Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

15 mars 2010

Michael Foot décède : la gauche anglaise en deuil


Thibault Partula
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2017
Réélection du Parti conservateur de Theresa May au Royaume-Uni

mars
2017
Début d’une série d’attentats terroristes au Royaume-Uni

juin
2016
Tenue d'un référendum au Royaume-Uni sur la sortie de l'Union européenne

mai
2015
Réélection du gouvernement conservateur de David Cameron au Royaume-Uni

septembre
2014
Tenue d'un référendum sur l'indépendance de l'Écosse

mai
2014
Début des élections législatives au Parlement européen

juillet
2012
Ouverture des Jeux olympiques de Londres

mai
2010
Élection au Royaume-Uni d'un gouvernement dirigé par le conservateur David Cameron

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

avril
2009
Tenue du Sommet du G20 à Londres

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

juin
2007
Assermentation de Gordon Brown au poste de premier ministre du Royaume-Uni

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

mai
2007
Formation d'un gouvernement dirigé par Ian Paisley en Irlande du Nord

mai
2005
Réélection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Tony Blair

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

mars
2003
Début d'une offensive militaire d'envergure en Irak

octobre
2001
Bombardements par les Américains et les Britanniques en Afghanistan

juin
2001
Réélection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Tony Blair

En ce 3 mars 2010, Michael Foot s'en est définitivement allé. Après avoir quitté la vie parlementaire en 1992, l'ancien chef du Labour (1980-83) vient de mourir à l'âge de 96 ans. Malgré sa réputation de leader du socialisme, le « ministre des syndicats » a reçu un hommage unanime de la classe politique. « A great Parliamentarian and a man of high principles », selon l'ex-première ministre conservatrice Margaret Thatcher (1). « A man of deep principle [...] and one of the most eloquent speakers Britain has ever heard », affirme pour sa part l'actuel premier ministre Gordon Brown (2).

Il faut dire que Michael Foot a profondément marqué la vie politique anglaise. Même s'il n'est jamais parvenu au poste de premier ministre, sa carrière fut suffisamment longue pour traverser deux guerres mondiales et la guerre froide. Fils d'un avocat et député libéral, il prend goût à l'art du débat et de la littérature. En 1935, âgé de 22 ans, investi par le Labour, il perd l'élection législative du canton de Monmouth. Il y gagne un maître à penser, Aneurin Bevan, leader travailliste et défenseur du National Health Service (3). Bevan l'invitera a poursuivre sa voie dans le journalisme. Il devient ainsi assistant rédacteur en chef de la Tribune, puis rédacteur en chef du London Evening Standard, deux quotidiens de gauche.

Élu après la Seconde Guerre mondiale lors de la vague travailliste, Foot continuera d'écrire tout au long de sa vie. Les idées qu'il ne peut défendre à la Chambre des communes se retrouvent ainsi dans les colonnes de ses articles. Cependant, il perd à deux reprises les élections législatives. En 1960 il remporte le siège de Bevan décédé. Il devient alors leader de l'aile gauche du parti. Refusant plusieurs propositions de ministère dans le gouvernement travailliste de Wilson, il s'affirme même de 1964 à 1970 comme son plus farouche critique. Le retour des conservateurs en 1970 le poussera à accepter des responsabilités dans le cabinet fantôme des travaillistes. Dix ans plus tard après un scrutin serré, il accède à la tête du Labour.

Un chef de parti tiraillé

Cette partie de sa carrière fut de loin la plus critiquée. Le système électoral anglais repose sur le scrutin majoritaire à un tour (4), ce qui tend à organiser la vie politique autour de deux partis. Contrairement à la plupart des pays européens de l'ouest, socialistes et communistes britanniques étaient rassemblés dans le même parti, le Labour. Arrivé au pouvoir, Michael Foot dut composer avec une scission. Quatre anciens sénateurs l'accusèrent de trop privilégier les trotskystes et fondèrent le Social Democratic Party.

