Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

16 December 2012

Panama : un succès économique remarquable


Danièle Simo Mamche Octavia
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
1989
Intervention militaire des États-Unis à Panama

July
1981
Décès du leader panaméen Omar Torrijos

September
1977
Signature d'une entente à Washington sur le canal de Panama

October
1968
Renversement du président panaméen Arnulfo Arias

January
1964
Émeutes à Panama

July
1963
Création de l'École militaire des Amériques

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

January
1955
Assassinat du président panaméen José Antonio Remón

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Depuis un certain temps, il est fréquent de tomber sur des textes concernant des pays qui traversent des périodes difficiles, tant sur le plan politique, qu'économique ou social. Aussi, il est intéressant de parler d'un pays qui, en ce moment, a une économie plutôt croissante, à savoir le Panama.

Une histoire centrée sur le canal

Le Panama est un pays situé dans le sud de l'Amérique centrale sur l'isthme de Panama. Cet isthme relie l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud et sépare l'océan Atlantique de l'océan Pacifique(1). Le Panama est limitrophe du Costa Rica et de la Colombie dont il faisait autrefois partie(2). Le 3 novembre 1903, avec le soutien des États-Unis, le Panama déclare son indépendance et est reconnu comme une République indépendante(3). La construction du canal du Panama débute la même année. Inauguré en 1914 (4), il reste sous la possession des États-Unis jusqu'en 1999(5).

L'existence du canal va être d'une importance économique majeure au Panama. À un moment donné, la possession du canal par les Américains sera considérée comme une forme de colonialisme par les Panaméens. La situation change avec les traités Torrijos - Carter, signés entre les Panaméens et l'administration du président Jimmy Carter en 1977(6). En décembre 1999 conformément aux traités, les Américains annoncent que le canal du Panama appartient au Panama et se retirent de la zone du canal(7). Le 1er janvier 2000, l'annonce du président Carter entre en vigueur(8).

Le Panama a une dimension géostratégique importante(9). La présence du canal et sa position à l'extrémité orientale de l'isthme, reliant l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud, sont d'un avantage particulier pour le Panama. Elles simplifient l'échange des marchandises, permettent aux personnes de se déplacer d'un endroit à un autre et créent une ouverture sur le marché mondial. Le Panama est également un pays politiquement et économiquement stable(10).

Des sources de croissance économique assez fiables

L'économie panaméenne a résisté à la crise financière internationale de 2008 grâce à l'agrandissement du canal, au développement de la zone franche de Colón et au secteur bancaire(11). Avant la crise financière internationale, le Panama avait le taux de croissance le plus élevé de l'Amérique latine(12). En 2009, le taux de croissance de l'économie panaméenne était de 3%. Propulsé par la reprise du commerce, des échanges internationaux et du progrès des investissements publics, il a atteint 6,2% en 2010(13). En 2011, le taux de croissance est rendu à 10,6% et on prévoit qu'il augmente en 2012 soit entre +6% et +7% (14).

Le canal de Panama relie les océans Pacifique et Atlantique(15). Depuis sa création, il a remporté un énorme succès et continue d'être un point de passage stratégique. Il joue ainsi un rôle primordial dans l'économie et la stabilité du Panama(16). Comme l'a souligné Frédérique Faux du journal Le Figaro, « le canal de Panama est considéré comme étant le poumon économique du pays (17)». Classés par ordre de grandeur, les principaux pays utilisateurs du canal sont les États-Unis, la Chine, le Chili, le Japon et la Corée du Sud(18). Panama projette aussi d'élargir le canal, permettant ainsi le passage des bateaux plus grands(19). Le projet actuellement en cours est censé être terminé en 2015(20).

