Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

21 février 2012

Mexique : Une maturité économique en devenir ?


Jean-Sébastien Paré
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

juillet
2018
Élection d’Andrés Manuel Lopez Obrador à la présidence du Mexique

septembre
2017
Tremblement de terre dévastateur au Mexique

juillet
2012
Élection d'Enrique Pena Nieto à la présidence du Mexique

juin
2009
Confirmation d'une pandémie de grippe A (H1N1) par l'OMS

juillet
2006
Élection de Felipe Calderon à la présidence du Mexique

juillet
2000
Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

janvier
1994
Début du soulèvement des Indiens du Chiapas, au Mexique

décembre
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

juillet
1988
Élection de Carlos Salinas de Gortari à la présidence du Mexique

septembre
1985
Tremblement de terre meurtrier au Mexique

juillet
1982
Élection de Miguel de la Madrid Hurtado à la présidence du Mexique

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

juin
1975
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Mexico

octobre
1968
Répression d'une manifestation étudiante sur la Place des trois cultures à Mexico

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Avant même de subir un important recul de 6,1% de son PIB en 2009, résultant de la crise économique qui débuta en 2008, le Mexique en a senti les symptômes dès 2006 en encaissant un fort ralentissement de son économie. À la suite de cette période, le gouvernement a su profiter d'excellentes conjonctures et organiser le monde politique et économique afin de tirer son épingle du jeu en 2010 et 2011(1).

Ces deux années ont permis d'accroître le PIB mexicain respectivement de 5,4% et de 4,5% pour un total, en dollars étatsuniens, de 1 081 milliards de dollars (2). Le ralentissement ressenti en 2011 s'expliquerait en très grande partie par la perte de vigueur du commerce international et de la production industrielle des États-Unis (3). La reprise de ces deux dernières années a également permis une diminution progressive du taux de chômage qui avait atteint 6% en 2009 (4).

De plus, le PIB par habitant du Mexique est demeuré compétitif en comparaison avec les grands pays asiatiques ainsi que la Russie et le Brésil. Ce dernier devance tout de même le Mexique en termes de parité de pouvoir d'achat par plus de 25% (5).

Afin de s'assurer une croissance durable le Mexique devrait, selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), accroître les taxes sur les revenus. Celles-ci sont les plus basses de tous les pays de l'organisation se situant, en pourcentage du PIB, sous la barre des 20%. Les autres États, quant à eux, se situent pour la grande majorité au-dessus de 30% (6).

Un potentiel économique et politique indéniable

Le concept principal se cachant derrière la reprise économique du Mexique c'est que le gouvernement a réussi à mettre en place des politiques contra-cycliques. Il s'agit de politiques économiques par lesquelles, dans ce cas-ci, l'État s'active à stimuler l'économie en mettant en place des réformes budgétaires favorisant la croissance. Ainsi, le gouvernement a pu maintenir de faibles taux d'intérêt, ce qui a encouragé la consommation et les investissements privés. De plus, l'accroissement des impôts a permis de rassurer le marché vis-à-vis des finances publiques qu'il percevait comme instables (7).

Par conséquent, même si à l'origine ce sont les échanges commerciaux qui ont permis au Mexique d'assurer une reprise économique, c'est la confiance des particuliers et des investisseurs à l'intérieur du pays qui a permis d'assurer la plus grande part de cette reprise (8).

Les politiques habilement menées par le gouvernement contenant un budget bien balancé, des cibles inflationnistes ainsi que des perspectives financières tout à fait réalistes, ont accru la confiance du public. Le Fonds monétaire international (FMI) a d'ailleurs spécifié qu'en maintenant cette tendance, le Mexique conservait tous les critères nécessaires pour accéder aux ressources du programme de la ligne modulable de crédit. Il s'agit d'un programme aux exigences très strictes, auquel le Mexique fait partie, et qui permet à certains États de bénéficier de fonds substantiels pouvant être utilisés en cas de crise financière (9).

