Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

8 February 2010

Semaine chargée pour le président Obama


Louis Pigeon-Caron
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

La nouvelle saison politique américaine a démarré au quart de tour alors que le Président des États-Unis, Barack Obama, prononçait le 27 janvier 2010 son discours sur l'état de l'Union. Ce discours se tient à chaque année devant le Congrès, formé de l'ensemble de la chambre des Représentants et du Sénat. Cinq jours plus tard, l'ex-sénateur de l'État de l'Illinois retournait devant le Congrès afin de présenter le budget pour l'année fiscale 2011, qui débutera en octobre prochain.

Priorité à l'économie

Le discours sur l'état de l'Union est une coutume annuelle au cours de laquelle le Président expose au Congrès le programme politique qu'il entend suivre pour la prochaine année. C'est notamment lors de ce discours, en 2002, que le président George W. Bush avait exposé sa théorie de «l'axe du mal», regroupant les présumés pays soutenant le terrorisme.

Lors de l'allocution, que certains médias ont qualifiée de «la plus importante de sa présidence» (1), le chef d'État américain a établi sa priorité pour l'année : la création d'emplois. Il a en effet consacré la majeure partie de son allocution aux moyens à prendre pour retrouver la santé économique au pays de l'oncle Sam (2). Il a été question de toute une série de mesures pour retrouver la prospérité : une nouvelle loi sur l'impôt, des crédits d'impôts aux plus petites entreprises financées, un gel des dépenses gouvernementales, une hausse des exportations, et encore plus.

Le Président a tenu à relativiser sa mauvaise performance au niveau économique en expliquant le contexte difficile auquel il a dû faire face lors de sa prise de pouvoir, lui qui est arrivé «au milieu de deux guerres et d'une récession» (3). Comparant son envie d'aider les «multimillionnaires de Wall Street» à celle de subir un traitement de canal, il a ajouté que le sauvetage des grandes banques américaines était nécessaire pour rétablir l'économie.

La santé et l'armée ne sont pas en reste

Obama a aussi voulu rassurer les plus farouches partisans du système de santé public qu'il veut instaurer, malgré les remontrances des deux chambres législatives. «Ne tournez pas le dos à cette réforme» (4) a-t-il affirmé, rappelant aux élus que des millions d'Américains n'ont pas encore de couverture médicale et que cette situation n'est pas acceptable.

Cependant, le projet de réforme de la santé d'Obama est loin de ne faire que des heureux parmi la population étatsunienne. Toutes sortes de compromis ont dû être effectués afin que le projet ait force de loi à la chambre des Représentants et au Sénat. Le 20 janvier 2010, l'élection au Sénat du républicain Scott Brown dans l'État du Massachusetts, un territoire habituellement acquis aux démocrates, reflétait bien un certain mécontentement de la population (5).

Finalement, le 44e Président des États-Unis a décrété l'abrogation de la loi dite du «Don't ask, don't tell». Cette loi interdit aux homosexuels de révéler leur orientation sous peine d'être renvoyés de l'armée. Elle permet aussi de dénoncer un présumé homosexuel faisant partie des corps militaires avec la même conséquence, celle de l'éviction du militaire en question.

Plusieurs militaires de carrière ont demandé l'abrogation de cette loi, à commencer par le secrétaire à la Défense, le républicain Robert Gates. L'ancien secrétaire d'État Colin Powell, lui aussi républicain, s'est pour sa part prononcé en faveur de la décision du Président (6). Rappelons que Powell avait appuyé Obama lors de l'élection de 2008, faisant ainsi un pied de nez à la campagne républicaine de John McCain. Enfin, l'amiral Mike Mullen, l'un des plus hauts gradés de l'armée américaine, a partagé l'avis de Gates et Powell. Mullen s'est dit «troublé par une politique qui force des jeunes hommes et femmes à mentir» (7).

Un budget axé sur la reprise économique

Le budget est la seconde épreuve à laquelle Obama a dû faire face en moins d'une semaine. Celui-ci doit également être présenté devant le Congrès. Après que l'administration de Washington ait mentionné 5 jours plus tôt que la priorité de 2010 était avant tout l'économie, le budget était donc une grosse étape.

