Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

8 February 2010

Les Républicains n'ont pas été séduits par le discours d'Obama


Vincent Lussier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le 27 janvier 2010, le Président américain Barack Obama a prononcé au Capitole le traditionnel discours sur l'état de l'Union devant la foule des représentants américains. Ce discours sur l'état de l'Union, quelques jours après l'achèvement de la première année de son mandat, a permis au président de présenter l'état des réformes qu'il a amorcées ainsi que de présenter son agenda pour la prochaine année.

Une tradition remontant aux débuts de l'Union

Le premier discours sur l'état de l'Union fut prononcé par le premier Président des États-Unis, George Washington, le 30 avril 1789. Prononcée lors de son discours inaugural, l'allocution sur l'état de l'Union devint une tradition annuelle lorsque, le 8 janvier 1790, Washington se présenta à nouveau devant les représentants pour en faire la lecture(1).

Cette tradition fut discontinuée en 1801 par le Président Thomas Jefferson qui lui préféra l'envoi d'une missive à la Chambre des représentants. Ce changement aurait été motivé par sa similarité avec le discours du trône prévalant dans le système britannique(2).

Le retour de l'allocution livrée en personne par le président américain est attribuable au Président Woodrow Wilson qui raviva la tradition le 2 décembre 1913. Par la suite, les présidents américains décideront à leur guise de présenter leur adresse sur l'état de l'Union en personne ou par lettre au Congrès. Traditionnellement, cette dernière est faite à la fin janvier(3).

Originellement, le discours sur l'état de l'Union se nommait « Annual Message », mais il sera remplacé progressivement par « the State of the Union address » dès 1942. D'ailleurs, à ses débuts, le contenu portait essentiellement sur des informations générales concernant le budget et la vigueur de l'économie. Par la suite, le contenu s'est étoffé avec l'adoption de lois obligeant la Présidence à fournir lors de cette adresse des rapports détaillés sur les sujets mentionnés plus haut(4). À présent, ce discours sert également au Président à promouvoir ses objectifs auprès des représentants(5).

L'adresse du président américain devant le Congrès se fait conformément à l'article 2 de la Constitution américaine qui stipule : « [the President] shall from time to time give to the Congress Information on the State of the Union, and recommend to their Consideration such measures as he shall judge necessary and expedient.(6)»

Ce discours s'inscrit au chapitre des moyens dont dispose le Président pour influer sur le processus législatif(7), notamment en influant sur l'opinion publique via les médias. Ainsi, la grande médiatisation de cette allocution permet d'influencer d'une façon qu'Élisabeth Vallet, chercheure à la Chaire Raoul-Dandurand, décrit ainsi : «...les caméras de télévision immortalisent les réactions des législateurs aux propositions présidentielles, les experts évaluent les chances du président d'influencer le processus législatif et les adversaires de la Maison-Blanche profitent de la présence des médias pour attirer l'attention du public sur leurs propres enjeux. (8)»

Bob McDonnell répond pour le parti républicain

Chaque discours sur l'état de l'Union ouvre la porte à la critique du parti opposé à celui du président. Pour l'occasion, c'est le sénateur de Virginie (est), Bob McDonnell, qui a offert la réplique au discours de la présidence. Cette réplique républicaine s'inscrit dans un climat politique de moins en moins favorable au Président Obama.

Considérant la position actuelle de Barack Obama comme affaiblie, notamment avec la défaite démocrate dans l'élection sénatoriale partielle au Massachusetts, les Républicains au Congrès seraient peu enclins à répondre positivement à la main qu'Obama leur a tendue durant son discours(9).

La tâche du sénateur McDonnell fut notamment facilitée par l'appui décroissant de la population américaine aux réformes du Président Obama. Pour la présentation de sa réplique, le sénateur a convié quelque 300 de ses supporteurs à la Chambre des délégués de Virginie afin que ceux-ci puissent l'encourager dans sa tâche(10). Il s'est acquitté de celle-ci aisément en se permettant même quelques répliques humoristiques, bien accueillies par l'audience(11).

Contre-attaque républicaine à saveur d'économie et de santé

L'économie américaine s'est retrouvée, tant dans le discours du Président Obama que dans celui du Sénateur McDonnell, au coeur de toutes les préoccupations. Ce dernier a d'ailleurs tenu à mentionner son accord avec certains points d'Obama, notamment en ce qui a trait à la priorité de la création d'emplois ainsi qu'au gel partiel des dépenses gouvernementales non-essentielles(12).

