Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

10 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 February 2012

La Syrie : entre guerre civile et pouvoir autoritaire


Samuel Pépin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2015
Fin d'une année record pour le nombre de déplacés dans le monde

August
2013
Utilisation d'armes chimiques à Ghouta, en Syrie

March
2011
Intensification de la contestation en Syrie

February
2005
Assassinat de l'ex-premier ministre libanais Rafiq Hariri

October
1989
Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban

June
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

February
1982
Début d'un conflit entre l'armée syrienne et les Frères musulmans à Hama

October
1973
Début du premier «choc pétrolier»

October
1973
Déclenchement de la guerre du Kippour au Moyen-Orient

April
1971
Proclamation de l’Union des Républiques arabes

March
1971
Accession de Hafez el-Assad à la présidence de la Syrie

August
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

June
1967
Début de la guerre des Six jours au Moyen-Orient

February
1966
Renversement du gouvernement en Syrie

January
1958
Proclamation de la création de la République arabe unie

April
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

January
1948
Entrée en vigueur de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

April
1946
Proclamation d'indépendance de la Syrie

Le printemps 2011 a été marqué par plusieurs révolutions qui ont eu lieu à travers le monde arabe. La Syrie n'a pas échappé à cette vague de contestation populaire, mieux connue sous le nom de « printemps arabe ».

Depuis mars 2011, le pays est en proie à une augmentation constante des tensions et des violences entre la population et le gouvernement de Bachar al-Assad. Le mouvement de contestation a commencé dans la ville de Deraa, bastion des mouvements opposés au président syrien(1). Il s'est vite étendu à tout le pays et plus particulièrement aux villes de Homs et Hama.

Depuis le début des hostilités, plus de 7 000 personnes ont trouvé la mort lors d'affrontements armés(2). En décembre dernier, environ 14 000 personnes avaient été arrêtées et plus de 12 000 avaient fui le pays depuis le début du conflit(3).

Un profond mouvement de protestation

La contestation qui fait rage en Syrie tire ses origines de l'opposition des citoyens au parti Baas. Au pouvoir dans ce pays depuis 1963, celui-ci est aujourd'hui contesté par une grande partie de la population(4).

L'opposition reproche à Bachar al-Assad, et à son gouvernement, d'être corrompu, de se comporter en tyran et d'être monarchique(5). En fait, le pouvoir politique est détenu de père en fils depuis 1970. Les opposants au régime lui reprochent également de n'avoir jamais fait cesser l'état d'urgence qui est toujours en vigueur depuis l'arrivée au pouvoir du parti Baas.

En janvier 2011, le gouvernement avait annoncé la mise sur pied d'un fonds d'aide pour soutenir plusieurs centaines de milliers de familles. De plus, il avait augmenté l'argent alloué au chauffage domestique et à l'embauche de milliers de fonctionnaires. Toutefois, ses actions politiques, se voulant rassurantes, n'ont pas réussi à calmer la population dans un pays où le chômage atteint 20 % et la pauvreté 14 %(6).

Selon monsieur Bourhane Ghalioune, directeur du Centre des études arabes à la Sorbonne à Paris, des réformes doivent être apportées en Syrie pour que s'arrête la répression et qu'il puisse y avoir des « élections régulières, libres et honnêtes(7) ».

Les actions du président condamnées par la communauté internationale

Depuis le début du conflit, plusieurs pays à travers le monde se sont positionnés en faveur de la révolution populaire et ont condamné les actions du gouvernement.

Martin Schulz, le président du Parlement européen, a vivement critiqué le pouvoir de Bachar al-Assad. Il affirme que le président syrien devrait s'écarter du pouvoir pour qu'il y ait une réelle transition vers la démocratie. De plus, il invite l'Union européenne à entamer des actions en appui aux regroupements syriens qui s'opposent au président(8).Cette dernière se dit prête à augmenter ses sanctions économiques contraignantes envers la Syrie(9). Pour sa part, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a lui aussi critiqué le gouvernement syrien et demandé la mise en place d'un réel « plan de transition politique(10) ».

