Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

26 mars 2013

Le réveil inattendu de l'extrême droite en Grèce


Roxanne Sabi-Mouka
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

septembre
2018
Référendum en Macédoine sur un éventuel changement de nom du pays

septembre
2015
Tenue d'élections législatives en Grèce

juillet
2015
Tenue d'un référendum sur un plan d'aide financière européenne à la Grèce

janvier
2015
Élection de la Coalition de la gauche radicale d'Alexis Tsipras en Grèce

juin
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

mai
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1974
Fin du régime des colonels en Grèce

juillet
1974
Intervention turque à Chypre

avril
1967
Renversement du gouvernement grec par une junte militaire

mars
1964
Arrivée des forces des Nations unies à Chypre

septembre
1961
Début des travaux de l'Organisation de coopération et de développement économiques

Depuis 2010, plusieurs pays de la zone euro ont été confrontés à la crise financière; celle-ci a créé de nombreux bouleversements dans la gestion de leurs affaires économiques. La Grèce a été l'un des premiers pays à sombrer dans cette crise de la dette publique, ce qui va entraîner la formation d'un nouveau gouvernement afin de trouver une solution pour la relance de l'économie.

C'est dans ce contexte qu'il y a eu deux élections, soit le 6 mai et le 17 juin 2012. Plusieurs partis politiques ont pris part à la course électorale afin de faire valoir leurs diverses opinions. Le parti de l'Aube dorée, méconnu jadis, a effectué une avancée fulgurante lors du scrutin 6 mai 2012.

Un parcours délicat

Nikos Michaloliakos, âgé de 55 ans, est le leader politique de l'Aube dorée en Grèce. Après plusieurs passages en prison, ce dernier fonda son parti au cours des années 1980. Quelque temps après sa sortie de prison, il décida d'entrer dans les forces armées, avant d'être exclu pour trafic d'armes et d'explosifs à l'avantage d'un groupe de l'extrême droite. À la suite de cette accusation, il fut renvoyé de nouveau en prison pour une période d'un an; ce n'est qu'après cette sentence qu'il créa son parti politique nommé Aube dorée (1). Il est important de mentionner que Nikos Michaloliakos a été formé entre 1976 et 1978 par l'ancien colonel de la junte, Georges Papadopoulos, lorsqu'il était en prison pour motif de violences (2).

En 1996, le parti n'englobait que 800 membres; mais aujourd'hui il avoisine 5000 membres, une évolution étonnante. Ce n'est que récemment qu'il s'est fait connaître du grand public grec, notamment en raison de la crise économique, politique et sociale survenue il n'y a pas longtemps (3).

L'Aube dorée est un parti d'extrême droite qui aspire à une « Grande Grèce, juste et forte ». Il prône un État nationaliste ne regroupant que des Grecs de sang et non les nombreux immigrés étrangers qui y résident (4). Pour que cela se fasse, il faut, selon ses membres, renvoyer tous les immigrés clandestins dans leur pays d'origine. Selon le parti : « Le plus grand problème national et social est la présence dans notre pays de millions d'immigrants illégaux (5). »

Ce parti politique est également contre les mesures d'austérité, s'opposant au payement du déficit budgétaire de la Grèce (6). Son programme de campagne prévoit : la nationalisation des banques dont les ressources financières proviennent de l'État, le réexamen total de la dette ainsi que l'arrestation et le renvoi des immigrés clandestins et des sans-papiers. Enfin, l'Aube dorée prône aussi la surveillance des frontières grecques avec le renfort des forces spéciales de l'armée de même que l'installation de mines antipersonnel (7).

Une progression étonnante

La première implication électorale d'Aube dorée date de 1994, lors des européennes, où elle obtint un maigre score de 0,11 % des votes au niveau national. Quelques années plus tard, son avancée politique demeure minime. Ainsi, en 1996, elle remporta 0,75 % des voix, toujours lors des élections européennes, et 0,07 % lors des législatives. En 2005, elle marqua un arrêt dans ses activités politiques, tout en poursuivant son activisme auprès de l'Alliance patriotique, un autre parti d'extrême droite. En 2007, l'Aube dorée refait surface dans le milieu politique en s'engageant de nouveau (8). Cependant, au cours de l'année 2009, le parti obtint seulement 0,23 % lors des élections législatives. Sa popularité s'accroit lors des élections municipales à Athènes, où elle remporta 5,3 % des voix (9).