Le sénateur a cependant tenu à rappeler que « un travailleur américain sur dix ne trouve pas d'emploi » et que le taux de chômage de la Virginie n'avait pas été aussi élevé depuis plus de 25 ans. Il a également tenu à dénoncer le plan de relance économique développé en 2009, celui-ci n'ayant pu maintenir le taux de chômage national sous la barre des 8% malgré les investissements massifs(13).

À ce chapitre, le sénateur McDonnell a cité Thomas Jefferson sur la place de l'État dans l'économie : « A wise and frugal Government which shall leave men free to regulate their own pursuits of industry ...and shall not take from the mouth of labor the bread it has earned...(14)».

Ce principe d'État minimal est également à la base de l'argumentaire de McDonnell sur le projet de réforme de la santé. Tout en affirmant la nécessité pour tous les Américains d'être couverts par une assurance, il dénonce la vision étatique de ce service. Sur ce point, le sénateur s'est exclamé que : « ... most Americans do not want to turn over the best medical care system in the world to the federal government(15).» Il a également affirmé que les Américains ne veulent pas de projet conçu derrière des portes closes à travers des intérêts spécifiques(16).

La critique républicaine ne s'est pas limitée à ces deux points. McDonnell a également surfé sur les dossiers de l'énergie, de l'éducation, de la guerre en Afghanistan, de la sécurité ainsi que sur celui des libertés individuelles. D'autres élus affiliés au Parti républicain, tels que le sénateur Mitch McConnell ainsi que le représentant John Boehner, se sont aussi permis de commenter le discours sur l'état de l'Union, repectivement sur les sujet de l'endettement américain et de la concrétisation des promesses du Président Obama(17).




Références:

1. Office of the Clerk of the U.S. House of Representatives, « State of the Union Adress », consulté le 8 février 2010, http://clerk.house.gov/art_history/house_history/s... Gerhard, «State of the Union Messages», The American Presidency Project, consulté le 8 février 2010, http://americanpresidency.org/sou.php

3. Office of the Clerk of the U.S. House of Representatives, Op. cit.

4. Ibid.

5. ORBAN, Edmond et FORTMANN, Michael, Le système politique américain, Montréal, Les Presses de l'Université de Montréal, 2001. p 240.

6. Office of the Clerk of the U.S. House of Representatives, Op. Cit.

7. ORBAN, Edmond et FORTMANN, Michael, Op. cit.

8. VALLET, Élisabeth, La présidence des États-Unis, Québec, Les Presses de l'Université du Québec, 2005. p 117.

9. LE DEVOIR, Analyse - Le beau discours d'Obama?, 29 janvier 2010, p. b9

10. LINKINs, Jason, «GOP Rebuttal: McDonnell Changes Optics, Plays It Safe», The Huffington Post, publié le 28 janvier 2010, http://www.huffingtonpost.com/2010/01/28/gop-rebut... consulté le 8 février 2010

11. Ibid.

12. ROMANDIE NEWS, Réponse de l'opposition à Obama: le gel du budget "louable" mais insuffisant, publié le 28 janvier 2010, consulté le 8 février 2010, http://www.romandie.com/infos/news2/100128040920.0...

13. LEVI, Michelle, « Bob McDonnell: The Government Is "Trying to Do Too Much" », CBS News, publié le 27 janvier 2010, consulté le 8 février 2010, http://www.cbsnews.com/blogs/2010/01/27/politics/p...

14. WSJ Blogs, « Republican Bob McDonnell's State of the Union Response», The Walt Street Journal, publié le 28 janvier 2010, consulté le 8 février 2010, http://blogs.wsj.com/washwire/2010/01/28/republica...

15. Ibid.

16. CBS, « Bob McDonnell's GOP Response: Full Text », CBS News, publié le 28 janvier 2010, consulté le 8 février 2010, http://www.cbsnews.com/stories/2010/01/27/politics...

17. La Presse Canadienne, Discours sur l'état de l'union: les Républicains critiques, publié le 28 janvier 2010

Dernière modification: 2010-02-15 11:17:15

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016