Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

15 October 2012

Élection en République dominicaine : peu de changements à prévoir


Sabrina Marois-Gagnon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
1996
Assermentation de Leonel Fernandez à la présidence de la République dominicaine

August
1978
Assermentation d'Antonio Guzman à la présidence de la République dominicaine

April
1965
Intervention de troupes américaines en République dominicaine

May
1961
Assassinat du président de la République dominicaine, Rafael Trujillo

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Le 20 mai 2012, les Dominicains se sont rendus massivement aux urnes afin de décider qui succéderait à Leonel Fernandez à la présidence de la République dominicaine (1). En accord avec la Constitution, Fernandez devait céder sa place à la suite de deux mandats consécutifs (2). C'est avec une certaine sensation de déjà-vu que s'est déroulée la campagne électorale puisque les deux principaux candidats, Hipolito Mejia du Parti révolutionnaire dominicain (PRD) et Danilo Medina du Parti de la libération dominicaine (PLD), s'étaient déjà affrontés en 2000 (3).

C'est finalement Medina qui l'a emporté avec un appui de 51,24%, suivi de près par Mejia avec 46,93% des voix (4). Comme le prévoit le système électoral de ce pays des grandes Antilles, il n'y a pas eu de second tour puisque le vainqueur a reçu plus de 50% des votes (5). Le président Medina est donc devenu le chef de l'État et du gouvernement et le commandant en chef des forces armées. Il doit aussi désigner les membres du gouvernement (6). Il a d'ailleurs les coudées franches puisque, lors des élections législatives de 2010, le Parti de la libération dominicaine a remporté 31 sièges sur 32 et a aussi triomphé dans 90 des 150 scrutins municipaux (7).

Pour Medina, la stabilité avant tout

Âgé de 60 ans, Danilo Medina possède une formation universitaire de chimiste et d'économiste (8). Il a exercé ses premiers mandats comme député entre 1986 et 1998, puis il a été directeur de cabinet de la présidence entre 1996 et 2000 puis entre 2004 et 2006(9). Medina est connu pour avoir joué un rôle clé dans l'ascension du PLD, un parti de tendance libérale. Ancien directeur de campagne de Fernandez, il promet d'améliorer les politiques établies par ce dernier, mais il ne prévoit aucun changement majeur. C'est Margarita Cedeno, la femme de Fernandez, qui assurera la vice-présidence (10).

Dans le discours suivant l'annonce des resultats du president élu, celui-ci a déclaré : «Now we have the opportunity to build that dream, working for a Dominican republic that is fair to all(11).» Pour ce faire, Medina promet d'abaisser le taux de pauvreté et d'améliorer l'économie. Il promet aussi de consacrer 4% du PIB à l'éducation. Il a déclaré devant ses partisans que ses priorités seraient d'élever le niveau de vie des Dominicains et de réduire la pauvreté. Pour arriver à cet objectif, il prévoit, entre autres, d'améliorer les techniques d'agriculture et compte travailler sur un traité de libre-échange avec Haiti (12).

La situation économique au coeur de la campagne

Les thèmes ayant été les plus abordés au cours de cette campagne tournent principalement autour de sujets d'ordre économique tels que le coût de la vie, le chômage et la lutte à la pauvreté (13). Il est important de savoir que la République dominicaine compte dix millions d'habitants, dont un tiers vivent sous le seuil de pauvreté (14).

Cette campagne n'a pas été de tout repos, des allégations de corruption et de fraudes électorales ayant soulevé la rage chez certains citoyens. L'opposition accuse entre autres le parti en place d'utiliser les ressources de l'État pour mousser sa campagne électorale. De plus, cinq personnes ont été blessées par balle lors de manifestations et deux personnes sont mortes lors d'affrontements entre partisans (15).

Enfin, soulignons que, pour la première fois dans l'histoire de la politique dominicaine, les ressortissants ont eu la possibilité d'être représentés au Congrès dominicain. Ces 300 000 citoyens représentent environ 5% de l'électorat (16). À eux seuls, les Dominicains habitant New York étaient assez nombreux pour jouer un rôle décisif dans la dernière élection (17).




Références:

(1) LA PRESSE CANADIENNE, « République dominicaine : des élections calmes malgré les allégations de corruption », La presse canadienne, 20 mai 2012.

(2) loc. cit.

(3) loc. cit.

(4) LA PRESSE CANADIENNE, « Les habitants de la République dominicaine éliront un nouveau président dimanche », La presse canadienne, 19 mai 2012.

(5) JIMENEZ, Manuel, « Présidentielle en République dominicaine », Reuters économique, 20 mai 2012

(6) ÉLECTION POLITIQUE, République dominicaine, chef de l'État, 16 août 2012, http://www.election-politique.com/dirigeants.php?p... Page consultée le 8 octobre 2012.

(7) LA DOCUMENTATION FRANÇAISE, Élections législatives et municipales en République dominicaine, 16 mai 2010, http://www.ladocumentationfrancaise.fr/chronologie... (Page consultée le 18 octobre 2012).

(8) PRESIDENCIA DE LA RÉPUBLICA DOMINICANA, El presidente, http://www.presidencia.gob.do/app/pre_presidencia_... , Page consultée le 8 octobre 2012.

(9) AFP, « Danilo Medina, un économiste austère à la tête de la République dominicaine, Agence France presse, 22 mai 2012.

(10) AFP, « Présidentielle en République dominicaine : début des opérations de vote », AFP, 20 mai 2012.

(11) BBC NEWS LATIN AMERICA & CARIBBEAN, Dominican républic's Danilo Medina declares election win, http://www.bbc.co.uk/news/world-latin-america-18139809, Page consultée le 13 octobre 2012.

(12) AFP, « Danilo Medina remporte la présidentielle dominicaine », http://www.lapresse.ca/international/amerique-lati... Page consultée le 13 octobre 2012.

(13) AFP, « Présidentielle en République dominicaine : début des opérations de vote », AFP, 20 mai 2012.

(14) BARRETO, Juan, « La présidentielle en République dominicaine s'oriente vers un duel serré », AFP, 20 mai 2012.

(15) LA PRESSE CANADIENNE, « République dominicaine : des élections calmes..., op.cit.

(16) BARRETO, op cit.

(17) BALABAN, Samantha, ?New York Could Decide the Dominican Republic's Presidential Election?, 10 mai 2012, http://latino.foxnews.com/latino/politics/2012/05/... (Page consultée le 18 octobre 2012).

Autres références

AFP, « Les dominicains aux urnes pour élire leur nouveau président », AFP, 20 mai 2012.

JIMENEZ, Manuel, «Fiesta for democracy in Dominican; opposition says election was manipulated, but observers call ruling party's win fair », The Gazette, 22 may 2012.

WINDSOR STAR, «Medina claims victory in D.R. vote», The Windsor Star, Windsor Ontario, 22 may 2012

UNION DE LA PRESSE FRANCOPHONE, « République dominicaine », http://www.presse-francophone.org/index.php/contin... Page consultée le 12 octobre 2012.

Dernière modification: 2012-11-27 13:17:01

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016