Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

4 October 2010

Une grande victoire pour la Colombie : la mort de Mono Jojoy


Maxime Rivard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

June
2018
Élection d’Ivan Duque à la présidence de la Colombie

June
2016
Accord de cessez-le-feu entre le gouvernement colombien et les FARC

July
2008
Libération de la femme politique colombienne Ingrid Betancourt

December
1993
Décès du criminel colombien Pablo Escobar


1981
Naissance du cartel de Medellin en Colombie

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

January
1971
Publication d'un essai de Gustavo Guttierez sur la théologie de la libération

April
1970
Élection en Colombie entraînant la création du mouvement de guérilla M19

August
1968
Ouverture d'une conférence épiscopale à Medellin, en Colombie

March
1967
Parution de l'encyclique Populorum Progressio

February
1966
Décès du prêtre colombien Camilo Torres

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

May
1958
Levée de l'état de siège après l'élection d'Alberto Lleras Camargo en Colombie

May
1957
Renversement du président colombien Gustavo Rojas Pinilla

April
1948
Émeutes du Bogotazo en Colombie

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

La mort au combat du chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), Mono Jojoy, a été annoncée par l'armée colombienne le 23 septembre 2010 (1). Celui-ci a été l'un des chefs les plus radicaux du mouvement des FARC et sa mort constituerait une lourde perte pour la guérilla. Mono Jojoy était reconnu comme un stratège militaire et l'un des principaux membres du secrétariat des FARC.

Quelque temps après l'annonce de la nouvelle, le président Juan Manuel Santos a déclaré que le symbole du terrorisme en Colombie était tombé et que cet évènement allait changer le cours de l'histoire colombienne (2). De plus, le président américain Barack Obama a souhaité féliciter l'armée colombienne puisque c'est grâce à sa persévérance à combattre les bastions de la guérilla que le pays pourra être en mesure de maintenir une stabilité (3).

En quête de pouvoir depuis bien longtemps

C'est une lutte de pouvoir entre conservateurs et libéraux qui fut, en 1948, un des éléments déclencheurs de ce phénomène de violences politiques et sociales. En 1957, il y a eu un renversement de la dictature menée par Rojas Pinilla et un pacte a été établi entre les deux partis politiques qui prévoyaient une alternance au pouvoir. C'est ce pacte qui a entraîné la création de guérillas. Entre 1948 et 1960, on calcule que la violence fit près de 300 000 victimes, soit 2% de la population (4).

Dans les années qui suivirent, il y eut une progression de la corruption et de la violence. L'enlèvement d'Ingrid Betancourt, en février 2002, alors qu'elle faisait campagne pour la présidentielle, a su attirer les manchettes. Elle qui dénonçait le régime en place, ainsi que la corruption sur le territoire, a été enlevée par les FARC. En fait, les mouvements de guérillas ont fait partie de l'histoire colombienne depuis son indépendance. Manuel Marulanda a été le fondateur de la guérilla marxiste et le symbole des FARC jusqu'à sa mort en 2008 (5).

De plus, au cours des années, il y a eu une multiplication d'acteurs sur le terrain tels que l'armée de libération nationale (ELN) qui est, elle aussi, un autre groupe de guérilla. Il y a également le regroupement des mercenaires qui sont des hommes employés par différents propriétaires riches de Colombie avec l'objectif de contrer différentes guérillas. Selon les statistiques, on estime que ce sont ces mercenaires qui sont les plus visés à la suite des crimes sur le territoire. Entre les années 1980 et 2003, plus de 30 000 homicides auraient été commis par ces regroupements (6).

L'illégalité

Tel que mentionné précédemment, Mono Jojoy était un membre influent des FARC. Par sa direction stratégique, il n'a cessé de faire monter la guérilla au niveau de la puissance militaire et territoriale. La Colombie est connue comme étant un grand pays producteur de cocaïne. Ainsi, la drogue est devenue la première source de financement des FARC dans les années 1990. Selon un département américain, Jojoy contrôlait les transactions illégales (production et distribution) afin de parvenir à vendre à l'étranger (7). De plus, il s'est impliqué au niveau des méthodes de taxation de la drogue pour arriver à financer l'armée révolutionnaire.

