22 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

1 février 2010

Proche-Orient : des négociations de paix encombrées d'obstacles


Samuel Forget Lord
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

août
2014
Annonce d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit dans la bande de Gaza

novembre
2012
Annonce d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

janvier
2005
Élection de Mahmoud Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne

novembre
2004
Décès de Yasser Arafat

septembre
2000
Début d'un deuxième soulèvement (intifada) en Palestine

octobre
1998
Signature des accords de Wye Plantation entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne

janvier
1996
Élection de Yasser Arafat à la présidence de l'Autorité palestinienne

septembre
1993
Signature d'un accord de paix israélo-palestinien à Washington

novembre
1988
Proclamation de la création d'un État palestinien

décembre
1987
Début d'un soulèvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

avril
1975
Déclenchement d'une guerre civile au Liban

novembre
1974
Premier discours de Yasser Arafat devant l'Assemblée générale des Nations unies

mai
1964
Création de l'Organisation de libération de la Palestine

avril
1950
Annexion de la Cisjordanie et proclamation du Royaume hachémite de Jordanie

La dernière offensive israélienne dans la bande de Gaza, qui a eu lieu de décembre 2008 à janvier 2009, a marqué de façon importante la communauté internationale. Le changement de présidence aux États-Unis et la détérioration du conflit israélo-palestinien ont permis de suciter un plus grand intérêt pour cette lutte complexe. Le président Barack Obama a notamment décidé, peu après son entrée en fonction, d'envoyer un négociateur en Israël et dans les territoires palestiniens afin de trouver un règlement au conflit.

L'échec de Mitchell

George Mitchell a été l'homme désigné. Il a notamment été optimiste dans son évaluation de sa mission. Il a expliqué aux journalistes, avant son départ au Proche-Orient, qu'il a plus de chance de régler le conflit que les deux dernières administrations parce que celles-ci ont commencé tard à travailler sur la question («efforts began late in the term») (1). Le diplomate américain a d'ailleurs dit penser pouvoir régler la situation en moins de deux ans (2).

Cependant, les négociations sont beaucoup plus difficiles que prévues. Mitchell a déjà rencontré le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, et le représentant de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Puis, c'est l'impasse. Netanyahu accepte d'arrêter la colonisation israélienne dans l'ensemble de la Cisjordanie pour six mois, sauf dans Jérusalem-Est, alors que Abbas n'accepte pas de négocier la paix tant qu'il n'y a pas un gel complet de la colonisation juive (3). Les analystes considèrent que les chances de paix sont très minces (4).

Changement politique vers la droite en Israël

Le parti majoritaire de la coalition au gouvernement israélien, le Likoud, est un parti de droite, qui a historiquement tenu une ligne dure envers les Palestiniens. Il fait peu de compromis envers ces derniers. Le Likoud a parlé de paix sans jamais évoquer la formation d'un État palestinien (5). Il souhaite garder un contrôle dans les régions occupées et blâme essentiellement les Palestiniens pour le conflit (6).

Ce parti est arrivé au pouvoir à la suite des élections de février 2009. Kadima, un parti de centre droit qui faisait partie de la dernière coalition, a alors été défait même s'il avait le plus de députés élus, puisque le Likoud a réussi à rallier une plus grande coalition pour former le gouvernement (7). Le pays a vu une remontée de la droite israélienne avant les élections de 2009. Cette remontée expliquerait en grande partie l'intervention d'Israël dans la bande de Gaza entre décembre 2008 et janvier 2009. Selon certains, Kadima, qui était alors au pouvoir, aurait posé ce geste surtout afin d'augmenter sa popularité auprès de la population israélienne(8). Cette remontée de la droite et l'entrée au pouvoir du Likoud nuisent beaucoup aux négociations de paix.

La grogne palestinienne

La construction d'un mur entre Israël et les territoires palestiniens pèse également dans le conflit. Plusieurs demandes de Palestiniens ont été faites pour un déplacement du mur qui annexe de facto de nombreux terrains cisjordaniens à Israël. Le tracé du mur est à 85% à l'intérieur de la Cisjordanie. En 2004, la Cour internationale de Justice a d'ailleurs déclaré sa construction illégale (9). Le blocus israélien à Gaza, qui empêche presque totalement le commerce de marchandises, et la colonisation juive attisent beaucoup la haine des Palestiniens à l'égard d'Israël (10).

