15 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

4 octobre 2010

Discours à l'ONU : l'affront du président Ahmadinejad aux Occidentaux


Louis-Philippe Morneau
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2017
Tremblement de terre dévastateur en Iran

mai
2017
Réélection en Iran du président Hassan Rohani

avril
2015
Entente préliminaire sur l'utilisation de l'énergie nucléaire en Iran

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

novembre
2013
Entente internationale intérimaire sur le développement du programme nucléaire iranien

juin
2013
Élection de Hassan Rohani à la présidence de l'Iran

juin
2009
Tenue d'une élection présidentielle en Iran

décembre
2003
Tremblement de terre en Iran

mai
1997
Élection de Mohammed Khatami à la présidence de l'Iran

juin
1990
Tremblement de terre en Iran

juin
1989
Décès de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny en Iran

août
1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

mars
1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

novembre
1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

août
1981
Assassinat du président et du premier ministre de l’Iran

septembre
1980
Début de la guerre Iran-Irak

novembre
1979
Occupation de l'ambassade des États-Unis à Téhéran

mars
1979
Début du deuxième « choc pétrolier »

février
1979
Retour d'exil de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, était présent à New York afin de participer au Sommet de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour les Objectifs du millénaire, du 20 au 22 septembre 2010. Il a également prononcé un discours à la 65e Assemblée générale de l'ONU le 23 septembre. Sa présence n'est pas passée inaperçue.

Lors de ces deux discours, il a provoqué le départ de nombreuses délégations occidentales en signe de protestation. Certes, les propos tenus par celui-ci ne pouvaient qu'engendrer de fortes réactions. Après son déni de l'existence de l'holocauste, sa dénonciation de l'impérialisme du « Grand Satan » (les États-Unis), ses propos haineux envers Israël et l'annonce de la fin du capitalisme, Ahmadinejad a repoussé les limites en affirmant, devant les Nations unies, que les attentats terroristes du 11 septembre 2001 avaient été orchestrés par les États-Unis (1).

Attaque sur le territoire américain ou rencontre diplomatique multilatérale?

Le président iranien était présent à New York afin de participer au Sommet des Objectifs du millénaire en compagnie de 140 dirigeants du monde (2). Le président s'est également adressé aux délégations internationales lors de l'Assemblée générale de l'ONU et ce pour la sixième fois (3). Il en a également profité pour faire différentes apparitions dans les médias américains. Ces rencontres se voulaient diplomatiques, mais le président iranien semble avoir brouillé les canaux de communication avec ses déclarations incendiaires.

Initiative internationale, les Objectifs du millénaire ont été fixés en 2000 sous l'égide de l'ONU, dans le but de faire reculer le sous-développement et la pauvreté. L'échéancier des Objectifs du millénaire arrive à terme dans 5 ans et les chefs d'État de la planète se rencontraient à New York afin d'assurer la réalisation des objectifs non atteints.

Présent à l'origine pour discuter des défis à relever pour atteindre les Objectifs du millénaires, le leader iranien, selon CNN, s'est plutôt servi de cette vitrine pour faire une offensive de relations publiques en faisant des apparitions très remarquées, autant au sein des médias américains que lors de ses discours à l'ONU (4) .

Provocation sans fin

Déjà préoccupés par le développement du nucléaire iranien, les Américains ont vivement réagi à la déclaration du chef d'État iranien. Toujours prêt à jouer la carte de la provocation avec l'opinion américaine, le président iranien a suscité la réaction des médias. Les déclarations du président Ahmadinejad à New York ont été perçues par le spécialiste de l'Iran, Reuel Marc Gerecht, comme un « cocktail Molotov socialo-islamiste originaire de la révolution de Khomeiny et toujours flamboyant au sein de l'Iran (5). »

Lors de ses entrevues télévisées, il a su répondre de façon habile et évasive sur la question des violations des droits de l'homme dans son pays (6). Larry King, qui le recevait le 22 septembre 2010 à son émission, l'a présenté comme le dirigeant le plus controversé de la planète, sans toutefois parvenir à le compromettre (7). Certains médias américains, tel le National, ont mentionné le fait que, malgré une rhétorique anti-occidentale, M. Ahmadinejad démontrait une volonté d'ouverture au discours avec Washington (8). Étant donné que 30 ans de sanctions contre l'Iran se sont avérés inefficaces et qu'une intervention armée pour bloquer le programme atomique de ce pays n'est pas envisageable, la solution restante pour Washington est la négociation avec le régime (9).

