Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 octobre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

1 February 2010

Élection présidentielle en Ukraine : la fin de Iouchtchenko


Thibault Partula
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

March
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

February
2014
Renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovytch

February
2010
Élection de Viktor Ianoukovytch à la présidence de l'Ukraine

December
2004
Élection de Viktor Yushchenko à la présidence de l'Ukraine

December
1991
Création de la Communauté des États indépendants

Le dimanche 17 janvier 2010, les Ukrainiens étaient appelés à élire leur nouveau président. Ce scrutin à deux tours constituait l'occasion pour cette ex-république soviétique de voir 18 candidats s'opposer. Après le dépouillement des urnes, les deux favoris, Viktor Ianoukovytch et Ioulia Tymochenko, sont arrivés en tête. Ces deux candidats, qui n'en sont pas à leur première rencontre électorale, ont récolté respectivement 35,34% et 24,97% des voix (1).

Viktor Ianoukovitch est le chef du Parti des régions. Premier ministre de 2002 à 2004, il perdit l'élection présidentielle de la même année, à la suite de la Révolution orange dont Ioulia Tymochenko fut l'une des instigatrices.

Chef de file du ByUT (Bloc Ioulia Tymochenko) et première ministre sortante, sa rivale espère bien combler ses 10 points d'écart pour conquérir le pouvoir et perpétuer une politique d'ouverture envers l'Europe. L'enjeu consistera donc pour les deux à s'assurer du report de voix des autres candidats en leur faveur. Celles ce Sergui Tiguipko sont, à ce titre, les plus convoitées. L'ancien directeur de la Banque nationale, arrivé aux portes du second tour, a rassemblé 13,05% des voix. Il s'est ainsi vu proposer le poste de premier ministre par le ByUT (2).

Quant aux deux derniers candidats ayant obtenu un score supérieur à 5%, Arseni Yatseniuk et l'ancien président Viktor Iouchtchenko, tout deux sont d'anciens membres de la coalition orange. Ils semblent ainsi plus proche de Ioulia Tymochenko.

Un président impopulaire et un mandat désastreux

Si le résultat du second tour est incertain, les analystes s'accordent cependant à dire que le grand perdant du premier tour est Viktor Iouchtchenko (3). Il aura fallu 3 jours à l'ancien président pour reconnaître sa défaite. Malgré son score de 6%, celui qui incarna les espoirs de tout un peuple a l'intention de continuer sa carrière politique.

Directeur de la Banque d'Ukraine, Iouchtchenko a derrière lui un parcours impressionnant. Instigateur de la monnaie nationale, Premier ministre de 1999 à 2001, il est candidat au poste de président de la république en 2004. De nombreux cas de fraudes sont alors constatés un peu partout dans le pays, lors du premier tour. Refusant de participer au second, il réclame de nouvelles élections et appelle à la grève générale. S'ensuit une importante mobilisation populaire dans tout le pays (un demi-million de manifestants à Kiev). La Cour suprême décidera finalement de l'organisation d'un nouveau vote, qui sera marqué par l'élection de Iouchtchenko dès le « premier tour », avec 51,99 % des voix.

Alors qu'il bénéficie d'une réelle popularité, le président, dont le programme s'organise autour de trois axes (un rapprochement vis-à-vis de l'Europe et de l'OTAN, des mesures libérales, et la lutte contre la corruption), va rapidement décevoir les attentes. Neuf mois après son élection, les scandales se multiplient. Un membre de son équipe de campagne révèle notamment que son fils a déposé la marque de la « révolution orange »(4), réalisant plusieurs millions de dollars de bénéfice. Son secrétaire général et le vice-premier ministre aux Affaires humanitaires, quant à eux, démissionnent et accusent le gouvernement d'être corrompu. Le président décide alors de limoger le gouvernement de Ioulia Timochenko.

Sa rivale se trouve libérée de son autorité et son ancien adversaire, Viktor Ianoukovitch, devient premier ministre. La corruption et les rivalités semblent plus que jamais présentes.

A cela s'ajoute une mauvaise gestion économique. Doté d'une croissance de 7% environ depuis les années 2000, l'économie ukrainienne a vu son PIB (Produit intérieur brut) tomber à 2,1 en 2008. A la veille des élections, les estimations pour 2009 annonçaient -9 points.

Différentes facteurs ont contribué au faible score du président : scandales, mauvais bilan économique, rivalités politiques... Mais au-delà de ces explications, il s'agit avant tout d'un reproche. Celui de ne pas avoir tenu ses engagements et ainsi trahi l'espoir de la révolution orange.




Références:

(1) AFP, « Ukraine: Timochenko propose à Tiguipko le poste de Premier ministre » 20/01/10 http://www.lematin.ch/flash-info/monde/ukraine-tim... (consultée le 1er février 2010)

(2) ELECTION-EXPERT, Fondation Robert Schuman. «Défaite du président Ioutchenko au 1er tour de l'élection présidentielle en Ukraine » 29/01/10 http://www.election-expert.org/?p=782 (consultée le 1er février 2010)

(3) loc.cit

(4) RFI, Prionon Virginie « Iouchtchenko limoge le gouvernement Timochenko » 08/09/05 http://www.rfi.fr/actufr/articles/069/ar... (consultée le 1er février 2010)

Autres références

-EURONEWS, « En Ukraine la chasse aux électeurs de Serguei Tigipko est ouverte » 21/01/10 http://fr.euronews.net/2010/01/21/en-ukraine-la-ch... (consultée le 1er février 2010)

-EURONEWS, http://fr.euronews.net/2010/01/17/presidentielle-u... (consultée le 1er février 2010)

-EURONEWS, http://fr.euronews.net/2010/01/16/presidentielles-... (consultée le 1er février 2010)

-AFFAIRES-STRATEGIQUES, « Ukraine : des présidentielles au visage démocratique » 21/01/10 http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article2695 (consultée le 1er février 2010)

-CHRONIQUES D'AILLEURS, LAVOIE Frederick « Ukraine: Le pouvoir Orange éconduit au premier tour » 18/01/10 http://chroniquesdailleurs.blogspot.com/2010/01/uk... (consultée le 1er février 2010)

-LE DEVOIR, "Ukraine: Un scandale de corruption menace les accquis de la révolution orange: divorce à l'ukrainienne"09/09/05 http://www.ledevoir.com/international/89951/un-sca... (consultée le 1er février 2010)

Dernière modification: 2010-02-08 09:06:18

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016