17 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

4 octobre 2010

Le Niger a faim !


Olivier Paquette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2010
Renversement du président Mamadou Tandja au Niger

novembre
1999
Élection de Mamadou Tandja à la présidence du Niger

janvier
1996
Renversement du président Mahamane Ousmane au Niger

mars
1993
Élection de Mahamane Ousmane à la présidence du Niger

novembre
1987
Décès du président nigérien Senyi Kountché

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

avril
1974
Renversement du président Hamani Diori au Niger


1974
Famine au Sahel

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

Les conséquences des mauvaises récoltes de 2009 au Niger se font maintenant sentir. En effet, la sécheresse qui a touché cet État, l'été dernier, a détruit les récoltes ainsi que les pâturages. Le résultat : l'État nigérien n'a pu produire suffisamment de nourriture afin de nourrir sa population. C'est donc 7,8 millions de Nigériens qui sont en « état d'insécurité alimentaire » selon John Holmes (1), secrétaire général adjoint des Nations unies (ONU). La population totale du Niger étant estimée à 15,8 millions d'habitants (2), c'est donc près de la moitié de la population qui est touchée.

Le concept de sécurité alimentaire a fait son apparition en 1996 lors du sommet mondial de l'alimentation. Il a été défini comme suit : « La sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active » (3).

Cette définition du Programme alimentaire mondial (PAM) se base en fait sur trois piliers qui permettent d'affirmer ou d'infirmer le concept de sécurité alimentaire. Il s'agit des disponibilités alimentaires, de l'accès à l'alimentation et de l'utilisation des aliments. Ces trois concepts sont décrits dans la deuxième édition du Manuel d'évaluation de la sécurité alimentaire en situation d'urgence, écrit par le PAM, qui est un programme de l'ONU. Le Niger, éprouvant de graves problèmes en ce qui a trait aux disponibilités alimentaires, se voit donc en état d'insécurité alimentaire.

Une situation qui se répète

En 2005, le Niger a connu une des pires famines de la dernière décennie, ce qui n'est pas peu dire si l'on considère la récurrence des pénuries alimentaires qui surviennent à chaque année dans ce pays. La sécheresse de l'été 2004, due à l'absence de précipitations, fut la cause directe des récoltes infructueuses. Les récoltes du pays se sont avérées insuffisantes pour combler les besoins alimentaires de la population nigérienne. Bien que les carences alimentaires soient courantes dans cette région du continent africain, l'année 2005 fut marquée par une crise alimentaire pire que les autres. Le Niger avait lancé un appel à l'aide à la communauté internationale en 2004. L'aide internationale fournie par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, mieux connue sous l'acronyme FAO, avait même de la difficulté à gérer la crise dû au manque de ressources financières.

La situation actuelle

La crise alimentaire de 2010 n'est pas une surprise et était bel et bien prévisible à la suite des mauvaises récoltes de l'année dernière. La cause des récoltes infructueuses n'est pas nouvelle, le manque de pluie est toujours à l'origine du problème. Les pluies qui irriguent le sol nigérien n'étant pas au rendez-vous, une réaction en chaine s'enclenche. Les terres agricoles ne produisent pas de céréales pour nourrir la population et le bétail. Les mêmes causes donnent encore les mêmes conséquences : le pays se retrouve avec un déficit alimentaire, ce qui ralentit considérablement le développement et l'aide durable dont ce pays a besoin. Il est clair que le pays a besoin de plus qu'une aide d'urgence afin de sortir de ce cycle de constante insécurité alimentaire. Dans une dépêche parue en 2005, M. Kofi Annan, ancien secrétaire général de l'ONU, écrivait que la prévention devait être privilégiée plutôt que la gestion des crises (4).

Bien que la base de la crise alimentaire soit la pénurie des céréales, la spéculation est une cause non négligeable qui crée la flambée des prix de la nourriture (les prix ont triplé en quelques mois) (5). Dans un reportage réalisé par TV5 MONDE, on retrouve ce phénomène de spéculation. Le reportage démontre que les grossistes nigériens ont le contrôle sur une bonne partie de l'offre alimentaire disponible, ce qui crée l'augmentation des prix puisque la demande reste toujours la même. Ces derniers achètent en gros la nourriture disponible pour la stocker afin que les prix grimpent. Le comble de la manoeuvre est l'absence de pouvoir du gouvernement dans le dossier.

