Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 March 2011

Direction planète Mars à la NASA


Yannick Ouellette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Depuis quelque temps, un vent d'espoir et d'enthousiasme règne à la Nasa, l'agence gouvernementale responsable du programme spatial civil aux États-Unis. En effet, de nouveaux développements à l'égard de la planète Mars permettent de croire que la planète rouge regorge de secrets qui ne cherchent qu'à être dévoilés.

La Nasa se tourne vers Mars

Récemment, des sondes envoyées vers Mars avaient permis de déceler la présence d'eau sur le sol martien. Or, après mûres recherches et analyses, William Boynton, chercheur de l'université de l'Arizona, affirme « qu'il y a bel et bien de l'eau » dans un communiqué de l'agence spatiale américaine (1). C'est grâce aux observations des missions Mars Odyssey et Phoenix Mars Lander, en 2008, que les scientifiques de la Nasa ont pu confirmer ces résultats. De ce fait, l'agence spatiale américaine a tenu à prolonger la mission de Phoenix Mars Lander en expliquant qu'au-delà de la recherche d'eau, elle explorerait les possibilités offertes par la planète à accueillir la vie humaine.

C'est dans cette optique que la Nasa déclare son intention de se concentrer davantage sur la planète Mars (2). Forte de récentes découvertes sur la possibilité de retrouver des traces de vie dans le système solaire, la Nasa voit la planète rouge comme étant la plus susceptible d'éclaircir ses questions. Pete Worden, directeur du Ames Research Center, précise que « Mars est la planète qui contient probablement une quantité d'eau suffisante pour pouvoir y survivre, malgré les températures pouvant être glaciales à certains endroits » (3).

Bien que les objectifs de la Nasa tendent de plus en plus vers l'exploration du sol de la planète Mars, l'agence garde, pour le moment, ses missions martiennes au stade exploratoire. Les objectifs officiels des missions concernant l'exploration de Mars sont bien précis. Tout d'abord, la Nasa tente de déterminer les origines de la planète et recherche des traces de l'évolution de notre système solaire. Au niveau de la composition de Mars, la Nasa étudie présentement son climat ainsi que la présence d'eau dans l'arctique martien. De plus, elle examine des preuves de zones habitables pouvant accueillir la vie dans le but ultime de préparer une exploration humaine (4).

« Houston, we have a problem » : la Nasa dépense trop

Il faut cependant mettre en contexte les objectifs de la Nasa qui peine à maintenir une bonne réputation, tant aux yeux des parlementaires que dans la population des États-Unis en général. Celle-ci reste avant tout une organisation gouvernementale bénéficiant des fonds publics. Depuis plus de 50 ans, la Nasa oeuvre comme chef de file dans le domaine spatial, mais les plus grands exploits de l'Agence semblent derrière elle, alors que l'opinion publique à son endroit reste mitigée (5). L'augmentation constante des dépenses et l'attribution aveugle de milliards de dollars par les gouvernements précédents à la Nasa font douter certains observateurs quant à la légitimité de ne financer l'agence spatiale qu'avec des deniers publics.

En effet, la Nasa est présentement sous les feux croisés des parlementaires américains qui examinent son projet de budget 2012. Il faut bien comprendre que l'enveloppe totale attribuée à la Nasa est de 18,7 milliards de dollars par année (6). C'est près de 1 % de toutes les dépenses du gouvernement américain. D'une part, l'administrateur de la Nasa, Charles Bolden demande une augmentation de 6 milliards de dollars sur cinq ans. Cela voudrait dire que le budget total de la Nasa s'élèverait à près de 20 milliards de dollars en 2016 (7). D'autre part, l'administration du président Barack Obama semble vouloir freiner ses ardeurs en serrant la ceinture de ses scientifiques. En effet, dans le budget proposé au Congrès, Washington gèlerait les fonds destinés à la Nasa afin que son budget ne dépasse pas les 19 milliards de dollars, et ce, pendant cinq ans (8).

De plus, Obama est venu imposer une tout autre vision pour le futur de la Nasa. Lors d'un discours prononcé en 2010 au Kennedy Space Center, situé à Orlando en Floride, il met un terme aux aspirations lunaires des astronautes américains pour se concentrer sur Mars et l'exploration scientifique de l'espace (9). Plutôt que de viser d'improbables objectifs comme des vols habités et la colonisation de la Lune, Obama suggère à la Nasa de développer d'abord de nouvelles technologies, permettant un accès plus rapide et plus sûr à l'espace.

Rappelons que, depuis quelques années, la Nasa est en baisse de popularité auprès des citoyens américains. Un sondage Gallup révèle que la mission générale de la Nasa est bien ressentie et respectée au sein de la population américaine. Toutefois, c'est sur la question du financement public que le bât blesse, alors qu'un pourcentage considérable, près de 35 % des participants, croit que le budget de la Nasa devrait être diminué ou même aboli des dépenses de l'État (10). Il est d'ailleurs intéressant de mentionner que 50 % croient que le budget ne devrait pas excéder ce qu'il est présentement. Cette attitude à l'endroit de la Nasa se fait également sentir chez les parlementaires à la Chambre des représentants. Les républicains, qui sont majoritaires, menacent de couper sévèrement dans les dépenses fédérales. En réclamant une baisse de plus de 100 milliards de dollars des dépenses dans le budget fédéral, un haut responsable de l'agence, sous couvert de l'anonymat, met en garde que « ce sont tous les programmes de la Nasa qui seraient en péril »(11).

