Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

5 février 2013

Enrique Pena Nieto détient dorénavant le pouvoir au Mexique


Ismira Salihovic
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

juillet
2018
Élection d’Andrés Manuel Lopez Obrador à la présidence du Mexique

septembre
2017
Tremblement de terre dévastateur au Mexique

juillet
2012
Élection d'Enrique Pena Nieto à la présidence du Mexique

juin
2009
Confirmation d'une pandémie de grippe A (H1N1) par l'OMS

juillet
2006
Élection de Felipe Calderon à la présidence du Mexique

juillet
2000
Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

janvier
1994
Début du soulèvement des Indiens du Chiapas, au Mexique

décembre
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

juillet
1988
Élection de Carlos Salinas de Gortari à la présidence du Mexique

septembre
1985
Tremblement de terre meurtrier au Mexique

juillet
1982
Élection de Miguel de la Madrid Hurtado à la présidence du Mexique

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

juin
1975
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Mexico

octobre
1968
Répression d'une manifestation étudiante sur la Place des trois cultures à Mexico

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Une fois tous les six ans, le premier dimanche de juillet, les États-Unis du Mexique tiennent une élection fédérale. La dernière s'est déroulée ler juillet 2012. Elle s'est soldée par la victoire d'Enrique Pena Nieto du Parti révolutionnaire institutionnel. Censé incarner le nouveau visage du parti, Nieto n'est pas entré en fonction, le 1er décembre 2012, sans quelques contestations.

Résultats électoraux controversés

Après 12 années d'absence, qui ont fait suite à 71 ans de gouvernance, le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) revient au pouvoir, avec à sa tête Enrique Pena Nieto qui a remporté la victoire avec 38,2% des voix (1). Plusieurs crient à la manigance et réfutent ces résultats électoraux, mais le présdient Nieto entre tout de même en fonction.

Bien des facteurs stratégiques peuvent expliquer l'arrivée au pouvoir de cet homme, pourtant issu d'un parti controversé par son long passé de corruption (2). Plusieurs s'entendent pour dire que le physique de ce personnage en est un. Nieto est charismatique et très soigné. Dans un pays où l'image est parmi les plus grandes priorités, il s'agit là d'un atout. Le plus grand empire radiotélévisé d'Amérique latine, Televisa, a d'ailleurs facilité la victoire de Nieto en signant un contrat secret avec le PRI, lui assurant une couverture favorable au niveau national dès 2005. Considérant que la distribution des chaînes par ce groupe atteint 95% des foyers mexicains et que celles-ci sont regardées par 70% de la population, c'est un facteur non-négligeable (3).

Le Mexique a également une lourde histoire liée aux cartels de drogue. L'ancien président, Felipe Calderon, leur avait déclaré la guerre, ce qui avait plongé le pays dans un bain de sang. Durant sa présidence, plus de 50 000 personnes sont décédées dans la guerre à la drogue, ce qui a fait monter l'aversion de la population envers Calderon (4).

L'avènement de Nieto au pouvoir est donc une sorte de réconfort pour les Mexicains, qui s'inquiètent pour leur sécurité. En effet, lorsque le PRI était au pouvoir, « les cartels menaient leurs guerres internes discrètement et n'attaquaient jamais les forces de l'État. Il y avait une compréhension tacite selon laquelle le gouvernement n'entraveraient pas leurs activités tant et aussi longtemps qu'ils se feraient discrets, à l'exception d'une importante saisie occasionnelle de drogue pour garder les Américains heureux (5). » En retour, les cartels s'assuraient que le PRI reste au pouvoir. Bien que cet arrangement était pour le moins douteux, les victimes étaient peu nombreuses. Les Mexicains voient donc l'arrivée de Nieto comme un soulagement par rapport à leurs inquiétudes grandissantes et croient, à tort ou à raison, qu'il pourra rétablir la paix (6).