De leur côté, les États-Unis ont remis en question la légitimité du gouvernement syrien d'administrer le pays. Le président Barack Obama a décidé d'aller de l'avant avec de nouvelles sanctions économiques et diplomatiques pour obliger Al-Assad à renoncer à son pouvoir. L'une de ces sanctions viserait directement le financement de l'économie syrienne et la livraison d'armes(11).

Les pays arabes ont eux aussi contesté vivement les actions commises par le gouvernement de la Syrie. Pour démontrer son inquiétude vis-à-vis du peuple syrien, la Ligue arabe a suspendu la participation de la Syrie à ses activités en novembre 2011. Elle l'a également obligée à accepter une mission composée d'observateurs en décembre de la même année(12).

En ce qui concerne la Russie et la Chine, ces deux pays semblent avoir changé leur fusil d'épaule. Ils ont finalement voté, avec les autres membres du Conseil de sécurité des Nations unies, une motion pour faciliter l'accès à l'aide humanitaire en Syrie(13).

Pour l'instant, le conflit n'a pas cessé et il continue d'affecter plusieurs grandes villes. Le gouvernement a toutefois tenu un référendum sur la Constitution le 26 février 2012, proposant d'éliminer l'article 8 sur la prédominance du parti Baas. Toutefois, ce référendum a été fortement contesté(14). Cette nouvelle tentative de Bachar al-Assad de calmer la société civile semblerait même vaine dans un pays meurtri par un an de conflit.




Références:

(1) FTV et AFP. Des milliers de manifestants de nouveau à Deraa, Le Figaro.fr, 21 mars 2011, [En ligne], http://info.france2.fr/revolutions-arabes/manifest... (page consultée le 28 février 2012).

(2) FRANCE DIPLOMATIE. L'ONU et la Syrie, 2 mars 2012, [En ligne], http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/sy... (page consultée le 28 février 2012).

(3) AFP. Plus de 5000 morts en Syrie (ONU), Le Figaro.fr, 12 décembre 2011, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/12/12/97001... (page consultée le 28 février 2012).

(4) AFP. L'appel à manifester contre le pouvoir diffusé sur Facebook n'a pas été suivi, France 24, 4 février 2011, [En ligne], http://www.france24.com/fr/20110204-syrie-facebook... (page consultée le 28 février 2012).

(5) Loc. cit.

(6) Loc. cit.

(7) Loc. cit.

(8) AP. Syrie : l'ONU évoque de possibles « crimes contre l'humanité », Le nouvel Observateur, 16 février 2012, [En ligne], http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120216.FAP0... (page consultée le 28 février 2012).

(9) L'ORIENT LE JOUR. Sept ministres syriens sur la liste des sanctions européennes, L'Orient LE JOUR.com, 29 février 2012, [En ligne], http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient... (page consultée le 28 février 2012).

(10) AFP. Syrie : l'ONU évoque de possibles « crimes contre l'humanité », Op. cit.

(11) LASSERRE, Isabelle. Syrie : l'hypothétique efficacité des sanctions, Le Figaro.fr, 6 février 2012, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/international/2012/02/06/01... (page consultée le 28 février 2012).

(12) JEUNE AFRIQUE. La ligue arabe suspend la participation de la Syrie, les pro-Assad furieux, Jeune Afrique, 13 novembre 2011, [En ligne], http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20111113... (page consultée le 28 février 2012).

RFI. Syrie : la mission des observateurs de la Ligue arabe « utile » selon le CNS, 4 janvier 2012, [En ligne], http://www.rfi.fr/moyen-orient/20120104-syrie-miss... (page consultée le 28 février 2012).

(13) AFP. Syrie : du "mieux" de la part de Moscou, Le Figaro.fr, 2 mars2012, [En ligne], http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/03/02/97001... consultée le 28 février 2012).

(14) ATS. L'Union européenne adopte de nouvelles sanctions contre la Syrie, ROMANDIE NEWS, 27 février 2012, [En ligne], http://www.romandie.com/news/n/L_Union_europeenne_... (page consultée le 28 février 2012).

Dernière modification: 2012-03-05 08:36:30

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016