L'aide internationale et ses conséquences

Les conséquences de l'instabilité alimentaire chronique du Niger sont multiples, mais le ralentissement du développement de l'agriculture est un des facteurs les plus importants. Cette crise, que certains qualifient même de famine, doit d'abord être réglée avant de pouvoir instaurer de meilleures techniques d'irrigation des terres nigériennes afin d'améliorer l'agriculture. Les besoins primaires, comme se nourrir, étant vacillants, il est alors impossible de travailler pour développer le Niger de façon durable.

La population vivant dans la pauvreté extrême se retrouve donc à la merci de l'aide internationale qui tarde à s'organiser. L'argent recueilli par les différents organismes de l'ONU de la communauté internationale est utilisé pour acheter des vivres qui seront distribuées à la population à bas prix. Cependant, les céréales qui iront au Niger sont achetées ailleurs dans le monde au détriment de la région du Niger. Cette situation est dénoncée par plusieurs Organisations non gouvernementales (ONG), puisque les producteurs locaux sont laissés à eux-mêmes (6).

La pauvreté extrême du Niger

En 2009, le rapport sur le développement humain publié par l'Organisation des Nations unies (ONU) met le Niger en dernière place en ce qui concerne l'indice de développement humain (IDH) (7). L'IDH est une donnée qui permet de comparer le développement humain d'un État à l'autre. Son calcul fait une synthèse de différents facteurs humains. En ce qui concerne l'indice de pauvreté humaine (IPH), le Niger se classe à l'avant-dernière position (8). L'espérance de vie à la naissance au Niger se situe aussi parmi les plus basses de la planète avec 51 ans. Se greffent à cela un taux d'alphabétisation de seulement 29 %, ainsi qu'un indice de fécondité de 7,15 enfants par femme. Ce taux, un des plus élevés dans le monde, n'aide guère la situation alimentaire du Niger. Ces données scientifiques en disent long sur la situation précaire du Niger et la crise alimentaire qui s'ajoute à cette pauvreté extrême.




Références:

(1) RFI, « Niger : les enfants, première victimes de l'insécurité alimentaire », RFI, 28 avril 2010, [en ligne] http://www.rfi.fr/contenu/20100428-niger-enfants-p... (Page consulté le 5 octobre 2010)

(2) United Nations Statistics Division, « Social indicators », United Nations, [en ligne] http://unstats.un.org/unsd/demographic/products/so... (Page consulté le 5 octobre 2010)

(3) Nations Unies, « Manuel d'évaluation de la sécurité alimentaire en situation d'urgence », deuxième édition, janvier 2009, [en ligne] http://documents.wfp.org/stellent/groups/public/do... (Page consulté le 5 octobre 2010)

(4) ANNAN, Kofi, « Famine au Niger : nous sommes tous responsables», Le Monde, 29 août 2005, [en ligne] http://www.un.org/french/sg/articles/monde290805.htm (Page consulté le 5 octobre 2010)

(5) BLACK. Eric, NAGUSZEWSKI. Marian, VARIN. Anne-Sophie, « La crise alimentaire au Niger » TV5 MONDE, 14 septembre 2010, [en ligne] http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les... (Page consulté le 5 octobre 2010)

(6) RFI, « L'aide tarde à venir au secours des Nigériens frappés par la famine », 12 avril 2010, [en ligne] http://www.rfi.fr/contenu/20100412-aide-tarde-veni... (Page consulté le 5 octobre 2010)

(7) Programmes des Nations Unies pour le développement, « Human Development Report 2009 : Niger », 2009, [en ligne] http://hdrstats.undp.org/fr/countries/country_fact... (Page consulté le 5 octobre 2010)

(8) Ibid.

Dernière modification: 2010-10-14 09:31:36

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Niger : une base de drones américains dévoilée
>septembre 2019


Le Niger : carrefour migratoire vers le nord
>septembre 2019


Macron au Niger : assurer le support militaire français au Sahel
>février 2018


Niger : entre croissance démographique et pauvreté
>septembre 2017


Une première vraie transition démocratique pour le Niger ?
>janvier 2016


Afrique : le roi de la jungle menacé
>novembre 2015


Niger : le taux de fécondité élevé compromet le niveau de vie de la population
>mars 2015


Le Niger a faim !
>octobre 2010


Un référendum à saveur de coup d'État au Niger
>septembre 2009


Enlèvement de diplomates canadiens au Niger : une succursale d'Al-Qaïda tenue responsable
>septembre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019