Les aspirations de la Nasa envers Mars

Le futur financier de la Nasa reste donc incertain, mais la direction que l'agence spatiale prend ne l'est pas pour autant. Influencée grandement par l'administration Obama et par les récentes découvertes concernant la planète Mars, la Nasa met le cap vers la planète rouge afin d'en découvrir les moindres secrets.

Les ambitions ultimes de la Nasa sont assez claires. L'agence spatiale américaine désire mettre un homme sur Mars d'ici 2040 (12). Avec les récentes découvertes faites par les missions effectuées par les robots Spirit et Opportunity, la Nasa est désormais en mesure de répondre à une panoplie de questions concernant sa composition (13). Malgré cela, de nouvelles questions émergent constamment et les scientifiques continuent sans relâche l'exploration du sol martien.

L'objectif d'une exploration humaine est encore bien loin, mais des dossiers très importants restent à régler à l'interne pour la Nasa. En ce moment, le secteur privé travaille à l'élaboration de fusées capables d'envoyer des astronautes dans l'espace pour remplacer les navettes, un projet que la Nasa voudrait voir aboutir d'ici 2015 ou 2016 (14). Même si aucun contrat ne lie officiellement les compagnies privées et la Nasa, cette dernière se garde une porte de sortie quant aux moyens de mener à terme ses missions spatiales. En effet, d'ici quelques années, les navettes spatiales américaines iront toutes à la retraite et, comme le plan d'Obama n'inclut pas leur renouvellement, il est plausible de croire que la Nasa dépendra soit des Russes, avec leurs fusées Soyouz, ou regardera du côté des investisseurs privés afin de palier le manque de financement de l'État américain (15).




Références:

1. FIÉVET, Jean-Loup, « La Nasa confirme la présence d'eau sur Mars », L'Express.fr, publié le 31 juillet 2008, [En ligne], http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/decouver... (page consultée le 17 mars 2011).

2. AFP, « La Nasa devrait se concentrer sur Mars », La Presse, publié le 7 mars 2011, [En ligne], http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-e... (page consultée le 17 mars 2011).

3. MAXISCIENCES, « Planète Mars : une colonisation par les humains programmée par la Nasa ? », publié le 1 novembre 2010, [En ligne], http://www.maxisciences.com/mars/planete-mars-une-... (page consultée le 17 mars 2011).

4. NASA, Mission Overview& Objectives, Phoenix Mars Lander, [En ligne], http://www.nasa.gov/mission_pages/phoenix/mission/... (page consultée le 17 mars 2011).

5. BRUNIER, Serge, « La Nasa vise Mars... vers 2040 ! », France-info, publié le 8 mai 2010, [En ligne], http://www.france-info.com/chroniques-du-cote-des-... (page consultée l7 mars 2011).

6. RADIO-CANADA, « Un budget scruté à la loupe », publié le 14 avril 2010, [En ligne], http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2010... (page consultée le 21 mars 2011).

7. NASA, Fiscal Year 2011 Budget Estimates, [En ligne], http://www.nasa.gov/pdf/420990main_FY_201_%20Budge... (page consultée le 21 mars 2011).

8. AFP, « Washington prévoit geler le budget de la Nasa », La Presse, publié le 14 février 2011, [En ligne], http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-e... (page consultée le 17 mars 2011).

9. BRUNIER, Serge, op. cit.

10. CARLSON, Darren K., « Public Views NASA Positively, But GenerallyDisinterested in IncreasingIts Budget », Gallup News Service, Princeton, New Jersey, publié le 8 mars 2001, [En ligne], http://www.gallup.com/poll/1927/public-views-nasa-... (page consultée le 21 mars 2011).

11. AFP, « La Nasa espère sauver ses ambitions malgré le gel de son budget », L'Express.fr, publié le 14 février 2011, [En ligne], http://www.lexpress.fr/actualites/1/economie/la-na... (page consultée le 21 mars 2011).

12. BRUNIER, Serge, op. cit.

13. VEGA, Priscilla, « Advanced NASA Instrument Gets Close-up on Mars Rocks », JPL - NASA, [En ligne], http://mars.jpl.nasa.gov/news/whatsnew/index.cfm?F... (page consultée le 17 mars 2011).

14. AFP, « La Nasa devrait se concentrer sur Mars », La Presse, op. cit.

15. FENOGLI, Jérôme, « Discovery, première retraitée des navettes américaines », Le Monde, publié le 12 mars 2011, p. 17.

Dernière modification: 2011-04-11 11:40:49

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016