Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

23 November 2010

L'« or blanc » de la Bolivie : l'enjeu national de la prochaine décennie


Kevin Tear
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2005
Élection d'Evo Morales à la présidence de la Bolivie

October
1982
Accession de Hernan Siles Zuazo à la présidence de la Bolivie

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

July
1978
Renversement du gouvernement de Hugo Banzer en Bolivie

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

August
1971
Coup d'État contre le président Jose Torres en Bolivie

May
1969
Création du Pacte andin

April
1969
Décès du président bolivien René Barrientos Ortuño

October
1967
Exécution d'Ernesto «Che» Guevara

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

April
1952
Accession de Victor Paz Estenssoro à la présidence de la Bolivie

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

July
1946
Renversement du président bolivien Gualberto Villarroel

Le 26 octobre 2010, le président bolivien Evo Morales annonçait, lors d'une conférence de presse, que son pays allait prendre en charge seul son lithium, quitte à décevoir les multinationales en lice pour l'obtention d'un contrat d'exploitation(1).

Le lithium pour relancer l'économie bolivienne?

Le lithium est un métal mou très prisé pour ses caractéristiques fonctionnelles. Ce matériau se retrouve en effet dans une liste de produits très variés, comme des médicaments antidépresseurs, des ordinateurs portables, de la verrerie et des piles fonctionnant à l'énergie solaire(2). En plus d'être le troisième élément le plus léger après l'hydrogène et l'hélium(3), le lithium possède la capacité d'emmagasiner une importante quantité d'énergie, ce qui lui procure sa grande valeur d'autonomie énergétique(4). C'est ce dernier aspect qui attire les fabricants de voitures électriques à l'utiliser dans la fabrication de celles-ci.

Alors que l'on prévoit une hausse à long terme de la demande d'automobiles en Asie(5), l'intérêt pour le lithium explose littéralement. Dans ce contexte de recherche de substituts à l'« or noir », la tonne de lithium, qui s'élevait à 300 dollars américains en 2003, coûte aujourd'hui 10 fois plus cher(6).

Selon une étude du centre de recherches Meridian International Research, 70% des réserves mondiales de lithium se retrouvent dans la région transfrontalière de l'Argentine, du Chili et de la Bolivie(7). Cependant, au niveau de la concentration en lithium, les Salars (désert de sel) du Chili et d'Argentine sont largement inférieurs au Salar d'Uyuni (principale source de lithium de Bolivie) qui contiendrait, à lui seul, 40% des réserves de lithium du monde(8). L'exploitation du sous-sol de la Bolivie supplanterait aussi l'activité des autres producteurs étrangers, comme la Chine et l'Afghanistan(9). Enfin, la Bolivie, qui est actuellement le pays le pauvre d'Amérique latine en termes de revenu par habitant(10), pourrait, à l'aide de ses gisements de lithium, renverser la vapeur, en créant une force d'influence internationale équivalente au lobby du pétrole avec l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)(11).

Une richesse naturelle à double tranchant

Les firmes étrangères intéressées à exploiter le lithium bolivien étaient Sumitomo et Mitsubishi pour le Japon, LG et Kores pour la Corée du Sud, Bolloré pour la France, et Vale pour le Brésil(12). Thierry Marraud, directeur financier du groupe Bolloré, espérait la signature d'un contrat afin de sécuriser la source d'approvisionnement de la matière avant une augmentation probable du prix du lithium(13). Pour sa part, le Brésil avait un intérêt particulier dans ce dossier, puisque la saumure dont on extrait le lithium contient aussi du potassium, un excellent fertilisant dont l'agriculture brésilienne a grand besoin(14).

