26 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

8 février 2010

Nouveau patriarche en Serbie : le voeu d'ouverture de l'Église orthodoxe


Fabrice Jacquemin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2008
Déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo

mars
2003
Assassinat du premier ministre de Serbie, Zoran Djindjic

février
2003
Proclamation de la création de l'État de Serbie-et-Monténégro

février
2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

octobre
2000
Démission du président de la République fédérale de Yougoslavie, Slobodan Milosevic

décembre
1995
Signature à Paris d'un accord de paix en Bosnie-et-Herzégovine

juillet
1995
Début d’un massacre à Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine

mars
1992
Référendum sur l'indépendance de la Bosnie-et-Herzégovine

juin
1991
Proclamation d'indépendance de la Croatie

mai
1980
Décès du maréchal Tito en Yougoslavie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

octobre
1954
Signature d'un accord sur le statut de Trieste

octobre
1949
Fin de la guerre civile en Grèce

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

Le 22 janvier 2010, l'évêque Irinej Niski (de Nis) succède à sa sainteté Pavle Ier en tant que patriarche de l'Église orthodoxe de Serbie (1). Il s'agit d'une position importante dans la société serbe, tant elle reflète l'identité du pays encore marqué par la guerre au Kosovo en 1999. Une identité que le Saint Synode, qui élit les patriarches, a voulue résolument ouverte à l'Europe et aux différentes religions.

De l'ascète au modéré : une Église en transition

Hautement respecté et apprécié en Serbie, le défunt patriarche Pavle Ier s'est éteint après avoir traversé une grande série de difficultés (2). En effet, les conflits ethniques au sein du pays ainsi que la séparation du Kosovo furent des préoccupations majeures de l'Église. Cette dernière question reste au coeur des préoccupations avec sa succession, mais la position des hautes sphères religieuses face à cette séparation connait une évolution.

L'actuel patriarche, connu pour être modéré, va effectivement avoir un discours moins nationaliste, sans pour autant appeler les Serbes à abandonner une région que l'État serbe refuse d'admettre comme indépendante. Lors de sa première conférence de presse, il revendique l'importance culturelle du Kosovo pour l'Église orthodoxe serbe. Cependant, il ajoute la possibilité de « vivre avec les peuples qui y résident (au Kosovo) et à trouver un modus vivendi afin que nous puissions tous y vivre »(3).

De plus, un rendez-vous est pris en 2013 entre Niski et le pape Benoit XVI, chef de l'Église catholique romaine, pour l'anniversaire de l'Édit de Milan qui prône la liberté de culte et surtout la fin de la guerre pour la suprématie de leur religion respective(4). Cet acte concrétise une volonté de tolérance religieuse impossible à réaliser auparavant, aux vues de la situation ethnique et nationaliste de la Serbie. Un discours qui annonce la transition de l'Église orthodoxe serbe et, du fait même, de l'ouverture du pays aux enjeux modernes.

L'ouverture : un choix stratégique ?

L'Église orthodoxe compte 7.5 millions d'adeptes en Serbie, soit 80% de la population (5). Elle reflète de par son envergure et le leadership de son patriarche l'identité nationale de la Serbie. Cette importante influence est née durant la décennie qui a suivi la chute du communisme (1990) sous le règne de Pavle Ier. Sa notoriété a fait de l'Église un acteur prépondérant sur les questions nationales. Et c'est en cela que le choix du Saint Synode, réunissant 45 évêques, de faire accéder au poste de patriarche un modéré fut mûrement réfléchi (6).

La Serbie fait face à de nouveaux défis, parmi eux l'adhésion à l'Union européenne et l'intégration à l'Organisation du traité de l'Atlantique-Nord (OTAN). Dans un tel contexte, il est évident que l'influence de l'Église peut être décisive pour l'avenir du pays. La nomination d'Irinej de Nis, un homme favorable à l'intégration, est donc un signe positif de cette transition vers un monde d'ouverture et de modernisation (7).




Références:

(1) MAIGRE, Francoi-Xavier, « L'Église orthodoxe serbe face au défi de l'ouverture », Lacroix.com, publié le 24/01/10, http://www.la-croix.com/L-Eglise-orthodoxe-serbe-f... page consultée le 08/02/10.

(2) SENEZE, Nicolas, « Le patriarche Pavlev de Serbie est mort », La-croix.com, publié le 15/11/09, http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=24... ,page consultée le 08/02/10.

(3)AGENCE FRANCE PRESSE, « Serbie: le nouveau patriarche propose une rencontre oecuménique en 2013 », publié le 28/01/10, http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM... page consultée le 08/02/10.

(4) Ibid.

(5) AGENCE FRANCE PRESSE, « Irinej de Nis, un modéré, élu nouveau patriarche de l'Eglise orthodoxe serbe », Tribune de genève, publié le 22/01/10, http://www.tdg.ch/depeches/people/irinej-nis-moder... page consultée le 08/02/10.

(6) SENEZE, Nicolas, op.cit.

(7) AGENCE FRANCE PRESSE, « L'Église serbe appuie la candidature à l'UE », Europe1.fr, publié le 28/01/10, http://www.europe1.fr/France/L-Eglise-serbe-appuie... , page consultée le 08/02/10.

Dernière modification: 2010-02-15 08:31:40

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Meurtre de Dragoslav Ognjanović : le dangereux métier d'avocat en Serbie
>mars 2019


Serbie : le premier ministre Vučić a les yeux sur la présidence
>février 2017


Radovan Karadzic clame son innocence lors de son procès devant le TPIY
>octobre 2014


Démocratie prudente au Kosovo
>septembre 2014


Serbie : l'étape des négociations d'adhésion à l'Union européenne commence enfin
>février 2014


Tensions pré-électorales au Kosovo
>octobre 2013


La relation Belgrade-Pristina sous pression européenne
>mars 2013


Le boucher de Srebrenica devant la justice
>septembre 2011


Résolution de la Serbie à l'ONU: l'Union européenne applaudit
>novembre 2010


Nouveau patriarche en Serbie : le voeu d'ouverture de l'Église orthodoxe
>février 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016