13 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

29 mars 2010

La fondation Gates : solidaire et prospère


Pier-Olivier St-Arnaud
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le 10 mars 2010, Bill Gates et l'ex-président américain Bill Clinton ont discouru devant une commission du Sénat américain. Celle-ci portait sur l'adoption d'un plan d'aide américain dans le domaine de la santé, et ce, à travers le monde. C'est au nom de chacune de leurs organisations, soit la Bill & Melinda Gates Foundation et la William J. Clinton Foundation, que les deux « hommes d'affaires » ont présenté un plaidoyer en faveur de l'adoption de ce plan d'aide. Concernant le fait que cette aide ne représente que 1% du budget militaire annuel américain, M. Gates a d'ailleurs ajouté qu'il « plaiderait pour un pourcentage plus élevé, car cela représente le meilleur de l'Amérique: aider vraiment les gens, et les mettre sur le chemin de l'autonomie (1)».

Bill Gates, dont l'opinion pèse lourd dans les débats considérant sa fortune, considère par ailleurs que, pour revigorer l'image des États-Unis à travers le monde, la meilleure alternative est l'aide américaine à l'étranger. Pour ce richissime homme d'affaires, c'est à travers sa fondation, la Bill & Melinda Gates Foundation, qu'il espère fournir une aide monétaire et médicale considérable à son prochain, particulièrement aux plus démunis d'Afrique.

Historique d'une oeuvre philanthropique pas comme les autres

Bill Gates est l'homme derrière la prolifique compagnie Microsoft. Grâce à cette entreprise créée en 1975, la famille Gates rêvait de mettre « un ordinateur sur chaque bureau et dans chaque maison (2)». Près de 35 ans plus tard, on peut dire qu'il s'agit d'un rêve devenu réalité. Pour l'année 2006, Microsoft a d'ailleurs réalisé un chiffre d'affaires environnant les 45 milliards $US(3). Bill Gates est considéré par Forbes en 2009 comme étant non seulement l'homme le plus riche au monde, mais aussi l'homme le plus généreux(4). Quant à Melinda Gates, l'épouse de M. Gates depuis 1994, elle a eu la chance d'être conominée Man Of The Year 2005, au même titre que son époux, pour leurs efforts communs à travers la Bill & Melinda Gates Foundation(5).

Quant à la fondation, initialement mise sur pied en 1994, elle avait pour premier nom celui du père de Bill Gates, soit la William H. Gates Foundation. Alors que la fondation n'en est qu'à ses débuts, Bill Gates donne la somme de 94 millions $US pour lancer son oeuvre caritative. C'est seulement à la fin de l'année 1999, alors qu'elle fusionne avec la Gates Learning Foundation, qu'on la renomme Bill & Melinda Gates Foundation. C'est à ce moment précis que M. Gates donne à nouveau une somme faramineuse, soit 126 millions $US, à la fondation(6). Mais il n'y a pas que Bill Gates qui contribue à la fondation. En 2006, alors considéré par Forbes comme l'homme le plus riche au monde, Warren Buffet promet de donner près de 80% de sa richesse, sous condition, une somme approchant les 37 milliards $US, répartie sur plusieurs années(7). Selon les calculs financiers de 2008, l'argent reçu se chiffre aux alentours de 38 milliards $US, une somme non négligeable(8).

Intervention de la fondation en Afrique : résultats positifs, mais mitigés

La fondation fournit d'abord et avant tout des emplois dans diverses régions du monde. En 2009, c'est près de 818 emplois qui sont rattachés à la fondation(9). Mais le principal intérêt de la fondation, c'est son investissement contre la lutte à la pauvreté et aux maladies. Elle s'implique notamment dans différents domaines qu'elle regroupe en quatre catégories qu'on peut traduire en francais par : Santé globale, Pauvreté et développement, Éducation et information et Projets spéciaux(10). La majorité du travail qu'elle effectue dans ses deux principales branches, soit la Santé globale et la Pauvreté et le développement, est effectué en Afrique, où l'aide est plus que nécessaire. La fondation y investit d'ailleurs beaucoup d'argent dans la vaccination et les médicaments, que ce soit pour le VIH/sida, la malaria ou la tuberculose. Par ailleurs, elle s'investit aussi dans l'agriculture, pour accroître le développement agricole de ces régions(11). Au total, pour l'année 2009, c'est 3 milliards $US qui ont été investis dans chacun des 50 États des États-Unis et dans plus de 100 pays dans le monde(12). Par ailleurs, la fondation fournit aussi d'importantes sommes d'argent à diverses organisations non gouvernementales (O.N.G.) comme c'est le cas pour le Fonds mondial, auquel la Bill & Melinda Gates a donné 650 millions $US jusqu'à présent(13).

