23 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 septembre 2011

Une élection exemplaire au Cap-Vert


Francis Boutin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
1980
Renversement du gouvernement de Luis Cabral en Guinée-Bissau

Le 21 aout 2011, Jorge Carlos Fonseca remportait le deuxième tour de l'élection présidentielle au Cap-Vert. Il devenait ainsi le quatrième président du pays depuis son indépendance en 1975. C'est à la suite d'une campagne électorale sans bavure que Jorge Carlos Fonseca prit le pouvoir, marquant le troisième changement de président en 20 ans dans ce petit pays d'Afrique(1).

Rappelons qu'après avoir vu un parti unique occuper le pouvoir entre 1975 et 1991, le Cap-Vert se dota d'une Constitution garantissant à ses habitants un régime démocratique multipartite. C'est celui qui est encore en vigueur aujourd'hui.

Un président avec le peuple

Membre du Mouvement pour la démocratie (MPD), un parti libéral, monsieur Fonseca a défait son opposant Manuel Inocencio Sousa, du Parti africain pour l'indépendance du Cap-Vert (PAICV), un parti socialiste, avec 55% des voix lors du second tour de l'élection présidentielle. Pour la première fois depuis l'arrivée du multipartisme, le chef du gouvernement et le chef d'État ne sont pas du même parti. Ainsi, Jorge Carlos Fonseca sera le président et chef d'État, alors que le chef du gouvernement, à la tête de l'Assemblée nationale, sera José Maria Neves du PAICV, un parti plus à gauche que le MPD(2). Le gouvernement est composé de 70 à 72 députés élus conformément à la Constitution et à la loi(3).

Ancien ministre des Affaires étrangères et directeur d'un cabinet d'avocat, Jorge Carlos Fonseca a obtenu le soutien de la majorité grâce à sa promesse d'être à l'écoute des besoins de sa population. Comme le dit son slogan, «Un président avec le peuple»(4), Fonseca a promis de s'attaquer aux problèmes qui touchent, à ses yeux, toutes les classes : «Nous pourrons dire que notre pays a vaincu la misère lorsqu'il n'y aura plus aucun Capverdien pauvre dans le pays et que nous serons en mesure de fournir du travail à ceux qui veulent travailler et après avoir réduit les inégalités(5)». L'homme de 60 ans veut donc régler, entre autres, les problèmes de chômage, de pauvreté, d'endettement de l'État ainsi que les difficultés qu'ont les familles et les entreprises(6).

Une démocratie bien établie

Au Cap-Vert, le président est élu au suffrage universel, direct et secret(7). Il doit obtenir la majorité absolue des voix. L'élection doit se tenir entre le quarantième et le vingt-cinquième jour précédant la fin du mandat du président sortant. Si aucun des candidats ne reçoit la majorité absolue, un second tour doit se dérouler quinze jours suivant la date du premier tour de l'élection. À ce second tour, seuls les deux candidats ayant reçu le plus grand nombre de voix seront représentés(8). Un président peut effectuer un maximum de deux mandats consécutifs de cinq ans, après quoi il doit se retirer pour une période minimale de cinq ans. S'il advenait que le président renonce à ses fonctions, il devrait laisser s'écouler dix ans avant d'être admissible à un nouveau mandat(9).

Fonseca aura de lourdes responsabilités puisque «le Président de la République est le garant de l'unité de la Nation et de l'État, de l'intégrité du territoire et de l'indépendance nationale. Il veille au respect de la Constitution et des Traités internationaux [...]. Le Président de la République représente la République du Cap-Vert sur tout le territoire national et à l'étranger»(10). Dans ce petit pays ou la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire est importante, le Président de la République possède notamment les pouvoirs suivants : il est le commandant en chef de l'armée, il peut dissoudre l'Assemblée conformément à la Constitution, il nomme un juge à la Cour suprême et il peut organiser des référendums à l'échelle nationale. Il possède aussi un droit de veto sur toute proposition de loi dans les trente jours suivant la réception du document, et peut promulguer et faire publier les lois(11).

Monsieur Fonseca est bien en selle, et ce, pour cinq ans, après quoi se déroulera la prochaine élection présidentielle dans ce pays reconnu comme étant une démocratie exemplaire.




Références:

1. [ANONYME], Africa1.com, Cap-Vert : Jorge Carlos Fonseca investi quatrième président, [en ligne], 9 septembre 2011, http://www.africa1.com/spip.php?article14304, (page consulté le 11 septembre 2011)

2. AIDARA Ismael, LesAfriques.com, Cap-Vert : l'opposant libéral, Jorge Carlos Fonseca, vainqueur de la présidentielle, [en ligne], http://www.lesafriques.com/actualite/cap-vert-l-op... (page consulté le 11 septembre 2011)

3. [ANONYME], Constitution de la République du Cap Vert, Art. 153, p.38, [en ligne], http://democratie.francophonie.org/IMG/pdf/Cap-Vert.pdf , (page consulté le 10 septembre 2011)

4. [ANONYME], JeuneAfrique.com, Cap-Vert : pour Jorge Carlos Fonseca, cette fois c'est la bonne, [en ligne], 1 septembre 2011 http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2642p02... (page consulté le 15 septembre 2011)

5. [ANONYME], Africa1.com, Cap-Vert : Jorge Carlos Fonseca investi quatrième président, [en ligne], 9 septembre 2011, http://www.africa1.com/spip.php?article14304, (page consulté le 11 septembre 2011)

6. loc.cit.

7. [ANONYME], Constitution de la République du Cap Vert, p.30, [en ligne], http://democratie.francophonie.org/IMG/pdf/Cap-Vert.pdf , (page consulté le 10 septembre 2011)

8. ibid. p.31

9. ibid. p.36

10. ibid. p.34

11. loc.cit.

Dernière modification: 2011-09-27 07:48:04

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Cap-Vert : la bonne gouvernance de Pedro Pires lui vaut le prix Mo Ibrahim
>octobre 2011


Une élection exemplaire au Cap-Vert
>septembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016