25 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

13 novembre 2012

Nouvelles mesures d'austérité au Portugal : chronique d'un désastre annoncé


Laurent Aubin
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2017
Entrée en fonction d’Antonio Guterres au poste de secrétaire général des Nations unies

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

décembre
1999
Rétrocession de Macao à la Chine

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1986
Élection de Mario Alberto Soares à la présidence du Portugal

juin
1985
Signature des traités d'adhésion de l'Espagne et du Portugal à la Communauté économique européenne

juillet
1976
Annexion du Timor oriental par l'Indonésie

avril
1976
Tenue d'élections multipartites au Portugal

novembre
1975
Proclamation d'indépendance de l'Angola

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juin
1975
Proclamation d'indépendance de la République populaire du Mozambique

septembre
1974
Accession de la Guinée-Bissau à l'indépendance

avril
1974
Renversement du gouvernement (révolution des oeillets) au Portugal

L'annonce de nouvelles mesures d'austérité par le premier ministre portugais Pedro Passos Coelho, le 7 septembre 2012, a provoqué le plus grand mouvement de contestation depuis la chute du régime salazariste en mai 1974. Retour sur un gâchis politique.

Une économie exsangue

Le Portugal connaît sa pire situation économique depuis la Révolution des Oeillets, il y près de 40 ans. À cette crise s'ajoutent de grosses difficultés de financement qui l'ont contraint à demander l'aide conjointe de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international au printemps 2011, tout comme la Grèce et l'Irlande. Le Portugal fait également face à une grave crise sociale qui a mené à la démission du premier ministre socialiste José Sócrates le 23 mars 2011, à la suite du rejet de son quatrième plan d'austérité par les députés du Palais de São Bento.

Les données économiques actuelles sur le Portugal reflètent sa piètre condition, la pire depuis la crise de 2008. D'une part, le pays est en récession depuis près de 2 ans et sa dette publique est la douzième en importance au monde. Il possède aussi un des plus grands déficits de l'Union européenne (1). D'autre part, le taux de chômage de 15,8% atteint des sommets historiques, tandis que 39% des jeunes âgés de moins de 25 ans sont sans emploi. Autre donnée particulièrement inquiétante, le Portugal est l'État-membre de l'UE qui présente la plus grande disparité dans la répartition de la richesse (2).

Des mesures draconiennes

C'est dans ce contexte socioéconomique mouvementé que le nouveau premier ministre social-démocrate, Pedro Passos Coelho, annonce le 7 septembre 2012 des mesures d'austérité supplémentaires pour 2013 afin de respecter ses engagements de réduction du déficit public envers l'Union européenne.

Le ministre des Finances Vitor Gaspard confirme la hausse d'impôts annoncée un mois plus tôt, qui se traduit notamment par la réduction du nombre de tranches d'imposition, par l'introduction d'une surtaxe de 4 % et d'une «taxe supplémentaire de solidarité» de 2,5 % pour les plus hauts revenus. Le taux moyen d'imposition des revenus passe ainsi de 9,8 % cette année à 13,2 % en 2013, ce qui doit rapporter plus de 4,3 milliards d'euros (3).

Le budget pour 2013 comprend également une réduction des dépenses d'un peu plus d'un milliard d'euros ainsi qu'une diminution de 2% du nombre de fonctionnaires. C'est cependant l'augmentation des cotisations à la sécurité sociale de la part des salariés des secteurs privé et public qui cause le plus de mécontentement au sein de la population portugaise (4).

Les protestations enflamment le pays

L'annonce des ces mesures a entraîné le plus grand mouvement de protestation depuis le retour de la démocratie en 1974. Le 15 septembre 2012, près d'un million de Portugais envahissent les rues de plus de trente villes à travers le pays, soit de près de 10% de la population (5). Ces rassemblements, organisés notamment grâce aux réseaux sociaux, réunissent des Portugais de tous les milieux qui exigent la démission du gouvernement et la fin de l'austérité budgétaire.

Le quotidien économique centriste Jornal de Negócios critique également le gouvernement et l'accuse même de cacher la vérité au peuple portugais : «La crédibilité de la politique d'austérité n'est pas idéologique mais mathématique. Cette politique ne fonctionne pas. [...] Semer l'incertitude révèle non seulement un certain amateurisme, mais aussi de l'insécurité, un manque de stratégie, une incapacité à mener une nation qui s'effondre sous les factures (6) ».

Une forte tension apparaît également au sein de la coalition au pouvoir, entre le Parti social-démocrate de Pedro Passos Coelho et le Parti conservateur du ministre des Affaires étrangères Paulo Portas, partisan d'une révision des mesures. Convoqué d'urgence par le président Anibal Cavaco Silva, le Conseil d'Etat, un organe consultatif composé d'anciens présidents et de différentes personnalités, a incité pour sa part le gouvernement à proposer des solutions de rechange aux dernières mesures d'austérité.

Le premier ministre Coelho y a réagi le 24 septembre. Il abandonne la hausse des cotisations à la sécurité sociale, ce qui a pour effet de diminuer les tensions sociales et ainsi mettre fin aux contestations (7).

La crise de la dette qui mine de nombreux pays de l'Union européenne, dont le Portugal, a mené à la plus grande vague de contestation du pouvoir depuis la chute du monde communiste au tournant des années 1990. Les plans de restrictions budgétaires sont massivement rejetés par la population et les gouvernements atteignent des pics d'impopularité. Est-ce le signe du début d'une réflexion majeure sur le rôle de l'État en temps de crise ?




Références:

1. CIA, «Portugal», World Factbook, [En ligne], https://www.cia.gov/library/publications/the-world... (page consulté le 11 novembre 2012)

2. LHERMITTE, Samuel, «Situation macroéconomique et budgétaire du Portugal», Direction générale du Trésor français, 17 août 2012, http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/374200

3. AFP, «Le gouvernement portugais annonce un renforcement de la rigueur pour 2013», [En ligne], 7 septembre 2012, http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/09/07/le... , (page consultée le 12 novembre 2012)

4. THE ECONOMIST, «Portugal's austerity measures : the tipping point», [En ligne], 22 septembre 2012, http://www.economist.com/node/21563352 (page consultée le 12 novembre)

5. HENRIQUES, Joana Gorjão, «Portugal finally stands up and protests», The Guardian [En ligne], 24 septembre 2012, http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/sep/2... (page consultée le 12 novembre 2012)

6. SANTOS GUERREIRO, Pedro, «Le gouvernement recule, pour le moment», PressEurop.eu, [En ligne], 25 septembre 2012, http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/275... (page consultée le 12 novembre 2012)

7. AFP, «Le Portugal recule face aux mesures d'austérité contestées», [En ligne], 22 septembre 2012, http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/deta... (page consultée le 12 novembre 2012)

Dernière modification: 2012-11-19 08:02:54

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les conséquences de la sécheresse ressenties au sein du gouvernement portugais
>janvier 2018


Encore un Européen en tant que secrétaire général de l'ONU
>octobre 2016


L'Espagne et le Portugal : une population en danger d'extinction ?
>avril 2016


Une élection présidentielle portugaise sans surprise
>février 2016


Portugal : la coalition de droite conserve le pouvoir
>octobre 2015


Un contexte difficile au Portugal
>septembre 2014


Entre récession et austérité, le gouvernement portugais agit
>septembre 2013


Nouvelles mesures d'austérité au Portugal : chronique d'un désastre annoncé
>novembre 2012


Une bouffée d'oxygène pour le Portugal
>septembre 2011


Portugal 2011: sans surprise, le président Anibal Cavaco Silva remporte la présidentielle
>février 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016