Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

29 January 2006

Élections fédérales canadiennes 2006 : l'opinion internationale


Josée Turgeon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Les résultats des élections fédérales canadiennes tenues le 23 janvier 2006 ont donné au Canada un nouveau gouvernement conservateur minoritaire, succédant au règne de 12 ans du parti libéral. En effet, les conservateurs ont obtenu 124 sièges sur 308 à la Chambre des Communes, contre 103 pour les libéraux, 51 pour le Bloc québécois (BQ) et 29 pour le Nouveau Parti démocratique (NPD). Pour plusieurs, ce nouveau gouvernement reflète la volonté de changement de l'électorat canadien et surtout un « ras le bol » à l'endroit du parti libéral, entaché par la corruption et les scandales. Par ailleurs, le taux de participation électorale s'est chiffré à 65 %, démontrant une légère remontée par rapport à 2004 avec un taux de 60,9%.

S'interrogant sur la perception internationale des élections fédérales canadiennes. Il a été fait ici une consultation de la presse écrite internationale relative à la couverture des élections à la lumière de deux journaux d'importance pour chacun de ces pays : la France, les États-unis et la Grande Bretagne.

En France

En France, par exemple, après l'analyse de deux articles, l'un publié dans le « Le Figaro(1) »et l'autre dans « Le Monde(2) », l'on dénote que le traitement des l'élections fédérales canadiennes a été relativement le même excepté que le deuxième s'est révélé être plus analytique dans ses propos.

D'abord, « Le Figaro(1) » rend compte sobrement des faits relatifs à la victoire des conservateurs. Il explique les objectifs et les buts du futur premier ministre du parti conservateur, Stephen Harper. L'auteur fait aussi allusion à la moyenne d'espérance de vie (18 mois) des gouvernements minoritaires. Cela laisse penser que le gouvernement conservateur ne dérogera pas de cette habitude, et suivra le même chemin que les précédents gouvernements minoritaires à Ottawa.

Par ailleurs, l'article traite aussi de la réaction des autres partis politiques face à la victoire des conservateurs. Le BQ et le NPD seraient réceptifs et auraient une vision positive quant à leurs relations futures avec les conservateurs. Par contre, à l'opposé, le parti libéral conserve un ton négatif, peu enclin au consensus et à la discussion.

Pour sa part, « Le Monde (2) » a publié un article plus analytique dans ses propos que « Le Figaro » : « Au total, l'électorat a moins plébiscité M. Harper que rejeté M. Martin, apparu durant sa campagne comme "médiocre" , "entouré d'incompétents" , "et" "outrancier" dans la diabolisation de son adversaire[?](2). »

De plus, la perplexité de l'auteur est perceptible quant à la contradiction existante entre la tradition canadienne favorisant l'ouverture et la tolérance et la présence d'un gouvernement conservateur à la tête du pays : « Ouverte, tolérante et attachée aux droits de l'homme, la société canadienne semble peu disposée a accepter un net virage a droite sous la férule d'un jeune chef dont les antiennes ont paru, à ses débuts, trop proches de celles des républicains américains [?] (2). »

Aux États-Unis

En ce qui a trait à la presse américaine, la couverture faite par « The NewYork Times (3)» dans l'article : « A new leader in Canada means? » traite principalement de l'impact réel relatif à l'arrivée au pouvoir du gouvernement conservateur de Steven Harper sur les relations Canado-américaines.

Comparativement aux journaux français, l'on dénote que l'auteur de l'article, M. Krauss, est allé plus loin dans son analyse en émettant une conclusion probabiliste sur la nature et les conséquences de la victoire du parti conservateur. « [?] how much of a difference will the change in governement make to the United States? Probably, not a whole lot (3).» Krauss fait aussi allusion, par exemple, à la façon donc George Bush a réagit après avoir prit connaissance des résultats des élections canadiennes : « Well, Mr. Bush probably did smile(3).» Dans la mesure où « Stephen Harper -the Conservative Party leader, free-enterprise economist, skeptic of the Kyoto climate change protocol and supporter of American-led invasion of Iraq- won the national elections on Monday (3).» Mais d'un autre coté, Krauss évoque, tout comme l'article paru dans «Le Figaro( 1)», qu'en raison de la nature minoritaire du gouvernement, Stephen Harper aura les mains liées. Conséquemment, il lui sera difficile de se rapprocher des politiques sociales, économiques, militaires et culturelles conservatrices des Républicains.

Pour sa part, le « Wall Street Journal (4) », en plus de couvrir les faits relatifs à l'élection, évoque la difficulté de gouverner avec un gouvernement minoritaire qui est instable et dépendant à l'égard des partis d'opposition. De ce fait, il y aurait nécessité pour Stephen Harper de se concentrer sur la politique interne, spécifiant au passage la marge de man?uvre restreinte dans la tenue de sa politique étrangère avec les États-Unis.

La Grande-Bretagne

Pour sa part le « Le Guardan (4) », un journal britannique, a mis l'accent sur le même élément que l'article paru dans « Le Monde (2)» en ce qui a trait aux résultats des élections : « The result, said political commentators, was more a rejection of the Liberal party after more than 12 years in office increasingly tarnished by corruption scandals, than an enthusiastic endorsement of Mr Harper's free-market, pro-US stance(4). »

De plus, l'auteur fait allusion à la victoire de M. Harper comme étant « [?] a remarkable comeback for Canada' Conservatives, who were almost moribund a few years ago (4). » Par ailleurs, l'on spécifie que ce changement de gouvernement serait bien accueilli par les États-Unis. Conséquemment, une meilleure atmosphère dans les relations US/Canada serait à prévoir. En même temps, comme les autres journaux vus précédemment, l'auteur affirme que les conservateurs seront limités par leur gouvernement minoritaire.

« Le Financial Times (5) », quant à lui, réitère les mêmes faits et analyses traitant des limites d'un gouvernement minoritaire, des relations Canado-americaines après la victoire des conservateurs etc.. Selon l'auteur, le grand perdant de cette élection est le Bloc québécois qui a perdu 2 sièges passant de 53 à 51. Le NPD serait, quant à lui, après les conservateurs, le grand gagnant, passant de 18 à 29 sièges.




Références:

(1) KOVACS, Stéphane. "Un gouvernement conservateur minoritaire pour le Canada". [En ligne] http://www.lefigaro.fr/international/20060125.FIG0... . 29 janvier 2006. 25janvier 2006.

(2) JACOT, Martine. "Canada : un oui mais aux conservateurs". [En ligne] http://www.biblio.eureka.cc/Biblio/Search/Doc.asp?... . 29 janvier 2006. 26 janvier 2006.

(3) KRAUSS, Clifford. « A New Leader in Canada Means ». [En ligne] http://www.nytimes.com/2006/01/29/weekinreview/29b... . 29 janvier 2006. 2 février 2006.

(4) BORDER, Julian. "Canada Returns to Right After 12 Years". [En ligne] http://www.guardian.co.uk/print/0,3858,5382918-103... . 29 janvier 2006. 25 janvier 2006.

(5) SIMON, Bernard. "Fragile Mandate Limits the Opinions for Canada's Conservative victor ;[ London 1ST EDITION]". [En ligne] http://proquest.uni.com/pqdweb?did=975598131&sid=1... . 29 janvier 2006. 25 janvier 2006.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016