Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

9 November 2010

Les autochtones et les Jeux olympiques de Vancouver: partenariat sincère ou campagne de séduction?


Lauréanne Daneau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Lors de la clôture des cérémonies olympiques de Turin en 2006, le Canada commence déjà à vanter le succès des jeux de Vancouver. Un amuse-gueule pour tous ceux qui attendent impatiemment les prochaines compétitions. Mais, sur le continent américain, la mobilisation autochtone anti-jeux s'organise depuis déjà plusieurs années. Elle menace le gouvernement d'utiliser les projecteurs médiatiques pour dénoncer la stagnation de ses revendications territoriales et celles concernant ses droits ancestraux. Même si parfois ces manifestations passent inaperçues pour les médias, elles « ne passent pas inaperçues aux yeux de l'État (1). » Le gouvernement a donc 4 ans pour éviter que l'attention soit détournée sur un conflit intestin qui dure depuis la nuit des temps.

Accord de partenariat sans précédent

Lorsqu'un pays est l'hôte des Jeux olympiques, il cherche à faire la promotion de son identité nationale et à stimuler le sentiment patriotique le plus intense. L'identité nationale au Canada, en raison de son histoire, a toujours été une corde sensible où l'unanimité est une utopie. Pour les jeux de Vancouver, la stratégie principale du gouvernement est de choisir l'identité et l'héritage autochtone comme thème officiel.

Le gouvernement a donc proposé à quatre chefs autochtones représentant les nations Lil'wat, Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh, de s'impliquer dans l'organisation en formant la Société des quatre Premières nations hôtes (2). Avec le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver (COVAN), le premier protocole de partenariat entre « des peuples autochtones et un comité organisateur des Jeux »(3) de l'histoire est signé en 2005.

Le protocole a pour objectif : de mettre en valeur l'art, les langues, les traditions, l'histoire et la culture; de garantir des retombées et des débouchés économiques, sociaux et culturels durables; de créer un héritage durable pour les jeunes dans le domaine du sport (4). D'un point de vue économique, le gouvernement promet de verser 2 millions de dollars aux quatre nations hôtes par l'entremise du Programme des Autochtones du ministère du Patrimoine canadien (5) et leur octroie un budget de 150 000 $ pour l'organisation des Jeux.

Loin d'une unanimité autochtone

Il est vrai que ce partenariat est historique et pourtant, il ne séduit pas la majorité des concernés. Gord Hill, un membre de la Nation Kwakwaka'wakw, précise que la région de Vancouver compte près de 60 000 autochtones alors que la Société des quatre premières nations hôtes n'en représente que 6 000 (6). Plusieurs opposants sont même des membres des nations représentées par cette société. Ce qui confirme que les nations entre elles ne sont pas unanimes sur la question de ce partenariat.

Même si lors de la cérémonie d'ouverture les danses traditionnelles, les chants en langues autochtones et l'artisanat étaient à l'honneur, plusieurs n'y voient qu'une pure et simple hypocrisie. M. Hill souligne que « chaque dollar investi encourage en effet le gouvernement à continuer d'ignorer les revendications territoriales amérindiennes, en plus de mettre en branle des activités dommageables pour l'environnement (7). »

L'activisme autochtone a sans doute contribué aux retombées économiques et à la visibilité qui lui a été offerte. Tewanee Joseph, un membre de la Première nation Squamish, pose un regard positif sur ces événements. Il annonce « 150 millions de dollars en retombées économiques »(8) et rappelle que « près de 100 entreprises autochtones sont impliquées dans l'événement et que 1000 jeunes de Premières Nations ont été embauchés pour travailler lors d'activités liées aux Jeux(9). » En contrepartie, plusieurs restent sceptiques. Lorsque l'on sait que les demandes autochtones les plus vigoureuses sont en liens avec des droits ancestraux et territoriaux, certains se demandent si le gouvernement a réellement fait des concessions à l'hiver 2010.




Références:

(1)DÉSY, Pierrette, Introduction: Pratique et discours idéologique, [En ligne], http://classiques.uqac.ca/contemporains/desy_pierr... (Consulté 21-09-10)

(2)GOUVERNEMENT DU CANADA, Participation des Autochtones, [En ligne], dernières modifications 15-02-10, http://www.canada2010.gc.ca/obj/pa-ap/040201-fra.cfm (Consulté 24-09-10)

(3) Loc. cit.

(4)VANCOUVER 2010, Les quatre Premières nations, [En ligne], http://www.vancouver2010.com/fr/plus-information-2... (Consulté 24-09-10)

(5)GOUVERNEMENT DU CANADA, Société des quatre Premières nations hôtes, [En ligne], dernières modifications 23-12-09, http://www.canada2010.gc.ca/invsts/hnationsh/030402-fra.cfm (Consulté 24-09-10)

(6)REZAEE, Jasmine, « Le béton ennemi des Indiens », [En ligne], 11-02-10, Courrier international, http://www.courrierinternational.com/article/2010/... (Consulté 24-09-10)

(7)Loc. cit.

(8)RADIO-CANADA, « Une tribune pour des Autochtones », [En ligne], 06-01-10, Radio-Canada, http://www.radio-canada.ca/regions/colombie-britan... (Consulté 24-09-10)

(9)Loc. cit.

Dernière modification: 2010-11-15 08:11:53

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016