À première vue, le budget met l'accent, comme promis, sur la création d'emplois. L'équipe économique de la Maison Blanche a déclaré que des initiatives allant jusqu'à 100 milliards de dollars allaient être mises de l'avant pour favoriser les petites entreprises. Cette aide se fera par l'entremise de baisses d'impôts, par des travaux d'infrastructures ainsi que le développement des énergies vertes (8). Cependant, les prédictions des économistes du gouvernement sont plutôt pessimistes en ce qui à trait au taux de chômage, qui devrait se maintenir à 10% en 2010, à 9,2% en 2011, à 8,2% en 2012 et à 7,3% en 2013 (9).

Pour financer d'aussi gros projets d'investissements et de création d'emplois, l'administration a dû couper à certains endroits. Ainsi, le projet Constellation, visant à retourner dans l'espace d'ici 2020, a été mis de côté pour l'instant (10). Ce projet, d'un coût total estimé à 81 milliards de dollars, fait partie des «choix déchirants» qu'a dû faire le Président en vue d'équilibrer les comptes. L'instauration d'une commission bipartisane pour mieux évaluer les options possibles lors des prochains budgets faisait également partie des propositions du Président (11).

Peu de satisfaits

Comme on pouvait s'y attendre, plusieurs observateurs ont partagé leurs points de vue sur le budget. Le chroniqueur au New York Times et détenteur du prix Nobel d'économie de 2008, Paul Krugman, a qualifié le budget 2011 de «dépressif», déclarant que l'espoir qu'apportait Barack Obama au début de son mandat était bien vite retombé (12). Même son de cloche du côté républicain, où le sénateur Judd Cregg affirmait que ce budget «ne résoudra rien» à la crise (13).

Bref, le budget de l'année 2011 apporte son lot de désagréments pour la population américaine. Si la reprise économique est un but que se fixe l'administration Obama, il sera intéressant de voir quels effets ce plan aura sur la vie des gens de la «Main Street».




Références:

(1) HÉTU, Richard, «Le retour du réformateur», 27 janvier 2010, http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis... page consultée le 5 février 2010.

(2) SIROIS, Alexandre, «L'amérique au travail, 28 janvier 2010, http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis... page consultée le 5 février 2010.

(3) MANDEVILLE, Laure, «L'emploi : priorité d'Obama pour 2010», 28 janvier 2010, http://www.lefigaro.fr/international/2010/01/28/01... page consultée le 5 février 2010.

(4) THE ASSOCIATED PRESS, « Obama appelle le Congrès à ne pas abandonner la réforme du système de santé», 27 janvier 2010, http://www.jminforme.ca/sante/article/935112

(5) JOHNSON, Glen et Liz SIDOTI, «Massachusetts race results : Scott Brown defeats Martha Coakley», 20 janvier 2010, http://www.huffingtonpost.com/2010/01/19/ massachusetts-senate-race_1_n_429033.html, page consultée le 6 février 2010.

(6) AGENCE FRANCE-PRESSE, «Colin Powell pour l'inclusion des homosexuels dans l'armée», 3 février 2010, http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis... page consultée le 5 février 2010.

(7) HÉTU, Richard, «L'armée et les gais, une étape majeure», 2 février 2010, http://bloguesmu.cyberpresse.ca/hetu/2010/02/02/la... page consultée le 6 février 2010.

(8) AGENCE FRANCE-PRESSE, «Obama : Le budget de 2011 reflète les graves difficultés des États-Unis», 1er février 2010, http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-02-... page consultée le 6 février 2010.

(9) loc. cit.

(10) SKIRBLE, Rosanne, «Obama 2011budget scraps lunar missions», 2 février 2010, http://www1.voanews.com/english/news/american-life... page consultée le 5 février 2010.

(11) ROBERT, Virginie, «La dette publique pourrait coûter aux États-Unis leurs cote aaa», 5 février 2010, http://www.lesechos.fr/info/inter/020350305220-la-... page consultée le 6 février 2010.

(12) KRUGMAN, Paul, «A depressing budget», 2 février 2010, http://krugman.blogs.nytimes.com/2010/02/01/a-depr... page consultée le 6 février 2010.

(13) RACINE, Audrey, «Barack Obama s'attaque au déficit avec son budget 2011», 1er février 2010, http://www.france24.com/fr/20100201-etats-unis-bar... page consultée le 6 février 2010.

Dernière modification: 2010-02-15 08:04:39

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016