En plus d'avoir nationalisé les ressources naturelles de son pays par voie constitutionnelle le 25 janvier 2009(15), le président bolivien Evo Morales a exigé que la production des batteries, de même que celle des voitures électriques, se fassent sur place et que l'État reçoive 60% des bénéfices(16). Ne répondant pas à ces conditions, les multinationales ont dû décliner l'offre. Néanmoins, tout n'est pas perdu pour elles, comme l'explique un expert de la société d'État la Corporation minière de Bolivie (COMIBOL) : « Pour construire des batteries, la Bolivie a absolument besoin de la technologie d'une entreprise comme Bolloré. Comme Bolloré a absolument besoin de notre lithium pour construire ses batteries »(17).

Les commerçants d'Uyuni sont craintifs par rapport à ce projet. Ils redoutent les effets néfastes sur le tourisme, estimé à 70 000 visiteurs chaque année, que pourrait avoir l'implantation d'industries dans le paysage(18). L'approvisionnement en eau, nécessaire à toute industrie minière, reste toutefois l'inquiétude principale. Comme l'explique Marco Ribera, un militant de la Ligue de défense de l'environnement, « la région du salar est semi-désertique et le pompage des nappes peut engendrer de sérieuses conséquences sur tout l'écosystème »(19).

En somme, l'intérêt croissant pour les énergies alternatives au pétrole pourrait favoriser le décollage économique de la Bolivie. Pour y arriver, le pays devra cependant surmonter certains obstacles, comme l'approvisionnement en eau et en gaz. Le gouvernement bolivien devra aussi assouplir ses conditions d'entente vis-à-vis le privé, s'il souhaite obtenir le savoir technologique nécessaire à la production des batteries au lithium. Dans le meilleur des mondes, la Bolivie pourrait produire assez de ce minerai pour fournir l'énergie à 4,8 milliards de voitures électriques(20).




Références:

(1) « La Bolivie exploitera elle-même son lithium », Le Monde (France), 28 octobre 2010, p. 17.

(2) Économie et société. Bolivie : la future Arabie Saoudite du lithium?, [En ligne], 31 mars 2009, http://www.economie-et-societe.com/article-29664174.html, (page consultée le 19 novembre 2010).

(3) P. P. FERGUSON. Le lithium et la science des piles super-efficaces, Département de Physique et de Sciences Atmosphériques, Université de Dalhousie, Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada, p. 1.

(4) Économie et société, op. cit.

(5) Regard de géographe. Voitures électriques et batteries lithium : enjeu géostratégique, [En ligne], 21 septembre 2009, http://www.regarddegeographe.com/article-36348692.html, (page consultée le 19 novembre 2010).

(6) K. TAVERNIER. Le lithium en Bolivie : quels enjeux stratégiques ?, [En ligne], 25 novembre 2009, http://www.infoguerre.fr/matrices-strategiques/lit... (page consultée le 19 novembre 2010).

(7) Ibid.

(8) P. BÈLE. « La Bolivie, futur Moyen-Orient du lithium », Le Figaro (France), 8 septembre 2009.

(9) K. TAVERNIER, op. cit.

(10) Économie et société, op. cit.

(11) K. TAVERNIER, op. cit.

(12) D. BACHÉ. « Guerre du lithium bolivien : première victoire de Bolloré », Libération.fr (France), 25 septembre 2009.

(13) R. NOURMAMODE. « Bolivie: sur un baril de lithium », Libération.fr (France), 1 juin 2009.

(14) P. BÈLE, op. cit.

(15) K. TAVERNIER, op. cit.

(16) O. UBERTALLI. « L'or blanc de la Bolivie », La Presse (Montréal), 10 août 2009.

(17) K. TAVERNIER, op. cit.

(18) P.A. PARANAGUA. « Sur l'Altiplano, les Boliviens placent leurs espoirs dans l'exploitation du lithium », Le Monde (France), 7 juillet 2010.

(19) R. NOURMAMODE, op . cit.

(20) Magasine de Tourisme. Le Salar de Uyuni en danger, [En ligne], 15 décembre 2009, http://www.americas-fr.com/tourisme/coup-de-coeur/... (page consultée le 19 novembre 2010).

Dernière modification: 2010-11-29 08:07:03

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016