19 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 mars 2010

Élections au Togo : un pas vers la démocratie ?


Pier-Olivier St-Arnaud
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

février
2005
Décès du président togolais Gnassingbé Eyadéma

août
1993
Tenue d’une élection présidentielle au Togo

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

février
1975
Signature de la Convention de Lomé I au Togo

janvier
1967
Renversement du président Nicolas Grunitzky au Togo

janvier
1963
Renversement du président togolais Sylvanus Olympio

Le 4 mars 2010, Faure Gnassingbé remportait son pari, celui d'être réélu pour un deuxième mandant consécutif comme président du Togo. Alors que l'opposition officielle conteste les résultats sortants, le Rassemblement du peuple togolais (RPT), le parti au pouvoir, s'en félicite. C'est avec 60,92% des voix, contre 33,94%, que Faure Gnassingbé à remporté cette bataille, mais la guerre est loin d'être finie. Les yeux du monde étaient rivés sur ce petit pays d'Afrique, alors que près de 320 observateurs internationaux étaient présents sur place pour les élections(1).

Le passé politique trouble du Togo

Le Togo, après être passé entre les mains de divers colonisateurs dont les Allemands, les Anglais et finalement les Français, accède à son autonomie en 1956. Par contre, ce n'est seulement qu'en 1960 que la France accorde son indépendance au Togo, et, un an plus tard, que le premier président est élu. Sylvanus Olympio sera en poste pendant trois ans, avant qu'on ne l'assassine. On dit aujourd'hui d'Olympio, un leader autoritaire, qu'il était « le père de l'indépendance [...] et aussi le fossoyeur de la démocratie (2) ».

C'est le général Gnassingbé Eyadéma, père de Faure Gnassingbé, qui occupe le poste de dirigeant par la suite, et ce, de 1967 à 2005. Le général décède en 2005 à la suite d'un malaise cardiaque, laissant la présidence inoccupée. L'armée togolaise met alors en place son fils Eyadéma, qui renonce quelques jours plus tard à la présidence (3). C'est alors qu'en mai 2005, le Togo assiste pour la première fois à une élection démocratique depuis celle ayant porté à la présidence M. Sylvanus Olympio. Faure Gnassingbé, qui organise les élections, prend alors le pouvoir après un scrutin qui lui est favorable le 4 mai 2005.

C'est par contre dans la violence et avec éclat qu'il prendra le pouvoir. Selon les chiffres officiels des Nations unies (ONU), c'est entre 400 et 500 personnes qui ont trouvé la mort à la suite des manifestations qui suivirent les élections de 2005(4). Par ailleurs, un rapport publié en 2006 par le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme attribue « au régime togolais la "responsabilité principale" des violences (5)» à l'époque. C'est pourquoi les élections de 2010 ont fait monter les tensions et les craintes internationales sur les violences possibles. Aujourd'hui, la nouvelle élection représente un test de démocratie pour le Togo.

L'opposition n'abandonnera pas

Sur environ 6,4 millions d'habitants au Togo, 3,2 millions étaient inscrits en tant qu'électeurs sur les listes de vote pour l'élection du 4 mars 2010(6). Sur ce nombre, c'est 692.584 voix (33,94%) que l'opposition officielle a obtenues. Jean-Pierre Fabre, chef du principal parti d'opposition Union des Forces de Changement (UFC), conteste ce chiffre. Celui-ci « ne reconnaît pas la prétendue victoire de Faure Gnassingbé (7) ». « Nous allons multiplier les manifestations, nous n'allons pas nous laisser faire(8)», a-t-il d'ailleurs lancé au lendemain de l'élection. Malgré tout, les élections se sont déroulées dans le calme et le respect, comparativement à celles de 2005.

Le gouvernement avait interdit, au lendemain de l'élection, toute manifestation publique ou regroupement de l'opposition. Cela n'a pas empêché plusieurs manifestations d'avoir lieu au Togo depuis la sortie des résultats. Lors de la plus importante d'entres elles, celle qui a eu lieu en face du siège de l'UFC, des gendarmes togolais ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la centaine de manifestants présents sur place. Cette action policière a obligé les membres et les dirigeants de l'UFC à se replier dans leur établissement. Selon les autorités policières, seulement une douzaine de personnes furent arrêtées(9). Le vice-président de l'UFC a pour sa part affirmé que « l'opposition manifesterait tous les jours (10)» contre le nouveau gouvernement en place.

Quoique les résultats soient encore provisoires, l'opposition compte continuer à manifester et à se battre contre le RPT. La communauté internationale, dont la France et l'ONU, a fait appel au calme et à la patience à travers différents communiqués de presse. Seule la transparence dans le dépouillage des scrutins permettra d'espérer des jours meilleurs pour le Togo.




Références:

(1) BOUTREUX, Laurence et Émile KOUTON, « Togo : Gnassingbé remporte la présidentielle » Cyberpresse, 7 mars 2010, http://www.cyberpresse.ca/international/ afrique/201003/06/01-4258065-togo-gnassingbe-rempo... (11 mars 2010)

(2) Ritimo, « Togo – la démocratie confisquée », mai 2009, (11 mars 2010)

(3) ELRAZ, Khaled, « Papa Eyadéma est mort », Afrik.com, 6 février 2005, (11 mars 2005)

(4) Agence France Presse, « Togo : la victoire de Gnassingbé contestée », 7 mars 2010
(5) DIÈNE, Doudou, «Rapport de l'ONU sur les violences », Septembre 2005, (11 mars 2005)

(6) EMANGONGO, Pierre, « Processus démocratique – Faure Gnassingbé réélu président », All Africa, 8 mars 2010, (11 mars 2010)

(7) Agence France Presse, op. cit.

(8) Ibid.

(9) MENACER, Lyers, « Une manifestation de l'opposition contestant la réélection de Gnassigbé dispersée », AllAfrica, (11 mars 2010)

(10) Agence France Presse, op. cit.

Dernière modification: 2010-03-22 08:07:19

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les Togolais révoltés contre Gnassingbé
>janvier 2018


Le franc CFA : outil de développement ou abus de pouvoir colonial ?
>novembre 2016


Élections au Togo : un pas vers la démocratie ?
>mars 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016