Des informations pertinentes

Mono Jojoy a été accusé par les Américains et le gouvernement colombien d'avoir organisé plus d'une centaine d'homicides. La mort du chef est peut-être le début de la fin de 40 ans de guerre. À la suite de la découverte du corps de Jojoy, l'armée colombienne aurait trouvé un camp secret comprenant des tunnels et un bunker conçu explicitement pour protéger le chef des FARC. Des tonnes d'informations contenues dans des ordinateurs portables et des clés USB seraient en cours d'analyse par les services de sécurité dans l'optique d'infiltrer le regroupement terrorisme (8).

Pour Washington et Bogota, les FARC ne sont plus qu'une vulgaire organisation narco-terroriste. Pourtant, la guérilla a beau vivre du trafic de drogue, la lutte reste politique sur le terrain. Il y a beaucoup de problèmes sociaux en Colombie et tant que ceux-ci ne se régleront pas, il y a de fortes chances que la guérilla progresse davantage. Toutefois, à cause des enlèvements, les FARC ont perdu toute crédibilité. Bien que les forces armées révolutionnaires soient affaiblies, on dénombrerait encore près de 10 000 soldats postés dans les forêts colombiennes (9).

En bref, bien que la mort de Mono Jojoy conforte l'idée d'un déclin progressif de la guérilla, les FARC sont habitués d'avoir un remplaçant à la suite de la mort d'un de leurs chefs. Ce qui est certain, c'est que depuis l'arrivée, en 2002, du président Uribe, les FARC ont cessé de croître et l'idée que l'organisation puisse réussir à prendre le pouvoir est dorénavant inconcevable.




Références:

1- AFP. « Le chef militaire des FARC est tué au combat » Le Devoir, [en ligne], 24 septembre 2010, http://www.ledevoir.com/international/amerique-lat... (Page consultée le 1er octobre 2010)

2- Godman, Julianna and Anderson, Kate. « Obama Says Killing of FARC Leader Aids Stability as Santos Cites New Era » Bloomberg, [En ligne], 24 septembre 2010, http://www.bloomberg.com/news/2010-09-24/obama-say... (Page consultée le 1er octobre 2010)

3- Godman, Julianna and Anderson, Kate. op.cit.

4- Del Pozo, José. « Cents ans de violence en Colombie », professeur d'histoire, UQAM, [En ligne], janvier 2010, http://www.er.uqam.ca/nobel/r27020/id35.htm (Page consultée le 8 octobre 2010)

5- AFP. « Les FARC déstabilisées? » RFI, Archives, [En ligne], 25 mai 2008, http://www.rfi.fr/actufr/articles/101/article_66656.asp (Page consultée le 1er octobre 2010)

6- AFP. « Colombie : les ex-paramilitaires avouent plus de 30 000 homicides » Cyberpresse, [En ligne], 16 février 2010, http://www.cyberpresse.ca/international/amerique-l... (Page consultée le 2 octobre 2010)

7- Bureau of international narcotics and law enforcement affairs, Secretary for political affairs, [En ligne], http://www.state.gov/p/inl/narc/rewards/115285.htm (Page consultéé le 2 octobre 2010)

8- AFP. « FARC rebel commander killed in Colombian jungle camp attack after agents fitted his boot with GPS tracking device » MailOnline News, [En ligne], 26 septembre 2010, http://www.dailymail.co.uk/news/article-1314821/FA... (Page consultée le 2 octobre 2010)

9- AFP. « Bientôt le début de la fin des FARC » LeFigaro.fr, [En ligne], 27 septembre 2010, http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/27/97001... (Page consultée le 2 octobre 2010)

Dernière modification: 2010-10-28 09:35:55

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016