture aggrave la situation

La culture des habitants du Swaziland aggrave le problème de la propagation du VIH/Sida selon le Rapport 2008 sur le Développement humain au Swaziland du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) (9). Certaines pratiques culturelles sont inévitablement reliées à la propagation du virus, notamment la polygamie et les mariages intergénérationnels, où les partenaires plus âgés ont plus de « chance » d'avoir contracté le virus. Même si ces mariages ont souvent comme fondement une sécurité financière pour la femme et la famille, il n'en reste pas moins qu'ils sont une des causes de l'épidémie du VIH/Sida.

De plus, les femmes et les jeunes filles n'ont pas de pouvoir ou d'influence en tant que femmes, et elles n'ont pas non plus leur mot à dire quant à leurs partenaires. La prostitution est également un problème de grande envergure, et c'est là que le problème de la « pauvreté par défaut » joue son rôle : si les hommes décèdent, les femmes doivent composer avec leur nouvelle situation et assurer la survie de la famille.

Les Swazis « pauvres par défaut »

L'expression « pauvreté par défaut » est utilisée ici pour faire référence à la situation sanitaire et économique des Swazis. Environ 80% de la population du Swaziland se trouve dans les milieux ruraux, où les habitations sont éloignées des voies d'importance et des services en général. C'est aussi un peu plus de 60% de la population qui a accès à une source d'eau potable améliorée, qu'elle soit en milieu rural ou urbain (10). De plus, les 2/3 de la population vivraient sous le seuil de la pauvreté. Selon des données de 2008, le PIB par habitant était d'environ 2250$ américains (11). Il faut également ajouter que le pays a un taux de chômage d'environ 32% à cause des difficultés que connaissent le marché du textile, de la canne à sucre et du secteur de la construction (12). À ces chiffres, qui démontrent clairement que les Swazis sont dans une situation économique précaire, s'ajoutent quelque 200 000 personnes qui ont besoin d'aide alimentaire chaque année.

L'un des grands problèmes de l'économie du Swaziland est la mauvaise gouvernance du roi Mswati III, « en poste » depuis 1986. Alors que les 2/3 de ses sujets vivent dans la pauvreté, la corruption et les dépenses somptuaires sont monnaie courante. De plus, 10% des habitants les plus riches disposent d'environ 40% des richesses (13), ce qui démontre une mauvaise répartition des ressources du pays. L'expression « pauvreté par défaut » prend tout son sens ici : les Swazis démunis sont coincés dans un engrenage de pauvreté, de déficience sanitaire et conséquemment, ils semblent condamnés à subir les épidémies qui continueront à frapper le pays.




Références:

(1) PERSPECTIVE MONDE, « Espérance de vie à la naissance (année) : Swaziland », Swaziland - Espérance de vie à la naissance (année) - Statistiques, 2009, [En ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le 14 novembre 2009).

(2) MÉDECINS SANS FRONTIÈRES, « Swaziland - VIH/Sida et tuberculose, la double-menace », Médecins Sans Frontières - Dossier : VIH/Sida et tuberculose, la double-menace, 27 octobre 2009, [En ligne], http://www.msf.ch/Actualites.29.0.html?&L=0&tx_ttn... (Page consultée le 14 novembre 2009).

(3) Ibid.

(4) WORLD HEALTH ORGANIZATION, « World Health Statistics 2009 », WHO : World Health Statistics Report, 2009, [En ligne], http://www.who.int/whosis/whostat/EN_WHS09_Full.pdf, (Page consultée le 15 novembre 2009).

(5) Ibid.

(6) Id., « Health Action in Crises : Swaziland », WHO - Swaziland, 2005, [En ligne], http://www.who.int/hac/crises/swz/Swaziland_Aug05.pdf, (Page consultée le 11 novembre 2009).

(7) FRANCE-DIPLOMATIE, « Présentation du Swaziland », France-Diplomatie - Présentation du Swaziland, 2008, [En ligne], http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_83... (Page consultée le 14 novembre 2009).

(8) MÉDECINS SANS FRONTIÈRES, « Recommandations pour la lutte contre la double-épidémie de VIH/sida et de tuberculose en Afrique australe », Médecins Sans Frontières - Dossier : VIH/Sida et tuberculose, la double-menace , 9 novembre 2009, [En ligne] http://www.msf.ch/fileadmin/user_upload/uploads/ar... (page consultée le 14 novembre 2009).

(9) PNUD, « Swaziland Human Development Report : HIV and AIDS and Culture », mars 2007, [En ligne], http://hdr.undp.org/en/reports/nationalreports/afr... (Page consultée le 14 novembre 2009).

(10) WORLD HEALTH ORGANISATION, « Swaziland : Statistiques », World Health Organisation : WHO Statistical Information System (WHOSIS), 2008, [En ligne], http://www.who.int/whosis/en/index.html, (Page consultée le 15 novembre 2009).

(11) AFRICAN ECONOMIC OUTLOOK, « Swaziland : Statistiques pays », Swaziland : Statistiques par pays - Perspectives économiques en Afrique, 2009, [En ligne], http://www.africaneconomicoutlook.org/fr/countries... (Page consultée le 14 novembre 2009).

(12) FRANCE-DIPLOMATIE, « Présentation du Swaziland », France-Diplomatie - Présentation du Swaziland, 2008, [En ligne], http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_83... (Page consultée le 14 novembre 2009).

(13) PNUD, « Rapport mondial sur le développement humain 2009 : Lever les barrières : Mobilité et développements humains », PNUD : Rapports sur le développement humain, 2009, [En ligne], http://hdr.undp.org/en/media/HDR_2009_FR_Complete.pdf, (Page consultée le 15 novembre 2009).

Dernière modification: 2009-11-30 08:01:17

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016