Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

12 February 2006

Surprise : un gouvernement minoritaire au Costa Rica


Josée Turgeon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

February
1987
Dévoilement du plan Arias pour la paix en Amérique centrale

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

November
1949
Adoption d'une nouvelle Constitution au Costa Rica

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Des élections législatives et présidentielles se sont déroulées le 5 février dernier au Costa Rica, une République unitaire de l'Amérique centrale dont la tradition démocratique est bien établie.

Les résultats des élections présidentielles ont suscité l'étonnement. En effet, après le dépouillement partiel presque final des résultats, les deux principaux candidats étaient au coude à coude dans la course, contredisant ainsi les sondages qui avaient prévu une victoire facile pour Oscar Arias, ancien président de la république de 1986-1990 et récipiendaire du prix Nobel de la paix en 1987(1).

Il faut spécifier que, pour être élu au premier tour, un candidat doit obtenir plus de 40% des voies. Si deux candidats dépassent ce seuil, comme dans le cas présent, alors c'est celui qui obtient le plus de voies qui l'emporte.

Selon les chiffres du Tribunal suprême des élections (2), le favori, Oscar Arias, un social libéral, chef du Parti de la libération nationale (PLN), a obtenu 40,5% des voix contre 40,2% pour son opposant Otton Solis, un économiste de centre gauche à la tête du Parti de l'action citoyenne (PAC). La montée en popularité de ce tiers parti a eu pour effet de déloger le Parti de l'unité sociale chrétienne (PUSC), qui n'a obtenu que 3,5 % des voies, de son statut de « pilier historique du bipartisme (3) » avec le PLN.

En ce qui a trait aux élections législatives (4), le PLN de Oscar Arias a obtenu 25 des 56 sièges, ce qui le plaça à la tête d'un gouvernement minoritaire. Pour sa part, le PAC de Otton Solis aurait obtenu 17 ou 18 sièges. Quant au gouvernement sortant issu du PUSC, il aurait obtenu 4 sièges, une baisse significative qui s'expliquerait par une perte de crédibilité en raison de scandales de corruption.




Références:

(1)LE SOIR EN LIGNE. « Coude-à-coude au Costa Rica », (En ligne) http://www.lesoir.be/rubriques/monde/page_5715_407396.shtml , 6 février 2006, 11 février 2006.

(2) LE SOIR EN LIGNE. op. cit. « Coude-à-coude au?. »

(3) LE SOIR EN LIGNE. op. cit. « Coude-à-coude au?. »

(4) LE SOIR EN LIGNE. op. cit. « Coude-à-coude au?. »

DIDIOT, Béatrice et CORDELLIER, Serge. « L'État du monde 2005 » , Éditions du Boréal, Montréal 2004, p.672.

OUALALOU, Lamia. « Duel présidentiel au Costa Rica », Le Figaro, no. 19133, mardi 7 février 2006, p. 4.

Commerce international du Canada, « Fiche documentaire -Costa Rica ». (En ligne) http://www.infoexport.gc.ca/ie-fr/DisplayDocument.... , novembre 2005, 11 février 2006.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016