Helen Cooper, journaliste du New York Times, a rappelé que le président Obama avait promis, il y a deux ans, qu'il souhaitait entreprendre des rencontres bilatérales avec le président Ahmadinejad (10). Mais l'image négative que le président iranien projette dans les médias américains a engendré dans l'entourage du président américain une volonté d'éviter tout contact avec Ahmadinejad lors de son passage à New York. Les Démocrates américains pourraient payer très cher un élan diplomatique envers l'Iran étant donné la perception médiatique du pays, et ce, surtout à l'approche des élections de mi-mandat.

D'ailleurs, l'ambition d'Obama relativement au commencement de rencontres bilatérales avec l'Iran s'essouffle fortement. Les réactions du président ont été vives face aux propos du président iranien : « C'était choquant. C'était haineux. Et qu'il ait fait ces déclarations ici à Manhattan, juste au nord de Ground Zero, où des familles ont perdu leurs proches (11). »




Références:

(1)MURPHY, Dan. « Mahmoud Ahmadinejad: A man who favors cheap windbreakers, sensible shoes, and 9/11 conspiracy theories », The Christian Science Monitor, 23 septembre 2010, [En ligne], http://www.csmonitor.com/World/Global-News/2010/09... page consultée le 4 octobre 2010.

(2) IRNA. « Le Sommet pour les Objectifs du millénaire s'ouvre aux Nations-Unies en présence du président iranien », 20 septembre 2010, [En ligne], http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-95/100920571... page consultée le 4 octobre 2010.

(3) THEODOULOU, Michael. « Ahmadinejad makes sixth visit to the UN », The National, 20 septembre 2010, [En ligne], http://www.thenational.ae/news/worldwide/middle-ea... page consultée le 4 octobre 2010.

(4) CNN. « Iranian president to speak at U.N. summit », 21 septembre 2010, [en ligne], http://www.cnn.com/2010/US/09/21/united.nations.su... page consultée le 4 octobre 2010.

(5) GERECHT, Reuel Marc. « Why Ahmadinejad Acts the Way He Does at the U.N. », 22 septembre 2010, [En ligne], http://www.tnr.com/blog/foreign-policy/77855/why-a... page consultée le 4 octobre 2010.

(6) REZAIAN, Jason. « Talking to Ahmadinejad », Slate, 22 septembre 2010, [En ligne], http://www.slate.com/id/2268086/, page consultée le 4 octobre 2010.

(7) CNN, « Dr. Ahmadinejad on Larry King » | Sept. 22, 2010, Larry King Live (CNN), 23 septembre 2010, [En ligne], http://www.youtube.com/watch?v=CQmdv1l4Zm0, page consultée le 4 octobre 2010.

(8) THEODOULOU, Michael. Op. cit.

(9) REZAIAN, Jason. op. cit.

(10) COOPER, Helene, « Obama and Ahmadinejad : The politics of face time », The New York Times, 19 septembre 2009, [En ligne], http://www.nytimes.com/2009/09/20/weekinreview/20c... page consultée le 4 octobre 2010.

(11) LE MONDE. « Obama condamne les attaques « haineuses » d'Ahmadinejad », Le Monde, 24 septembre 2010, [En ligne], http://www.lemonde.fr/international/article/2010/0... page consultée le 4 octobre 2010.

Dernière modification: 2010-10-11 08:18:04

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le Moyen-Orient s'enflamme dans une nouvelle guerre froide
>octobre 2019


Réélection de Rouhani en Iran : vers l'ouverture et la modération
>septembre 2017


Téhéran frappé par le groupe État islamique
>septembre 2017


L'accord nucléaire iranien remis en question
>février 2017


Iran - Arabie Saoudite : des décennies de relations abruptes
>mars 2016


L'Iran entre réforme et tradition
>février 2016


L'Iran : une population qui sombre dans la drogue
>décembre 2015


Signature d'un accord historique sur le nucléaire iranien
>janvier 2014


Nucléaire iranien : un accord historique réjouit la communauté internationale
>décembre 2013


Élection de Rohani : naissance d'un espoir international
>octobre 2013


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019