Des facteurs difficilement contrôlables

Les conjonctures économiques mondiales demeurent cependant un facteur important pouvant troubler l'équilibre financier mexicain, comme le souligne David Lipton du FMI (10). C'est une opinion qui est d'ailleurs partagée par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) qui se veut même plus pessimiste que le FMI en affirmant que les risques et les incertitudes des marchés de capitaux étaient plus importants que les politiques mexicaines et leur fort potentiel de redressement (11).

Pour sa part, la Chambre de commerce et d'industrie de Paris s'accorde à dire que le Mexique dispose d'avantages indéniables qui accroissent considérablement son potentiel économique tels qu'un marché intérieur de bonne taille, une proximité avec les États-Unis et même une base économique importante et diversifiée. Toutefois, la Chambre remet principalement en question «la médiocrité de la gouvernance et la faiblesse de l'État (12)».

Cette Chambre de commerce semble toutefois faire cavalier seul dans cette direction puisque les faits ont démontré que, suite à la crise économique, le Mexique a réagi rapidement et avec discernement. Un fait qui n'a pas manqué d'être souligné à la fois par le FMI et l'UNESCO.




Références:

(1) «My Data Query - Mexico», The World Bank, [en ligne] : http://databank.worldbank.org/Data/Views/Reports/T... (page consultée le 20 février 2012).

(2) «Études économiques de l'OCDE - Mexique», Organisation de coopération et de développement économique, mai 2011, [en ligne] : http://www.oecd.org/dataoecd/60/1/47876195.pdf (page consultée le 20 férier 2012).

(3) «Mexique - Résumé des projections économiques (novembre 2011)», Organisation de coopération et de développement économique, novembre 2011, [en ligne] : http://www.oecd.org/document/1/0,3746,fr_33873108_... (page consultée le 19 février 2012).

(4) OCDE, «Études économiques de l'OCDE - Mexique», Op. cit.

(5) «Mexique - L'autre émergent d'Amérique latine», Accomex n° 92 ? Mexique, mars-avril 2010. [extrait disponible en ligne] : http://www.diploweb.com/Le-Mexique-besoin-de-reformes.html (page consultée le 19 février 2012).

(6) BRANDT, N. et R. PAILLACAR, «Fiscal Reform for a Stronger Fairer and Cleaner Mexican Economy», OECD Economics Department Working Papers, OECD publishing, No. 904, 14 novembre 2011, [en ligne] : http://dx.doi.org/10.1787/5kg271q4vm34-en (page consulée le 19 février 2012).

(7) OCDE, «Études économiques de l'OCDE - Mexique», Op. cit.

(8) Ibid.

(9) «IMF Executive Board Completes Review of Mexico's Performance Under the Flexible Credit Line», IMF External Relations Department, No. 11/480, 22 décembre 2011, [en ligne] : http://www.imf.org/external/np/sec/pr/2011/pr11480.htm (page consultée le 19 février 2012).

(10) Ibid.

(11) OCDE, «Mexique - Résumé...», Op. cit.

(12) «Mexique - L'autre émergent...», Op. cit.

Dernière modification: 2012-02-27 08:44:10

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Mexique : le PRI en chute libre
>janvier 2019


Mexique et États-Unis : gagnant-gagnant?
>octobre 2018


Mexique : des débats révélateurs des préoccupations citoyennes
>septembre 2018


Retour en force au Mexique : à la conquête d'une présidence autrefois « volée »
>mars 2018


Réouverture de l'ALENA : match nul pour le Mexique
>octobre 2017


La « révolution en herbe » des Amériques : vers une libéralisation du cannabis au Mexique
>novembre 2016


Le pétrole mexicain : une réforme énergétique nécessaire ?
>novembre 2015


La justice mexicaine impuissante face à l'affaire des étudiants disparus
>octobre 2015


Un James Bond pour redorer l'image du Mexique
>mars 2015


Mexique : le déclin de Pena Nieto
>janvier 2015


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016