Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

19 février 2013

États-Unis et Union européenne : deux pôles en rapprochement


Stéphane Laroche-Villeneuve
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

mars
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

décembre
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

août
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

janvier
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

janvier
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

septembre
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Depuis des années, le sujet d'un accord de libre-échange est discuté entre les États-Unis et l'Union européenne (UE)(1). D'ailleurs, un groupe de travail fut mis sur pied en 2012 pour aborder cette question(2). Le sujet est très ambitieux, puisque le marché économique intérieur des deux entités en présence représente près de la moitié du produit intérieur brut (PIB) mondial.

En effet, selon le Fonds monétaire international, les États-Unis produisent pour plus de 15 660 milliards de dollars, soit plus de 19 % de toutes les richesses de la planète(3). L'Union européenne est, quant à elle, la première zone économique mondiale avec un PIB de 15 700 milliards de dollars. Combinées, ces deux zones représentent près de la moitié du PIB mondial en 2012(4).

Des intérêts convergents?

Ramenée à l'avant-scène dans le discours sur l'état de l'Union fait par le président américain Barack Obama le 12 février 2013, la zone de libre-échange envisagée avec l'Union européenne semble aujourd'hui se diriger vers des négociations plus étoffées. Celles-ci permettent de faire avancer le dossier plus rapidement.

Ce regain d'intérêt n'est pas anodin, les perspectives économiques de la Chine, de l'Inde et du Brésil n'étant pas des plus positives(5). C'est pour les mêmes considérations que le groupe de travail mis sur pied en 2012, et qui doit déposer son rapport initial pour juin 2013, s'est fait proposer d'accélérer le processus de discussion par différents groupes d'affaires des deux côtés de l'Atlantique(6).

Un accord gigantesque

À quoi pourrait ressembler un accord comme celui négocié par ces deux acteurs économiques? Un accord qui deviendrait, de surcroît, le plus important contrat commercial bilatéral jamais négocié(7). Quels sont les éléments avantageux pour les deux parties? Quels sont les points litigieux?

D'abord, les barrières tarifaires transatlantiques ne sont pas très élevées, ce qui n'apporte pas un aspect prohibitif trop important aux échanges commerciaux entre l'Union européenne et les États-Unis. Toutefois, l'importante quantité d'échanges effectués entre les deux partenaires, près de 2 milliards d'euros négociés de manière bilatérale chaque jour selon la Commission européenne(8), fait que la moyenne des différentes barrières tarifaires, 5,2% pour l'Union européenne et 3,5% pour les États-Unis(9), représente des sommes considérables.

Pourtant, ce sont surtout les barrières non tarifaires qui dérangent. En effet, les droits de douane ne constituent pas, selon la Commission européenne, l'obstacle le plus important. Ce serait plutôt les barrières qui se dressent « derrière la frontière (10)». Par exemple, des règles communes de sécurité sur les automobiles pourraient réduire leurs coûts de fabrication et permettre, ainsi, une baisse des prix à la consommation(11).

C'est donc une combinaison de dérèglementation et d'alignement entre les réglementations existantes, conjuguée à une absence de barrière tarifaire entre les deux entités, qui permettrait de bâtir un accord de libre-échange solide.

Pourquoi un accord maintenant?

Depuis une vingtaine d'années, des pourparlers ont eu lieu entre l'UE et les États-Unis concernant l'élaboration d'un accord de libre-échange. Pourtant, chacun d'eux ont achoppé sur divers points. Par exemple, un projet d'accord transatlantique a été bloqué par la France en 1998, celle-ci craignant devoir baisser les taxes sur les produits agricoles(12).

Or, cet élément n'est plus aussi contraignant aujourd'hui, puisque l'industrie agricole s'est transformée au cours de la dernière décennie. Toutefois, des lobbys américains dans le domaine agricole insistent pour qu'un éventuel accord soit fait d'un seul coup, et non pièce par pièce, ce qui signifie un accord final englobant l'ensemble des points soulevés par l'industrie (13). Bien que le secteur de l'agriculture ne soit plus un élément aussi litigieux, il n'en demeure pas moins que les négociations s'annoncent difficiles dans ce secteur.