Récemment, lors des élections du 6 mai 2012, l'Aube dorée s'approprie 7 % des voix, dont 21 sièges sur 300. Cette entrée au Parlement suscite de nombreuses interrogations sur la scène politique européenne vu que ce parti connait habituellement un succès marginal. Selon les analystes, cette avancée est due à la crise financière et sociale dont le parti s'est servi pour gagner la confiance de la population qui n'avait plus grand chose à perdre (10). La population ne voulait plus des dirigeants qui ont permis la crise, et souhaitait élire des gens capables de sortir le pays du gouffre dans lequel il s'est enfoncé.

Par ailleurs, la proclamation des résultats du scrutin du 6 mai 2012 a révélé de grandes surprises. La montée de l'extrême droite ne fut pas la seule surprise; on constate également la chute des deux grands partis politiques qui ont toujours pris les rênes politiques du gouvernement grec. Au cours des élections législatives de 2009, ils ont obtenu, à eux seuls, près de 77 % dans les intentions de vote. Or, en 2012, pour la première fois de l'histoire, le Mouvement socialiste panhellénique (Pasok) et Nouvelle Démocratie (droite) ont amassé moins de 33 %, ne faisant élire que 149 députés sur 300 au Parlement (11). Cette division des votes a rendu impossible la formation d'un gouvernement, forçant la tenue d'une seconde élection le 17 juin 2012. Celles-ci ont fait baisser la cote d'Aube dorée avec un résultat de 6,92 % des voix, faisant élire 18 députés à la Vouli, l'unique Chambre du Parlement grec. Comparativement aux élections du 6 mai 2012, elle a donc perdu trois sièges (12).

L'immigration illégale devient un sujet à coeur de l'Aube dorée

Depuis les dernières élections législatives en Grèce, le parti de l'Aube dorée a fait connaitre son intention d'adopter une politique très sévère à l'endroit de l'immigration illégale. Pour ce mouvement néonazi, la présence des clandestins est à la base de la récession économique et sociale dont la Grèce est victime. De ce fait, l'immigration enclenche la criminalité et celle-ci l'insécurité; l'ultime mesure est de renvoyer tous les immigrés (13). Pour ce parti, ce sont les nombreux immigrants illégaux qui sont à la base de la pauvreté, du chômage et de la criminalité. Plusieurs slogans anti-immigration se font donc entendre, comme : « Étrangers dehors » et « La Grèce aux Grecs (14) ».

La violence de l'Aube dorée s'amplifie de plus en plus à l'égard des immigrés sans-papiers. Depuis le début de l'année 2012, 87 cas d'agressions ont été signalés. Aucun parti n'a été mis en cause directement, mais tous les yeux étaient rivés vers les membres de l'Aube dorée. Certains députés de l'Aube ont violenté, par deux fois, certaines personnes qu'ils prétendaient être des immigrés sans-papiers en saccageant leurs commerces dans les marchés périphériques de la capitale. Ces violences sont perpétrées en particulier sur la communauté afghane et pakistanaise dans la capitale athénienne et la ville de Patras (15).

Un avenir incertain

En somme, la dette publique dont la Grèce fut victime a engendré de nombreuses complications sur le plan politique. Ces évènements ont obligé le gouvernement en place à précipiter les élections législatives le 6 mai 2012. Lors de ce scrutin, le parti de l'Aube dorée a connu une avancée politique comparativement aux élections d'auparavant. Il est à ce moment l'un des partis les plus puissants de la Grèce.

Toutefois, les élections du 17 juin ont été marquées par la réduction de son nombre de sièges, qui est passé de 21 à 18. Depuis cette baisse, l'Aube dorée aurait cpenednat repris du poil de la bête. En effet, actuellement, les sondages le créditent de près de 10,5 % des voix quelques mois après son entrée au Parlement (16).




Références:

(1) FRANCE TV. Que sait-on d'Aube dorée, le parti néonazi du parlement grec?, 8mai 2012, [en ligne], http://www.francetvinfo.fr/qui-est-aube-doree-le-p... (page consultée le 23 mars 2013).

(2) LA DÉPECHE. Chryssi avghi, un parti néonazi pour la première fois au parlement grec, 6 mai 2012, [en ligne], http://www.ladepeche.fr/article/2012/05/06/1349015... (page consultée le 22 mars 2013).

(3) HARYS, SIMON. Portrait du parti néonazi grec, Résistances.be, 6 juin 2012, [en ligne], http://www.resistances.be/grece_ed03.html, (page consultée le 23 mars 2013).

(4) Ibid.

(5) Ibid. ... Marina. Législatives en Grèce : l'extrême droite au parlement?, L'Express, 6 mai 2012, [en ligne], http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/legi... (page consultée le 24 mars 2013)

(7) GENOUX, Flora. Grèce : qui sont les néonazis «Aube dorée»?, Le Monde, 5 mai 2012, [en ligne], http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/05/gr... (page consultée le 24 mars 2013).