Discours d'assermentation nouveau genre

Le 1er décembre 2012, conformément à l'article 87 de la Constitution mexicaine, le président Enrique Pena Nieto a prêté serment devant le Congrès (7). Lors de la cérémonie d'assermentation, Nieto a pris la parole afin de partager sa vision du Mexique pour les six prochaines années. Dans son discours, il a promis de rétablir la paix et la sécurité ainsi que de se concentrer sur la prospérité économique du pays (8).

Dans un discours très détaillé, il a abordé le sujet de la création d'un programme intégré de prévention de la criminalité ainsi que celui de la fin du patronage et de l'achat de postes d'enseignants, qui régissent le système public d'éducation. Il a également intégré la sécurité comme axe transversal dans toutes ses politiques, en promettant de veiller à ce que « les routes et les villes redeviennent des zones de paix dans lesquelles les Mexicains pourront circuler en toute sécurité sans peur de perdre leur liberté ou leur vie (9) ».

Pourtant, tous ne sont pas du même avis. Durant son discours, des émeutes ont éclaté dans les rues et les membres gauchistes du Congrès ont tenu en chambre des discours de protestations, suspendant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Imposition consommée. Le Mexique est en deuil. » Ricardo Monreal, membre du Congrès, décrit cette journée en deux mots : restauration et retour au passé (10). Pour sa part, le Parti révolutionnaire institutionnel, connu pour sa corruption et ses élections truquées, dit s'être réinventé sans aucun trucage ou corruption. L'avenir nous dira s'il a raison.




Références:

(1) RIBANDO SEELKE, Clare. « Mexico's 2012 Elections », Congressional Research Service, 4 septembre 2012, http://www.fas.org/sgp/crs/row/R42548.pdf, (page consultée le 31 janvier 2013).

(2) ARSENAULT, Chris. « A return of Mexico's 'perfect dictatorship'? », Aljazeera, 27 juin 2012, http://www.aljazeera.com/indepth/features/2012/06/... (page consultée le 7 février 2013).

(3) SCHÜLER, Stefanie. « Mexique : Enrique Pena Nieto investi président, ou le retour du PRI aux affaires », rfi, 1 décembre 2012, http://www.rfi.fr/ameriques/20121130-enrique-pena-... (page consultée le 3 février 2013).

(4) DYER, Gwynne. « Why Enrique Pena Nieto will win the Mexican presidential election », MercroPress, 30 janvier 2012, http://en.mercopress.com/2012/06/30/why-enrique-pe... (page consultée le 3 février 2013).

(5) loc.cit.

(6) loc.cit.

(7) AFP NEWS. « Mexico's Nieto sworn in as president amid protests », XinMsn, 2 décembre 2012, http://video.xin.msn.com/watch/video/mexicos-nieto... (page consultée le 2 février 2013).

(8) STEVENSON, Mark et R. RODRIGUEZ, Olga. Associated Press, « Enrique Pena Nieto Sworn In As Mexico's President », Huffingtonpost, 1er décembre 2012, http://www.huffingtonpost.com/2012/12/01/enrique-p... (page consultée le 2 février 2013).

(9) STEVENSON, Mark et R. RODRIGUEZ, Olga. Associated Press, « Mexico Swears in President Amid Violent Protests », 1 décembre 2012, http://bigstory.ap.org/article/mexico-old-guard-ha... (page consultée le 1 février 2013).

(10) loc.cit.

Dernière modification: 2013-02-12 15:49:27

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Mexique : le PRI en chute libre
>janvier 2019


Mexique et États-Unis : gagnant-gagnant?
>octobre 2018


Mexique : des débats révélateurs des préoccupations citoyennes
>septembre 2018


Retour en force au Mexique : à la conquête d'une présidence autrefois « volée »
>mars 2018


Réouverture de l'ALENA : match nul pour le Mexique
>octobre 2017


La « révolution en herbe » des Amériques : vers une libéralisation du cannabis au Mexique
>novembre 2016


Le pétrole mexicain : une réforme énergétique nécessaire ?
>novembre 2015


La justice mexicaine impuissante face à l'affaire des étudiants disparus
>octobre 2015


Un James Bond pour redorer l'image du Mexique
>mars 2015


Mexique : le déclin de Pena Nieto
>janvier 2015


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016