20 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 février 2010

Le crime d'honneur n'est pas une chose du passé en Jordanie


Carine Nezerwe
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
1999
Décès du roi Hussein de Jordanie

novembre
1988
Proclamation de la création d'un État palestinien

septembre
1970
Signature de l'accord du Caire sur le conflit en Jordanie

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

juin
1967
Début de la guerre des Six jours au Moyen-Orient

janvier
1964
Voyage du pape Paul VI au Moyen-Orient

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

juillet
1951
Assassinat du roi Abdallah de Jordanie

avril
1950
Annexion de la Cisjordanie et proclamation du Royaume hachémite de Jordanie

mai
1946
Proclamation d'indépendance de la Transjordanie

Selon l'article 5 de la Déclaration des droits de l'homme(1948), il est écrit que nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants(1). Mais cette notion n'est pas respectée par toutes les cultures, particulièrement certaines sociétés musulmanes qui font encore des pratiques inhumaines pour soi-disant défendre leur honneur.

C'est le cas du crime d'honneur, un acte perpétré par des membres d'une famille contre une femme, dont les agissements sont assimilés à une dérive morale et, par conséquent, à une atteinte à l'honneur de la famille, du clan ou de la tribu(2).

Dans la tradition de l'Islam, les femmes portent le symbole de l'honneur familial. Elles sont traitées différemment des hommes. Elles doivent se plier à la volonté de ces derniers dès leur bas âge. Cela veut dire que les sociétés patriarcales, comme dans le monde musulman, attribuent non seulement une grande importance aux hommes, mais que ceux-ci exercent aussi une grande autorité sur la femme, jusqu'à la considérer comme «un objet en leur possession». Et la femme perd souvent ses valeurs et ses droits.

La justice jordanienne complice des crimes liés à l'honneur

Selon l'Organisation des Nations unies, le bilan des femmes victimes de crimes d'honneur s'élève à environ 5000 par année, sans tenir compte des femmes qui décèdent à la suite de violences. Celles-ci sont considérées comme mortes accidentellement ou sont comptées parmi les cas de suicides(3).

La Jordanie est un pays où l'Islam est la religion d'État. La majorité de la population est musulmane (4). Certains articles du Code pénal semblent permettre ou tolérer les crimes d'honneur. A titre d'exemple, l'article 98 de ce Code pénal mentionne que la punition de celui qui commet un meurtre dans le but «de laver l'honneur de la famille aura une peine de trois mois à deux ans(5).» Les statistiques confirment que le cas de Jordanie est le plus évident en matière de crimes d'honneur. Pour la seule année 1997, le nombre de victimes était d'environ 5000(6).

Les raisons poussant aux crimes d'honneur

Dans la majorité des cas, les femmes victimes de crimes d'honneur sont accusées d'avoir commis l'adultère. D'une part, les filles ayant fait des actes sexuels avant le mariage sont condamnables parce qu'elles auraient déshonoré leurs familles respectives en perdant leur virginité. D' autre part, toute femme qui trompe son mari en ayant des amants est souvent destinée à la mort.

Les femmes qui n'obéissent pas à leur mari, à leur père ou à leur belle-mère peuvent également subir des mutilations ou être tuées à la suite de cet acte de désobéissance(7). Les raisons étant variées et souvent injustifiées, les femmes n'ont pas le droit de se défendre, leur sort est entre les mains de leur famille. Dans bien des cas elles sont aussi condamnées sans aucune raison, il suffit simplement qu'elles soient soupçonnées.

Les organismes internationaux chargés de défendre les droits de la personne ont dû réagir face à cela. Ainsi, le Roi Abdallah de Jordanie a pris des mesures pour condamner cette pratique ignoble et immorale, mais la situation est loin d'être changée. Aujourd'hui, on constate que certains Jordaniens infligent toujours les mêmes violences aux femmes. Ces dernières continuent d'être tuées presque impunément au nom de l'honneur, étant donné que l'article 98 du Code pénal n'est pas abrogé en Jordanie(8). Néanmoins, le nombre de victimes s'évalue maintenant à environ 17 à 20 par année(2008) (9).

Il est vrai que la plupart des cas de victimes de crimes d'honneur sont constatés dans les cultures où la religion musulmane est plutôt dominante. Toutefois, Amnistie internationale mentionne que l'Islam ne préconise pas la peine de mort pour inconduite liée à l'honneur(10). Donc, l'Islam ne serait pas responsable de ces actes illégaux.

Par ailleurs, si l'on a pointé le cas de la Jordanie, il ne s'agit pas pour autant d'un cas isolé. D'autres pays affichent les mêmes problématiques, surtout les pays en voie de développement. Les crimes d'honneurs y sont remarqués en grand nombre. C'est le cas par exemple du Bangladesh, de l'Égypte, du Pakistan et du Cambodge qui sont cités par les Nations unies. En fin de compte, les organismes internationaux pour la défense des droits de l'homme ont encore du pain sur la planche.




Références:

1. ONU : «Déclaration universelle des droits de l'homme» : [En ligne]: http://www.un.org/fr/documents/udhr/, page consultée le 11 février 2010.

2. Radio-Canada : « Crime d'honneur : mythe et réalité», le 24 juillet 2009; [En ligne]: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2009/... , page consultée le 11 février 2010.

3. Ibid.

4. Wikipédia : « Jordanie» : [En ligne] :http://fr.wikipedia.org/wiki/Jordanie, page consultée le 11 février 2010.

5. Ish TAR : «Une énième crime d'honneur en Jordanie», le 19 août 2009 : [En ligne] :http://www.bivouac-id.com/2009/08/19/un-enieme-cr... Bivouac-Id, page consultée le 11 février 2010.

6. Radio-Canada : op.cit.

7. Ibid.

8. Ish TAR : op.cit.

9. Ibid.

10. Amnesty International, «Les crimes d'honneur», le 9 septembre 2004: [En ligne] :http://www.amnesty.be/doc/article4309.html, page consultée le 11 février 2010.

11. ONU : commission sociale : «Mécanismes nationaux aux promotions de la femme et coopération doivent être renforcés pour venir à bout des discriminations», 10octobre 2004: [En ligne]: http://www.un.org/News/fr-press/docs/2004/AGSHC3783.doc.htm, communique de presse AG/SHC /3783, page consultée le 11février 2010.

12. Annie LESSARD et Marc LEBUIS : «Le crime d'honneur est notre exportation vers le Canada : mise à jour le 11 février 2010; Le Point de Bascule : [En ligne]: http://www.pointdebasculecanada.ca/article/168--le... page consultée le 11 février 2010.

13. Psychomédia : «Quatre femmes trouvées dans leur voiture au font du canal Rideau : un crime d'honneur? », le 23 juillet 2009: [En ligne]:http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php... page consultée le 11février 2010.

Dernière modification: 2010-02-22 08:21:19

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le camp de Zaatari en Jordanie : un casse-tête complexe
>octobre 2018


Jordanie : une dette écrasante
>septembre 2018


La voix controversée du Jordanien Nahed Hattar réduite au silence
>janvier 2017


La Jordanie sous pression économique et sociale en raison de son rôle de pays d’accueil
>novembre 2016


Jordanie: entre revendication sociale et stagnation économique
>janvier 2013


Le Front islamique menace de boycotter les élections jordaniennes
>novembre 2010


La politique en Jordanie : Une histoire de famille ?
>février 2010


Le crime d'honneur n'est pas une chose du passé en Jordanie
>février 2010


Triple attentat en Jordanie
>novembre 2005


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019