(8) QUOI?. Grèce : qui sont les néo-nazis d'Aube dorée?, 7 mai 2012, [en ligne], http://quoi.info/actualite-international/2012/05/0... (page consultée le 24 mars 2013).

(9) LA CROIX. En Grèce, l'extrême droite montre son vrai visage, 10 juin 2012, [en ligne], http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/En-Grece-l... (page consultée le 23 mars 2013).

(10) RAPPAZ, Christian. Ce fasciste qui fait trembler la Grèce, L'Illustré, 23 mai 2012, [en ligne], http://www.illustre.ch/Nikos-Michaloliakos-neonazi... (page consultée le 24 mars 2013).

(11) SALLES, Alain. En Grèce, la cure d'austérité fatale aux partis politique, Le Monde, 8 mai 2012, [en ligne], http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/07/en... (page consultée le 24 mars 2013).

(12) FONDATION ROBERT SCHUMAN. Les Grecs de nouveau convoqués aux urnes le 17 juin pour sortir de l'impasse, [en ligne], http://www.robert-schuman.eu/doc/oee/oee-779c-fr.pdf, (page consultée le 24 mars 2013).

(13) ATHANASIADIS, Clémentine. Le parti néonazi Chryssi Avgi séduit de plus en plus et risque de faire son entrée au Parlement, Le Huffington Post, 29 avril 2012, http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/26/elections-... (page consultée le 24 mars 2013).

(14) LOIZIDOU, Amalia. Grèce : La menace d'Aube dorée, Marxisme.be, 20 janvier 2013, [en ligne], http://www.marxisme.be/fr/index.php?option=com_con... (page consultée le 24 mars 2013).

(15) POINSSOT, Amélie. Aube dorée, une ombre menaçante sur la démocratie grecque, la documentation française, [en ligne], http://www.ladocumentationfrancaise.fr/pages-europ... (page consultée le 25 mars 2013).

(16) LE MONDE. L'extrême droite grecque continue de progresser dans les intentions de vote, 6 septembre 2012, [en ligne], http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/09/06/l-... (page consultée le 29 mars 2013).

Autres références

COURRIER INTERNATIONAL. L'extrême droite, dernier recours contre la crise, 23 mai 2012, [en ligne], http://www.courrierinternational.com/article/2012/... (page consultée le 18 ars 2013).



DREIER, Christophe. Le gouvernement grec courtise le groupe fasciste Aube dorée avec des lois anti-immigré, WSWS, 14 mars 2013, [en ligne], http://www.wsws.org/fr/articles/2013/mar2013/grec-m14.shtml, (page consultée le 18 mars 2013).

ELECTIONS EN EUROPE. Partis politiques grecs, [en ligne] ¸ http://elections-en-europe.net/partis-politiques/p... (page consultée le 28 mars 2013).

FRANCE SOIR. Grèce : Séisme politique, l'extrême-droite entre au Parlement, 6 mai 2012, [en ligne], http://www.francesoir.fr/actualite/international/g... (page consultée le 18 mars 2013).

LE FIGARO. L'extrême droite progresse, 6 septembre 2012, [en ligne], http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/06/97001... (page consultée le 18 mars 2013).

LE FIGARO. L'Aube dorée, un parti xénophobe au Parlement grec, 8 mai 2012, [en ligne], http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/07/01... (page consultée le 18 mars 2013).

LE MONDE. La banalisation d'Aube dorée, 8 novembre 2012, [en ligne], http://www.lemonde.fr/international/article/2012/0... (page consultée le 18 mars 2013).

Dernière modification: 2013-04-01 08:25:16

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

1967 à 1974 : la Grèce paralysée sous le régime des colonels
>février 2017


Grèce : le flamboyant ministre des Finances Yanis Varoufakis démissionne
>octobre 2015


Une rencontre Grèce-Russie qui soulève des questionnements
>septembre 2015


Le Pasok : un parti politique en voie de disparition en Grèce
>février 2015


La Grèce et l'Union européenne de retour à la table de négociation
>février 2015


Merkel vis-à-vis Tsipras
>janvier 2015


La crise grecque, 6 ans plus tard : un lourd bilan socioéconomique
>avril 2014


Le réveil inattendu de l'extrême droite en Grèce
>mars 2013


La Grèce a-t-elle troqué sa souveraineté ?
>mars 2012


Papandreou abandonne l'idée d'un référendum
>novembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016