Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

23 November 2010

Résolution de la Serbie à l'ONU: l'Union européenne applaudit


Alexandre Millette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

February
2008
Déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo

March
2003
Assassinat du premier ministre de Serbie, Zoran Djindjic

February
2003
Proclamation de la création de l'État de Serbie-et-Monténégro

February
2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

October
2000
Démission du président de la République fédérale de Yougoslavie, Slobodan Milosevic

December
1995
Signature à Paris d'un accord de paix en Bosnie-et-Herzégovine

July
1995
Début d’un massacre à Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine

March
1992
Référendum sur l'indépendance de la Bosnie-et-Herzégovine

June
1991
Proclamation d'indépendance de la Croatie

May
1980
Décès du maréchal Tito en Yougoslavie

August
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

September
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

October
1954
Signature d'un accord sur le statut de Trieste

October
1949
Fin de la guerre civile en Grèce

October
1947
Annonce de la fondation du Kominform

Après la fin de la guerre du Kosovo, le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) vote la Résolution 1244 le 10 juin 1999. Elle prévoit l'intervention armée d'une coalition internationale dirigée par l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). Cette mission de paix vise à stabiliser la région après la guerre et à instaurer un gouvernement provisoire dans le but de faciliter le passage à l'indépendance du Kosovo. En février 2008, le Kosovo déclare son indépendance(1).

Pour Belgrade, le Kosovo est toujours une province serbe

Plus de 2 ans après la déclaration d'indépendance du Kosovo, la Cour internationale de justice (CIJ) a rendu son verdict sur la question de l'indépendance du pays. Cette cour sert uniquement à faire des recommandations consultatives sur des questions litigieuses, par exemple celle de la légalité de l'indépendance du Kosovo. Or, la CIJ a écrit dans son rapport que la souveraineté de l'ancienne province serbe ne viole pas le droit international et qu'elle est techniquement légale. Par contre, elle laisse à l'ONU le soin de déterminer les conséquences politiques de cette indépendance(2).

Le 9 septembre 2010, la Serbie a affirmé ne jamais reconnaître l'indépendance du Kosovo, mais elle se dit prête à discuter. Cette résolution est chaperonnée par les États-Unis et l'ONU. La Serbie a toutefois été très claire, cette résolution écarte la possibilité de négociations sur le statut du Kosovo(3).

L'ouverture du dialogue entre la Serbie et le gouvernement de Pristina permettra de travailler sur des questions comme la paix, la sécurité et la stabilité de la région. Belgrade souhaite ainsi montrer sa bonne volonté aux pays de l'Union européenne (UE) en augmentant sa coopération avec le Kosovo. Cette ouverture du gouvernement serbe pour parlementer avec les dirigeants kosovars fut longtemps souhaitée par les pays membres de l'Union européenne(4).

Le 28e pays de l'Union européenne?

En ouvrant les discussions avec le Kosovo, la Serbie a un objectif à atteindre. Ces discussions, démontrant sa bonne volonté à l'UE, lui serviront grandement lorsqu'elle demandera d'intégrer le club des 27. Les discussions d'accord de paix entre les Serbes et les Albanais dans la région méridionale est un dossier important dans le processus de mise en candidature pour la Serbie.

En plus des demandes de négociations avec le Kosovo, les pays membres de la zone euro ont également une autre exigence pour prouver la bonne volonté de la Serbie. Les 27 souhaitent la coopération de Belgrade afin de parvenir à l'arrestation d'anciens militaires serbes recherchés par la justice internationale, notamment Ratko Mladic et Goran Hadzic, le premier étant recherché pour un génocide en Bosnie. En aidant la justice internationale, nul doute que la Serbie améliorera ses chances pour sa candidature à titre de pays membre de la zone euro(5).

La tension diminue entre la Serbie et le Kosovo

La candidature de la Serbie pour une place dans l'Union européenne diminue les tensions avec le Kosovo. Cette détente permettra une amélioration de la qualité de vie, des télécommunications, ainsi qu'un retour des réfugiés qui ont quitté à la suite des hostilités dans la région. Cette diminution des tensions vise principalement à montrer à l'Union européenne la bonne volonté de la Serbie à vouloir régler certains problèmes avec le Kosovo. Le point litigieux principal, la reconnaissance du Kosovo par la Serbie, n'est toutefois pas mentionné dans la résolution lancée par la Serbie.

Les appuis internationaux pour la reconnaissance du Kosovo

À la suite de son indépendance en 2008, le Kosovo a reçu l'appui de plusieurs pays, notamment les États-Unis et 22 des 27 pays de l'Union européenne. Au total, plus d'une soixantaine de pays ont reconnu le Kosovo. Parmi ceux qui ne l'ont pas reconnu, il y a : la Russie, la Slovaquie, la Roumanie, l'Espagne, la Grèce et Chypre. Ces cinq derniers pays font partie de la zone euro et, sans leur accord, le Kosovo ne pourra jamais intégrer l'Union européenne. Pour ce qui est de la Russie, elle appuie le gouvernement serbe depuis le début du conflit(6).

Malgré ces obstacles, la Serbie augmente de plus en plus ses chances de se retrouver sur la liste des pays admissibles à la zone euro. Les 27 soumettront la liste des pays admissibles durant le 2e trimestre de 2011. Reste à savoir si la Serbie y aura une place(7).




Références:

(1) Cour internationale de justice, La déclaration d'indépendance du Kosovo est légale, [en ligne], http://www.radio-canada.ca/nouvelles/international... (Page consultée le 22 novembre 2010) Nations unies, Résolution 1244 (1999), [en ligne], http://www.un.org/french/docs/sc/1999/99s1244.htm (Page consultée le 22 novembre 2010)

(2) Cour internationale de justice, Op. Cit.

(3) AFP, Serbie-Kosovo : l'ONU adopte une résolution, [en ligne], http://www.cyberpresse.ca/international/europe/201... (Page consultée le 22 novembre 2010)

(4) Loc. Cit.

(5) Yann Ollivier, La Serbie franchit une étape clé vers son adhésion à l'UE, [en ligne], http://www.cyberpresse.ca/international/europe/201... (Page consultée le 22 novembre 2010)

(6) AFP, Belgrade propose une résolution à l'ONU sans évoquer le statut du Kosovo, [en ligne], http://www.france24.com/fr/20100728-belgrade-serbi... (Page consultée le 22 novembre 2010)

(7) Yann Ollivier, Op. Cit.

Dernière modification: 2010-11-29 08:35:26

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016