Plusieurs données laissent croire qu'une entente faite aujourd'hui apporterait des bénéfices substantiels pour les éventuels partenaires. Par exemple, Raymond Gradus, professeur de sciences économiques à l'université d'Amsterdam, estime qu'un accord commercial entre l'UE et les États-Unis permettrait de relancer la croissance économique et de mettre en place un programme plus fructueux pour lutter contre la crise qui frappe l'Europe (14).

Du côté américain, c'est dans un esprit de relance de l'économie que cet accord doit être abordé. Après plusieurs années difficiles sur le plan économique, plusieurs experts ne tarissent pas d'éloges envers cette éventuelle zone économique. Pour certains, elle permettrait d'ajouter une croissance de 0,5% du PIB annuel du côté européen, et 0,4% du côté américain, d'ici 2027. La Chambre de commerce américaine a même parlé de 1,5% par année(15). C'est donc avec une idée de croissance continue en tête que les Américains envisagent cet accord possible.

Redéfinir les échanges internationaux

Simon Evenett, spécialiste du commerce international à l'université suisse de Saint-Gall, souligne un autre aspect à retenir de ces négociations. Selon lui, un accord historique de libre-échange entre l'UE et les États-Unis redéfinirait à l'échelle mondiale, en particulier auprès de la Chine, les standards des réglementations commerciales(16). Cela permettrait également de souligner que les politiques entre l'Europe et les États-Unis sont efficaces, et que les deux blocs veulent entreprendre les actions nécessaires pour favoriser la reprise(17).

Finalement, un accord d'une telle importance n'a pas seulement des ramifications économiques, mais aussi des vecteurs politiques puissants. Ce n'est donc pas un hasard si les pourparlers reprennent de plus belle alors que l'Union européenne et les États-Unis font face à des défis dans leurs marchés intérieurs.




Références:

(1)Le Monde avec AFP, « La commission européenne veut un accord de libre-échange avec les États-Unis », dernière mise à jour le 09/11/12, http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/11/09/... page consultée le 17 février 2013

(2) Ibid.

(3)Central Intelligence Agency, « Country Comparison : GDP (purchasing power parity) » https://www.cia.gov/library/publications/the-world... page consultée le 17 février 2013

(4) FMI, « Données sur l'Union européenne », http://www.imf.org/external/pubs/ft/weo/2011/02/we... page consultée le 17 février 2013

(5)EurActiv.com avec Reuters, « L'UE et les Etats-Unis envisagent un accord de libre-échange de grande ampleur », dernière mise à jour le 06/04/12, http://www.euractiv.com/fr/europe-dans-le-monde/lu... page consultée le 17 février 2013

(6) Ibid.

(7)VAN De CASTEELE Mounia, « L'accord de libre échange Etats-Unis - Europe n'est pas pour demain », La Tribune, http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-... page consultée le 17 février 2013

(8)Ibid.

(9) VAN De CASTEELE, Op. cit.

(10) Ibid.

(11) REUTERS, « Un accord de libre-échange UE/É.-U. semble concevable », dernière mise à jour le 18/02/13, http://argent.canoe.ca/lca/affaires/international/... page consulté le 18 février 2013

(12) Ibid.

(13) EURACTIV.COM et REUTERS, Op. cit.

(14) GRADUS Raymond, « Conclure un accord commercial transatlantique est une priorité », dernière mise à jour le 08/10/12, http://www.euractiv.com/fr/specialreport-free-trad... page consultée le 18 février 2013

(15) DETROY Florent, « Et les deux secteurs européens qui seraient ravagés par l'accord de libre échange entre l'Europe et les États-Unis sont... », Atlantico, dernière mise à jour le 18/02/13, http://www.atlantico.fr/decryptage/et-deux-secteur... page consultée le 18 février 2013

(16) REUTERS, Op. cit.

(17) Le Monde avec AFP, Op. cit.

Dernière modification: 2013-03-04 10:28:56

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?
>février 2019


Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire
>janvier 2019


Un véritable tsunami démocrate
>décembre 2018


Les États-Unis suffoquent sous la dette
>novembre 2018


Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump
>novembre 2018


Une dangereuse transformation de la politique américaine?
>novembre 2018


Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame
>octobre 2018


Le plus atypique de tous les présidents américains
>octobre 2018


Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon
>octobre 2018


Au-delà du nationalisme économique de Trump
>septembre 2018


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016