Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

26 April 2014

Les débuts difficiles de Mary Barra


Gilles Vandal
historien,
Ph.D.
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Mary Barra a accédé à la direction de GM le 15 janvier dernier. Dès son entrée en fonction, Mme Barra devait se pencher sur le dossier des relations de travail afin de préparer les négociations de 2015 qui risque de s'avérer ardue. Elle doit trouver une façon de résoudre le problème du fonds de pension de GM dont les obligations totalisent 70 milliards $, soit 20 milliards de plus que la capitalisation boursière totale de la compagnie. Par ailleurs, elle doit développer une stratégie pour relancer la branche européenne de la compagnie qui a perdu 18 milliards au cours de 15 dernières années. Dans ces deux dossiers, Mme Barra doit proposer des solutions audacieuses pour résoudre des problèmes apparemment insolubles.

Mais entre-temps, le ciel est tombé ni plus ni moins sur la tête de Mme Barra à la mi-février 2014, alors que GM a été confrontée successivement à une série de rappels de différentes marques d'autos et de camions totalisant plus de 6,3 millions de véhicules, un record pour un constructeur automobile. Ces rappels non seulement ternissent la réputation de la compagnie, mais ils entraînent des coûts qui vont affecter son fragile équilibre budgétaire.

Des enquêtes internes démontrent que la direction de GM était au courant depuis au moins 2004 des défectuosités du système d'allumage des Chevrolet Cobalt et Pontiac G5. Mais GM n'a procédé qu'à la mi-février au rappel de 778 000 véhicules de ces deux modèles fabriqués avant 2007. Deux semaines plus tard, GM rappelait également 1,37 million de Saturne Ions, Chevrolet HHR, Pontiac Solstices et Saturn Sky construits entre 2003 et 2007 pour le même problème. Aucune de ces marques de véhicules est fabriquée aujourd'hui.

À la mi-mars, GM rappelait 1,7 million de véhicules dans le monde pour une variété de problèmes. Et la saga se poursuivait à la fin mars avec le rappel de 1,33 million de véhicules Buick Enclaves, Acadies, Chevrolet Traverses et Saturne fabriqués entre 2008 et 2013 en raison d'un problème de câblage pouvant déclencher les coussins d'air et empêcher ces derniers de se déployer lors un accident.

Par ailleurs, à fin mars, GM rappelait 66 000 berlines Cadillac XTS pour corriger des problèmes dans une pompe de frein pouvant causer un incendie de moteur. De plus, GM rappelait 490 000 camionnettes Chevrolet Silverado, GMC Sierra 1500, Chevrolet Suburban et Tahoe SUV et GMC Yukon dont les lignes de refroidissement de l'huile de transmission n'étaient pas fixées correctement.

La compagnie rappela aussi 172 000 Chevrolet Cruze dont l'arbre de l'essieu avant droit pouvait se fracturer. Et finalement, GM devait aussi rappeler 354 000 camionnettes Chevrolet Express et GMC Savannah pour corriger un système de ceinture.

Mme Barra a choisi d'adopter dès le début de la crise une attitude de transparence. Elle a mis sur pied un comité pour examiner tous les dossiers et procéder aux rappels nécessaires. Néanmoins, comme GM semble avoir violé pendant des années les règlements fédéraux concernant les règles de sécurité, la compagnie est aussi confrontée à une différente enquête de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) et à une autre au criminel du ministère de la Justice. De plus, Mme Barra a dû se présenter devant un comité du Congrès au début d'avril pour justifier la lenteur de réaction de la compagnie.

En vertu des règles fédérales, un constructeur automobile dispose de cinq jours pour signaler à la NHTSA un problème de sécurité une fois que ce dernier a été détecté. Or, dans le cas des défectuosités du système d'allumage des Chevrolet Cobalt et Pontiac G5, GM n'a jamais signalé le problème. GM doit donc se préparer à payer une série d'amendes pour ne pas avoir averti les autorités fédérales concernant des défectuosités dont certaines remontent à 2001.

Or, le système de l'allumage sur les véhicules rappelés peut accidentellement passer de la position « avancer » à « arrêt » alors que la voiture est en marche. Lorsque cela se produit, le moteur de la voiture s'arrête, rendant les freins électriques, la direction assistée et les sacs d'air de sécurité non opérationnels.

Ces défectuosités ont occasionné selon ses registres de GM une série des accidents qui ont causé 13 décès. Mais des enquêtes indépendantes affirment que le nombre de décès se situerait à 303. Plus encore, GM refuse de dévoiler la liste des décès que la compagnie a répertoriée. Ainsi, GM pourrait être confrontée à une série de poursuites judiciaires civiles qui pourraient menacer sa santé financière. Pour le moment, GM évoque le fait que ces incidents sont survenus avant 2009, donc avant sa restructuration pour raisons de faillite.

Simplement pour le premier semestre 2014, GM a affecté 750 millions $ pour les coûts de rappels, dont 300 millions pour les rappels touchant le système d'allumage. Mais cela peut n'être que la pointe de l'iceberg. Ces sommes ne comptent que les frais des amendes qui pourraient être imposées à GM par le NHTSA pour ses manques répétés aux règles de sécurité.

Or, chaque infraction pourrait entrainer une amende de 35 millions $. En mars 2014, Toyota a dû payer un record de 1,2 milliard $ en amendes pour différentes effractions à la sécurité aux États-Unis. La facture pourrait être beaucoup plus élevée pour GM. De plus, il reste à déterminer si GM pourrait être assujetti des poursuites civiles comme responsable des accidents survenus.

Carlos Ghosn a réussi en 1996 à réorganiser Renault pour ensuite mener Nissan à partir de 1999 à restructuration spectaculaire en mettant fin aux pratiques de la promotion via l'ancienneté en vogue au Japon. Mme Barra est confrontée à un défi similaire avec GM.

La façon dont Mme Barra réussira à gérer la présente crise des rappels et à relever les nombreux défis confrontant GM déterminera le succès ou l'échec de son leadership et marquera indéniablement l'avenir du premier constructeur automobile américain.



Dernière modification: 2014-07-01 14:14:40

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016