20 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 septembre 2011

Swaziland : Violente répression contre des manifestants pro-démocratie


Emmanuelle Munanga Nduang
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2005
Adoption d'une première Constitution du Swaziland par les Swazis

août
1982
Décès du roi du Swaziland, Sobhuza II

Le 12 avril 2011, des manifestants sont contraints de cesser le mouvement de protestation contre le roi Mswati III, l'actuel souverain du Swaziland. Enclavé entre le Mozambique et l'Afrique du Sud, le Swaziland compte 1,2 million d'habitants dont le 2/3 vit sous le seuil de la pauvreté avec le taux d'infection du VIH/SIDA le plus élevé au monde (2).

Lancée sur Facebook, l'invitation prévoyait trois jours de protestations. Les manifestants avaient prévu se rencontrer au centre de Manzini, la principale ville du pays. Provenant de syndicats de professeurs et d'organisations étudiantes, ils furent des milliers à dénoncer la mauvaise gouvernance politique et économique du roi Mswati III, au pouvoir depuis 25 ans (1).

Les forces de l'ordre utilisent la violence

Dans les rues de Manzini, la capitale économique du pays, les policiers tiraient dans toutes les directions des grenades et des gaz lacrymogènes pour disperser les militants. Par ailleurs, les enseignants et les étudiants qui osèrent se pointer au rendez-vous ne furent point épargnés par les coups de matraque que leur infligèrent les forces de l'ordre, d'après Smangele Mmema, une militante de l'Association nationale des enseignants du Swaziland (3). Par la suite, les soldats et les policiers se sont infiltrés dans les locaux d'un syndicat d'enseignants pour appréhender les manifestants qui s'y réfugièrent (4).

Alertées des mois à l'avance, la police et l'armée avaient uni leurs forces de façon à affronter les manifestants le jour venu. À cette fin, le ministère des Finances a consacré un milliard de rand (142 millions de dollars, 103 millions d'euros) à l'armée et à la police. Le 2 février 2011, le ministre des Finances, Majozi Sithole, avait déclaré à la presse l'importance que le gouvernement accordait à cette institution dans le but de contrer d'éventuels coups d'Etat (5).

État de la démocratie

The Economist Intelligence Unit's Democracy Index, un indice qui mesure le niveau de la démocratie dans le monde, plaçait le Swaziland au 141e rang pour l'année 2010, par rapport à l'an 2008 où il figurait au 137e rang (6).

Cette baisse de classement s'explique en partie par l'adoption, le 14 novembre 2008, de la nouvelle loi antiterroriste. Cette loi, attribuable à un présumé attentat raté survenu sur un pont routier menant au palais royal, fut adoptée afin d'élargir les pouvoirs de la police. Elle prévoit le maintien des suspects en garde à vue par la police ainsi qu'une peine allant jusqu'à 25 ans d'emprisonnement pour toute personne reconnue coupable d'actes terroristes (7).

L'élargissement du pouvoir de la police est la cause de l'augmentation de la répression policière depuis la fin de l'année 2008. Dans cette perspective, le 8 janvier 2009, Amnesty International et l'Institut des droits de l'homme de l'Association internationale du barreau, rendu inquiets, «avaient rendu public un rapport demandant l'abrogation ou la modification immédiate de la Loi relative à la suppression du terrorisme au Swaziland» (8). Cette loi antiterroriste est une restriction juridique à la liberté d'expression et d'association.

De plus, le pays traverse une crise financière qui a entrainé la suppression de 7 000 postes de fonctionnaires. Selon le dernier rapport du Fonds Monétaire international (FMI), le Swaziland est au bord de la faillite, avec « une dette publique qui risque de passer de 19 pour cent du PIB en 2010 à 31 pour cent en 2011 et à 75 pour cent d'ici 2015 si le gouvernement ne fait rien pour régler ses problèmes économiques» (9).

La date du 12 avril fut choisie en référence au jour où les partis politiques furent dissous. En effet, le 12 avril 1973, le précédent roi, Sobhuza II (22 juillet 1899 - 21 août 1982) avait dissous le Parlement et les partis politiques afin d'imposer la monarchie absolue. En l'absence des partis politiques comme opposition, seuls le syndicat de travailleurs, les organisations d'enseignants et d'étudiants militent pour des changements démocratiques.




Références:

1. HERVIEU, Sébastien. «Au Swaziland, le roi Mswati III réprime les manifestants pro-démocratie», Le Monde, publié mercredi le 13 avril 2011, [En ligne], http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/04/13/a... (page consultée le 17 septembre 2011)

2. AFP. «Swaziland: le pouvoir manie le bâton pour empêcher des manifestations», Le Point, publié mardi le 12 avril 2011, [En ligne], http://www.lepoint.fr/monde/swaziland-le-pouvoir-m... (page consultée le 11 septembre 2011)

3. Loc.cit.

4. JACKSON, Jinty. «Swaziland: le pouvoir manie le bâton pour empêcher des manifestations», EUREKA, publié mardi le 12 Avril 2011, [En ligne], http://biblio.eureka.cc/WebPages/Search/Result.aspx (page consultée le 11 septembre 2011)

5. AFP. «Appels à manifester au Swaziland», Le Figaro, publié samedi le 26 février 2011, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/02/26/97001... (page consultée le 19 septembre 2011)

6. THE ECONOMIST. «Democracy index 2010». Economist Intelligence Unit, [En ligne], http://graphics.eiu.com/PDF/Democracy_Index_2010_web.pdf (page consultée le 19 septembre 2010)

7. CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE. « Swaziland : l'envers répressif d'une monarchie absolue», Vision syndicale, publié en mai 2009, [En ligne], www.ituc-csi.org/IMG/pdf/VS_swaziland_FR.pdf (page consultée 19 septembre 2011)

8. GUILLITE, Françoise. «Au Swaziland : La loi sur la suppression du terrorisme représente un danger pour les droits humains», AMNESTY INTERNATIONAL, publié le 8 janvier 2009, [En ligne], http://www.amnestyinternational.be/doc/s-informer/... (page consultée le 22 septembre 2011)

9. IRIN - Au service de l'humanitaire. «SWAZILAND: le pays fait face à une crise financière majeure», [En ligne], publié le 13 janvier 2011, http://irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?reportid=91617 (page consultée le 12 septembre 2011)

Dernière modification: 2011-09-26 16:43:29

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Swaziland : le roi Mswati III prospère, mais pas son peuple
>avril 2017


Swaziland : Violente répression contre des manifestants pro-démocratie
>septembre 2011


Swaziland : Les Swazis « en voie d'extinction? »
>novembre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019