19 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 septembre 2011

Le changement de cap finlandais


Éric Bouchard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2019
Élections législatives en Finlande

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

avril
2011
Tenue d’élections législatives en Finlande

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

janvier
1995
Entrée de l'Autriche, la Finlande et la Suède dans l'Union européenne

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

La récente et persévérante « crise financière » continue de générer un brassage politique considérable dans les pays occidentaux. En Europe, le débat sur l'intervention des gouvernements auprès des systèmes financiers est virulent, surtout dans un contexte où plusieurs pays sont aux prises avec des problèmes financiers majeurs, dont certains frôlent la faillite. Les conséquences de ce brassage politique ont été particulièrement perceptibles lors des dernières élections finlandaises d'avril 2011.

Constitutionnellement une république, la Finlande a un système politique dans lequel le président ne dispose que de quelques pouvoirs, principalement en ce qui a trait aux affaires étrangères. Celui qui fixe la politique de la nation est le premier ministre, entériné par l'Eduskunta, le Parlement, et nommé par le président. De plus, le Parlement est constitué d'une pluralité de partis politiques et a, depuis les années 70, été dirigé par des gouvernements de coalition (1).

Montée spectaculaire des « Vrais Finlandais »

Traditionnellement, trois partis se disputaient le pouvoir : le Parti de la coalition nationale, le Parti social démocratique finlandais et le Parti du centre. Ces partis ont obtenu respectivement 20,4 %, 19,1 % et 15,8 % des votes lors du dernier suffrage (2). Le Parti de la coalition nationale, de droite, et le Parti du centre formaient le pouvoir avec le Parti social démocratique, de gauche.

Bien que le Parti de la coalition nationale ait obtenu le plus de sièges (44 sur 200) aux dépens du Parti du centre (35), il a perdu le pouvoir et s'est pris une déculottée de 16 sièges. Les véritables gagnants de cette élection sont les Vrais Finlandais. Ceux-ci ont fait un bond spectaculaire de 34 sièges, soit 39 au total. Ce faisant, le Parti des « Vrais Finlandais » est le seul parti à progresser par rapport aux élections de mars 2007.

Continuité ou changements

Ces élections marquent un changement de direction historique pour l'électorat finlandais. « C'est un bon départ ! C'est la victoire du bon sens. Il n'est plus réaliste de continuer sous la gouvernance des vieux partis d'année en année (3)», a déclaré le dirigeant des Vrais Finlandais, Timo Soini. La vision eurosceptique, nationaliste et socioéconomique orientée à gauche des « Vrais finlandais » a convaincu les électeurs. En effet, pour Timo Soini ces élections sont interprétées comme un référendum sur l'euro «dont les Finlandais avaient été privés au moment de l'adoption de la monnaie unique (4)».

Le débat politique a également tourné autour de l'aide financière apportée aux pays de la zone euro aux prises avec des difficultés économiques considérables, notamment le Portugal mais également la Grèce, l'Irlande et l'Islande. Timo Soini suggère qu'il est inacceptable que les contribuables finlandais paient pour les pays n'ayant pas été financièrement responsables (5). En effet, les « Vrais Finlandais » s'opposent, entre autres, à une augmentation des prêts accordés aux pays en difficulté. Par exemple, la Finlande a garanti 12,5 milliards d'euros au Mécanisme européen de stabilité.

Le taux de participation très élevé de 70,4 %, augmentation de 2,5 % par rapport à mars 2007, nous démontre l'intérêt des Finlandais face à ces questions. Cela a évidemment pour effet de donner un mandat fort au Parlement et le débat politique autour de la question de la solidarité finlandaise envers la zone euro s'annonce intéressant.

Néanmoins, de longues négociations s'annoncent afin que le parti de Jyrki Katainen (Parti de la coalition nationale), qui sera vraisemblablement le prochain premier ministre, puisse former un gouvernement de coalition. Heureusement pour les partisans « pro-euro », le Parti de la coalition nationale se positionne ouvertement en faveur de l'Union européenne (6). D'autant plus que, même si les « Vrais Finlandais » ont pris beaucoup de place au sein du Parlement, il est fort probable qu'une coalition soit formée des trois mêmes partis politiques traditionnels au pouvoir depuis trente ans. Cela exclurait du pouvoir les « Vrais Finlandais ». Par conséquent, cela annonce la possibilité que la direction adoptée par le Parlement au cours des 4 dernières années demeure sensiblement la même.




Références:

1. PERSPECTIVE MONDE, Finlande histoire, Chronologie depuis 1945, [En ligne], 2011, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (Page consultée le 16 septembre 2011)

2. HELSINGIN SANOMAT, International Edition, Massive Gains for True Finns and a Bad Night for Centre Party. [En ligne], 18 avril 2011 http://www.hs.fi/english/article/bSUNDAY+EVE... (Page consultée le 11 septembre 2011).

3. LE MONDE, Idées, Considérable percée des populistes aux élections législatives en Finlande, [En ligne], 2011, http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/19/con... (Page consultée le 16 septembre 2011)

4. loc.cit.

5. loc cit.

6. BBC NEWS, Gavin Hewitt's Europe, Finland rocks the EU, [En ligne], 18 avril 2011, http://www.bbc.co.uk/blogs/thereporters/gavinhewit... (Page consultée le 11 septembre 2011)

Autres références

LE FIGARO, Actualité Internationale, Percée nationaliste aux législatives finlandaises, [En ligne], 17 avril 2011, http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/17/01... (Page consultée le 11 septembre 2011).

FINLANDE, Constitution de mars 2000, [En ligne], 2007, http://mjp.univ-perp.fr/constit/fin2007.htm (Page consultée le 16 septembre 2011)

BBC NEWS, Europe, Nationalist True Finns make gains in Finland vote [En ligne], 18 avril 2011, http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-13107620 (Page consultée le 11 septembre 2011)

PARTIES AND ELECTIONS IN EUROPE, FINLAND, [En ligne], 2011, http://www.parties-and-elections.de/finland.html (Page consultée le 11 septembre 2011)

Dernière modification: 2011-09-26 12:59:10

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le gouvernement finlandais mis à l'épreuve avec la scission du parti True Finns
>février 2018


Donald Trump reçoit le président finlandais Sauli Niinistö
>janvier 2018


L'OTAN contre la Russie : quelle place pour la neutralité finlandaise ?
>novembre 2016


La réforme finlandaise couronnée de succès
>novembre 2014


La droite populiste progresse en Finlande
>octobre 2014


Présidentielle finlandaise: un conservateur comme chef d'État
>février 2012


Recul du Parti social-démocrate de Finlande : reflet d'une social-démocratie malade
>novembre 2011


Le changement de cap finlandais
>septembre 2011


Après la tornade économique, le Premier ministre finlandais démissionne
>septembre 2010


Un Nobel qui fait chaud au coeur
>novembre 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019