Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

9 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 October 2012

Élection en Alberta : faux espoir pour le Wildrose Alliance Party


Sabrina Marois-Gagnon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Le 23 avril 2012, les citoyens de la province canadienne de l'Alberta se sont rendus aux urnes dans le but d'élire les députés qui les représenteront à l'Assemblée législative(1). Le Canada est un État fédéral et le régime politique est de type parlementaire, donc le gouvernement doit avoir l'appui du Parlement (2). Le système électoral est du type majoritaire uninominal (3), c'est-à-dire que le mode de scrutin est basé sur le découpage en circonscriptions électorales d'un territoire où chaque circonscription n'élit qu'un seul député (4).

Plusieurs partis se sont affrontés lors de ces élections, soit le Parti progressiste-conservateur, le Parti libéral de l'Alberta, le Nouveau Parti démocratique de l'Alberta et le Parti albertain (5). Le Parti progressiste-conservateur est à la tête de la « debt free province » depuis 41 ans. Toutefois, lors des récentes élections, les sondages pré-électoraux annonçaient sa défaite et prédisaient que le Wildrose Alliance Party l'emporterait (6).

Trop épineux, le Wildrose Alliance Party ?

Le Wildrose Party of Alberta a été fondé en 2007 (7). Il a ensuite fusionné en 2008 avec l'Alberta Alliance Party pour devenir le Wildrose Alliance Party (8). Lors des élections provinciales de 2008, le Wildrose a subi une défaite décevante avec 7% des votes et aucun siège (9). C'est lors d'une élection partielle en 2011 que ce parti a obtenu son premier siège et a élu comme chef Danielle Smith, femme d'affaires et journaliste de 38 ans (10).

Le Wildrose Alliance Party a une approche plutôt provincialiste. Par exemple, il désire que l'Alberta prélève elle-même son impôt et crée son propre régime de pension provincial, que les Albertains paient moins d'impôt et qu'il y ait moins d'intervention de l'État (11).

Les candidats du Wildrose ont des opinions très controversées sur plusieurs autres sujets. Lors de la dernière campagne électorale, la chef du parti a affirmé aux journalistes que son parti a souffert de blessures qu'il s'est lui-même infligé. En effet, plusieurs candidats ont tenu des propos très controversés sur des sujets comme le mariage gai, l'avortement, les changements climatiques et la supériorité de la race caucasienne. Smith a même affirmé qu'elle ne croyait pas à la théorie scientifique des changements climatiques : «Nous ne dépenserons pas des milliards de dollars pour quelque chose qui n'est même pas encore vérifié par la science (12)», a-t-elle dit lors d'une entrevue télévisée.

Des résultats loin des prédictions

À la surprise de plusieurs, c'est encore une fois le Parti progressiste-conservateur qui a emporté les élections albertaines avec 61 sièges, suivi du Wildrose Alliance Party avec 17. Le Parti libéral en a obtenu 5, le Nouveau Parti démocratique 4 et le Parti albertain n'en a eu aucun (13).

Tout au long de la campagne, les différents sondages plaçaient le Wildrose Alliance Party bien en avance. Plusieurs analystes se sont penchés sur la question de savoir pourquoi les sondages différaient autant de la réalité. Ils en sont venus à la conclusion que plus la campagne avançait, plus le doute était présent chez les électeurs albertains (14). En effet, les Albertains qui craignaient que ce parti de droite l'emporte auraient voté massivement pour le Parti progressiste-conservateur. D'autres ont désiré rester fidèle au parti en place depuis les quatre dernières décennies. Les gaffes et incidents politiques ont aussi été nombreux, ce qui a refroidi la population. Enfin, d'autres analystes prétendent que Smith aurait fait l'erreur de ne pas promouvoir assez ses candidats au niveau local, s'affichant seule comme vedette du parti (15).

Autre événement marquant, l'Alberta Federation of Labour, une centrale syndicale, est sous investigation par Élection Alberta après avoir produit un sondage téléphonique qui aurait nui à l'image du Wildrose Alliance Party (16). Les appels robotisés ont demandé à 1.54 millions de citoyens la question suivante : « Est-ce que vous supportez le plan du Wildrose d'utiliser les impôts des contribuables pour subventionner des compagnies au profit de la santé (17)? » Leur impact est cependant difficile à déterminer.




Références:

(1) BOLEN, Michael. « Alberta Debate: 2012 Election Campaign Approaches Finish As Leaders Do Battle Before Live Audience », Huffington Post, 19 avril 2012.

(2) PERSPECTIVE MONDE, « Canada », http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/pays/CAN/fr.html , Page consultée le 20 octobre 2012.

(3) loc cit.

(4) PERSPECTIVE MONDE, « Système électoral uninominal majoritaire », http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... , Page consultée le 20 octobre 2012.

(5) RADIO-CANADA, « Élections Alberta 2012 », 24 avril 2012 http://www.radio-canada.ca/regions/dossiers/2012/e... Page consultée le 20 octobre 2012.

(6) GRENIER, Eric. « Alberta Election Results 2012: Why Were The Polls So Wrong And What Does The Vote Mean For Alberta », The Huffington Post Canada, 24 avril 2012.

(7) BUZZETI, Hélène. « Le règne conservateur est menacé en Alberta », Le Devoir, 7 janvier 2010.

(8) loc. cit.

(9) loc. cit.

(10) loc. cit.

(11) loc. cit.

(12) BOLEN. op. cit.

(13) RADIO-CANADA, op. cit.

(14) GRENIER, Eric. « Alberta Election Results 2012: Why Were The Polls So Wrong And What Does The Vote Mean For Alberta » The Huffington Post Canada, 24 avril 2012.

(15) loc. cit.

(16) QMI AGENCY, Alberta election: investigation underway: Robocall poll draws ire, North Bay Nugguet, 20 avril 2012.

(17) DYKSTRA, Matt, Elections Alberta receives complaints over poll, The Kingston WhigStandard, 20 avril 2012.

Dernière modification: 2012-10-29 08:07:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016