Créée en 1984, la zone franche de Colón est la plus grande zone de libre échange en Amérique et la deuxième au monde derrière Hong Kong(21). De ce fait, le commerce extérieur favorisant l'exportation joue un rôle important dans le succès de l'économie du Panama(22). En d'autres termes, cette zone sert principalement à la distribution générale des marchandises(23). Cette zone se démarque également à cause de sa position géographique aux côtés du canal et de la présence de plusieurs ports(24). Selon Strategy Panama, le volume de transactions de la zone franche de Colón entre 2007 et 2010 a augmenté de 34%, soit de $16,153.6MM en 2007 pour atteindre $21,624.2MM en 2010(25). Le Panama est un pays exportateur des produits de la pêche et de la mer, des produits pétroliers, des bananes, du sucre et du café(26). Il importe cependant des biens d'équipement électriques et électroniques, du pétrole brut, des produits alimentaires, des produits chimiques, des véhicules et des produits pharmaceutiques(27).

Le Centre bancaire international (CBI) est, au même titre que le canal du Panama et la zone franche de Colón, un des piliers importants du progrès de l'économie panaméenne(28). Il est d'ailleurs l'une des raisons particulières pour lesquelles la zone franche de Colón connaît un véritable succès(29). Le Panama fait partie des membres de la Banque interaméricaine de développement. Il a pour principaux partenaires commerciaux les États-Unis, le Japon, l'Espagne, le Costa Rica et l'Allemagne(30).

D'après Strategy Panama, le produit intérieur brut (PIB) du secteur bancaire en 2009 était de +0,8%(31). En 2010, il a augmenté de 4,4% pour atteindre les $1,392MM. Cette somme représente 90% du PIB de l'intermédiation financière au Panama(32). Selon une agence immobilière francophone de Panama, le succès de la CBI repose principalement sur « la stabilité monétaire garantie par la dollarisation, la constance politique et macroéconomique du pays, les perspectives de croissance ainsi que l'importance des flux de capitaux internationaux liés aux activités de services du pays(33)».

Les failles de l'économie panaméenne

L'économie panaméenne est en général un succès non seulement à cause du canal du Panama, de la zone franche de Colón et de la CBI, mais aussi à cause de sa stabilité politique et économique(34). Des impôts réduits et une simplicité dans l'obtention du crédit au Panama sont aussi des points positifs pour le pays. Le secteur immobilier et touristique sont deux domaines importants également(35).

Par contre, il y a également des failles. Par exemple, le Panama connaît un niveau de corruption et de pauvreté élevés, un système judiciaire très lent et une liberté de travail non garantie(36). Le Panama est aussi un pays assez dépendant des capitaux étrangers. Il figure également sur la liste grise des paradis fiscaux(37).

Malgré cela, en général, même si l'économie panaméenne a connu un ralentissement au moment de la crise financière internationale, elle a su se maintenir et a pu atteindre des résultats encore plus grands dans certains domaines importants de son économie. Le projet le plus important du Panama reste cependant le plan quinquennal 2010-2014 du président Ricardo Martinelli. Il consiste à élargir les ressources de l'État et à réduire la dette publique(38).

D'après diverses sources, l'économie du Panama est donc en bonne voie et continue plutôt de prospérer. Il faut toutefois rester prudent. Comme l'estime l'ex ministre de la Planification et de la Politique économique Guillermo Chapman : « Dans un pays où les services représentent les trois quarts du PIB, connecté au reste du monde au travers de ses exportations, une chute trop durable du commerce mondial pourrait cependant être préjudiciable(39).»




Références:

(1) LAROUSSE ENCYCLOPÉDIE. Isthme de Panama, [en ligne], http://www.larousse.fr/encyclopedie/autre-region/P... (page consultée le 11 décembre 2012).

(2) ABC-LATINA. Histoire-Panama, [en ligne], http://www.abc-latina.com/panama/histoire.htm, (page consultée le 11 décembre 2012).

(3) Ibid.

(4) ABC-LATINA. Op.cit.

(5) BUCHOT Emmanuel. Économie du Panama, [en ligne], 10 juillet 2012, http://www.voyagesphotosmanu.com/histoire_panama.html, (page consultée le 09 décembre 2012).

