21 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

5 octobre 2011

Crise grecque : un château de cartes qui s'écroule !


Khalid Adnane
économiste,
enseignant à l'École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2019
Élections au Parlement européen

septembre
2018
Référendum en Macédoine sur un éventuel changement de nom du pays

septembre
2015
Tenue d'élections législatives en Grèce

juillet
2015
Tenue d'un référendum sur un plan d'aide financière européenne à la Grèce

janvier
2015
Élection de la Coalition de la gauche radicale d'Alexis Tsipras en Grèce

juin
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

mai
2012
Tenue d'élections législatives en Grèce

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1974
Fin du régime des colonels en Grèce

juillet
1974
Intervention turque à Chypre

mai
1969
Remise du prix du jury à Cannes au film Z de Costa-Gavras

avril
1967
Renversement du gouvernement grec par une junte militaire

Quand, en 2001, la Grèce a rejoint l'Union économique monétaire (zone euro en adoptant la monnaie unique), tout indiquait que cette ambition devait être porteuse de prospérité pour les citoyens grecs. Et ça a été le cas, à tout le moins pour quelques années. De 2001 à 2007, le PIB par habitant, corrigé en fonction du pouvoir d'achat (PIB/PPA en dollars constants de 2000), a fait un bond de plus de 20% pendant qu'en France ou en Allemagne, on a affiché des résultats nettement inférieurs: respectivement 6% et 7%.

De plus, la Grèce a vu le coût de ses emprunts diminuer puisque la politique de convergence touchait aussi les taux d'intérêt relatifs aux titres des États membres de la zone. Autrement dit, un investisseur achète des titres grecs à des taux presque similaires à ceux exigés pour des titres allemands. Le taux de chômage a aussi reculé passant d'environ 10,7% à 8,3%.

Cependant, l'éclatement de la crise financière et économique de 2008 vient bousculer tout ce bilan fort positif et surtout, mettre au grand jour les grandes difficultés cachées de la Grèce.

De l'euphorie à la déception

Sur le plan économique, le constat qui s'impose est que l'euphorie a favorisé un grand laxisme. Les importations ont fait un bond de presque 25% pendant la période 2001-2007 et les déficits de la balance commerciale et de la balance des paiements se sont gravement creusés: celui de la balance commerciale est passé de 18 milliards de dollars en 2001 à 53 milliards de dollars en 2007 et celui de la balance des paiements a doublé, passant de 7% du PIB en 2001 à 14% en 2007.

Sur le plan fiscal, malgré les promesses des différents gouvernements qui se sont succédé, l'État grec a encore des difficultés sérieuses à collecter efficacement les impôts et les taxes de ses citoyens et de ses entreprises. De plus, une bonne partie de l'activité économique du pays demeure confinée dans l'économie parallèle. Une grande étude publiée en 2010 par l'économiste Friedrich Schneider sous le titre Économies de l'ombre aux quatre coins du globe établissait le niveau de l'économie parallèle en Grèce à 30% du PIB, soit le deuxième niveau le plus élevé de l'ensemble des pays de l'OCDE: seul le Mexique la dépasse avec un chiffre de 31% du PIB, alors que le Canada, la France et l'Allemagne présentent des niveaux autour de 16%.

Cependant, c'est sur le plan de la transparence budgétaire que le pays a le plus souffert. Déjà, en 2004, les États membres de la zone avaient découvert que la Grèce avait manipulé sa comptabilité nationale (avec l'aide de la réputée banque d'affaires américaine Goldman Sachs afin de minimiser son déficit réel). Ces pratiques de gymnastique statistique refont surface en 2008, cette fois-ci en plein coeur de la crise financière quand le nouveau gouvernement socialiste de Georges Papandréou découvre que le déficit réel était deux fois plus élevé que les chiffres déclarés par le gouvernement conservateur sortant. Plus exactement, le déficit se situait à 12,7 % du PIB au lieu de 6 % du PIB déclaré, le chiffre corrigé de l'OCDE à la fin de 2010 est finalement de 15,6 % et une dette publique qui dépasse les 150% du PIB.

Cette onde de choc va ébranler les marchés qui réagissent négativement : s'ensuivront une série de décotes de la dette grecque qui mèneront la Grèce vers la quasi-asphyxie et exigeront des plans de sauvetage élaborés par l'UE (sous le leadership de l'Allemagne et la France et le FMI pour éviter à la Grèce le défaut de paiement, voire la faillite.

Continuer le sauvetage, jusqu'à quand?

Deux ans après, nul ne peut réellement prédire quel dénouement aura la crise grecque et par extension celle de toute la zone euro. Mais les populations des pays qui participent au financement des sauvetages grecs commencent à s'impatienter et exigent de la population grecque qu'elle fasse les efforts et les sacrifices qui s'imposent.

Jusqu'à maintenant, la chancelière Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy, craignant un effet domino, tiennent leur bout et martèlent la nécessité de continuer le sauvetage (non sans conditions) et ainsi éviter la sortie de la Grèce de l'euro.

Espérons seulement pour eux que tous ces sauvetages donneront des résultats probants et qu'ils ne se trouvent pas juste à repousser à plus tard l'effondrement du château de cartes grec et qui sait peut-être, du château de cartes européen!



Dernière modification: 2013-03-18 13:11:12

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

1967 à 1974 : la Grèce paralysée sous le régime des colonels
>février 2017


Grèce : le flamboyant ministre des Finances Yanis Varoufakis démissionne
>octobre 2015


Une rencontre Grèce-Russie qui soulève des questionnements
>septembre 2015


Le Pasok : un parti politique en voie de disparition en Grèce
>février 2015


La Grèce et l'Union européenne de retour à la table de négociation
>février 2015


Merkel vis-à-vis Tsipras
>janvier 2015


La crise grecque, 6 ans plus tard : un lourd bilan socioéconomique
>avril 2014


Le réveil inattendu de l'extrême droite en Grèce
>mars 2013


La Grèce a-t-elle troqué sa souveraineté ?
>mars 2012


Papandreou abandonne l'idée d'un référendum
>novembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019