Parlez-en en mal ou en bien, mais parlez-en !

Alors comment se fait-il que la fondation soit mise à mal par la presse internationale depuis 2007? C'est qu'en 2007, le Los Angeles Times a découvert des faits intéressants quant à ce que fait la fondation de son argent. Le réel problème réside au niveau de l'investissement de l'argent de cette oeuvre à but non lucratif, qui serait effectué par des financiers chargés de s'assurer que les investissements soient diversifiés(14). Selon cet article du Los Angeles Times, l'argent de la fondation aurait notamment servi à financer des compagnies dans le but de prospérer. Les compagnies sont d'ailleurs régulièrement choisies sans la moindre éthique. C'est ainsi que la Bill & Melinda Gates Foundation aurait financé des campagnes de vaccination au Niger, tout en finançant des compagnies comme Exxon Mobil ou Royal Dutch Shell, qui elles contribuent à la pollution de l'environnement de ce même pays, facteur non négligeable en ce qui a trait à la santé des citoyens(15).

Quoi qu'on en dise, la Bill & Melinda Gates Foundation demeure l'une des plus actives sur le plan médical dans le monde. Elle donne des millions chaque année à différentes compagnies privées et organisations non gouvernementales. Par ailleurs, pour la décennie à venir (2010-2020), la fondation a pris l'engagement de fournir 10 milliards $US à la Global Alliance for Vaccines and Immunization (GAVI)(15). Certains diront que cette promesse serait une tactique de Bill Gates pour redorer l'image de la fondation et, par le fait même, sa propre image. Cependant, il s'agit là d'une somme monétaire non négligeable pour l'aide médicale dans les pays défavorisés et démunis. Malgré l'épisode peu reluisant du Los Angeles Times, la fondation qu'a créée Bill Gates en 1994 aura su transformer cet homme d'affaires en philanthrope hors du commun.




Références:

(1) Agence France Presse, « Bill Clinton et Bill Gates, avocats de l'aide américaine à la santé mondiale », Romandie News, 10 mars 2010, http://www.romandie.com /infos/ news2/100310192329.zjqjh8ye.asp (25 mars 2010)

(2) Microsoft Corporation, « About Microsoft », http://www.microsoft.com/belux /fr/about/microsoft/history.mspx (25 mars 2010)

(3) Ibid.

(4) Forbes, « #1 William Gates III ? The Forbes 400 Richest Americans 2009 », 3 novembre 2009, http://www.forbes.com/lists/2009/10/billionaires-2... _William-Gates-III_BH69.html (25 mars 2010)

(5) Time Magazine, « The Good Samaritan », 19 décembre 2005, http://www.time. com/time/magazine/article/0,9171,1142278,00.html (25 mars 2010)

(6) Bill & Melinda Gates Foundation, « Foundation Timeline », http://www.gates foundation.org/about/Pages/foundation-timeline.aspx (25 mars 2010)

(7) Forbes, « #2 Warren Buffet ? The Forbes 400 Richest Americans 2009 », 30 septembre 2009, http://www.forbes.com/lists/2009/54/rich-list-09_W... _C0R3.html (25 mars 2010)

(8) Bill & Melinda Gates Foundation, « 2008 Combined Statements of Financial Position », http://www.gatesfoundation.org/annualreport/2008/P... ents-financial-position.aspx (25 mars 2010)

(9) Bill & Melinda Gates Foundation, « Foundation Fact Sheet », http://www.gatesfoundation.org/about/Pages/foundat... (25 mars 2010)

(10) Ibid.

(11) Bill & Melinda Gates Foundation, « Region - Africa », http://www.gatesfoun dation.org/regions/Pages/default.aspx?4#/?action=r... (25 mars 2010)

(12) Bill & Melinda Gates Foundation, « Foundation Fact Sheet », http://www.gates foundation.org/about/Pages/foundation-fact-sheet.aspx (25 mars 2010)

(13) Le Fonds Mondial, « Bill & Melinda Gates Foundation », 25 mars 2010, http://www.theglobalfund.org/fr/privatesector/gate... (25 mars 2010)

(14) PILLER, Charles, « Dark clouds over good works of Gates Foundation », Los Angeles Times, 7 janvier 2007, http://articles.latimes.com/2007 /jan/07/nation/na-gatesx07 (25 mars 2010)

(15) Ibid.

(16) Organisation Mondiale de la Santé, « WHO hails new Gates Foundation support for decade of vaccines », 29 janvier 2010, http://www .who.int/mediacentre /news/statements/2010/gates_gavi_20100129/en/ (25 mars 2010)

Dernière modification: 2010-04-05 08:09:15

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate
>septembre 2019


L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019