(6) ENCYCLOPÉDIE UNIVESALIS. Panama, [en ligne], http://www.universalis.fr/encyclopedie/panama/, (page consultée le 15 décembre 2012).

(7) Ibid.

(8) BUCHOT Emmanuel. Histoire de Panama : le Panama vers la souveraineté, [en ligne], 10 juillet 2012, http://www.voyagesphotosmanu.com/panama_aujourd_hui.html, (page consultée le 11 décembre 2012).

(9) FRANCE DIPLOMATIE. Présentation du Panama, [en ligne], 17 octobre 2012, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/pa... (page consultée le 06 décembre 2012).

(10) MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES. Panama, Trésor Direction Générale, [en ligne], http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/panama, (page consultée le 06 décembre 2012).

(11) LEMOCI. Présentation du Panama, [en ligne], novembre 2011, http://www.lemoci.com/Panama/14-Presentation-generale.htm, (page consultée le 08 décembre 2012).

(12) Ibid.

(13) Ibid.

(14) FRANCE DIPLOMATIE. Op.cit.

(15) THOMAS Olivier. Le défi fou du Canal de Panama, l'Histoire, [en ligne], 07 novembre 2012, http://www.histoire.presse.fr/web/articles/le-defi... (page consultée le 07 décembre 2012).

(16) SOCIETE OFFSHORE. Société Panama, [en ligne], http://www.societeoffshore.fr/gestion/juridictions... (page consultée le 07 décembre 2012).

(17) FAUX Frédéric. Le Panama résiste à la crise grâce au canal, Le Figaro, [en ligne], 12 mail 2009, http://www.lefigaro.fr/economie/2009/05/12/04001-2... (page consultée le 08 décembre 2012).

(18) STRATEGY PANAMA. Évolution du Panama, [en ligne], http://www.strategypanama.com/library/eco/eco_evol... consultée le 08 décembre 2012).

(19) BADER Claire. L'élargissement du canal de Panama commence, [en ligne], 04 septembre 2007, l'Usine Nouvelle, http://www.usinenouvelle.com/article/l-elargisseme... (page consultée le 15 décembre 2012).

(20) Ibid.

(21) MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES, MINISTÈRE DU COMMERCE EXTÉRIEUR. Panama : Zone franche de Colon / Atouts et échanges 2011, [en ligne], 31 mai 2012, http://www.tresor.economie.gouv.fr/5560_panama-zon... (page consultée le 15 décembre 2012).

(22) LEMOCI. Op.cit.

(23) Ibid.

(24) VIVRE AU PANAMA. Économie, [en ligne], http://www.vivre-au-panama.com/bienvenue/economie/, (page consultée le 06 décembre 2012).

(25) STRATEGY PANAMA. Op.cit.

(26) ÉTUDIANTS DU MONDE. Panama, [en ligne], octobre 2008, http://www.studentsoftheworld.info/infopays/wfb_fr... (page consultée le 08 décembre 2012).

(27) Ibid.

(28) SOCIETE OFFSHORE. Op.cit.

(29) Ibid.

(30) GUIDE MONDIAL DE VOYAGE. Économie, [en ligne], http://www.guidemondialdevoyage.com/country/220/bu... (page consultée le 15 décembre 2012).

(31) STRATEGY PANAMA. Op.cit.

(32) Ibid.

(33) VIVRE AU PANAMA. Op.cit.

(34) LEMOCI. Modalités d'implantation Panama, [en ligne], novembre 2011, http://www.lemoci.com/Panama/14-Modalites-d-implan... (page consultée le 15 décembre 2012).

(35) Ibid.

(36) COFACE. Panama, [en ligne], http://www.coface.fr/CofacePortal/FR_fr_FR/pages/h... (page consultée le 09 décembre 2012).

(37) Ibid.

(38) LEMOCI. Présentation du Panama, Op.cit.

(39) FAUX Frédéric. Op.cit.

Dernière modification: 2013-01-17 12:12:27

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016