19 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 septembre 2011

La polaristation sociale aux États-Unis s'accentue


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le Bureau du recensement américain vient de déposer son rapport 2010 sur la situation de la pauvreté aux États-Unis. Ce rapport est alarmant à plus d'un titre. Mais un constat évident ressort plus que tout autre: l'écart entre les plus nantis et les moins nantis se creuse à un rythme accéléré.

L'introduction de baisses d'impôt en 1981 par l'administration Reagan, qui ont été ensuite accélérées par l'administration de George W. Bush en 2001, a eu des conséquences dévastatrices sur la fabrique sociale des États-Unis. Entre 1932 et 1980, les États-Unis avaient, dans la foulée des programmes du New Deal de Roosevelt, du Fair Deal de Truman et de la Grande Société de Johnson, établi un consensus social sur la répartition équitable de la richesse au sein de la société américaine.

Les politiques fiscales des différentes administrations entre 1932 et 1980 eurent comme effet de réduire le pourcentage des revenus accaparés par le 1% le plus riche de la société américaine: de 17% du PIB en 1929 à 8% en 1980. Cela avait été réalisé essentiellement par la mise en place d'un taux d'imposition de 75% sur les revenus supérieurs à 100 000 $.

Or, depuis 1980, on assiste à un renversement de cette tendance. Les taux d'imposition des plus riches ont été successivement abaissés au niveau des autres catégories de la société, soit à 35%. Mais compte tenu de différents échappatoires fiscaux dont les plus riches bénéficient, un Warren Buffet qui a déclaré 4,6 milliards $ en revenus en 2010 n'a payé que 17% d'impôt, soit un pourcentage inférieur à celui de ses secrétaires.

Entre 1980 et 2010, l'économie américaine en dollars constants a connu une croissance per capita de 61%. Si les 20% des Américains les plus pauvres n'ont pas bénéficié de cette croissance, la classe moyenne a bénéficié d'une maigre augmentation de 11% de ses revenus. Par contre, ce fut de 476% pour le 1% les plus riches et ces derniers sont ceux qui paient le moins d'impôts en termes relatifs.

La présente crise économique frappe de plein fouet la société américaine. Mais ce n'est pas tout le monde qui est touché de la même façon. Si 60% des ménages ont subi une baisse de revenus, la tendance est inverse pour les ménages dont le revenu est supérieur à 100 000 $. Par contre, la situation est devenu critique pour les plus démunis et ceux qui ont perdu leur emploi.

En 2007, il y avait 37,3 millions de personnes sous le seuil de pauvreté aux États-Unis. Ce nombre est passé à 46,2 millions en 2010, soit 15,1% des Américains. Ce taux est le plus élevé depuis 1993. Lorsque nous tenons compte du facteur racial ou ethnique, la répartition des pauvres ne suit pas la même trajectoire. Ainsi, le taux de pauvreté se situe à 27,4% pour les Afro-Américains, à 26,6% pour les personnes d'origine hispanique, à 12,1% pour les personnes d'origine asiatique et seulement à 9,9% pour la population blanche non hispanique.

Le portrait de la pauvreté aux États-Unis serait encore plus négatif, si ce n'était des programmes d'aide fédéraux. Les données du Bureau du recensement montrent que sans l'aide du gouvernement fédéral, il y aurait des millions de personnes de plus sous le seuil de pauvreté. Le nombre de personnes recevant l'aide du gouvernement fédéral est presqu'au niveau de celui de la Grande Récession. Avec le taux de chômage qui stagne au-dessus de 9%, le nombre d'Américains en difficulté économique ne cesse de s'accroître.

Actuellement, il y a environ un Américain sur six qui bénéficie de l'aide gouvernementale. Medicaid et les bons d'alimentation représentent les principaux programmes. Entre-temps, l'assurance chômage maintient 3,2 millions d'Américains au-dessus du seuil de pauvreté. Mais 3,9 millions d'Américains ont déjà épuisé leurs prestations. Ce nombre va aller en grandissant, compte tenu que de nouvelles règles vont réduire la période d'admissibilité de 73 à 26 semaines.

Par ailleurs, il y a 5,4 millions d'Américains qui travaillent au salaire minimum de 7,25 $ de l'heure. Leur revenu se situe à 69% du seuil de pauvreté. Ils ne sont pas considérés comme pauvres, parce qu'ils ont droit à un crédit fédéral comme travailleurs.

Les membres du Tea Party et de la droite républicaine tirent à boulet rouge sur l'administration Obama et le gouvernement fédéral pour ses politiques sociales. Au lieu de relever les taux d'imposition pour les plus nantis, comme le président Obama le propose, de nombreux républicains et les membres du Tea Party préconisent plutôt une coupure dramatique dans les programmes sociaux, dont Medicaid et les bons d'alimentation.

Rick Perry, le candidat républicain qui mène présentement dans les sondages, a même osé s'attaquer à un des plus vieux programmes sociaux américains dont bénéficient les personnes âgées. Il a décrit le régime de sécurité sociale de « chaîne Ponzi » (système pyramidal frauduleux) et a indiqué son intention, s'il est élu, de le faire déclarer inconstitutionnel.

Pour toute personne le moindrement attentive aux débats qui ont présentement cours aux États-Unis sur le chômage, la dette publique ou la redéfinition du rôle du gouvernement, ces données sont éclairantes. La société américaine est à la croisée des chemins. L'élection de 2012 ne consistera pas simplement à choisir entre le président Obama et son adversaire républicain. Cette élection risque de porter sur un choix de société: les Américains désirent-ils, oui ou non, retourner aux politiques libérales qui prévalaient avant 1930, alors que les plus démunis dépendaient de la charité publique?



Dernière modification: 2013-03-21 14:37:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016