Trois ans plus tard, en 1983, il se présenta devant Margaret Thatcher avec le programme le plus à gauche qu'ait jamais eu le parti (désarmement nucléaire unilatéral, investissement massif dans l'industrie, création d'une banque et compagnie pétrolière d'État, retrait de la Communauté économique européenne(5)). Celui-ci est considéré depuis par la presse comme « la plus longue lettre qu'un suicidé ait jamais écrite » (6). Le borgne de 67 ans s'inclina ainsi face a une première ministre qui avait remporté la guerre des Malouines (7). Ce fut le pire score du Labour avec 28%. Foot garda la tête du parti jusqu'à ce que son disciple, Neil Kinnock, soit en mesure de le remplacer. Puis, à l'été 1983, il quitta son poste de leader, pour finir sa carrière comme député.

Le difficile héritage de 1983

A l'heure de sa mort, les avis restent mitigés sur son bilan. Tous s'accordent à dire que la situation qu'il récupéra en 1980 était précaire et difficile. Le Parti travailliste était divisé sur tous les grands sujets, et les militants commençaient à quitter le navire. Certains affirment que son challenger Denis Healey aurait était meilleur que lui, ou que Micahel Foot n'aurait pas commencé l'éviction des trotskystes suffisamment tôt. D'autres pensent qu'une personne plus à gauche était nécessaire, pour réformer et préserver l'organisation.

Sa participation aux élections de 1983 reste à ce jour le plus cuisant échec du parti. Cependant, le fait d'avoir gardé la seconde place face à l'alliance SDP-liberal permit au Labour de rester le second parti politique du Royaume-Uni. Ironie du sort, en 1997, Michael Foot, le socialiste, soutiendra lors de sa première élection Tony Blair, l'homme qui mènera le partis dans « la troisième voie ».




Références:

(1) GRICE Andrew « Michael Foot: More than a politician, a man of deep principle », The Independent, http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/mich... (consultée le 4 mars 2010)

(2) loc.cit

(3) GOODMAN Geoffrey « Michael Foot, 1913-2010 », Tribune Magazine, http://www.tribunemagazine.co.uk/2010/03/03/michae... (consultée le 4 mars 2010)

(4) VIE PUBLIQUE « Les différents modes de scrutin et leurs effets », http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions... (consultée le 15 mars 2010)

(5) LABOUR PARTY ARCHIVE « Manifesto 1983 » 15/03/10 http://www.labour-party.org.uk/manifestos/1983/198... (consultée le 15 mars 2010)

(6) WHITE Michael « Michael Foot: Ninety six years in the life of a passionate English radical », The Guardian, http://www.guardian.co.uk/politics/2010/mar/03/mic... (consultée le 3 mars 2010)

(7) COMPAGNON Olivier, «Guerre des Malaouines », Universalis, http://universalis.bibliotheque-nomade.univ-lyon2.... (consultée le 4 mars 2010)

Autres références

KIRKUP James « Michael Foot, the last true socialist Labour leader dies », Telegraph, http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/politic... (consultée le 3 mars 2010)

LE MONDE, « Michael Foot, homme politique britannique », http://www.lemonde.fr/carnet/article/2010/03/09/mi... (consultée le 9 mars 2010)

LE FIGARO, « Mort d'un ancien leader du Labour », http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/03/01011... le 3 mars 2010)

Dernière modification: 2010-03-22 08:27:03

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Après le Brexit, l'Afrique est dans la mire des Britanniques
>octobre 2018


Il y a 40 ans : Amnistie internationale décrochait le prix Nobel de la paix
>mars 2018


D'Hollywood à Westminster : l'internationalisation d'un mouvement
>novembre 2017


Brexit : dur divorce au sein de l'Europe
>octobre 2017


Des élections crève-cœur pour le Parti national écossais
>octobre 2017


Martin McGuinness provoque un bouleversement politique en Irlande du Nord
>mars 2017


20 ans plus tard : l'héritage contrasté de Tony Blair à la tête du Royaume-Uni
>février 2017


Theresa May en Inde : un voyage qui n'impressionne pas
>janvier 2017


Theresa May et le spectre de « Maggie »
>octobre 2016


Brexit : le débat de la vérité entre Cameron et Farage
>septembre 2016


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016