Ce mépris pour Israël, qui s'est accentué avec l'intervention de 2008-2009, donne beaucoup de crédit et de sympathie à des groupes relativement radicaux comme le Hamas et le Hezbollah. Ce sont des groupes qui nuisent énormément au processus de paix. Ils combattent Israël au nom des Palestiniens. Durant les années de la présidence de George Bush (2001-2009), le Hezbollah et le Hamas ont affronté Israël de façon importante, notamment à cause du manque de pression américaine envers Israël pour un processus de paix (11).

Les tensions entre Israël et ces deux groupes sont au centre du conflit israélo-palestinien. Par exemple, le gouvernement israélien envisage de réoccuper la bande de Gaza afin d'empêcher l'importation d'armes au Hamas (12). Même que selon le Journal The Independant, une guerre est imminente entre Israël et le Hezbollah au Liban (13).

Il faudra donc voir au cours des prochains jours si Mitchell pourra renverser la vapeur et passer au travers de tous ces obstacles. Le conflit israélo-palestinien est très complexe et Mitchell doit réussir à travailler avec des acteurs en opposition très distincte. Cependant, comme note positive, il peut prendre en compte qu'une majorité d'Israéliens et de Palestiniens souhaitent arriver à la paix et que l'ensemble de la communauté internationale travaille aussi en ce sens (14). En tant que pays le plus proche d'Israël, espérons que les États-Unis puissent aider à changer la tendance dans ce conflit qui dure depuis plus de 60 ans.




Références:

1.ROSE, Charlie. « GEORGE MITCHELL: His Dogged Drive for Mideast Peace », BusinessWeek, 25, janvier 2010, no. 4164, p.16-17

2.Ibid.

3.BACKMANN, René. « George Mitchell à Jerusalem et Ramallah : déminage diplomatique » et « Israël-Palestiniens : l'échec de Mitchell », 23 janvier 2010, http://www.protection-palestine.org/spip.php?article8255 (Page consultée le 1 février 2010)

4.LEMONDE.FR avec AFP. « George Mitchell échoue dans ses négociations au Proche-Orient », Le Monde, 22 janvier 2010

5.THE ASSOCIATED PRESS. « A look at key members of Israel's new government », The Canadian Press, 31 mars 2009

6.FRANK, Olivier. « Partis politiques en Israël : Kadima », Un Échos d'Israël, 13 février 2009, http://www.un-echo-israel.net/Partis-politi... (Page consultée le 1er février 2010)

7.FRANK, Olivier. « Partis politiques en Israël : le Likoud », Un Échos d'Israël, 13 février 2009, http://www.un-echo-israel.net/Partis-politi... (Page consultée le 1er janvier 2010)

8.LAGADEC, Gael. « Stratégies israéliennes en Palestine : Négociation perpétuelle et colonisation sans fin », 7 juin 2009, http://www.republique-des-lettres.fr/10808-... consultée le 30 janvier 2009)

9.NOUVELOBS.COM. « Un mur de 709 km entre Israël et les Palestiniens », 10 novembre 2009, http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/in... consultée le 1er février 2010)

10.LAGADEC, Gael. op. cit.

11.Ibid.

12.THE ASSOCIATED PRESS. « Netanyahu Demands Israeli Presence in West Bank », The New York Times, 20 janvier 2010

13.FISK, Robert. « Dans l'attente d'une guerre annoncée », The Independant, 27 janvier 2010, no. 1004, p.28

14.ROSE, Charlie. op. cit.

Dernière modification: 2010-03-04 15:03:17

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le conflit israélo-palestinien, toujours d'actualité en 2016
>février 2016


La gouverne de Mahmoud Abbas à bout de souffle ?
>janvier 2015


Autorité palestinienne : Hamdallah est-il l'homme de la situation ?
>octobre 2013


La Palestine membre des Nations unies?
>octobre 2011


Proche-Orient : des négociations de paix encombrées d'obstacles
>février 2010


La Palestine sous le poids des divisions
>novembre 2009


Conflit armé entre Palestiniens
>février 2008


« Bon anniversaire Arafat » : une triste tournure en Palestine
>novembre 2007


La Conférence d'Annapolis : un nouvel essai pour la paix au Proche-Orient
>novembre 2007


Union nationale en Palestine : Un gouvernement bien fragile
>mars 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016