22 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

5 février 2006

Heure de crise en Mongolie


Joëlle Subranni
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
1992
Tenue d'élections présidentielle et législatives en Mongolie

juillet
1990
Tenue d'élections démocratiques en Mongolie

Le 11 janvier 2006, une crise politique a été déclenchée en Mongolie suite au retrait du Parti révolutionnaire et populaire mongol (PRPM, ex-communiste) du gouvernement de coalition qu'il formait avec le Parti démocratique (PD).

Avec le retrait du PRPM, les 10 ministres membres du parti ont quitté le gouvernement. Le Grand Khoural, le Parlement mongol, a donc destitué le gouvernement, celui-ci ne pouvant plus fonctionner sans le PRPM, car ses ministres formaient plus de la moitié du total des ministres. Le Premier ministre libéral Tsakhilganiin Elbegdorj, membre du Parti démocratique (PD), a été dans l'obligation de donner sa démission moins de deux ans après son arrivée au pouvoir (1).

Le PRPM a justifié son départ en accusant le PD de mal gérer l'économie et de laisser augmenter l'inflation (2).

Le lundi suivant, plus de 1500 manifestants se sont rassemblés à Oulan Bator, la capitale, pour demander la démission du Président Nambaryn Enkhbayar du PRPM, élu en 2005 et le remaniement du Parlement (3).

La crise s'est finalement terminée, le 25 janvier 2006, avec l'élection de Miyeegombo Enkhbold au poste de Premier ministre (par le Parlement). Enkhbold, ancien maire d'Oulan Bator et membre du PRPM, est considéré comme « une figure montante de la nouvelle génération d'hommes politiques en Mongolie » (4), selon l'Agence France-Presse.

Pendant ce temps, le PRPM a commencé à former des alliances avec d'autres partis afin d'obtenir une majorité parlementaire et de former une nouvelle coalition.

La coalition du PRPM et du PD datait des élections législatives de 2004 alors qu'aucun parti de détenait la majorité. C'est afin d'éviter une crise politique qu'ils se sont unis. La cohabitation de ces deux formations au pouvoir a été de courte durée mais très mouvementée à cause de leurs idées fondamentalement différentes (5).

L'idéologie du PRPM s'inspire surtout de celle du socialisme soviétique alors que le PD est de nature libéral (6).

Une jeune démocratie

Le PRPM a été l'unique parti au pouvoir jusqu'en 1990, date où ont eu lieu les premières élections multipartites. En 1992, une nouvelle Constitution a été adoptée et la République Populaire a été délaissée en faveur d'un système parlementaire et présidentiel (7).

C'est en 1996 que le PD a obtenu une majorité au suffrage. Pendant son mandat, le pays a subi une famine que le parti n'a pas réussi à régler. Résultat : une population mécontente qui a élu, avec une très forte majorité, le PRPM en 2000.

Malgré la rivalité entre le PD et le PRPM, ce dernier continue de dominer la vie politique mongole.




Références:

(1) WIKIPEDIA, « Mongolie », http://fr.wikipedia.org/wiki/Mongolie, 27 janvier 2006, page consultée le 1 février 2006.

(2) BBC, « Mongolia faces political crisis », http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4605012.stm, 12 janvier 2006, page consultée le 1 février 2006.

(3) ASSOCIATED PRESS, « Mongolie: nouvelles manifestations à Oulan-Bator contre la corruption », http://www.lapresse.ca/article/20060116/CPMONDE/60... 16 janvier 2006, page consultée le 1 février 2006.

(4) AGENCE France-PRESSE, « Miyeegombo Enkhbold désigné Premier ministre en Mongolie », http://www.cyberpresse.ca/article/20060124/CPACTUA... 24 janvier 2006, page consultée le 1 février 2006.

(5) BBC, « Mongolia faces political crisis », http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/asia-pacific/4605012.stm, 12 janvier 2006, page consultée le 1 février 2006.

(6) ENCARTA, « Mongolie », http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761565003_4... 2005, page consultée le 1 février 2006.

(7) WIKIPEDIA, « Mongolie », http://fr.wikipedia.org/wiki/Mongolie, 27 janvier 2006, page consultée le 1 février 2006.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Mongolie et le difficile équilibre entre l'économie et l'environnement
>février 2016


La Mongolie face à Rio Tinto : David contre Goliath!
>octobre 2013


Présidentielle en Mongolie : l'économie remporte la première place
>septembre 2013


Dans l'ombre économique du géant chinois : la Mongolie
>avril 2013


La fin de la peine de mort en Mongolie?
>février 2010


Sanglantes violences à l'occasion des élections législatives en Mongolie
>septembre 2008


La Mongolie, pays méconnu et enclavé
>février 2007


Heure de crise en Mongolie
>février 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019