23 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

5 mars 2006

Ronald Reagan: acteur important de l'histoire


Julie Addison
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Le 30 mars 1981, le Président des États-Unis, Ronald Reagan, était la cible d'une tentative d'assassinat. Vingt-cinq ans plus tard, le monde entier se souvient de cet évènement.

C'est à la sortie d'un hôtel où Reagan avait assisté à une rencontre avec des représentants syndicaux que le déséquilibré et militant néo-nazi, John W. Hinckley, ouvrit le feu sur lui, l'atteignant au poumon gauche. Un agent des services secrets, un officier de police ainsi que le porte-parole de la Maison-Blanche, ont également été touchés par balle lors de l'incident (1). L'histoire s'est soldée par un procès au cours duquel Hinckley fût acquitté pour cause de maladie mentale et par l'arrestation, le 7 avril suivant, d' Edward Richardson, que le FBI accusait de vouloir achever le travail d' Hinckley (2).

Une carrière mouvementée

Reconnu pour avoir façonné le Parti Républicain (PR) moderne, Ronald Reagan a d'abord commencé sa carrière politique comme libéral en soutenant le « New Deal » du démocrate Franklin Roosevelt. C'est lorsqu'il accède à la tête du « Syndicat des acteurs de cinéma », au sein duquel il s'implique activement dans la lutte anti-communiste que Ronald Reagan prend le virage du PR, parti auquel il a adhéré officiellement en 1962. Il soutient ensuite les candidatures de Dwight Eisenhower (1952 et 1956), Richard Nixon (1960), puis Barry Goldwater (1964) (3) lors des présidentielles auxquelles ils participent.

Propulsé sur la scène politique grâce à un discours simple et percutant qu'il prononce pour la campagne de Goldwater en 1964 (4), il est élu gouverneur de l'État de la Californie en 1966. Il tente ensuite vainement à deux reprises d'accéder à la tête du PR, d'abord contre Richard Nixon, puis contre le Président sortant Gérald Ford en 1976. Finalement, en 1980, il est choisi comme candidat à l'élection présidentielle, qu'il remporte avec 51% des voix. À 70 ans, il devient ainsi l'homme le plus âgé à accéder au poste de Président des États-Unis.

Son premier mandat fut rapidement axé sur la réorientation du PR vers des valeurs plus conservatrices que celles mises de l'avant par ses prédécesseurs (5). Moins d'un mois après son élection, il élimina le « minimum social » ainsi que plusieurs contraintes habituellement imposées aux entreprises (6). Sa popularité est éminente et l'attentat perpétré contre lui cinq mois après son élection contribue favorablement à son capital de sympathie.

Un second mandat fortement médiatisé

Reagan est réélu en 1984 avec une majorité écrasante, il obtint même 525 des 538 voix du Collège électoral. Rapidement, il continua ce qu'il avait entamé lors de son premier mandat : une décentralisation du rôle du gouvernement dans plusieurs domaines, notamment dans les programmes sociaux. Cependant, certains secteurs spécifiques qui lui tenaient particulièrement à c?ur, comme la « recherche fondamentale » et la défense territoriale (7), bénéficièrent d'un soutien financier considérable.

La mise en place de l'« Initiative de défense stratégique » (IDS), un projet de défense du territoire contre les missiles soviétiques mieux connu sous le nom de « guerre des étoiles », de même que le scandale de l'« Irangate », concernant la vente illégale d'armes américaines à des pays suspectés d'entretenir des activités terroristes, sont deux aspects importants qui marquent le second mandat de Reagan. Cependant, c'est son implication pour l'apaisement du conflit avec l'ex-URSS qui est le plus bénéfique à sa cote de popularité. Plusieurs estiment qu'il a joué un rôle déterminant dans la chute de l'Empire Soviétique, qu'il avait lui-même qualifié d'« Empire du mal ». Il signa notamment un traité historique sur l'élimination des missiles nucléaires à moyenne portée avec l'instigateur de la « perestroïka » soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, en 1987 (8).

Lors d'un discours prononcé en juin 2004 à la suite du décès de Reagan, l'ex-Premier ministre du Canada, Paul Martin, avait entre autres souligné sa « vivacité d'esprit, sa chaleur humaine et ses dons de communication uniques [qui] ont contribué à faire de lui l'un des personnages les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle » (9). Même si certaines de ses politiques souvent qualifiées d'ultra conservatrices suscitent encore le débat, il demeure une des personnalités les plus importantes de l'histoire des États-Unis.




Références:

(1) http://www.wikipedia.org/wiki/Ronald_Reagan

(2) http://rr0.org

(3) http://www.voltairenet.org/article14106.html

(4) http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/tete...

(5) http://www.wikipedia.org/wiki/Ronald_Reagan

(6) FRANSSEN, Peter, « Ronald Reagan et la double guerre des multinationales américaines », 9 juin 2004, consulté [En ligne], le 1er mars 2006, adresse URL : http://www.ptb.be

(7) RÉMOND, Constant, « Ronald Reagan, le visionnaire de la modernité », 14 juin 2004, Conscience politique, consulté [En ligne], le 1er mars 2006, adresse URL : http://conscience-politique.org

(8) http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/tete... http://canada.gc.ca

Dernière modification: 2007-12-08 12:34:41

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale
>avril 2019


Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés
>mars 2019


Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern
>mars 2019


Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?
>mars 2019


La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!
>février 2019


Qui a tué le Weekly Standard?
>février 2019


Le président Trump frappe encore sur Twitter
>février 2019


La persistance du racisme aux États-Unis
>février 2019


For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019